coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Cet article me tient à coeur car j’ai mis plusieurs mois à pouvoir l’écrire. Pourquoi ? Parce que depuis plus d’un an, je possède une coupe menstruelle. Et depuis plus d’un an, je n’arrivais pas à m’en servir correctement. Je me suis donc dit que mon expérience pouvait certainement servir à d’autres femmes qui n’osent pas franchir le pas de la cup. Car voyez-vous, j’ai eu du mal à dompter ma coupe, comme je l’appréhendais. Mais aujourd’hui, après seulement 1 cycle complet d’utilisation sans aucun soucis, je pense que je n’arriverais plus à me passer d’elle !

Du coup, j’ai envie de vous présenter la chose et mon expérience de la chose. Peut-être que ça vous convaincra de sauter le pas, peut-être que vous aurez des questions auxquelles je n’ai pas pensé et que vous me les poserez en commentaires. En tout cas, préparez-vous : dans cet article on parle anglaises, coquelicots, règles, ragnagnas, vagin, col de l’utérus et tout le tintouin. Mais bon. On va pas se mentir. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de mon frifri à maintes reprises : pour le maintenir propre au quotidien, quand il héberge une colonie – voire plusieurs – de champipis… Mais aussi de mes ( faux ) seins. Manquerait pu que je vous parle de mon fondement et le tableau serait complet ( ah zut, c’est déjà fait ).

Vous êtes des habituées, donc on va dire que je n’éprouve aucune gêne à vous parler de mon vagin, again.

Pourquoi utiliser une coupe menstruelle ?

Il y a de cela plusieurs mois, j’avais ouï dire d’une méthode révolutionnaire pour l’hygiène intime féminine en période de règles. Ca s’appelait une cup. Aujourd’hui vous en avez probablement déjà toutes entendu parler. Peut-être même que votre fille, votre cousine ou votre BFF est déjà une fervente adepte de la chose.

Cette chose, c’est un petit morceau de silicone médical en forme de vase surmontée d’une tige.

Cette chose, on la place dans le vagin comme on placerait un tampon.( mais ça, je l’ai découvert sur le tard )

En quoi est-ce révolutionnaire? vous me direz.

Tout simplement car la coupe menstruelle, mesdames messieurs, ne génère AUCUN déchet. Absolument aucun. Et que votre cup à elle toute seule durera plusieurs années.

( Aheum : encore faut-il savoir s’en servir… )

Donc non seulement, en adoptant une cup ( inutile d’appeler la SPA ) on réalise un beau geste écologique mais on fait aussi de sacrées économies : fini l’achat du paquet de pâte-à-cul couches serviettes hygiéniques ou tampons mensuel. On achète une cup pour deux dizaines d’euros en moyenne, elle dure 10 piges, et BASTA.

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Pourquoi avoir choisi la FleurCup ?

J’avoue y être allée au pifomètre com-plet.

Je suis cliente du site LES TENDANCES D’EMMA depuis un long moment, et j’avais jeté mon dévolu sur le kit Eco Libri car son prix était super intéressant : pour 34,90€ j’acquérais 3 protège-slips lavables ( avec leur filet de lavage et leur pochette de rangement en tissu ) ainsi qu’une coupe menstruelle, la Fleurcup.

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

En lisant les quelques avis alors disponibles sur la toile, les utilisatrices de coupes étaient toutes d’accord : c’était bête comme chou de se servir d’une coupe menstruelle, et ça changeait la vie à tout jamais ( du moins jusqu’à la ménopause ). Si je suis d’accord sur le second point, je le suis nettement moins sur le second…

Mais revenons à nos tampons moutons.

Tout d’abord, il faut savoir choisir sa cup. Et croyez-moi sur parole quand je vous dis que ce n’est pas une mince affaire. En effet, il existe désormais des dizaines de références. Si les dimensions et donc la taille de la coupe ( hauteur, largeur, contenance en millilitres ) diffèrent, ce n’est pas le seul point qu’il faut étudier : la longueur de la tige, la souplesse/la rigidité, la présence ou non de stries sont autant de critères à prendre en compte.

Pour vous dépêtrer de cette jungle de coupes, vous pouvez vous fier soit à votre instinct, soit à cet outil qui peut se révéler très pratique. Perso je suis incapable de caractériser mon flux de règles : peut-être qu’il est « moyen »…mais moyen par rapport à qui ? Par rapport à quelle référence ? Je le trouve moyen mais peut-être que ma BFF le trouvera abondant ? Bref.

Pour ma part, je ne connaissais pas l’existence de ce petit « calculateur » avant d’opter pour la FleurCup . ( Je vous conseille de l’utiliser en remplissant le formulaire en fin d’article, ça pourra grandement vous orienter vers la bonne coupe ) . Et en lisant les recommandations pour le choix de la taille ( petite ou grande ), j’ai fait mon boulet puissance mille. J’vous explique.

Boulet puissance mille

Sur le descriptif de la Fleurcup, on peut lire :

– Petite Taille

La coupelle menstruelle Fleurcup Petite Taille est bien adaptée aux adolescentes, aux jeunes femmes ou pour des règles peu abondantes.
Dimensions : diamètre : 41 mm, hauteur (hors tige) : 47 mm, contenance totale : 25 ml, contenance utile (de la base aux trous pour l’air) : 20 ml, longueur de la tige : 23 mm.

– Grande Taille

La coupelle menstruelle Fleurcup Grande Taille est bien adaptée aux femmes ayant déjà accouché ou pour des règles abondantes.
Dimensions : diamètre : 46 mm, hauteur (hors tige) : 52 mm, contenance totale : 35 ml, contenance utile (de la base aux trous pour l’air) : 29 ml, longueur de la tige : 18 mm.

J’avoue, j’ai pas trop réfléchi. J’ai lu que la grande taille convenait aux femmes ayant déjà accouché. J’ai donc opté pour la grande.

Mais j’ai dû perdre pas mal de neurones lors de l’accouchement car j’ai réalisé après que OUI j’ai accouché…mais par césarienne. Alors certes, Lalutine n’a pas tracé le chemin, mais mon Saint des Saints a quand même pris cher avec mes +28kg au compteur ( dont la paupiette de 4,240kg à la sortie ) en forçant bien à fond sur mon périnée. Mais même : mon vagin n’a pas trop morflé, lui. Je vous avais dit que cet article serait glamour ? Si ? Si.

Cette absence d’accouchement par voie basse explique sans doute les difficultés que j’ai rencontrées avec ma cup grand taille. Même si finalement, j’ai trouvé une solution sans avoir besoin de la racheter en petite taille !

La coupe est pleine : des débuts difficiles…

Ayant fraîchement reçu ma Fleurcup, j’ai attendu mes règles comme le messie. Enfin non, faut pas trop déconner non plus : je les ai attendues, voilà. Sitôt que les anglaises ont débarqué, je me suis précipitée pour utiliser ma cup : je l’avais bien entendu stérilisée avant usage ( 10 minutes dans l’eau bouillante ) et je m’étais renseignée sur les différents pliages possibles pour l’insertion. De ce que j’avais lu, j’avais retenu qu’il fallait se détendre, jouer avec son périnée pour décontracter au moment de l’insertion puis contracter les muscles pour la faire bien « adhérer » aux parois du vagin. J’avais aussi compris, vu les explications et la longueur de la tige, que je devais placer la coupe assez loin dans mon vagin, pour coller le bourrelet au niveau du col de l’utérus.

Sauf que même si je n’ai jamais eu de problème avec la connaissance profonde de mon anatomie, et ben, j’ai galéré sa mère.

Lors du premier cycle de règles où j’ai testé la FleurCup, j’ai non seulement souffert lors de l’insertion mais les quelques dizaines de minutes où je l’ai portée ont été insupportablesJ’avais mal, mais j’avais mal. C’était une vraie torture : même assise, c’était abominable. J’en ai pleuré de grosses larmes toutes mouillées ( parce que j’avais mal, mais aussi parce que je pensais que j’étais bien trop stupide pour ne pas savoir m’en servir alors que tout le monde trouvait ça fastoche ).

Evidemment lorsque je l’ai retiré, j’ai souffert davantage…pour mieux respirer dès le bidule retiré ! D’ailleurs j’étais bien contente d’avoir à disposition mes protège-slips lavables contenus dans le kit, car bien sûr il y avait eu des fuites… Et j’en suis retournée à mes  serviettes hygiéniques et tampons jetables polluants pour le reste de mon cycle.

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

J’ai essayé à nouveau la Fleurcup lors d’un autre cycle en essayant un pliage différent : le constat fut identique. In-su-ppor-table. Les contractions de mon accouchement à côté, c’était de la roupie de sansonnet, j’te jure.

Si toi aussi, tu as une coupe menstruelle mais que tu n’arrives pas à t’en servir, tu n’es pas seule. Loin de là. Et la suite de mon article pourrait bien t’aider…

 

Comment j’ai réussi à dompter la bestiole

J’ai laissé tomber ma FleurCup. Pendant 10 mois. J’avais tellement eu mal lors de mes deux précédentes tentatives que ça m’avait considérablement refroidie. Mais j’essayai malgré tout de comprendre : pourquoi je n’y arrivais pas ? Que se passait-il pour que mon anatomie refuse ce corps étranger alors qu’elle a accepté différents piercings et un DIU au cuivre ?

J’ai arpenté quelques sites internet. Après quelques recherches, j’étais sur le point de commander une autre cup, chez une autre marque. Ce que je trouvais navrant puisque j’avais aussi fait le choix de la coupe menstruelle pour réaliser des économies : où est-elle, l’économie, si je dois investir dans plusieurs coupes avant de trouver celle qui me convient ? Et finalement, juste au moment de craquer pour une autre coupe, j’ai trouvé la solution grâce à Léna.

Léna, c’est la créatrice du site CoupeMenstruelle.net . Et non seulement, son site est une mine d’informations sur toutes les coupes menstruelles existantes, mais c’est aussi un véritable petit Robert dictionnaire. Que dis-je ? Une encyclopédie de la coupe. Vous y trouverez TOUTES les informations dont vous avez besoin. Et Léna prend gentiment le temps de répondre aux questions qu’on lui pose, même si elles peuvent, parfois, sembler crétines. Et justement, je l’ai interpellée sur mon problème, et elle a trouvé la solution. Merci Léna !

On partait de loin car j’ignorais quel était précisément le soucis. Etait-ce un problème de tige ? Un problème de positionnement ? Je n’en savais rien du tout. Tout ce que je savais, c’est que je morflais avec ma FleurCup grande taille, et que je me demandais si je ne devais pas simplement opter pour un modèle plus petit, adapté à mon vagin de césarisée 😁.

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Léna m’a alors conseillé de faire un test en retournant ma FleurCup pour l’insérer.

– La retourner comme une chaussette tu veux dire ? ( j’ai besoin d’exemples imagés )

– Oui, tout à fait.

J’avoue : j’étais pas chaude. Parce que le fait de retourner ma coupe voulait dire que la tige ne serait plus accessible, puisque tournée à l’intérieur de la coupe. Et comment j’allais faire pour retirer le biniou, moi ?!

Mais j’ai décidé de lui faire confiance. La miss sait de quoi elle cause. Donc le mois dernier l’envie d’essayer à nouveau ma FleurCup m’a titillée le vagin.  Alors je l’ai retournée, ma FleurCup, comme une chaussette. Ma coupe initialement striée à sa base et avec sa tige qui dépasse ( cf photo ci-dessus ) s’est transformée en coupe toute lisse et sans tige.

Et le miracle a opéré !

Sans sa tige, ma FleurCup s’est révélée ultrasimple à insérer. C’est devenu naturel. Ca se fait en toute douceur et décontraction.

En réalité, il a suffit que j’utilise mon pliage habituel et que j’insère ceci comme un tampon :

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Le truc, c’est qu‘à cause de sa tige, je pense qu’il y a un an, je poussais la coupe beaucoup beaucoup beaucoup trop loin pour ne pas que la tige dépasse de Minette . Et si j’avais mal, c’est certainement parce que je la poussais tellement loin qu’elle exerçait une grosse pression sur mon col.

Avec ma FleurCup retournée et donc dépouillée de sa tige, je l’ai insérée comme un tampon. Je l’ai poussée jusqu’où mon index le permettait sans chercher à aller plus loin. Et ce qui est très agréable, c’est qu’on sent parfaitement bien l’action du périnée. Si on se détend, les muscles se relâchent : c’est tout mou ( et grand ) là-dedans. Par conséquent la coupe entre parfaitement bien et se cale toute seule. Une fois insérée, hop, il suffit de contracter puis décontracter un peu le périnée pour qu’elle se déploie correctement. Si elle ne ressort pas, si on ne la sent pas du tout, on est au top. Ca a l’air compliqué mais tout ceci se fait très naturellement. Cette fois-ci je ne me suis pas posée de question et tout a bien fonctionné, sans aucune douleur !

Sur 5 jours de règles donc 10 insertions et 10 retraits, je n’ai jamais pris plus d’une minute de manipulation, retrait de culotte compris. Et n’ai jamais ressenti la moindre douleur.

Mais pour retirer ma FleurCup, comment j’ai fait sans la tige ?

J’avoue que j’ai « un peu » serré le fessier quand j’ai voulu la retirer la première fois. Je m’imaginais déjà débarquant aux urgences de l’hosto du coin en chouinant sur ma coupe menstruelle que je n’arrivais pas à retirer ( j’ai tendance à en faire des caisses quand je panique ).

Mais figurez-vous que la Nature est bien faite…Et les coupes menstruelles aussi ! Ma FleurCup dispose de petits trous disposés tout autour de sa base :

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Ces petits trous servent à assurer l’étanchéité parfaite du dispositif. En gros : pour éviter les fuites. Et ça marche carrément bien puisque je n’ai jamais eu la moindre, tout petite, minuscule fuite.

En effet, comme vous la pliez pour l’insérer, il faut bien que la coupe se déploie là-dedans pour adopter la forme du vagin. Les trous servent à gérer cet « appel d’air ». Naturellement, il faudra aussi « chasser » cet air pour pouvoir retirer la coupe sans avoir l’impression d’accoucher d’un mini-marmot.

Comment fait-on? Il suffit de glisser un ou deux doigts dans son vagin ( selon votre degré de dextérité )( moi j’ai besoin des deux, hahaha ) et de presser légèrement la coupe. Ainsi, l’air est chassé par les petits trous et par distorsion, on décolle légèrement le bord de la cup du vagin. On évite ainsi un effet « ventouse » qui pourrait nous déchirer le frifri. Et hop, on peut sortir la coupe sans problème. Le mieux du mieux : en poussant avec son périnée, on sent que ça aide carrément à faire descendre la coupe. Je trouve ça plutôt rigolo ( mais j’ai un humour bizarre, parfois ).

Autre astuce : vous pouvez parfaitement agrandir les petits trous à l’aide d’un cure-dents ou avec la pointe de ciseaux. Et j’aime aussi nettoyer les trous à l’aide d’un cure-dents, histoire que ça reste propre et surtout qu’ils ne se bouchent pasµ.

Je n’ai pas besoin des stries sur le base de la coupe. Pas besoin non plus de la tige : avec ma coupe toute lisse, c’est hyper facile !

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Je pense que cette tige est un « accessoire » pas indispensable qui permet de rassurer les utilisatrices pour être sûresûresûre qu’elles pourront toujours l’attraper pour retirer la coupe, en tirant dessus. Non seulement c’est faux car tirer la tige sans presser la cup à l’intérieur du vagin vous déchirera la minette à coup sûr, mais en plus cette tige peut se révéler carrément gênante. Je ne compte plus le nombre de nanas l’ayant tout simplement coupée, cette tige, car elles la sentaient lorsqu’elles étaient assises, par exemple. D’ailleurs certaines marques de coupes ont purement et simplement enlevé la tige de leurs modèles, au profit d’une toute petite boule ou de …rien du tout.

Finalement, ma coupe, j’ai appris à l’utiliser grâce à Léna : pas besoin de tige ni de stries, la seule leçon à retenir, c’est qu’il ne faut pas l’enfoncer à fond les tampons ballons. Et qu’il faut se détendre car c’est aussi simple et beaucoup plus ludique que d’insérer un tampon !

 

Un cycle avec ma FleurCup

Je pense que je m’étais mise trop de pression. Que j’avais lu trop de trucs qui m’expliquaient que la coupe entourait le col de l’utérus, et que j’étais persuadée que mon col rétroversé avait une inclinaison bizarre. En réalité, sans me poser de question, j’ai adopté naturellement les bonnes positions :

  • pour l’insertion : debout, une patte posée sur le bord de la baignoire.
  • pour le retrait : idem en poussant bien avec les muscles du périnée ou encore mieux, accroupie jambes écartées. En deux-trois poussées musculaires, la coupe sort presque toute seule !

Bon, pas toute seule non plus hein.

Ma coupe menstruelle au quotidien, je ne la sens pas. J’en oublierais presque que j’ai mes règles !

Et si vous vous posez des questions quant à la compatibilité coupe / utérus rétroversé ( qui concerne quand même 20 à 25% des femmes ), encore une fois Léna vous explique tout magnifiquement bien ici.

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

L’avantage indéniable est qu’on peut la garder 12 heures dans son dedans intérieur. Donc je la vide une fois le matin après ma nuit, et une fois le soir après ma journée. On peut se poser pas mal de questions au sujet de la coupe, et je vais tenter de répondre à chacune d’elles :

Comment fait-on pour vider sa cup ?

Il faut avoir un point d’eau à proximité. Il suffit d’enlever la coupe de son vagin puis de la vider et la rincer sous l’eau froide. L’eau froide c’est mieux, ça évite que le sang coagule et fasse prendre une teinte jaunâtre à votre coupe. Perso, je la rince et la nettoie grossièrement à l’eau froide, puis que je passe un jet d’eau tiède voire chaude pour l’insérer ( je suis frileuse du frifri )( et puis c’est plus facile à insérer je trouve ). Toutes manipulations confondues et dès mon premier cycle (réussi) de manipulations, ça ne me prend pas plus de deux minutes !

Et au travail alors ?

Si vous avez des horaires classiques, pas la peine de vous poser la question. Sauf si vous avez un flux abondant et que vous avez besoin de vider la coupe plus de 2 fois par jour ( chose rare mais qui existe ). Puisqu’en réalité, on la  vide le matin chez soi, et rebelote le soir en rentrant.

Travaillant en horaires décalés, j’ai parfois besoin de vider ma coupe au travail. Je vais donc aux wécés, je retire ma cup. Ensuite, je m’assure qu’il n’y a personne du côté des lavabos puis tranquille je vais rincer le biniou. Je retourne aux wécés et je remets le-dit biniou en place. Pas plus con que ça.

Et euh… c’est pas trop dégueu ?

J’ai toujours eu un problème avec le sang. Pas avec la vision du sang, mais avec l’odeur. Un jour, mon médecin traitant m’a demandé de coller mon nez sur un vélo rouillé, « pour faire un test ». Bingo : j’ai bien failli tourner de l’oeil. C’est bien l’odeur ferreuse qui me révulse. Et je trouve que le sang frais refoule le fer à des kilomètres ( j’exagère à peine ). Du coup j’avais un peu la pétoche en vidant ma coupe, j’avoue. ( mais il en fallait plus pour m’arrêter de produire des déchets ).

Et bien : RIEN. Figurez-vous que je-ne-sais-plus-où, j’avais lu que le sang menstruel était le sang évacué le plus « propre » du corps. J’ai donc été ravie de constater que non seulement, le sang recueilli dans ma coupe ne sent pas le fer….mais qu’il ne sent rien du tout ! Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas entré en contact avec l’air, et donc ne s’est pas oxydé. Parce qu’il n’a pas macéré sur une ficelle de tampon ou dans une serviette hygiénique, il ne sent pas la moule défraîchie.

Enfin bref, c’est le bonheur. Moi qui avais peur d’un truc un peu crade, je trouve que c’est bien plus propre qu’une serviette ou un tampon ! 

On ne manipule pas de poubelle à détritus hygiéniques douteuse, on ne tire pas sur une ficelle dégueulasse. Les seules choses qu’on tripote, ce sont la coupe et l’intérieur du vagin, point.

Et côté hygiène ?

Bête comme chou. Pour chaque insertion/retrait biquotidien, on pense à bien se laver les mains #LaBase.

Une fois le cycle de règles terminé, on stérilise sa coupe. Dix minutes dans l’eau bouillante et c’est plié.

Le seul truc relou, c’est que la FleurCup n’est pas fournie avec un petit pochon en tissu pour la ranger. Du coup, en attendant de m’en fabriquer un, je range ma coupe stérilisée dans le placard de mes wécés ( avec pour voisins les rouleaux de PQ ) puis juste avant mon prochain cycle, je la stérilise à nouveau pour plus de précaution.

Voilà, c’est tout.

 

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Et pour les fuites ?

Un truc chouette de plus avec la coupe, c’est qu’on se rend compte visuellement du volume de ses règles. C’est pas avec des serviettes ou des tampax qu’on pourrait dire ça. Moi qui pensais mes règles comparable aux chutes du Niagara, je me suis aperçue que finalement, on ne perd pas tant de sang que cela. Il y a eu un seul jour où au bout de 12 heures, ma coupe était à moitié pleine ( ou à moitié vide, ça dépend du point de vue, hahaha ).

La preuve que même pour un débutant complet, on s’en sort facilement ? Je n’ai pas eu une seule microtrace de fuite pendant mes 5 jours de règles. J’avais pourtant placé mes serviettes lavables au fond de ma culotte, par précaution. Mais rien. Nada.

J’en profite pour souligner l’extrême douceur des serviettes lavables vendues dans le kit Eco-Libri : plus jamais tu ne supporteras les jetables après avoir enveloppé ta minette dans cet écrin de douceur :

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

Compatibilité stérilet au cuivre et coupe menstruelle

C’est une question que je me suis posée. Elle peut sembler idiote mais j’ai jamais dit que j’étais pas un peu couillonne d’une part 😁. Et d’autre part, si je me la suis posée, je pense que d’autres se la poseront aussi. Alors autant que j’en parle ici, comme ça cet article, je l’espère, sera le plus complet possible.

Vous savez que je suis porteuse d’un DIU au cuivre. Le stérilet est placé dans l’utérus, et les fils de cuivre dépassent dans le vagin. C’est le principe.

Et bien c’est très con, mais j’avais peur qu’avec l’effet d’aspiration de la coupe lors du retrait, je ne vienne tirer sur les fils  ( dans le vagin ) et donc déplacer mon stérilet ( dans l’utérus ). Au risque de me rayer les parois. Et donc d’avoir un mal de chien et pourquoi pas, de tomber enceinte en cas de stérilet gravement déplacé.

Je remets les pendules à l’heure tout de suite : il n’y a pas de risque. Absolument aucun, si on utilise la coupe normalement ( =en cassant l’air dans la coupe au moment du retrait ). Je n’ai ressenti aucune douleur au retrait, et après de nombreuses vérifications manuelles, les fils de cuivre n’ont pas bougé. N’ont pas été sectionnés. Ne font pas de noeuds. Ou n’importe quoi d’autre.

La coupe menstruelle et le DIU au cuivre sont donc parfaitement compatibles !

coupe menstruelle cup règles Fleurcup intime

La coupe : à couper le souffle !

Pour conclure, je jure devant tous les diables et dieux que plus jamais, je ne reviendrais aux tampons et serviettes jetables. Avec ma FleurCup, j’ai trouvé une solution à la fois :

  • écologique : je ne génère aucun détritus.
  • économique : ma coupe à 12,90€ dure plusieurs années !
  • sans risque pour ma santé : pas de syndrôme de choc toxique avec une coupe. Pas de produits blanchissants potentiellement dangereux à l’intérieur de minette. Ma coupe est en silicone médical, elle est donc d’une parfaite innocuité.
  • hygiénique : pas d’odeurs, pas de ficelle immonde à tirer.
  • pratique : on ne la vide que 2 fois par jour.
  • facile à utiliser : je l’ai adaptée en la retournant comme une chaussette. Certaines préfereront utiliser la tige. Peu importe : chaque manipulation est extrêmement rapide.
  • ludique : on a toujours besoin d’un plus petit que soi, qu’ils disaient. Moi je dis qu’on a toujours besoin d’en savoir un peu plus sur son dedans 😉 .
  • responsable : la FleurCup est fabriquée en France !

Croyez-moi sur parole : si j’ai réussi, c’est que n’importe quelle nana peut utiliser une coupe. Vraiment, j »insiste. J’étais parfois sceptique quant à l’engouement autour des coupes menstruelles. Mais je suis obligée de constater que leur utilisation change vraiment la vie. J’ai ( presque ) hâte d’avoir mes règles désormais ! Malgré des débuts un peu chaotiques avec ma FleurCup grande taille, plus jamais, ô grand jamais, je ne retournerais aux protections conventionnelles classiques. JA-MAIS.

Satisfaction : 10 / 10

Et vous, quelles protections hygiéniques utilisez-vous ? Seriez-vous prête à passer à la coupe menstruelle ?

 

*Lot de 2 FleurCup avec possibilité de choisir 1 grande taille + 1 petite taille19.89€ les deux coupes sur Amazon. Vous pouvez également les choisir à l’unité : la petite taille comme la grande sont vendues toutes deux 12.90€ sur Amazon toujours.

*Les Tendances D’Emma a remplacé la FleurCup de son kit par l’Emma Si-Belle Cup tout récemment. Vous retrouverez donc le Kit EcoLibri Emma Si-Belle Cup contenant une coupe menstruelle Emma Si-Belle ( 2 tailles au choix ) et 3 protège-slips lavables – 34.90€ chez Les Tendances d’Emma

 

LalutotaleMa vie de mamanalternative,col,coupe,cuivre,cup,DIU,Ecolibri,écologique,féminin,Fleurcup,hygiène,hygiénique,intime,kit,meilleure,menstruelle,muscles,périnée,protection,quelle taille,règles,rétroversé,serviettes,silicone,stérilet,taille,tampons,tendances d'Emma,utérus,vagin
Cet article me tient à coeur car j'ai mis plusieurs mois à pouvoir l'écrire. Pourquoi ? Parce que depuis plus d'un an, je possède une coupe menstruelle. Et depuis plus d'un an, je n'arrivais pas à m'en servir correctement. Je me suis donc dit que mon expérience pouvait certainement...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone