Bien vivre sa peau mixte ET sensible, c’est possible 😊 (si si).

Bien vivre sa peau mixte ET sensible, c’est possible 😊 (si si).

conseils peau mixte sensible rougeur

Je sais pas vous, mais pour ma part il y a quinze ans (#JeSuisVieille), je n’ai pas le souvenir qu’on assimilait une peau mixte à une peau potentiellement sensible.

En gros t’avais le museau gras ou sec. Ou un peu des deux. Et là paf, t’étais classée comme musette mixte.

Si on avait pris le temps de nous expliquer que ce n’est pas à grands coups de gommage à la pierre ponce (j’exagère à peine) qu’on vire le sébum d’un visage à tendance grasse…Ou si on nous avait expliqué sagement qu’il ne suffit pas de se beurrer le visage de crème Niquéa bourrée de saloperies pour stopper les tiraillements des peaux sèches, je ne serai pas en train de rédiger cet article et on aurait toutes une peau de rêve.

Le fait est que j’ai toujours eu une peau mixte. Mais qu’une peau mixte n’est pas insensible loin de là !  Et que bien loin des stéréotypes d’il y a quinze ans, ce type de peau est assez particulier mais pas sorcier à chouchouter, pourvu qu’on capte quelques trucs basiques.

La dichotomie des peaux mixtes et relous sensibles

J’ai loooongtemps utilisé (à tort) des soins pour peaux grasses. Je pense que c’est une erreur que produisent encore beaucoup d’entre nous et j’aimerais vous l’éviter. (parce que chuis sympa tu vois.)

En effet les jolis bubons rouges/noirs/blancs que je me cognais à l’époque ne constituaient pas une véritable acné, mais une acné hormonale. Et c’est très différent de l’acné “standard” voyez-vous : tu peux toujours te récurer la couenne avec des soins pour peaux grasses, au mieux tu tueras deux-trois boutons dans l’oeuf, au pire tu déglingueras ta peau avec des soins trop agressifs. Tout ça pour des hormones qui dansent la carioca dans ton corps. C’est bête.

D’ailleurs sitôt que je suis passée au DIU au cuivre, mon acné a progressivement diminué…jusqu’à disparaître totalement avec ma première grossesse. (ALLELUÏA) C’était bien qu’il s’agissait d’une conséquence hormonale.

Depuis, j’ai conservé ma peau mixte. Comment je le sais ? Car si j’applique un soin trop nourrissant pour calmer mes tiraillements, je bourgeonne.🌱

Au contraire si j’applique un soin trop “light”, j’ai la peau qui tire et je présente vite des rougeurs.

Toute la difficulté réside donc dans le fait de combiner hydratation efficace, apport de corps gras limité (mais nécessaire) tout en ne bouchant pas les pores et en calmant les rougeurs éparses. Mais alors

Comment vivre avec une peau mixte et sensible ?

Croyez-moi sur parole : on le vit plutôt pas mal 😉. Et puis vu le contexte actuel, j’ai envie de dire “on vit et c’est déjà très bien.” (au moins ça nous aura appris à relativiser cette cochonnerie de covid.)

Du coup, je vais peut-être en décevoir certaines qui s’attendent à une liste de produits chaudement recommandés comme je l’avais fait pour ma routine 100% anti-points noirs.

Mais non madame.

Je compte plutôt vous donner de (très bonnes) pistes pour réussir à bien vivre avec votre musette mixte et sensible.

DIY ou produit fini, pourquoi choisir ?

Comme vous le savez, je suis adepte de fait-main à la maison. Pour autant, je ne peux pas tout fabriquer moi-même. Déjà parce que je n’ai pas forcément le temps (ni l’envie) de patouiller absolument tous mes soins (j’en fais déjà pas mal). Et également car pour certaines formules, c’est quand même vachement compliqué de trouver le bon dosage. Pas facile de reproduire soi-même un soin efficace pour peau sèche et sensible !

Par contre, quand on commence à connaître sur le bout des pores les propriétés de tous les ingrédients, je suis sûre qu’on peut faire mumuse assez facilement. Dans le cas des peaux mixtes et sensibles, citons dans le désordre la rose musquée, l’acide hyaluronique, le zinc, mais aussi tout un tas d’huiles végétales et d’hydrolats. J’en profite pour scander qu’ il faut à tout prix arrêter de croire que le gras est votre ennemi !

En effet, depuis que j’utilise certaines huiles ou sérums huileux sur mon museau, je ne l’ai jamais trouvée aussi pulpée et lumineuse et ceci, sans ressembler à un fond de friteuse !

Pour ma part, j’utilise donc des ingrédients basiques qui servent dans mes recettes DIY comme l’hydrolat de rose, l’hydrolat de lavande, l’argile verte, l’huile de jojoba, l’huile de sésame, l’huile de noisette etc…mais aussi des soins “tout prêts” du commerce. Il n’y a pas de règles en la matière, l’important c’est que cela convienne aux différentes zones de notre peau relou. J’en viens donc à mon deuxième conseil :

Oser MIXER vos produits !

Qu’il s’agisse de matières “brutes” ou de soins achetés dans le commerce, OSEZ les mélanger !

Promis vous ne perdrez pas un oeil ni ne vous brûlerez au douzième degré. (enfin ça dépend…N’utilisez pas d’acide chlorhydrique quand même.).

Les musettes mixtes et sensibles sont le terrain de jeu idéal du multi-masking. Un anglicisme qui signifie simplement qu’on peut utiliser plusieurs masques différents sur une seule pomme. Comme ça :

peau mixte sensible multi-masking
Argile verte sur les zones plus grasses, argile blanche sur les zones qui tiraillent.

Evidemment ça oblige à posséder plusieurs masques ou types d’argile. Evidemment.

Et puis si ça vous gonfle de faire du Picasso sur votre museau, vous pouvez tout simplement effectuer le masque X une fois pendant la semaine, puis la semaine suivante utiliser le masque Y..et vous alternez.

Concernant les soins, j’ai adopté la même technique : je mélange.

Sur cette photo, c’est mon combo préféré du matin, 3 gouttes d’un sérum huileux mélangées à une noisette de crème pour peau mixte.

Pour parvenir à trouver la combinaison idéale, il faut tâtouiller un peu. Si par exemple vous trouvez qu’avec 1 seule goutte de sérum et la noisette de crème, votre peau tiraille encore, ajoutez une goutte de sérum. A l’inverse, si votre peau est confortable mais que vous ressemblez à un beignet en plein soleil à midi, allez-y mollo avec le sérum huileux. Tout est question de dosage ! Et chaque peau étant différente, vous comprendrez bien que je ne peux pas vous asséner : prends 2 gouttes de ci mélangées à cinq pichenettes de ça, et tu verras le MIRACLE se produire!!  Non ce serait mentir. Ta peau n’est pas ma peau et je n’aurais jamais la tienne, point.

Adieu rougeurs, bubons et points noirs !

Vous voyez finalement je trouve que je ne vous donne rien que des conseils de bon sens…Mais des conseils que j’aurais aimés qu’on me donne il y a quelques années pour retrouver une peau saine et lumineuse ! Maintenant je vais commencer à m’intéresser aux cernes, poches et ridules apparus autour de mes yeux ces derniers mois (#OuinOuin). (Sans rire, j’ai l’impression d’avoir pris dix ans dans la face en peu de temps… Flippant.)

Comme je vous le disais plus haut, je ne souhaitais pas vous énumérer une liste de produits que je juge excellents pour MA peau mixte et sensible, mais si vous y tenez n’hésitez pas à me demander ce que vous cherchez en commentaires ! 😉

Et vous, quel est votre type de peau ?




Dis, on partage ?
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Share
  •  
    1
    Share
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.