Dans l’un de mes derniers articles, je vous parlais de mon amour pour les bijoux en argent. Ce n’est pas que je dénigre l’or jaune, je sais simplement que ce dernier ne me va pas au teint. Mais savez-vous qu’il est un métal plus précieux et plus durable que l’argent ? Non ?

Pourtant je suis sûre que vous le connaissez.

Il s’agit de l’or blanc.

L’or blanc, c’est dans mon cas, la matière presque parfaite. L’éclat qui réhausse mes yeux verts ( mais aussi n’importe quelle pierre – on voit ça dans quelques lignes ) au même titre que l’argent, combiné et la solidité et durabilité de l’or. Bien entendu, une paire de boucles d’oreilles ou une bague sera plus chère en or blanc qu’en argent mais, mais personnellement je le trouve accessible. J’ai encore en mémoire un magnifique pendentif or blanc sur lequel je lorgne régulièrement… ma chaine n’attend que lui… (Musclor si tu passes par ici, voilà une belle idée cadeau gnignigni)

Mais dès lors qu’on parle d’or blanc, plusieurs questions se posent : de quoi est-il composé ? Comment le différencier d’un bijou en argent ? Est-il si durable que l’or jaune ? Avec quelles pierres associer un pendentif en or blanc ?

J’ai réussi à synthétiser un très grand nombre d’informations à son sujet et je souhaitais les partager avec vous. Parce que les wishlists de Noël vont bientôt débarquer ( oui oui déjà !)( on en parle des calendriers de l’Avent sortis en Août ? ) et puis moi, j’ai mon anniversaire avant…Donc bon. *grand sourire plein de dents*

Fondance.

L’or blanc : c’est quoi ?

Lors de ma série d’articles à venir concernant mon périple au Pérou, vous découvrirez que j’ai visité l’atelier d’un bijoutier et que la visite fut fort intéressante. Et inoubliable, puisque j’ai pu me faire fabriquer un bijou « sur mesure », un bijou qui n’était pas vendu…

J’ai pu manipuler un bloc d’or, puis un d’argent, rendez-vous compte ! ( et oui : j’ai eu envie de me barrer en courant avec le machin sous le bras. ).Le minerai d’or brut extrait est mou. C’est assez étonnant. Alors évidemment on ne peut pas le travailler ainsi. C’est pour cela qu’il est mélangé avec d’autres métaux, comme souvent l’argent ou le cuivre, pour le durcir.

Mais alors pourquoi l’or blanc est blanc?

L’or blanc est un alliage d’or jaune et de métaux comme le palladium, le zinc ou le cuivre. Mais ce qui rend sa surface finale claire, c’est l’ajout d’une couche de rhodium, un métal rare, blanc, et très apprécié par les plus grands bijoutiers.

L’or blanc : avantages et inconvénient

J’ai bien mis avantages au pluriel et inconvénient au singulier. Ce n’est pas un hasard.

En effet, le seul soucis de l’or blanc, c’est qu’avec le temps, la fine couche de rhodium qui le recouvre se patine. Elle donne un aspect plus « authentique » au bijou, mais elle peut aussi laisser apparaître une légère teinte jaune, caractéristique de l’or qui se trouve en dessous. Pour contrer cet effet ( qui n’apparaît pas en deux mois hein, on est d’accord ), on peut demander à re-rhodier son bijou. En faisant attention de ne pas trop répéter cette opération, car le bijoutier doit alors polir légèrement le bijou, donc si on le fait vingt fois, forcément on attaque le métal. La bonne fréquence de re-rhodiage est d’environ tous les 5 ans.

En-dehors de cet inconvénient, l’or blanc n’a pour moi que des avantages. D’ailleurs en joaillerie européenne, l’or blanc 18 carats est même le métal le plus apprécié.( comme quoi j’ai pas trop des goûts de chiotte ).

Pourquoi a-t-il tellement le vent en poupe?

  • Parce que c’est le plus costaud de tous les métaux ! Il est même plus résistant que le platine, c’est dire. Dans ces conditions, difficile de le rayer. Moi qui ai deux mains droites ( ←je suis gauchère ), inutile de dire que l’or blanc est mon métal de prédilection 😜. D’ailleurs le jour où Musclor me demande ma main, on aura plutôt intérêt à opter pour l’or blanc, si vous voulez mon avis.
  • Parce qu’il est facile à porter. Moi je suis pas branchée bijoux bling-bling. La grosse quincallerie qui te pique les yeux, trop peu pour moi. Vous l’avez d’ailleurs constaté à maintes reprises sur le blog. En revanche, l’éclat de l’or blanc, discret mais précieux, je ne lui résiste pas. Assorti à une belle pierre ou une perle, je fonds. Et comme je change souvent de tête ( je parle de mes cheveux ), je sais que l’or blanc est une valeur sûre.

Sa dernière qualité, et pas des moindres, est que la sobriété de l’or blanc lui permet de s’associer avec un nombre assez incroyable de pierres : diamant, tourmaline, améthyste, rubis, topaze…Tout lui va à merveille ! Il n’y a guère que le grenat ( rouge profond ) et la citrine ( jaune ) que tous les bijoutiers et joailliers boudent pour l’or blanc. Ce sont les deux seules pierres existantes à ternir à la fois l’éclat et la couleur de l’or blanc, et la leur au passage.

Mon futur bijou : un pendentif en or blanc !

Pour ma part, si j’ai plus d’appétence pour les pendentifs en or blanc et de petits clous plus que tout autre bijou, c’est parce qu’au travail je ne peux pas porter de bracelet. Et que des boucles pendantes + un nain de moins d’un mètre dix à la maison qui aime me tripoter les cheveux = incompatibilité flagrante .Aussi, comme je suis déjà pas mal équipée en boucles d’oreilles, je furète davantage vers un pendentif or blanc comme ceux de ce site. Et comme on peut quasiment y associer toutes les pierres existantes, c’est plus que compliqué de faire son choix.

Sans compter que toutes les formes de pendentifs sont possibles : coeur, ovale, rond, coussin, rectangulaire, triangulaire, poire ou marquise, selon la façon dont la pierre a été taillée. Personnellement je préfère largement un beau pendentif en or blanc, moins « formel » qu’une bague pour déclarer sa flamme ( et surtout je risque pas de le paumer ). Mais il y a bien d’autres occasions pour offrir un pendentif en or blanc, hein. Moi j’en veux bien un pour mon anniversaire ou n’importe quel jour de l’année d’ailleurs ( Musclor je SAIS que t’es là ).

Du côté de la chaîne, j’ai toujours aimé la « mi-longueur » : pas trop longue ( parce que sinon je suis obligée de porter un décolleté pour qu’on voie le pendentif )( ça me gêne pas le décolleté hein, mais pas tous les jours non plus ! ) , et pas trop courte ( je me sens vite oppressée par une chaîne trop « ras de cou » ). En soirée, j’opte plus facilement pour une chaîne longue ( et donc vous avez compris que je fais péter le décolleté ). Mais en ce qui concerne l’or blanc, on peut aussi bien porter le pendentif au bout d’une chaîne de bonne longueur, ou une chaîne courte. C’est avant tout affaire de goût, de forme et de taille de pendentif !

Enfin l’avantage indéniable du pendentif en or blanc, c’est qu’on peut le mélanger à d’autres matières de chaînes : argent, or rose, or jaune…Personnellement j’adore le mariage avec l’or rose et l’or jaune à la fois, c’est de toute beauté ce tryptique d’or.

Et puis dans mon cas, l’or blanc a cet avantage indéniable de pouvoir être marié aux perles de Tahiti ! Je vous parlais récemment de ma chère boucle disparue et l’idée de monter mon orpheline en guise de pendentif en or blanc m’a été soufflée par nombre d’entre vous :

Coeur coeur coeur.

Vous avez compris que dans mon cas, choisir un pendentif en or blanc est plus que difficile : les formes et les pierres sont tellement innombrables que des tas de combinaisons sont possibles, pour satisfaire tous les goûts ! Pour ma part, j’aime la sobriété et l’éclat de l’or blanc, que je n’aime pas trop « trancher » avec une pierre voyante. Mais j’ai déjà vu une amie avec une belle émeraude montée sur un pendentif en or blanc, et j’avoue que ça en jette. Vraiment vraiment.

BONUS : Comment différencier l’or blanc et l’argent ?

L’or blanc et l’argent n’ayant pas la même valeur marchande, il peut être utile de connaître la matière du pendentif de feue Tata Huguette qu’elle vous a gentiment légué. Mais l’or blanc et l’argent se ressemblant à outrance, comment les différencier ?

Il existe deux méthodes de différenciation faciles :

  • Observez le poinçon : si votre bijou est muni d’un poinçon, sachez que dans le cas de l’or blanc, il s’agit des mêmes symboles officiels que l’or jaune, à savoir un trèfle ( 8 carats ), une coquille Saint-Jacques ( 14 carats ) ou une tête d’aigle ( 18 carats ). ( C’est qu’on en apprend des choses chez LaLu hein ).  Dans le cas de l’argent, on retrouve la mention « 925 » ( dit argent sterling ) ou « 800 ».
  • Testez-le avec un aimant : si soupeser votre bijou ne suffit pas ( l’or blanc est plus dense que l’argent ), alors prenez un aimant et passez-le à côté. S’il ne se passe rien, c’est certainement de l’or blanc. Si au contraire, votre bijou est légèrement attiré, on est certain qu’il ne s’agit pas d’or !

Si malgré ces deux observations, on ne parvient toujours pas à déceler s’il s’agit d’or blanc, alors les bijoutiers professionnels peuvent vous aider ! Ils prélèvent une infime quantité de métal et procèdent à un test chimique pour déterminer la composition du bijou.

 

Et vous, possédez-vous des bijoux en or blanc ? Le préférez-vous à l’or jaune ou  à l’argent  ?

 




LalutotaleBlablablaassociation,bijou,bijouterie,cadeau,choisir,conseils,femme,jaune,joaillerie,massif,or,or blanc,pendentif,pierre,pierre précieuse,rose
Dans l'un de mes derniers articles, je vous parlais de mon amour pour les bijoux en argent. Ce n'est pas que je dénigre l'or jaune, je sais simplement que ce dernier ne me va pas au teint. Mais savez-vous qu'il est un métal plus précieux et plus durable que...
Dis, on partage ?
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Shares
  •  
    6
    Shares
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •