ionicA vous, je peux bien le dire : je suis absolument in-ca-pable de faire un brushing .
Je sais pas, c’est peut-être génétique ou quoi, mais dès que j’ai un sèche-cheveux dans une main et une brosse dans l’autre, j’ai la polio. J’ai deux bras droits ( je suis gauchère … donc la vieille expression ne marche pas ^^ ) mais j’assume. Tous mes potes le savent et ne se foutent même plus de moi quand je sors avec les tifs en bordel.

Quand bien même j’aurais été programmée génétiquement pour réussir un brushing, de toute façon j’ai pas le temps.
Et autant j’aime prendre mon temps pour me maquiller, autant ma tignasse je fais l’impasse totale et je m’en tape puisque je suis persuadée que je ne peux rien faire de mes cheveux : ils sont fins, plats et sans volume. Du coup je les attache à la va-vite le matin. L’opération me prend 5 secondes montre en main et je m’en satisfais. De plus je travaille en laboratoire et il est hors-de-question pour moi que mes cheveux trempent dans des trucs peu ragoûtants, à l’insu de mon plein gré.

Mais voilà, un soir que nous nous apprêtions à sortir avec Caro et Irina ( les noms ont volontairement été inchangés ) et constatant ma détresse capillaire, la première copine me sortit son arme ultime : un lisseur. Devant ses deux pinces, je n’ai pu cacher ma face hébétée. Elle m’a alors gentiment lissé les tifs et le résultat fut sans appel : Whoaaa, c’est beau quand c’est tout lisse et bien rangé le long de ma tête. J’en veux .

Seulement vous commencez à me connaître : je suis une gonzesse difficile. Plutôt que de me ruer sur la première machine venue, j’ai préféré arpenter des tas et des tas de sites Internet à la recherche de ZE lisseur génial qui viendrait à bout de mes tifs capricieux.

Puis au fil de mes découvertes, mes critères se sont affinés : j’en voulais un très rapide, qui se cantonne à sa fonction de lisseur ( et pas un multifonction lisseur-boucleur-soudeur – rayez la mention inutile ) mais qui sache la remplir correctement, avec plusieurs températures de chauffe et un voyant-témoin, avec un cordon rotatif et surtout une pochette thermoprotectrice. Parce que j’ai beau être une Pouffe, j’ai juste pas envie de crâmer mon appart avec mon lisseur.

Le prix? Rien à péter. Je ne voulais pas d’une daube donc je m’attendais à devoir casquer un peu. Je m’étais ( quand même ) fixé la limite virtuelle de 100 €uros, qui au final n’a servi strictement à rien puisqu’aucun appareil en magasin d’électroménager ne dépassait ce tarif.
Et puis d’autres critères sont venus se greffer comme la taille des plaques céramique, que je voulais ni trop petites pour éviter les lissages d’une heure ( pas le temps ) ni trop grosses pour esquiver les lissages approximatifs ( un casque de Playmobil sur la tête , c’est pas trop mon kif j’avoue )
Rapidement, une référence de lisseur a retenu mon attention puisqu’elle satisfaisait toutes mes exigences.
Mais pas de pot : l’engin était en rupture de stock partout, ou du moins dans les enseignes le vendant au prix le plus bas. J’ai alors prix mon courage à deux mains et ai entrepris une mégatournée des magasins alentour : rien chez Darty, rien chez Boulanger, rien chez Electrodépôt….Merde.

J’étends alors le périmètre de mes recherches et vais crapahuter dans d’autres contrées. Ouais quand je suis motivée, je regarde pas aux kilomètres ( et je vous parle même pas du maquillage, c’est encore pire ).
Je l’ai trouvé chez Boulanger mais il n’y avait plus que le modèle d’exposition, qu’on a refusé de me faire à -10%. Après m’être longuement tâtée, puisqu’après tout, c’était le seul modèle que je voyais enfin pour de vrai, je me suis dit que non, Boulanger me prenait effrontément pour une truite et j’ai passé la porte d’un autre magasin Darty, le troisième de la journée. Pfiou.

