Le remboursement des protections périodiques par la Sécurité Sociale, sérieusement ?? ( #PétitionMoisie )

Le remboursement des protections périodiques par la Sécurité Sociale, sérieusement ?? ( #PétitionMoisie )

pétition remboursement protections hygiéniques Sécurité Sociale

Hier après-midi, j’ai reçu un mail d’un site de pétitions en ligne ( jusque-là rien d’anormal ) qui me signalait qu’une pétition “prenait de l’ampleur”. Comme d’habitude, je clique pour voir si la cause me touche et/ou m’intéresse. D’ailleurs la dernière que j’ai soutenue, c’était celle demandant l’allongement du congé paternité.

Et là, presque instantanément en lisant l’intitulé de la pétition, j’ai failli tomber de ma chaise. #BOUM. ( là c’est pu très normal, déjà. ). J’ai réagi sur Twitter et Facebook mais je n’y tenais plus…

Je n’écris que très peu de billets coup de gueule ou d’articles humeurs sur le blog, mais là il faut que ça sorte. Il faut que j’exorcise pourquoi cette pétition ayant recueilli plus de 8000 signatures me fiche presque la nausée. M’humilie presque en tant que femme ( j’ai dit presque ). Et me fait bondir en tant qu’écolo ( un très gros bond par contre ).

 

 

 

Moi, femme, féministe et écolo – une femme du 21ème siècle.

 

J’en vois déjà certains se diriger vers la croix rouge en haut à droit de leur navigateur en lisant les mots féministe et écolo. Mais naaaaan partez pas ! On peut être féministe et écolo sans tomber dans les “extrêmes”. Je ne compte pas rentrer à poil dans une église avec un quelconque slogan tatoué sur les nichons. Ni escalader les cheminées de refroidissement d’une centrale nucléaire. ( on peut aussi combiner les deux #IdéedeOuf )

Moi, depuis mon humble caboche, je suis juste touchée et sensible ( oui je suis faite de sensibilités, on dirait pas des fois hein ? ) par les causes féministe et écologique. Certaines de mes opinions sont fondées sur l’image que je me fais de la Femme ( = l’égale de l’Homme ), et d’autres sur l’avenir que j’envisage pour mes enfants sur une Planète qu’on n’aurait pas à 100% dézinguée. Je ne peux pas écrire je suis “un peu” féministe ou “un peu” écolo. C’est comme dire qu’on est un peu de droite ou un peu de gauche. Non. Moi je suis féministe et écolo même si je ne participe pas à des actions “choc” de grande ampleur.

Je pense que nous sommes quelques millions à être dans ce schéma de pensée. En fait, je suis une femme du 21ème siècle quoi.

Et il me semblait important de planter ce contexte pour vous expliquer en quoi cette pétition m’a laissée sur le cul comme deux ronds de flan.

Hashtag pétition moisie 

Je ne vous donnerai pas son lien car je n’ai aucune envie de cautionner de façon directe une signature sur cette pétition que je juge nauséabonde. De toute façon, si vous souhaitez la signer, une simple recherche dans Google vous permettra de la retrouver facilement.

Avant toute chose, il est bon de rappeler que cette pétition émanant d’une jeune française partait certainement d’un bon sentiment..Certainement.

Mais on peut juste réfléchir deux minutes avant de signer et s’apercevoir que les arguments et la logique défendus sont très discutables…Jusqu’à en écrire un article de blog, hahaha. Je ne jette pas la pierre aux plus de 8000 personnes qui l’ont déjà signée : parfois, on n’a pas le temps de trop réfléchir. Dans notre société qui vit à mille à l’heure, on voit un sujet de pétition qui SEMBLE faire avancer une cause. On clique par réflexe. CLIC. En un dixième de seconde la pétition est signée ( et j’en sais quelque chose puisque j’ai cliqué par inadvertance – je souhaitais simplement lire le texte – et paf je me suis retrouvée signataire sans aucun moyen de faire annuler ma signature #Boulet #LaLooseTotale ).

Et puis, si on a le temps, si on ne fait pas douze trucs en même temps, si la charge mentale du jour n’est pas trop envahissante, alors on se pose. On réfléchit deux minutes. Et on se dit Merde. J’ai signé une pétition mais…je ne pige pas bien le truc. Mais c’est trop tard, t’as déjà cliqué. Oups. En soi, c’est pas trop grave mais tu regrettes de ne pas avoir pris le temps de comprendre.

Le texte de la pétition

Puisque je souhaite étayer ce billet un maximum, voici le texte exact que j’ai lu cet après-midi, ébahie :

“Je lance cette pétition suite à un tweet qui a apparemment touché pas mal de monde, si jamais cela permet de faire avancer quoi que ce soit, autant tenter. Après l’annonce du remboursement des produits pour arrêter de fumer par la Sécurité Sociale, alors que fumer est un choix, je me suis sentie obligée de manifester mon mécontentement en tant que femme. Fumer est un choix, à assumer aussi financièrement. Avoir ses menstruations n’en est pas un, et cela touche toutes les femmes pendant au moins 40 ans de leur vie. Avoir des protections hygiéniques convenables représente une sacrée somme en faisant le calcul. Il serait temps pour le gouvernement d’étudier ses priorités, qui manque de cohérence. Que vous soyez une femme, un homme ou qui que ce soit d’autre, toute prise de partie est la bienvenue. Pour rejoindre la mobilisation, cliquez et signez ici.”

Ca me donne une bonne base pour vous expliquer les arguments en faveur du Non-signez-pas.

 

 

Pourquoi je ne signe pas et mieux encore : je conteste ?

 

Car vous aurez compris que je n’adhère pas aux arguments énoncés, voire pour certains je les trouve incompréhensibles.

Argument tabac // règles

Premièrement je trouve complètement hors de propos de comparer le remboursement de substituts nicotiniques au remboursement de protections hygiéniques. Et les raisons me semblent évidentes :

  • Le tabac est nocif ET polluant. L’idée de la Sécu est donc de proposer un TRAITEMENT qui ne coûte pas une blinde pour se “désintoxiquer” >> Conséquence : on limite les impacts nocifs et polluants du tabac. Le remboursement même partiel est plutôt généreux et dans une logique de santé publique tout à fait cohérente. La Sécu lance le message ” nous sommes CONTRE le tabac”.
  • A l’inverse, les serviettes et tampons hygiéniques sont nocifs ( merci les études sur les agents blanchissants, entre autres substances ) ET polluants. Et là, on me propose de signer une pétition pour un remboursement de ça ??Aidez-moi, je ne pige pas la logique de rembourser un truc dégueu à la fois pour l’environnement, mais aussi pour le dedans de ma culotte et mon frifri. La Sécu lancerait donc le message “pauvre de vous mesdames, on va vous rembourser des dispositifs qui génèrent déchets et problèmes de santé.” Y’a comme qui dirait un problème de logique là-dedans.

Arguments écologique et économique

Là, la question est rapidement éludée.

Car des solutions plus écologiques ET économiques existent ( parce que l’argument du “ça coûte trop cher”, ça va 5 minutes hein ) : la coupe menstruelle par exemple. Elle ne conviendra pas à tout le monde mais pour parer à cette éventuelle “incompatibilité” il existe aussi des serviettes lavables >> zéro déchet, porte-monnaie au top ! Vous trouverez de nombreux articles sur le net, y compris sur mon blog juste ici.

En gros ça fait 18 mois que j’ai dépensé 15€. Et seulement 15€. Finalement c’est comme pour tout : quand on trouve qu’un truc qui relève des dépenses courantes nous revient trop cher, on cherche à réduire le budget. Et on finit par trouver des solutions.

Et puis plus de mycoses, plus d’odeur dégueu et zéro déchet les gars ! Finalement on allie l’utile ( = écolo ) à l’agréable ( =écono ). C’est pareil pour la bouffe au détail ou en vrac. C’est pareil pour mon déo. C’est pareil pour le covoiturage. Quand on cherche des solutions, on trouve et souvent ça ne demande pas le moindre effort ( moins d’effort que lancer une pétition en ligne pour se plaindre qu’on dépense trop? Le débat est ouvert ! )

Arguments féministes

Quand je lis “fumer est un choix” et que les femmes subissent leurs règles, j’ai envie de bondir. Et pas seulement parce que je suis fumeuse :

j’ai davantage la sensation de “subir” le tabac que mes règles, hein. Le tabac ça pue et c’est pas bon pour la santé. C’est une DROGUE très ADDICTIVE dont beaucoup rêvent de se débarrasser. Pourquoi croyez-vous que c’est si difficile ? Pensez-vous que les fumeurs kiffent larguer 8€ pour 20 bâtonnets qui puent et font tousser ( voire bien pire ) ?
– Personnellement je ne “subis” pas mes coquelicots. Même si parfois j’ai mal. Même si c’est chiant. Même si ça joue sur l’humeur et que ça me fatigue et me donne chaud pendant 3 jours. Bordel de merde, c’est mes REGLES quoi !!! Je suis une FEMME et ça fait partie du “pack” non ? C’est livré avec le reste. Et je suis fière d’être une femme, avec sa coupe menstruelle, ses serviettes lavables, ses vergetures ( ça n’a rien à voir avec les règles mais j’avais envie de les caser là) , ses ovaires et son utérus.

– quand je lis ( et c’est le pire ) : Avoir ses menstruations n’est pas un choix , et cela touche toutes les femmes pendant au moins 40 ans de leur vie. Euuuuuh?….Oui c’est vrai. Tu n’as pas choisi d’être une femme. Tu en veux à tes parents de ne pas avoir procédé à une sélection génétique de l’embryon fécondé, c’est ça ? Tu aurais préféré être un homme ? Je ne comprends absolument pas cette réflexion. Et ça reste dans l’idée que nous “subissons” des Choses de la Vie qui font de nous des Femmes. Moi je vais demander à me faire rembourser mes soutifs. Wala. Je voulais pas de nichons mais pas de bol, ça fait partie du merdier des femmes, putain. J’ai rien demandé, merdalafin.

Vous aurez compris qu’en tant que Femme, je trouve presque cette pétition humiliante. ( j’ai bien dit presque )( ça m’empêchera pas de dormir cette nuit si vous voulez mon avis ) ( oui car j’ai confiance en toutes ces femmes assumées que nous sommes et qui ne signerons pas cette pétition ubuesque ). Demander une prise en charge des règles par la Sécurité Sociale, comme si c’était une maladie/une addiction/un état passager ( je pense à la grossesse pour laquelle certains aiment marteler C’EST PAS UNE MALADIE ! Certes, mais c’est un état transitoire qui nécessite des soins et prises en charge spécifiques à l’état de grossesse ).( punaise je pense à tout dans cet article.) ( je me fatigue, parfois. ), je trouve ça vraiment déplacé. Limite une atteinte à la confiance en elle des Femmes. On a déjà bien assez de soucis à gérer, alors pourquoi considérer que les règles sont un soucis qui mérite d’être en charge par ce qui s’appelle ( je le rappelle ) l’ Assurance Maladie ?

Et plus largement…

J’ai essayé de discuter avec l’initiatrice de cette pétition sur Twitter. Mais j’ai constaté que le dialogue était impossible avec la jeune femme. Tandis que je voulais comprendre ce qui l’avait poussée à demander un tel “combat” ( c’est son terme ), elle s’est fermée comme une huître ( j’allais pas dire une moule ) à mes arguments. Mais dans son discours, elle se revendique féministe.

Je m’insurge. Être féministe, ce n’est pas revendiquer “au nom des femmes” à tort et à travers. Il y a le risque ( et il est grand ) de tourner au ridicule le féminisme. Le féminisme, c’est mener des combats, des vrais, pour l’égalité et pour la prise en compte du statut de la Femme dans nos sociétés qui avaient jusqu’il y a peu, conservé des archaïsmes puribonds. Etre féministe, c’est défendre le droit d’être payé comme un homme. C’est se battre contre l’excision, les mariages forcés, les violences conjugales, le harcèlement quotidien ( #balanceTonPore ). Être féministe, c’est promouvoir l’idée qu’être une femme libre et digne, c’est un droit. J’ajouterai même qu’on peut être féministe et soutenir des causes en faveur des Hommes : je suis féministe, mais je suis trèèèès favorable à l’allongement du congé paternité. Et tout ceci finalement n’est que le reflet de ce que je prône avant tout : l’égalité.

Et puis, qu’on ne me dise pas que la Sécu néglige les femmes. Je pense qu’on est toutes ravies de constater que les cours de préparation à l’accouchement nous sont payés, ou qu’on ne dépense pas un radis pour les rééducations périnéales et abdominales. Que les frottis de dépistage du col de l’utérus soient gratuits. Que les mammographies de contrôle le soient également. Ca ce sont de vraies avancées pour la santé des Femmes. Il reste d’autres combats à mener pour la reconnaissance de certains maux féminins, comme l’endométriose ou les manifestations et la transmission du papillomavirus. Mais en quoi les règles sont un mal ? Vraiment cet amalgame me dérange. Pas vous ?

 

 

Le raisonnement par l’absurde

( allez imaginons tous ensemble, qu’on se marre un peu ! )

 

Un paragraphe que j’ai imaginé pour tourner en dérision ( voire au ridicule ) la pétition que je dénigre.. Et franchement ça fait du bien de rigoler un peu ! Ca pourrait cependant devenir flippant si certains reprenaient sérieusement ces revendications ( ah mais quand je vois la pétition existante sur les protections féminines, y’a de quoi douter du genre humain j’vous l’dis ).

Oui tiens, on va demander le remboursement des couches du bébé. Après tout, il n’a pas choisi d’être un bébé, hein. Et les couches c’est chiant, la crotte ça te colle au cul et ça pue si les parents ne détectent pas tout de suite le bouzin. Bref. ( J’ignore que les couches lavables sont une solution. Et que mon bébé a le droit d’exister. ) On lance une pétition ?

Oui tiens, on va demander le remboursement de l’essence et du gazole. Après tout ,j’ai pas choisi de vivre à 50km de mon travail, j’y suis contraint. C’est mon patron qui m’a imposé de bosser dans une ville pleine de flouze. Et j’ai pas les moyens de me payer un appartement décent là-bas. Du coup je dépense vachement de pèze dans l’essence. ( J’ignore que les transports publics sont une solution. Que les voitures propres aussi . Et que j’ai le droit de vivre à 50 bornes de mon travail, et que mon patron a le droit d’implanter son affaire où ça lui chante ). On lance une pétition ?

Oui tiens, on va demander le remboursement des rasoirs de Musclor. Après tout, il n’a pas choisi d’être un homme. Et la barbe d’un homme, ça pique ( les autres )( surtout moi ), ça gratte quand ça repousse ( pour lui ) et c’est chiant à entretenir, bordel. J’ignore que je peux opter pour une épilation laser. Ouais mais l’épilation laser, ça coûte un bras et c’est PAS REMBOURSé ! SCANDALE !! Bref. On lance une pétition ?

Allez-y, si vous avez d’autres idées, lâchez-vous en commentaires !

 

Conclusion : Avapalatête ??! ( pourtant cette pétition est sérieuse )

 

Pour finir, j’ai l’impression d’avoir oublié la moitié des raisons pour lesquelles je ne signerai pas cette pétition vide de sens et d’arguments recevables. En tout cas pour reprendre l’expression de la pétition, EN TANT QUE FEMME et féministe, mais aussi armée de mon neurone écolo, je ne soutiens pas le remboursement des protections hygiéniques par la Sécu, na.

En tout cas, j’espère que vous y réfléchirez à deux fois avant de signer un truc pareil. Ou simplement que vous comprendrez mon discours et mes arguments, même si vous n’y adhérez pas.

Et si vous partagez mon opinion, n’ hésitez pas à partager tout court. Plus on est de folles, plus on rit ( même quand on a ses règles, on arrive à rigoler ! Dingue non ? )

Je sais qu’avec ce billet, je m’expose à de nombreuses critiques de celles qui se veulent féministes ( mais n’ont finalement pas compris en quoi consistait réellement le féminisme ). J’assume. Et tant pis si y’a des trolls. Et tant pis si on se moque. Mais jeter ainsi une pétition sur la place publique et être fière de récolter 8.000 signatures pour ce “combat” ( je me répète c’est le terme employé et il me fait rire ), ce n’est pas constructif pour les Femmes. Je pense même que ça peut induire le comportement inverse.

Et vous, quel est votre sentiment vis-à-vis de cette pétition réclamant le remboursement à la Sécurité Sociale des protections périodiques féminines “classiques”?




Dis, on partage ?
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Shares
  •  
    17
    Shares
  • 17
  •  
  •  
  •  

26 Commentaires

  • elo!
    25 mai 2018 8 h 30 min

    Est ce que l’on ne pourrait pas demander le remboursement pour mon coiffeur , si si c’est thérapeutique , quand mes cheveux sont fourchus je déprime , à la place d’antidépresseurs ???
    pis le remboursement des 15000 paires de pompes de mes enfants , que la nature a doté de pieds qui grandissent ?

    enfin si cette petite dame ( oh la remarque presque macho , j’ai honte ) passe par là …
    TES règles sont NORMALES et en aucun cas une maladie .
    LA clope c’est une addiction … et donc UNE maladie …
    MALADIE = sécu
    pas maladie = prise en charge personnelle
    voilà , voilà …

  • vesper L.
    25 mai 2018 9 h 04 min

    Moi je vote pour le remboursement du papier tolette s’il te plait (bah quoi, je subis aussi mes intestins, c’est pas un choix de ma part !)

    🙂

  • Carpentier
    25 mai 2018 9 h 40 min

    Je vois pas non plus l intérêt de cette pétition qui circule … La Sécu à bien des efforts à faire sur d autres remboursements que sur les serviettes hygiéniques ou autre … Plutôt rembourser l homéopathie dans tous les cas ?

    Je trouve humiliant d en être réduite à sa . C est un budget de 3 euros par mois … certaines me diront oui mais 3 euros c est bcp pour certaines … Je ne suis pas d accord . Il y a des limites. Nous avons bcp de droit . Il ne faut pas oublié que tout sa , c est pas gratuit.

    Bref je ne signerai pas non plus .

  • sandrine
    25 mai 2018 13 h 58 min

    Avoir ses règles ne relève pas de la sécu, ne pas les avoir oui et là, on est remboursée. Qu’elle soit bien contente de les avoir tous les mois, c’est beaucoup plus facile pour faire un bébé que de les avoir tous les 3 mois. Et non, on ne les “subit” pas au moins 40 ans (ça voudrait dire qu’on les a dès la naissance alors que normalement on passe 10 bonnes années de sa vie sans). Et puis, les maladies liées au tabac ont un coût pour la sécu, c’est logique de rembourser les traitements pour arrêter de fumer puisque on mise sur moins de dépenses après,c’est un calcul purement comptable. Les dépenses liées aux règles, je les vois pas trop sachant qu’à leur arrêt les traitements pour la ménopause sont remboursés :-/ Pour un peu ce genre de pétition me redonnerait (presque) envie de me remettre à fumer.

  • HUBERT
    2 décembre 2018 21 h 46 min

    Je vous soutiens. Bon courage, vous pouvez être fière de vous !

  • Netronos
    14 décembre 2018 1 h 26 min

    Bonjour,

    Pour commencer je suis un homme mais je tiens a apporté ma pierre à l’édifice parce que l’on peut être féministe et masculin.

    Je ne suis pas en accord avec vos propos, pour moi la sécurité social ne devrait pas limité au champs d’action des maladies.

    Il est aussi de son devoir en tant qu’institution de contrebalancer les dépenses que sont obligés de faire les femmes du a leur biologie qu’elle n’ont pas choisies.

    En remboursant les protections hygiénique et même dans un second temps les soutiens gorges cela serait une avancé dans la lutte contre le sexisme que l’on a du mal a combattre dans cette société.

    Déjà qu’en moyenne a poste égal, elles ne sont pas payé autant qu’un homme, on pourrait les décharger de cette pression financière.

    Et on pourrait concilier le combat écologique en ne remboursant que les cup et les protections hygiénique lavable mais a un taux proche de 100% incitant de ce fait les femmes a utilisé ces dernières plus que les protections traditionnel du commerce.

    Pour finir, je ne vois rien d’humiliant dans tout ça contrairement à toi, j’y vois le symbole d’une société qui reconnaît enfin les femmes comme étant l’égal de l’homme en compensant les attribut biologique devenus des handicap dans notre société de consommation.

    Merci,

    En l’occurrence il est est normal pour la sécurité social de rembourser les protections hygiénique d’autant plus qu’elle rembourse déjà la pilule.

    • Lalutotale
      21 janvier 2019 19 h 02 min

      Bonjour,
      Merci pour ton commentaire constructif qui apporte un vrai débat.
      Effectivement après avoir lu ton argumentaire, le remboursement des protections lavables ou les cups, je dis pourquoi pas ? Ca irait dans le sens d’une avancée écologique en même temps qu’une avancée pour les femmes.

  • Johana
    7 janvier 2019 1 h 14 min

    Franchement vos arguments sont aussi absurde que ceux de la petition, je suis d’accord on ne peut pas mettre en opposition tabac et regles sa n’a aucun rapport et c’est complètement absurde.
    ETRE FEMME ET AVOIR SES REGLES N’EST PAS UN CHOIX, mais franchement sa peut être drôlement contraignant… On a pas tous nos règles 3 jour par mois avec 3gouttes de sang perdu par jour… Et je suis très loin des 3€ par mois pour ma part… Tu veux parler écologie je comprend concilier les 2 c’est pas faciles… Mais tout le monde ne supporte pas la cup quand aux protection lavable est tu sur que toute l’eau potable que tu as gaspiller a les laver est beaucoup plus écologique ? Je n’en suis pas sur … Pour autant peut on dire aux femmes que ses protections sont inutiles et qu’elles n’ont cas pas en mettre et se promener avec une flaque de sang sur leur cul… Il y a beaucoup de choses qui sont essentielles quant a savoir quelle est la limite de ce qu’il faut rembourser ou de ce qu’il faut payer… La non plus je ne sais pas… Dans un extreme effectivement on pourrait se mettre en rembourser coiffeur chaussure et je ne sais plus quel autre betises g vu… Mais a pencher dans l’extrême inverses on peut aussi finir par te faire payer l’air que tu respire, on te fait bien déjà payer la bouffe et l’eau alors que c juste essentielle a la vie…
    Je ne sais pas si je suis féministe ou pas je ne me pose pas la question, rembourser les couches des bébés je ne pense pas que sa soit non plus une mauvaise idee bien au contraire… Les personne âgées y ont bien droit (pas toute mais certaines sous conditions que je ne connais pas oui) …
    Tu parles de rembourser l’essence… Ma chérie tu predisait l’avenir, c’est juste l’événement declencheur du mouvement des gilets jaunes…
    Il y a beaucoup de chose que l’ont peut juger bien plus importantes, et globalement on a de la chance déjà de pourvoir bénéficier de la secu (malgré les nombreux déremboursements successif…) alors qu’ailleurs dans le monde des gens meurent de ne pas avoir accès aux soin… Pour autant faut il se contenter de ce que l’on a, voir d’accepter de perdre des avantages sous prétexte que ailleurs c pire ou doit on continuer a se battre continuellement pour mieux…

    • Lalutotale
      21 janvier 2019 19 h 05 min

      Bonjour Johana,
      Autant le monsieur qui a commenté juste avant vous, en plus de présenter des arguments tout à fait entendables et compréhensible était aussi respectueux. Autant quand je lis que mes arguments “sont aussi absurdes que ceux de la pétition”, ça ne me donne pas franchement envie de lire la suite du commentaire :-/ Et c’est bien dommage car il y avait peut-être des arguments recevables dedans.
      Débattre oui, juger aussi abruptement dès la première phrase, moi ça me braque.
      Bonne soirée

  • Kiki
    6 février 2019 11 h 01 min

    Bonjour,
    Je voudrais juste placer mon avis ici :
    D’une certaine manière, c’est vrai que l’idée de devoir faire rembourser par la sécurité sociale les protections hygiéniques, ça peut sembler étonnant puisque ce n’est pas quelque chose qu’on aurait pu imaginer un jour ; avant les règles étaient tabous (encore un peu aujourd’hui) mais justement, je trouve que cette pétition c’est une façon de mettre pour une fois ce sujet sur le devant de la scène.
    De plus, on peut aussi penser au fait que la sécu n’aura pas forcément les moyens de payer tout ça ! Et peut être faudra-t-il s’attendre si la loi passe à voir dans quelques années les prix de la sécu plus chers pour les femmes car elles sont des femmes (c’est juste une supposition).
    Et puis en effet, pourquoi ne pas rembourser les couches et tout le nécessaire de base aussi ?
    Et vous dites, il faut penser. Certes, seulement il ne faut surtout réfléchir sur le passé : la sécu comme on la connait aujourd’hui (plus ou moins hein … ) a été créée dans le courant du XIXe siècle par les ouvriers et pour les ouvriers : ce sont les sociétés de secours mutuel (où chacun rend service à l’autre pour s’entre-aider financièrement parlant sur le coup de la vie), et c’était pour lutter contre la bourgeoisie et le clergé qui faisaient la charité : ça n’aidaient pas les ouvriers et pire ça les rendaient dépendants de leurs supérieurs. Alors au départ, la hiérarchie n’était pas d’accord car ça leur faisait perdre leur pouvoir sur le peuple, et petit à petit ce dernier a commencé à réclamer plus de droits aux patrons. Voici le site qui m’a servi de source ( https://www.fredericbizard.com/histoire-de-la-protection-sociale-en-france/)
    Alors pour l’époque, c’était carrément incongru, genre “à quel moment ils ont besoin de l’argent de quelqu’un d’autre (mutuel) pour se soigner, se nourrir ou se loger ? Ils peuvent pas faire comme nous et tout payer de leur poche avec le salaire qu’ils ont? Diantre ! ” dit un bourgeois … Mais aujourd’hui ça nous semble naturel, que les plus démunis et même les autres aient accès aux soins remboursés, et qu’on ait une mutuelle d’entreprise. Et c’est ça aussi qui est bien : le changement de mentalité.
    Et après grâce à ces avancées, on a eu les grèves aussi. Enfin bref je vais pas trop m’étaler! ^^”
    Mais ce n’était que le début, il y a eu d’autres améliorations, ou pas d’ailleurs (par exemple les restos du cœur où Coluche dit en gros que les politiciens sont au courant mais ne font rien, et que c’est au peuple de faire quelque chose ; https://www.youtube.com/watch?v=eyhjBSZUsf8 et au final ça fait bouger le gouvernement , pourquoi on sait pas mais au final ils prennent ça en compte https://www.ina.fr/video/RCC00010737 mais pareil : pourquoi les aider ? surtout qu’au final, “ce serait notre argent qui part pour des personnes qu’on ne connait pas et qui bossent pas” dixit un innocent mec d’extrême droite. )

    BREF ! Aujourd’hui, on arrive sur un sujet tabou ; les règles ! Là on peut avoir la même réflexion: pourquoi rembourser les protections hygiéniques ? Après tout ce sont des femmes depuis la naissance, c’est normal qu’elles payent, comme un pauvre est pauvre, c’est normal il a rien fait pour s’en sortir, comme un mec qui meurt d’un cancer car il fumait, c’est de sa faute c’est vrai quoi c’est tellement simple d’arrêter, il suffit d’un peu de volonté ! (Ce que je ne dis pas car en tant que fumeuse c’est assez chaud ^^”) Et on peut continuer comme ça très longtemps ! (Pourquoi aider les gens malades, pourquoi aider les déficients mentaux et physique, la retraite des personnes âgées, … )
    De plus, tu expliques que les produits hygiéniques sont nocifs pour l’environnement et l’homme (enfin la femme surtout) , c’est vrai et rembourser des choses nocives c’est vraiment débile. Sans doute mais dans ce cas, on peut peut-être parler des médicaments ? En France, nous sommes de très gros consommateurs d’antibiotiques, ce qui n’est vraiment pas bon ni pour la planète ni pour l’homme, prendre trop de médicaments et parfois pour rien, c’est mauvais pour le prouver : les médicaments contiennent des éléments très nocifs pour la santé (comme le mercure) et c’est vraiment pas une blague ma sœur travaillait dedans et le mercure sert à purifier le médicament pour qu’il n’y ait pas d’impuretés, bien évidemment on essaye d’autres méthodes comme la filtration mais ça n’est encore assez efficace http://petithous.free.fr/vie_saine_et_sante/dossiers_mercure/dossiers_mercure_commentaires_et_produits_contamines.php (dsl c’est pas ultra scientifique mais c’est la seule chose que j’ai trouvé sur ce sujet , donc je vais vous demander de me croire sur parole cette fois ^^” )
    On a aussi le cas de médicaments nouveaux sur le marché, en particulier pour les enfants (en pédiatrie on a ça souvent) où on vend aux parents un médoc soit disant bon pour l’enfant, et quand tu sors au pédiatre que ton enfant devient bleu à pois rose depuis qu’il prend le médicament et qu’il te sort ; ” non mais rien à voir” , et tu te rend compte que 5 à 10 ans après le médicament est retiré du marché car dangereux … et pourtant c’est remboursé par la sécu .
    et pleins d’autres cas … Oui c’est long XD j’suis très bavarde
    Maintenant, il y a beaucoup de personnes qui ne veulent pas payer d’assurance ni rien, car cet argent que tu payes ça sert aussi à servir les plus démunis ; seulement, et beaucoup de personnes assez aisées qui peuvent se payer leur soins sans aide décident de se désaffilier, parce que ça coûte plus cher que juste payer les soins (pour les autres au final) . Mais ceux qui n’ont pas mes moyens ? ils font comment ? ils crèvent juste et basta? Et pareil pour les règles au final (pour revenir sur le sujet ^^ )celles qui ne oeuvent pas se payer des protections hygiéniques elles font comment ? Et là je vais vous mettre le lien d’un super témoignage que je vous invite vraiment à regarder : https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/2142281772502312/ . Clairement, il faut réfléchir et penser aux plus démunis qui ne peuvent pas se payer ce genre de protection .
    Après tu parles aussi de moyens différents (la cup je suppose ?) le prix de base est cher, ils faut être bien avec son corps et le sang, et surtout, être dans un environnement salubre (perso je travail sur les chantiers, loin de toute installation sanitaire ; j’utilise une cup mais seulement parce que mon flux est faible, autrement je serais obligé de laisser coulé sur mes jambes … et garder ça toute la journée … en gros j’en pleurerai clairement.
    Et justement, j’en pleurerai à cause de la gêne (physique et psychologique) et clairement pour les femmes qui ne peuvent pas se payer ça, c’est vraiment humiliant d’être obligé de laisser couler le sang sur nos jambes et notre pantalon au passage …
    Et même pour les autres femmes, c’est pas une humiliation d’être une femme et de demander un remboursement des protections, comme c’est pas humiliant de demander à être remboursé des consultations du médecin.
    C’est en gros tout ce que je peux dire (en vrai non y a plein d’autres trucs: les couches pour bébés et pour les vieux bébés de 80 ans et plus ^^, les préservatifs masculins remboursés et féminins non pourquoi mystère alors que c’est vachement plus pratique ; on peut le mettre en avance et ça évite les problème de : à merde c’est “M” il me faut du “L” bon ben c’est sans capote ou rien … mais bon faut bien que je m’arrête un moment )
    Mais pour conclure, c’est, personnellement bien-sûr, très important de considérer un peu mieux ce débat sur les serviettes remboursées; Bien évidemment, le gouvernement n’est pas obligé de prendre cette requête en compte, comme il n’est pas obligé de proposer une sécu (beaucoup de pays n’en ont pas donc pourquoi pas) et il n’est pas non plus obligé d’écouter nos requêtes (beaucoup de pays ne font pas ça non plus ^^” ). Mais en France l’avantage qu’on a c’est la sécu et un gouvernement qui essaye d’aider au maximum la population.
    PS : En plus, je tiens aussi à faire une petite aparté (encore !!! XD ) tu dis que les règles font partie de la vie de la femme et c’est pas normal de demandé à être remboursé? Mais la maladie aussi fait partie de la vie, du coup on devrait supprimer la sécu directement.
    Mais par contre je respecte quand même ton choix ^^ je dis juste que je ne suis pas d’accord !

    • Lalutotale
      25 mars 2019 14 h 53 min

      Bonjour miss et merci pour ce commentaire bien argumenté et illustré !
      Je pense m’être mal exprimée sur mon avis “global” : pour moi, c’est pourquoi pas un remboursement des protections, mais uniquement des protections dites “durables”, c’est-à-dire effectivement les cups et les serviettes lavables.
      J’ai un flux dit “normal” et je vide ma cup le matin avant de partir au travail, et le soir en revenant. Je travaille moi aussi sur des chantiers, où je ne peux pas sortir comme je le souhaite et où il y a de gros risques pour la santé en dérogeant à certaines règles ( excuse moi le mauvais jeu de mots ).
      J’ai du mal à comprendre le raisonnement du “les médicaments sont remboursés et pourtant ca pollue et souvent ce n’est pas justifié, alors pourquoi ne pas faire pareil pour les protections hygiéniques ?”.
      Je pense que c’est raisonner dans le mauvais sens en tirant les choses vers le bas. La véritable évolution consisterait à raisonner l’usage des médicaments, de même que si un remboursement des protections féminines devait voir le jour, on devrait aussi penser aux déchets générés. Et j’avoue sursauter lorsque je lis que “la cup c’est un budget” : j’ai payé la mienne 10€ et je m’en sers tous les mois depuis…3 ans. Et elle n’a pas bougé. Le budget n’est donc pas un argument recevable en face des protections “classiques” ( sous-entendu “polluantes” ).

  • knad
    6 mars 2019 20 h 56 min

    J’ai arrêté de lire très vite cet article qui me paraît super idiot vraiment. Très récemment je tombe sur un article disant qu’une deuxième marque de préservatifs va être remboursée par la sécurité sociale, ce qui est absolument révoltant quand on sait que les règles c’est obligatoire, ça a son prix et en plus de ça, les grosses marques de protections hygiéniques nous empoisonnent à petit feu. Alors oui, on a le droit d’avoir des protections hygiéniques remboursées quand on sait qu’une femme dépense en moyenne plus de 5000 euros dans sa vie pour ses règles. Je rêve, les marques de protections hygiéniques bios se font encore timides, c’est un fait, et coûtent plus cher que les autres protections hygiéniques. Avoir des protections hygiéniques remboursées aideraient énormément de femmes à se tourner vers des produits bios, écologiques et durable (cup, serviettes lavables, tampons en coton etc). Ça soulagerait le porte-monnaie et donnerait plus d’importance à ces nouvelles protections, étant donné que les médicaments pour soulager les douleurs ne sont pas tous remboursés. Vos propos sont aussi révoltants que ces préservatifs remboursés. Vous êtes ridicule et si vous pensiez paraître cool et “différente” avec votre texte bidon c’est raté, réfléchissez à deux fois avant d’inciter les gens à dire “non” alors que ça pourrait être utile et sur le long terme, bénéfique à tous. Arrêtez de hiérarchiser ce qui touche au corps, surtout des choses naturelles. Les règles ne sont pas un choix, ce n’est pas évitable.

    • Lalutotale
      7 mars 2019 9 h 59 min

      Alors si vous me permettez, je vais moi aussi arrêter de lire très vite ce commentaire qui me paraît super insultant 🙂
      Au revoir !

    • Sandrine
      7 mars 2019 14 h 23 min

      Ben en fait si elles sont évitables. Avec certaines pilules (moyen de contraception au même titre que les préservatifs qui protègent des IST et des MST qui sont un réel enjeu de santé publique) en partie remboursées. Je crois que vous ne saisissez pas bien le rôle de la secu.

  • Amélie
    8 mars 2019 20 h 01 min

    Je trouve pas que ce soit vraiment le propos.
    Le fait que les femmes ne soient pas remboursé témoigne juste des inégalités existantes entre les femmes et les hommes.

    Que les serviettes hygiéniques soient polluantes et dangereuses est vraie, néanmoins le remboursement des moyens de protections (quelqu’il soit, cup ou serviettes lavables) est un impératif pour un traitement égal des besoins hygiénique et de santé de chacune.
    Et même si c’est 15e par an.
    D’autant que l’argument du toxique et polluant vaut pour genre les 3/4 des médicaments (merci les labo).

    Voilà juste parce que je suis comme toi Sister féministe et écologique mais pour le coup pas trop de ton avis même si je comprends l’idée.

    • Lalutotale
      8 mars 2019 22 h 43 min

      Mais c’est exactement ce que je dis Amélie : remboursement des protections pourquoi pas, mais uniquement des protections dites “écologiques” comme les cup et les serviettes lavables.

  • Lucile
    30 mars 2019 11 h 00 min

    As-tu songer aux femmes sans domicile fixe? Il me paraît important de souligner une difficultés plus excessive à tester les nouvelles formes écologique de protections hygiéniques pour ces femmes. Comment laver ou stériliser leurs protection sans intimité ? Je n’ai pas de réponses et je suis d’accord sur le principe de ton article. Mais il me semble tout de même un peu trop radical. C’est ces femmes là qui sont touchés en premier par la précarité menstruelles. Mais les machine en accueil d’urgence sont faites par les travailleurs sociaux, je songe au sentiment de honte assez profond qu’elles pourraient ressentir.

    • Lalutotale
      30 mars 2019 21 h 36 min

      Je t’avoue que non, je n’ai pas spécialement pensé aux femmes SDF en écrivant cet article car ce remboursement est davantage réclamé par des femmes qui ne sont pas sans domicile fixe, et qui peuvent tout à fait financer l’achat d’une cup menstruelle à 10€ tous les dix ans…
      Mais pour te répondre, je comprends la précarité menstruelle. Il ne faut pas oublier néanmoins que les associations fournissent des protections aux femmes SDF, donc le remboursement je t’avoue que je ne vois pas trop l’utilité ( sauf pour celles qui peuvent se le permettre mais qui se cachent derrière “et les femmes SDF?” ). Contacte une asso, tu verras par toi-même, on leur distribue ce dont elles ont besoin, et heureusement !
      Ceci dit, ce qui n’est pas normal, ce n’est pas de devoir payer pour ses protections hygiéniques selon moi. La priorité, c’est bien de trouver un toit correct aux SDF et que les associations puissent continuer d’effectuer ce travail énorme de les aider et les soutenir. Mon rêve, c’est que le mot SDF soit rayé de la carte, et qu’on ne parle plus de “remboursement des protections périodiques” lorsque tout le monde pourra se permettre de s’acheter ( et d’entretenir ) une cup menstruelle.

  • Carmina
    8 mai 2019 21 h 04 min

    Bonjour, j’ai treize ans et je trouve que les protections hygiéniques devrait être remboursées car pour certaines d’entre nous en situation de précarité ce n’est pas normal de devoir faire le choix entre acheterva manger et acheter des servittes ou des tampons. Sans compter que les règles impliquent aussi d’autre dépenses, même pour celles qui ont les moyens ,les antidouleur, les sous-vêtements et vêtements ruinés à cause d’une fuite.Je suis encore jeune, mes serviettes et le reste sont financés par mes parents mais dans ma famille nous sommes trois à avoir nos règles et le coût est assez important.
    Voilà, je comprend vos arguments mais je ne suis pas du tout d’accord avec vous.
    Merci

    • Lalutotale
      9 mai 2019 7 h 31 min

      Bonjour,
      Je comprends que les protections hygiéniques jetables soient un budget, surtout quand on est 3 à la maison à en avoir besoin…Mais pourquoi justement ne pas passer à des protections lavables ?? 10€ pour 3 ans minimum de protection !! Pour ma part, je pense qu’un remboursement de cup par an pourrait être possible, mais financer la pollution de la planète, pour moi c’est NON.

      • Lucie
        22 juillet 2020 8 h 52 min

        Salut,

        je tombe sur cet article en cherchant à m’informer sur le remboursement des protections périodiques et je me permets d’ajouter un petit argument qui n’a pas été évoqué il me semble (je suis peut-être passée un peu vite sur le très long commentaire haha).
        Tu défends les protections réutilisables, et ça fait plaisir pcq je pense aussi que c’est l’avenir 😀 Mais je pense aussi aux femmes les plus précaires, notamment les sdf. Comment trouver un point d’eau pour changer tranquillement ta serviette quand tu vis dehors ? C’est tellement la galère pour elles … Et ce n’est qu’un exemple de situation précaire qui permet de se dire qu’on ne connaît pas la vie de toutes les femmes et même si j’aimerais que tout le monde passe aux lavables, je ne peux pas l’imposer sans réfléchir car chacune a ses contraintes qu’il faut comprendre.
        Quant à la cup, toutes n’arrivent pas à la mettre et les tampons c’est quand même carrément mieux que les serviettes … donc pour certaines le confort passe avant l’écologie. Le zéro déchets c’est une cheminement, on ne peut pas y passer d’un jour à l’autre.

        Bref, je trouve que l’argument écolo est recevable et j’aimerais lui donner raison mais je pense être carrément privilégiée sur ça (tjrs un point d’eau à dispo à la maison et au travail pour laver mes serviettes ou ma cup) et je ne veux pas imposer mes idéaux à toutes les autres.

        Lucie

        • Lalutotale
          14 novembre 2020 9 h 51 min

          Hello Lucie,
          Merci pour ta réaction que je trouve très pertinente (et que je découvre trèèèèès tardivement !).
          En effet, je suis bien consciente de la situation précaire de certaines femmes, notamment sur le plan hygiénique. Je parle bien entendu dans mon article du remboursement par la Sécurité Sociale. Or nous savons que les femmes sdf n’ont pas accès à la sécu, donc de toute façon elles ne font pas partie des femmes que j’évoque dans l’article qui prétendent à ce remboursement et qui y ont droit.
          Les femmes précaires sont bien entendu dans une situation telle que l’utilisation d’un point d’eau n’est pas possible, que ce soit pour nettoyer sa cup ou ses culottes/serviettes lavables. Elles sont un cas “particulier” si je puis dire que je n’évoque tout simplement pas dans mon article, car c’est extrêmement déplacé de les mettre dans le même “panier” que celles qui ont accès à tout type de protections mais qui réclament à tort et à travers leur remboursement, sans envisager d’autres alternatives plus durables. Aujourd’hui si on ne supporte pas les cups (ce que je conçois tout à fait), il y a aussi la solution des culottes menstruelles par exemple..
          Je ne pensais pas que mon article susciterait de si vives réactions, car pour moi il était entendu que les femmes précaires ne rentraient tout simplement pas dans le cadre de mon propos.

          En tout cas je te remercie encore pour ton commentaire !

          Ton homonyme 🙂

  • Lolo
    4 juin 2019 17 h 46 min

    Je n’ai pas envie de m’éterniser dans de l’argumentation, je suis pas d’accord avec votre article pour divers point évoqués dans d’autres commentaires. Mais ce qui m’a le plus interpellé c’est que vous tourné votre article principalement en mettant la cup au centre de la résolution de tout ses problèmes. La cup ne me convient pas. Second choix. Les serviettes lavable.
    Alors oui mais c’est un sacré investissement, il m’a fallu plus d’un an pour financer mes serviettes lavable. Je les ai payé 100€ les 12 (et ce ne sont pas les plus chers !) Et il m’en manque encore pour tenir un cycle complet. (Pour ceux qui ont un flux normal, la vie est un peu plus simple pendant les règles)
    Et pour le nettoyage… Il faut quand même pas mal d’eau. Les faire tremper plusieurs fois, les laver à la mains, et les passer à la machine. Je suis malgré tout contente de cette alternative car comme vous je suis contre ses protection chimique que l’on nous vends dans le commerce. Mais les serviettes lavable ne me conviennent pas pour toute les situations et je continue parfois d’acheter tampon et serviettes bio jetable. Mais malgré tout, je peux pas nié que ça coûte de l’argent et que pour ma part j’apprécirais que ce soit remboursée. (Je suis pour le remboursement des protection hygiénique uniquement écologique, mais le jour où le gouvernement et cie privilégirons des alternatives écologique… )

    • Lalutotale
      4 juillet 2019 10 h 29 min

      Donc finalement nous sommes pour la même chose hein : un remboursement ( partiel ou total ) des protections ECOLOGIQUES uniquement !
      Je suis adepte du précepte “à chaque problème sa solution”. Du coup je me pose deux questions en lisant votre commentaire :
      1. La cup ne me convient pas. >> Pour quelle(s) raison(s) ?
      2. Je les ai payé 100€ les 12 (et ce ne sont pas les plus chers !) Et il m’en manque encore pour tenir un cycle complet. >> pourquoi ne pas les fabriquer soi-même ? 😉

  • Perez
    16 novembre 2019 1 h 31 min

    Bonjour, en effet le texte est peut être rédigé maladroitement néanmoins merci pour la solution de la cup ou des serviettes lavables mais nous n’avons pas toutes le même fluide premièrement et deuxièmement je peux comprendre que certaines jeunes filles ne souhaitent pas nécessairement laver ses protections alors oui vos arguments sont valables mais nous ne sommes pas toutes pareilles chacun son corp et oui moi qui porte desprotection maxi night que je change 5 à 7 fois par jour à un moment donner ça revient cher. Je ne vais pas m’amuser au boulot à prendre des serviettes lavables … c’est juste mon humble avis

    • Lalutotale
      20 janvier 2020 11 h 06 min

      Bonjour,
      Ca dépend des priorités de chacune : personnellement je ne vois aucun inconvénient à vider ma cup au travail. Je l’ai même fait en avion ! Non seulement ça ne me coûte rien du tout, mais en plus je ne génère pas de déchet. C’est en fonctionnant “individuellement” que malheureusement on ne fait pas avancer les causes plus globales…C’est juste mon humble avis 😉 Mais si on ne veut pas faire l’effort de changer, dans ce cas je ne vois pas l’intérêt de se plaindre des protections que l’on a choisies.

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.