Luneale cup menstruelle coupe

Parlons peu, parlons bien, parlons règles. Comme vous le savez, j’ai accouché le 15 Novembre dernier de mon second bambin. Avec la fin de l’allaitement foireux vient comme pour toute à chacun le retour de couches...Aaaaah le retour de couches ! Pour ma part, c’est un moment que je guette, dans un mélange bizarre d’excitation et d’appréhension. J’aime bien quand les anglaises redéboulent car cela signifie que mon corps fonctionne à nouveau dans son régime « normal » (si tant est qu’avoir un périnée en carton soit bien normal). Mais me cogner mes règles à nouveau, boooarf.

Heureusement, comme vous le savez aussi, je suis devenue une adepte de la coupe menstruelle. Exit les tampons à la ficelle kipue et les pâtes-à-cul qui te restent collées à l’entrejambe plutôt que sur le fond de ta culotte ! (ah oui, si vous en doutiez : ce billet sera glamour.) . A l’époque, c’est la FleurCup qui m’avait convaincue.

Pourquoi avoir changé de coupe menstruelle ?

Seulement voilà : après 4 ans de bons et loyaux services mensuels, je trouvais qu’elle n’était plus aussi jolie qu’avant (jaunie, les bords irréguliers…). L’esthétique on s’en fout un peu c’est vrai. En revanche me retrouver avec des petits bouts de silicone qui se baladent dans mon dedans? Je dis non. Sans compter que le bourrelet devenu irrégulier me râpait les lèvres (du bas) à chaque insertion et que ça fait pas du bien, croyez-moi.

Et puis, vous savez que j’ai eu la chance d’accoucher par voie basse cette fois-ci 🎉. Je me doutais donc que ce n’était plus forcément la même configuration qu’avant, dans mon dedans. Par conséquent, je me suis dit qu’il était peut-être temps de changer ma cup.

Le cup-fine-ment.

Grand bien m’en a fait puisque quelques semaines plus tard, nous étions confinés comme des cons finis et les rayons Tampix et Pâtacul étaient littéralement vides. J’étais encore plus contente à ce moment-là d’être une adepte de la coupe menstruelle (par contre je pleurais sur les rayons de bières vides mais c’est un autre sujet.).

Et je me dis qu’en cas de re-confinement, certaines d’entre toi seraient du coup intéressées pour arrêter ces trucs jetables qui sont plein d’ingrédients dégueus, qui génèrent un tas de déchets et coûtent sur plusieurs année une blinde.(Je rappelle que ma Fleurcup m’avait coûté 12.90€. Pour 4 ans d’usage, cela revenait donc à 0.27€ par mois. Ca laisse songeur quand on voit le prix des boîtes de tampons et de serviettes…🙄.Je signale par ailleurs que certaines gardent leur cup 10 ans.)

Comme vous savez que je suis infidèle (pour mes achats cosmétiques et hygiéniques du moins), j’ai écumé les internettes à la recherche de celle qui aurait la chance de pénétrer ma salle de bains pour les siècles des siècles années à venir. Après des semaines d’hésitation et d’intense réflexion, j’ai jeté mon dévolu sur la coupe LUNEALE.

Question subsidiaire : Et pourquoi pas des culottes menstruelles ?

Je suis sûre que cette question vous brûle les lèvres du haut.En effet, ces culottes sont un peu les coupes d’il y a 5 ans : de nombreuses marques fleurissent, on en voit partout, on ne parle que de ça. La vérité c’est que je n’ai pas une confiance absolue en ce système et surtout il faudrait que je trouve des culottes 100% coton car les matières synthétiques pour les sous-vêtements me collent des abcès (très bien placés les abcès, comme vous pouvez vous en douter.). Quant à l’absence d’odeur, je demande à voir…

Bref, je ne dis pas non aux culottes. Et puis il ne faut jamais dire jamais…C’est juste que je ne suis pas encore prête à sauter le pas. Et puis la coupe menstruelle me convient très bien, jour comme nuit, alors pourquoi chercher midi à quatorze heures ? Pour l’instant je n’en vois pas l’utilité.

Pourquoi LUNEALE et pas une autre?

( ou réflexions pré-achat.)

 

Plusieurs arguments m’ont convaincue d’opter pour cette marque plutôt qu’une autre. En effet, ma nouvelle coupe devait réunir quelques conditions indispensables :

  • être fabriquée en silicone médical exclusivement.
  • être fabriquée en France.
  • recueillir un nombre élevé d’utilisatrices satisfaites, tant pour le confort que pour la facilité d’utilisation et l’absence de fuites.

Oui parce que c’est trop facile sinon. Dans tous les domaines, on nous dit « ouiiii c’est bien sûr mon produit qui garantit zéro truc mais cent pourcent de machin par rapport aux autres !! Mon produit c’est le MEILLEUR. ».

La meilleure expérience, le meilleur retour possible, c’est celui des consommatrices. Du coup pour faire mon choix, je vous avais demandé quelle était votre marque favorite de coupe menstruelle en story sur Instagram. Une écrasante majorité avait répondu la LUNEALE, suivie par une concurrente.

Ce qui m’a faite définitivement basculer ,c’est l’absence totale de boules ou de tige. Et je vais vous expliquer pourquoi dans quelques lignes…

Les caractéristiques de la coupe LUNEALE

Elle remplit tous mes critère puisque fabriquée en France et conditionnée dans une entreprise qui emploie des personnes en situation de handicap.#bonus.

Sa  composition ? Facile : 100% en silicone médical platinium. Autrement dit, elle ne contient aucun produit issu de la pétrochimie, aucun BPA, phtalate, colorant, additif ni nanoparticules d’argent. Le silicone médical platinium est un matériau naturellement bactériostatique (=les bactéries ne se développent pas à sa surface) et biocompatible.

Mon Saint des Saints sensible à la moindre infection apprécie énormément.

Enfin, en lieu et place de tige ou de boule, LUNEALE a développé le MoonPad® . Ce sont comme deux « encoches » faciles à pincer du bout des doigts pour ôter la cup sans problème. De plus, ce MoonPad® oblige à pincer au moment du retrait, ce qui minimise l’effet ventouse.(que les utilisatrices de coupe connaissent bien.)

 

on dirait un hibou, non ?

Le choix de taille

Si pour la FleurCup j’avais mis trois plombes à choisir (comment tu choisis lorsque tu as 30 ans, que tu as vécu un accouchement par césarienne mais qu’un gros bébé a fait du trampoline sur ton périnée?), chez LUNEALE on a une toute autre approche du choix de taille…

Parce que je sais pas vous, mais je choisis AUSSI la coupe menstruelle pour faire des économies. Alors si je dois en acheter une deuxième parce que je me suis plantée de taille lors de mon premier achat, ben je vois pas trop l’intérêt hein.

Du coup chez LUNEALE c’est très simple. On explique que le choix se fait seulement en fonction du flux.

  • Si au plus fort de votre flux, vous portez des tampons normaux ou vous pouvez conserver votre serviette plus de 6h : vous avez un flux faible, choisissez la taille S.
  • Si au plus fort de votre flux, vous portez des tampons super ou vous pouvez conserver votre serviette entre 3 et 6h : vous avez un flux moyen, choisissez la taille M.
  • Si au plus fort de votre flux, vous portez des tampons superplus ou vous pouvez conserver votre serviette moins de 3h : vous avez un flux fort, choisissez la taille L.  Exceptions : si vous avez un flux fort mais que vous êtes atteint.e de vaginisme, que vous n’avez jamais eu de rapport sexuel vaginal ou que vous êtes très sujette aux infections urinaires, il est conseillé de commencer par une taille M.
Luneale

Franchement, tant de simplicité m’a déroutée. Mais j’ai quand même trouvé le moyen d’hésiter entre deux tailles 😅. Finalement j’ai opté pour la taille M, arguant que j’avais peur que la taille L soit trop grande pour mon dedans et finisse par me gêner en se faisant sentir.

Mon utilisation, mes sensations, mes ratés

Oui parce que je mentirais en affirmant qu’il n’y a jamais eu de soucis hein. Comme avec la FleurCup, ma coupe LUNEALE a nécessité un petit temps d’adaptation.

Mais tout petit riquiqui, le temps d’adaptation. Et je n’ai ruiné aucune culotte. Alors ça va 😁.

La petite attention qui fait rudement plaisir

Tout d’abord, j’ai été surprise et RA.VIE de constater que LUNEALE avait eu la délicate attention de glisser dans mon colis un flacon de Mousse Culottée. Sans doute pour s’excuser du retard induit par le coronavirus. Il s’agit d’un nettoyant intime que j’utilisais exclusivement pour laver Minette avant que je réalise qu’il est aussi cup-friendly, et que je peux donc m’en servir pour nettoyer ma cup.

Mousse intime Luneale

Ne me demandez pas pourquoi j’ai eu une version espagnole 😅. Mais je sais qu’en ce moment, cette mousse est soldée 9,90€ (au lieu de 14,90€) car la DLUO est courte et qu’une nouvelle version va bientôt sortir !

Pour l’heure, je l’aime beaucoup cette petite mousse. Enfin « petite »…Elle fait quand même 150mL, ce qui promet des mois et des mois de nettoyage. Son pH est de 5,5 donc parfaitement adapté à la muqueuse externe et au lavage de coupes menstruelles.

J’adore sa toute petite discrète odeur d’amande douce ❤️. Mais en zieutant la composition, je découvre qu’elle est en réalité formulée en grande partie à l’eau florale de Rose de Damas bio et à l’aloe vera. Donc mes naseaux m’ont trompée, mais je m’en fiche : j’aime son odeur, sa texture aérienne et sa facilité de rinçage.

C’est avec ce genre de délicates attentions qu’on fidélise ses clientes. Alors merci beaucoup LUNEALE pour ce petit cadeau dans ma commande !

Anatomie de la coupe

Evidemment, je ne peux pas m’empêcher de faire la comparaison avec feue-ma Fleurcup.

Evidemment.

Moi qui étais habituée à cette coupe plutôt rigide mais qui s’avérait bien souple pour le pliage, avec son bourrelet et sa surface parfaitement lisse (et sa tige rentrée vers l’intérieur dans mon cas), j’ai été un peu décontenancée au tout début par ma LUNEALE. En effet, celle-ci s’avère encore plus souple mais aussi bien plus large. Si bien que lorsqu’on appuie sur le Moonpad, seul endroit strié de la cup pour une parfaite prise en main doigts, il suffit d’une très légère pression pour joindre les deux côtés diamétralement opposés de la cup.

En revanche, malgré l’absence de bourrelet, elle s’avère bien plus corsée à plier en C (mon pliage de prédilection). Sans doute parce que la LUNEALE est en silicone plus épais. C’est assez déroutant car j’imaginais que le pliage serait hyper facile vu la souplesse du Moonpad.

Ce petit point technique m’a causé et me cause encore des petits soucis, mais je vous en reparle dans quelques lignes…

 

Comment laver ma coupe LUNEALE ?

C’est bête comme chou. Et même encore plus simple qu’avec feue-ma Fleurcup !

Avec cette dernière, j’avais dû élargir les trous qui servent à créer un appel d’air à l’aide d’un cure-dents. Et je devais aussi à chaque cycle curer ces mêmes trous avec un petit bâtonnet, avant de retourner ma cup pour que sa tige soit apparente pour laver l’ensemble correctement.

Concernant la LUNEALE, c’est beaucoup moins prise de tête : les 4 trous ne se sont encore jamais bouchés, donc pas besoin de les agrandir. En revanche j’aime bien passer un petit cure-dent quand même dans les trous avant la stérilisation de fin de cycle. Pour la forme.

La mécanique est plutôt simple :

  1. Avant chaque cycle, je stérilise la LUNEALE en la plongeant 5 minutes dans de l’eau bouillante. Je rince à l’eau tiède et je sèche dans un tissu non fibreux.
  2. Pendant mon cycle, lorsque je vide le contenu sanguinolent de ma cup, je la rince ensuite à l’eau froide (pour éviter qu’elle jaunisse) en la nettoyant avec mes doigts. Et hop elle est prête à être ré-insérée. ( Lorsque je la vide sous la douche, j’en profite pour utiliser ma Mousse Culottée.)
  3. A la toute dernière utilisation de mon cycle, je la nettoie à l’eau et mes doigts, je passe un cure-dent dans les trous puis je la stérilise à nouveau 5 minutes dans une casserole d’eau bouillante. Je sèche et hop, je stocke dans le pochon jusqu’au cycle suivant !

Si vous voulez en savoir plus sur le nettoyage et la désinfection, je vous invite à consulter cette page qui vous livre de très précieuses informations. Pour ma part, je n’en ai pas eu besoin. C’est tellement facile une fois qu’on a pris le pli (hahaha!).

Et puis écrit noir sur blanc, ça a l’air complexe et chiant mais sachez que ça ne l’est pas.du.tout.

Bon. Sachez que la mienne a un tantinet jauni car au travail, nous n’avons pas d’eau froide mais de l’eau tiède aux lavabos.😏

Compatibilité coupe / DIU 

Je vous en parlais déjà il y a 4 ans.Je n’ai jamais « tiré » les fils de mon stérilet à cause d’un potentiel effet ventouse de la cup. En même temps, depuis mon second accouchement, je n’ai pas encore repris le temps (et le courage 😷) d’aller faire reposer mon DIU au cuivre par mon gynéco. Du coup je n’ai évidemment pas tiré sur les fils avec ma LUNEALE puisque…bah y’a pas de fils dans mon dedans !

Pour confirmer mes dires, à savoir qu’il n’y a aucune incompatibilité entre un stérilet et une coupe, LUNEALE a pris le temps de créer une page sacrément bien faite, avec des jolis dessins et schémas super explicites. Je vous encourage vivement à la consulter pour comprendre comment fonctionnent les cups.

Ma LUNEALE au quotidien

L’insertion

C’est à ce moment-là que j’ai encore quelques ratés. Heureusement ils se font de plus en plus rares et surtout je les détecte de suite. Pourquoi ? Parce que je sens immédiatement une gêne (voire une douleur quand vraiment je me foire) et qu’il suffit donc que je l’enlève pour la remettre immédiatement.

Cela arrive lorsque je suis un poil stressée et donc pas bien détendue du plancher pelvien 🙃. J’ai alors le réflexe de me relâcher et tout de suite la seconde insertion se passe mieux.

Comme je le disais plus haut, j’utilise le pliage en C mais je pense changer. En effet, j’ai parfois du mal à faire tenir la cup dans cette forme jusqu’à l’arrivée et l’arrimage dans mon Antre sacrée. En effet la base de la cup (côté Moonpad) est très souple et le haut (côté « goulot ») plus rigide. Du coup j’ai l’impression de devoir faire entrer le C plus mes deux doigts qui tiennent le C pour entrer tout ça sans me faire mal. Je sais pas si je suis très claire, mouhahaha. J’y arrive toujours hein. Mais c’est plus technique que pour la FleurCup, ce pliage en C.

Heureusement dans la notice fournie avec la cup, LUNEALE donne d’autres idées de pliages :

pliages coupe Luneale menstruelle

Je pense que le punchdown sera ainsi beaucoup plus adapté à mon cas !

Pour l’insertion, il existe une autre subtilité : il faut penser à tourner la LUNEALE grâce au Moonpad pour que la coupe se développe correctement. C’est sur ce point que j’avais le plus les jetons car j’ai du mal à sentir si la coupe s’est bien déployée..Et puis surtout cette cup n’a pas de bourrelet. Alors au début je craignais les fuites, tant et si bien que le premier jour de mon cycle, je collais systématiquement une pâte-à-cul dans ma culotte.

Résultat ? Je n’ai jamais eu aucune fuite. JA-MAIS. Même quand j’avais la sensation de ne pas l’avoir mise correctement, la LUNEALE a fait son job à la perfection !!

C’est bien simple : j’ai parfois eu quelques déboires avec ma Fleurcup qui, je ne sais par quelle galipette mystérieuse, se retrouvait complètement de travers voire carrément à l’envers. Et là je vous dis pas la boucherie dans mon slip.(bon appétit au fait.)

Dans le cas de la LUNEALE, elle est toujours restée parfaitement en place depuis 6 mois que je l’utilise. A raison de 3 à 4 changements par jour pour un cycle de 5 jours, j’ai donc 0% de fuites sur un total de 105 insertions/retraits. Un exploit !

Pendant la journée

J’ai un flux modéré avec un pic le 2ème jour. Ce deuxième jour, je suis toujours flippée que ça déborde, du coup je vide ma cup 4 fois dans la journée :  une fois au réveil, une fois vers midi, une autre vers 17h et la dernière vers 22h.

Et bien croyez-moi qu‘elle est trèèèès loin d’être remplie, ma LUNEALE. Je pense que je pourrais me limiter à trois vidanges sans problème ! (mais j’y peux rien c’est psychologique.)(« vidanges », c’est glamour hein.). D’ailleurs tous les autres jours du cycle, je la vide trois fois. Et le dernier jour, deux fois suffisent.

Tout le reste du temps, elle est insoupçonnable. MAIS je pense que je dois parfois trop jouer du périnée en fin de cycle puisqu’il m’est arrivé une ou deux fois d’avoir l’impression que ma coupe descendait. Et ce n’était pas une impression, hahaha !

En-dehors de ça, et c’est ce que j’aime dans les coupes menstruelles, ma LUNEALE se fait complètement oublier. Pas d’odeurs dégueu, pas de tâches, pas de déchets…C’est le pied.

Le retrait

C’est l’étape que j’appréhendais le plus avec ma Fleurcup…et c’est tout l’inverse avec ma LUNEALE ! Le Moonpad, c’est LA VIE les amies.

Pas besoin de trifouiller là-dedans pendant de longues minutes pour sortir sa cup au risque de se barbouiller les doigts. Pas besoin de chercher une prise. Pas la peine d’angoisser à l’idée de ne pas correctement faire le vide pour éviter l’effet ventouse-qui-te-décolle-la-schnek.

Rien de tout cela les copines.

Avec le Moonpad, tu rentres à peine tes deux doigts. Tu sens les stries, tu les chopes, tu les pinces un milipoil et pouf, l’air s’échappe par les petits trous et tu retires ta LUNEALE, pépouze.

La manip me prend une seconde et demie, montre en main. Et je n’ai jamais repeint mes doigts en rouge.

Moonpad coupe menstruelle

Les fails

Comme je vous le disais, je me suis parfois loupée lors de l’insertion. Mais rien de grave puisqu’il suffisait alors de recommencer la manip et on en parlait plus.

Comme je vous le disais again, par deux ou trois fois, j’ai eu la sensation que ma coupe se faisait la malle…et c’était le cas. Heureusement à chaque fois c’était en fin de cycle et je savais que je jouais trop du périnée à ce moment-là.(et puis bon je rappelle qu’une tête de 35,5cm de diamètre est passée par là il y a 9 mois 😬.)

Mais mon plus gros fail s’est produit dans les toilettes du boulot. Alors que je retirais ma coupe sans pression, je sais pas ce que j’ai fichu. Sans doute que mon geste a été plus rapide que d’habitude lorsque j’ai mené la cup pleine vers la cuvette pour la vider…Toujours est-il que les trois quarts du sang contenu a été projeté sur le mur et le sol des chiottes, qui bien évidemment sont tous deux BLANCS sinon c’est pas drôle.

J’ai passé le quart d’heure suivant à essuyer mon bordel avec des bouts de PQ que j’allais mouiller au lavabo du coin, en essayant d’être discrète pour que personne ne vienne reluquer ce qui ressemblait à la chambre de Carrie. Voilà. J’ai réussi mais mes collègues ont dû croire que j’étais malade des boyaux, avec le temps que j’ai passé là-dedans…

( si vous avez des histoires du genre à me raconter aussi, ALLEZ-Y je me sentirai moins seule 😏.)(pitié.)

Ah et puis je voulais dire aussi…

Cet article commence à être incroyablement long mais j’essaye d’être la plus exhaustive possible, scusez-moi.

Pour débutante ou confirmée ?

Au tout début de mes utilisations de LUNEALE, j’aurais pu vous écrire que cette cup était réservée aux confirmées. Parce que le pliage en C n’est pas le plus adéquat pour la forme de ma grotte moi, parce que du coup je ratais parfois mes insertions, moi qui faisais ça les doigts dans la chatte dans le nez avec ma précédente coupe menstruelle…

Mais en fait c’est tout le contraire : je trouve qu’elle conviendra parfaitement aux novices comme aux habituées. Parce que le MoonPad est un truc de DINGUE pour qui n’est pas forcément très à l’aise avec les retraits et insertions. Parce que vous n’aurez aucun effet ventouse grâce à lui et que vous retirez votre coupe en une seconde. Parce que la LUNEALE se fait complètement oublier. Parce qu’elle est facile à nettoyer. Parce que plus jamais vous ne vous demanderez si votre coupe est en train de faire des roulés-boulés là-dedans.

Et puis il y a la notice !

Parce que moi, quand j’ai déballé ma petite boîte rose (qui correspond à la taille M) , il y avait tout ça à l’intérieur :

Un petit pochon en tissu pour ranger sa coupe ni vu ni connu , c’est toujours pratique. Une information sur le Syndrome du Choc Toxique, ce n’est jamais inutile. Des petites lingettes pour se rafraîchir le frifri, c’est pas de refus non plus. Et puis une notice d’utilisation, que j’ai lue avant d’utiliser ma LUNEALE alors que je ne suis pas une débutante.

Et bien laissez-moi vous dire que cette notice est très explicite et qu’elle est surtout très courte : deux caractéristiques majeures qui confirment que cette coupe menstruelle est enfantine à utiliser !

notice utilisation Luneale

Son prix

Je l’ai payée 24,90€. Si c’était à refaire, je la repayerai le même prix tant j’en suis contente.

Pourtant elle est donc plus onéreuse qu’une Fleurcup. Enfin elle était plus onéreuse… Parce que depuis quelques semaines, ne me demandez pas pourquoi, son prix est passé à 15,90€ ! 🎉

Si j’avais su, j’aurais attendu 6 mois de plus, hahaha ! (non j’déconne. En vrai je n’aurais pas supporté 6 mois de pâtes-à-cul jetables 🤮.)

En parlant de ça, en considérant un paquet de 14 serviettes à 1,50€ (premiers prix) ou un grand pack de 28 serviettes (3,25€) –parce que pour moi seulement 14 serviettes pour 5 jours et nuits de règles, c’est juste pas possible- j’aurais donc rentabilisé ma LUNEALE à l’ancien prix de 24,90€ en 1 an à peu près. Ce qui passe relativement vite puisque j’en suis déjà à 6 mois. (et si toi chère lectrice, tu craques ta culotte maintenant avec son nouveau prix, elle sera rentabilisée en 6 mois justement.)

hygiène intime cup luneale

Mais surtout ce qui n’a pas de prix, c’est que j’ai généré ZERO déchet. Pas un seul bout de plastique n’est venu polluer ma poubelle. Et pas un seul agent blanchissant dégueulasse n’est venu se coller sur mon frifri.

Enfin, si je pars du principe que je garderai ma LUNEALE quatre ans comme sa prédécesseuse (mais ça peut être + aussi !) alors ma coupe me coûte le prix ridicule de 51 centimes d’euro par mois.

Voilà la démonstration est finie, à bientôt bisous.

avis cup Luneale

Conclusion : Avec LUNEALE, la fête du dans mon slip

 

Pour conclure, je suis enchantée d’avoir suivi les conseils de quelques-unes d’entre toi sur Instagram ❤️. J’ai trouvé là ma nouvelle coupe chouchoutte et comme pour l’ancienne, il sera impossible pour moi de revenir en arrière ! Je trouve que la LUNEALE est parfaite pour les débutantes, ou pour celles qui comme moi, sont affreusement gênées par les tiges d’autres coupes menstruelles. (moi perso ça me faisait un mal de chien – d’où la Fleurcup retournée comme une chaussette 😆.)

En résumé, je la surkiffe parce que :

  • Elle est conçue et fabriquée en France, en silicone médical platinium exclusivement.
  • Elle propose 3 tailles différentes, qui ne dépendent que du FLUX de votre cycle (et pas du nombre d’accouchements par voie basse, votre âge, votre dernière taxe d’habitation ou que sais-je encore.)
  • Le MoonPad est une petite révolution pour votre minette : plus jamais vous ne mettrez deux plombes à retirer votre coupe proprement et ce, sans effet ventouse. GROS KIF. 💗
  • Elle est extrêmement confortable : c’est bien simple, il m’est déjà arrivé de me dire « oh merde j’ai une coupe à vider là » après des heures à vaquer à mes occupations, le vagin tranquille.
  • En revanche, « la coupe est pleine » est une expression sans fondement (mais pas loin du fondement) avec LUNEALE : elle n’a jamais débordé. Mais mieux que ça, je n’ai JAMAIS eu la moindre fuite !! #Alleluïa.🙏🏻🙏🏻
  • Son prix bien vite amorti – et qui a diminué tout récemment 🤩. Franchement il n’y a plus aucune excuse pour ne pas se lancer !

Et puis comme toutes les autres, elle est compatible avec les DIU. Elle ne génère aucun déchet. Elle ne vous fera pas sentir la marée basse d’entre les cuisses. Elle se garde des années. Mais cette LUNEALE a ce truc en plus qui porte un nom (le MoonPad) qui me l’a fait définitivement préférer à mon ancienne coupe !

Enfin bref, vous avez compris que ma note de satisfaction s’écrira en rouge sang :

 

Satisfaction : 10 / 10

Et vous, êtes-vous utilisatrice de coupe menstruelle ? Connaissiez-vous la LUNEALE ?

* Coupe menstruelle LUNEALE – existe en 3 tailles différentes – 24.90€ 15.90€ en ce moment ! (mais jusqu’à quand?)

 




LalutotaleMa vie de mamanavis,coupe,cup,féminine,flux,française,hygiène,lavable,lunéale,made in France,médical,menstruelle,menstrues,Moonpad,règles,sang,silicone,zéro déchet
Parlons peu, parlons bien, parlons règles. Comme vous le savez, j'ai accouché le 15 Novembre dernier de mon second bambin. Avec la fin de l'allaitement foireux vient comme pour toute à chacun le retour de couches...Aaaaah le retour de couches ! Pour ma part, c'est un moment que je...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    2
    Shares
  •  
    2
    Shares
  •  
  •  
  • 2
  •