Et il était là, youpi ! Et moins cher que chez Boulanger en plus, mon sésame :

MON BABYLISS LISSEUR PRO 230 IONIC TITANIUM

je vous laisse imaginer la tronche des vendeurs de type mâle lorsqu’ils me demandaient ce que je cherchais , mouhahahahaha !)
Du coup mon neurone n’a fait qu’un tour : je l’ai payé illico, une cinquantaine d’€uros si ma mémoire est bonne ( l’appareil étant encore sous garantie, ce serait cool que je remette la main sur le ticket, en fait… ).

J’ai sagement évité le produit «dans la gamme du dessus», le Liss Vapeur Pro puisque je trouvais son design décidément trop moche et trop cheap, pis j’avais pas vraiment confiance dans le système de vapeur, qui j’en étais presque sûre, allait me dézinguer les cheveux.

ionic3

ionic0

J’ai envie de vous faire un petit paragraphe sur les méfaits et les qualités d’un lisseur. Outre le fait qu’un lisseur, ça…lisse et permet de dompter une tignasse sujette aux frisottis ou aux boucles disgrâcieuses ( sans compter les changements de tête sporadiques , tout simplement ) si votre appareil n’est pas trop merdique, un lissage ça tient plusieurs jours . Deux jours dans mon cas, voire 3 si je suis particulièrement soigneuse et que je ne danse pas la macarena pendant mon sommeil.

Alors OUI, les températures élevées ne sont pas la panacée pour les tifs, ça on le sait. Mais une nénette consciencieuse sait pertinemment que pour éviter le crâmage , il faut appliquer des produits de soin pour protéger le cheveu . Surtout que le lisseur que j’ai élu ne fait pas vraiment dans le détail, et ne propose que 3 températures de chauffe , la plus basse étant de….180°C !


Je déconseille donc formellement l’usage de cet appareil pour les cheveux très fins ou cassants, ou tout simplement à celles qui ne prennent pas le temps de se faire un petit masque hydratant par semaine. Après si elles ne l’utilisent qu’une seule fois dans le mois, passe encore. Mais pour un usage régulier, il vaut mieux ne pas y penser puisque 180°C correspond à la température idéale pour les cheveux normaux. Les cheveux crépus et épais peuvent monter aux deux autres thermostats disponibles, soient 210 et 230°C.

Toutefois si vous ouvrez le petit manuel d’utilisation fourni dans la boîte, vous verrez que Babyliss conseille pour les cheveux fins, sensibilisés ou décolorés d’utiliser les 180°C, pour les cheveux normaux 210°C et pour les autres 230°C, cette dernière étant la température idéale de lissage. Ouais ben je préfère prévenir que guérir moi.

Vous aurez donc compris que j’utilise ce lisseur uniquement sur sa température la plus basse car mes cheveux sont normaux, voire presque fins, et qu’ils sont de nature raide. Et comme j’ai pas envie de les crâmer pour avoir la tignasse de Bardot, je ne me risque même pas aux 210°C.
Chez moi, le lissage n’est pas du tout systématique, c’est un petit moment que je m’accorde le matin quand ma crinière est indomptable et que je prends soin d’espacer de plusieurs jours pour ne pas la flinguer, la crinière.

Les 3 températures

Les 3 températures

Ce que j’apprécie particulièrement dans ce lisseur, c’est que le matin, j’ai pas le temps. Je suis toujours à la bourre. C’est une véritable maladie chez moi. Je sais pas comment je me dépatouille mais même si je me lève plus tôt, je finis par être en retard. Bigre. Et des fois, je suis juste pas présentable, surtout les lendemains de shampooing. En effet je n’utilise quasiment jamais de sèche-cheveux, je préfère les laisser sécher à l’air libre. Quand c’est en pleine journée, ça peut aller, mais quand j’ai encore la tignasse mouillée au moment de pioncer, ben ça donne une coupe innommable façon Bardot qui s’est pas coiffée pendant 3 semaines ( me demandez pas pourquoi , mais BB me colle vraiment les miquettes avec ses tifs … brrr )
Du coup le matin, même avec mes gestes approximatifs, je m’en sors carrément bien avec mon Babyliss. Suffit que je branche l’engin puis que j’appuie sur le bouton I qui démarre la chauffe. Le bouton rouge clignote alors. Et vous me croyez, vous me croyez pas, mais j’ai chronométré et en 19 secondes , le voyant bleu apparaît , signe que la température choisie est atteinte !

C'est cuit !

C’est cuit !


Je mets ensuite mes mains de part et d’autres des pinces, mais PAS entre les deux et je commence le boulot.
Au début je faisais ça un peu à l’arrache. Je prenais les mèches comme elles venaient, plus ou moins larges et touffues et je passais les plaques dessus. Aujourd’hui, je préfère mettre une barrette sur le haut de mon crâne pour choper les plus petits cheveux de mon dégradé, et je m’attaque d’abord aux mèches longues qui pendouillent.

tronche de cake avant lissage

tronche de cake avant lissage

En un seul passage , les mèches sont bien lisses, un exploit.
Souvent je passe une seconde fois pour leur donner vraiment la forme que je veux, c’est-à-dire les pointes rentrantes vers le crâne, comme je les souhaiterais si je savais faire un brushing.
Puis je lâche la pince et je m’attaque aux tifs du haut du crâne. Pour leur donner plus de volume, j’aime bien pencher ma tête en avant jusqu’à voir mes pieds et hop je repasse un petit coup rapide pour décoller les racines.
En tout la manipulation me prend maximum 7 minutes, les matins où je suis perfectionniste. A vrai dire, quand j’ai la tête dans les chaussettes, je suis pas souvent perfectionniste. Mais en soirée, je le suis beaucoup plus.
Sept minutes, c’est très peu. C’est trop bien. Je peux passer deux fois plus de temps au maquillage, youpi !

Après 7 min de lisseur !

Après 7 min de lisseur !

Comme je suis vraiment une bille avec ma tignasse , je peux vous dire que le cordon rotatif , c’est pas du luxe . Des fois je m’emberlificote autour du fil comme du sucre glace autour d’un bâton de barbapapa. Mais ce système ingénieux permet de ne pas abîmer le fil d’alimentation à sa base puisqu’il tourne avec vous. La classe.
Malheureusement ces pinces n’ont pas que des avantages. Parfois il m’arrive de me crâmer les index. Quand on est un fugitif, c’est plutôt sympa pour se griller les empreintes digitales. Mais moi j’y tiens à mes doigts alors j’ai essayé de comprendre pourquoi diable j’insistais à mes les ébouillanter.
La raison est toute bête : parfois quand je chope une mèche un peu fine, j’ai l’
impression que les plaques ne se collent pas bien entre elles, alors j’insiste et je veux appuyer un peu plus. Et quand on appuie un peu plus, irrémédiablement les doigts s’approchent des plaques. Et pssssssssssssssh.

Mais je pense que comme d’habitude, c’est ma quête de la perfection qui me pousse à aller si loin dans la lissitude. Donc en général, je balance deux noms d’oiseaux bien sentis, puis je me traite de cruchasse et j’oublie.
Dès mes sept minutes passées, je n’ai plus qu’à appuyer sur le bouton O qui met l’appareil hors tension. Et là le dernier truc génial de cet engin est admirable.

ionic5

Plutôt que de poser mon lisseur sur le carrelage froid en attendant qu’il refroidisse ( me connaissant, je me serais également délestée de mes empreintes digitales de pieds ), je n’ai qu’à ranger mes pinces directement dans ma pochette thermo-résistante qui se ferme par un bouton-pression.

Déjà j’adore sa belle couleur bronze-argentée bizarre , mais sa fonction est tout simplement géniale et me permets de ranger mon lisseur directement dans mon meuble de salle de bains, sans qu’il traîne pendant des heures. Evidemment je n’enroule pas le câble d’alim autour des pinces hein, ma connerie a des limites.

ionic - 1

Sa fonction ionique? Ouais c’est plutôt sympa puisque contrairement aux lisseurs des copines, je ne me retrouve pas la touffe pleine d’électricité statique après opération . Comme mes cheveux sont assez fins, je vous jure que je ressemble à Einstein sous champ magnétique. Mais là non, ma tignasse est bien lisse, aucun cheveux n’a envie de visiter les cieux.
Par contre ne vous leurrez pas : si il pleut, je pense que votre choucroute en prendra un coup. Mes tifs sont raides par nature donc mis à part qu’ils prennent de mauvais petits plis, je n’ai pas grand-chose à déclarer par mauvais temps. Mais pour peu que vous ayez les cheveux qui frisottent, il n’y aura sans doute pas de miracle, ça refrisottera. Ceci reste une supposition bien sûr. J’ai vraiment l’impression de chercher la petite bête pour lui trouver un gros point négatif, à ce Babyliss, mais je trouve paaaaas 🙁

ionic - 2

 

Je n’ai jamais regretté ni l’achat ni l’attente pour l’obtenir, mon lisseur et j’ai bien du mal à lui trouver des défauts.
Si vous voulez l’acheter, vous risquez de mettre encore plus de temps que moi à le trouver puisqu’il semblerait que peu d’enseignes le distribuent encore. Sans doute pour mieux vendre son collègue au tarif plus élevé…

Donc si vous chercher un lisseur qui :

  • est bête comme chou d’utilisation avec ses 2 boutons et ses 3 températures de chauffe, accessibles pour les doigts les plus gros sans les crâmer.
  • est adapté à vos cheveux normaux ou plus coriaces à dompter. En un seul passage des plaques céramique, les tifs sont beaux, lisses et brillants sans toutefois les faire cuire. Et surtout on manipule 5 à 10 minutes pour un résultat qui tient plus d’une journée ! C’est le kif absolu.
  • durera dans le temps puisque le cordon est muni d’une base rotative qui permet au fil de ne pas faire de boucle et donc de s’abîmer à la base de l’appareil. Mon lisseur doit avoir un peu plus d’un an aujourd’hui et absolument aucun pépin à signaler. De plus il est garanti 3 ans ( moi qui voulais virer le carton après écriture de cet article, finalement je me dis que je devrais peut-être le garder sous le coude )
  • est hyper-rapide à chauffer. Il suffit de 19 secondes pour atteindre le premier seuil de température soit 180°C !
  • est hyper-rapide à ranger. Avec sa housse thermo-résistante de protection, vous ne brûlerez rien ni personne après avoir lissé vos tifs.
  • est beau, tout simplement. Sa couleur bronze cuivré est beaucoup plus originale que le sempiternel noir ou le trop clinquant rouge camelote que l’on nous sert pour les lisseurs d’autres gammes.
  • est utilisable sur cheveux humides, dixit Babyliss ( Ouais. La seule fois où j’ai essayé, au vu de la fumée qui s’est échappée de mes tifs, j’ai arrêté direct.)
  • est très pratique avec ses dimensions de plaques céramique : 25 mm x 110 mm ce qui permet d’attraper des mèches ni trop maigrichonnes, ni trop balèzes pour un résultat au top.

ionic
Et vous savez quoi? J’ai appris un truc en rédigeant cet article, c’est que pour entretenir des plaques céramique, il faut passer de temps en temps un chiffon doux et humide sur les plaques froides. Je suis sûre que vous êtes content de le savoir.

Au finalce Babyliss est un engin que vous pouvez offrir à votre mie , à votre soeur , votre mère ou votre voisine sans aucun risque de les décevoir . A la fois beau , rapide , pratique et résistant , c’est un petit capital de 50 €uros avec retour sur investissement rapide et jouissif pour sa détentrice aux cheveux rebelles !

Satisfaction : 9 / 10

 

PS : Babyliss a sorti une « évolution » de ce lisseur avec des plaques larges et longues, peigne amovible et écran LCD pour le même prix ( et vive la livraison gratuite ) :

LalutotaleSur mes cheveuxbabyliss,céramique,cheveux,cheveux raides,coiffure,fer à lisser,ionique,lissage,lisser,lisseur,pinces,pochette thermoprotectrice,Pro 230 ionic titanium,review,température réglable,titane,tourmaline
A vous, je peux bien le dire : je suis absolument in-ca-pable de faire un brushing . Je sais pas, c’est peut-être génétique ou quoi, mais dès que j’ai un sèche-cheveux dans une main et une brosse dans l’autre, j’ai la polio. J’ai deux bras droits ( je suis gauchère ... donc la vieille expression...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •