randoJe me souviens : quand j’étais gamine, mes parents ne rataient jamais la promenade digestive dominicale. Une sorte de tradition pour laquelle je trouvais toujours une excuse de dispense : j’ai mal au bide, j’ai des devoirs, il fait pas assez beau, il fait trop beau etc etc…Je ne comprenais pas l’intérêt de marcher sans but, juste comme ça, pour le plaisir d’être dehors. D’avoir mal aux pieds, d’en chier dans les côtes, de transpirer s’ il faisait trop chaud, d’écoper de grosses ampoules aux orteils si on avait des chaussures jolies mais malheureusement inadaptées. Bref, j’aimais pas ça. Mais pas du tout du tout.

Mais cette année, avec le retour des beaux jours ( façon jolie de dire qu’officiellement nous sommes au Printemps alors qu’on se paye un temps pourri ) et surtout mon emploi du temps me permettant de m’adonner facilement à quelques loisirs ( façon jolie de dire que je suis au chomâge depuis 4 mois ), j’ai décidé de faire des trucs inédits qui devaient me coûter un minimum de ronds. Or cela fait maintenant 2 ans que Musclor et moi habitons une vallée que nous ne connaissons quasiment pas. Ma décision était prise : j’allais marcher pour découvrir le coin !

Il m’a fallu un élément déclencheur pour me motiver que vous avez déjà pu découvrir sur mon récent billet : une application pour mon téléphone. C’est tout con comme déclic mais l’appli gratuite Endomondo m’a vraiment permis de me booster et depuis, je n’arrive plus à m’arrêter !

L'historique de mes ballades

L’historique de mes ballades sur Endomondo

J’ai d’ailleurs été soufflée de constater qu’en une semaine, j’ai parcouru 47 km au total ! Mais avant de se pencher plus en avant ( oh oui ) sur ce petit outil de motivation très sympa, j’aimerais revenir sur les avantage de la randonnée, pratiquée à échelle humaine. Entendez par là sans devoir gravir des montagnes. En restant près de chez soi, quoi.

Déjà la rando, ça ne coûte rien . 

Pour l’équipement, il est réduit au strict minimum. Un pantalon et un tee-shirt confortable ainsi que de bonnes chaussettes suffisent pour s’habiller. Je préfère enfiler des choses amples car je n’aime pas que le tissu frotte à ma peau ( et marcher 15 km en jeans, non merci ! ). Je prends toujours un petit sac à dos avec une mini-bouteille d’eau, une pomme en cas de petit creux, mes clopes ( pas bien ), des mouchoirs et mon téléphone portable avec l’appli Endomondo en train de tourner. La seule chose pour laquelle j’ai dû m’équiper, ce sont les chaussures. J’en ai choisi de jolies roses chez Décathlon, pour le prix raisonnable de 60 € :

rando

Elles sont très confortables même si au début, on n’échappe pas au syndrôme des ampoules. Assurez-vous d’avoir de bons pansements à la maison pour les petits bobos !

partenaire officiel de mes randos ^^

partenaire officiel de mes randos ^^

Un autre avantage de la randonnée, c’est qu’il s’agit d’un sport « doux ».

J’entends par là qu’il ne nécéssite pas d’effort surhumain mais fait plutôt travailler sur l’endurance. Pour peu qu’on sache aligner un pied devant l’autre, tout le monde peut profiter d’une bonne randonnée, à son rythme. Je fais partie des gens allergiques à la course, tout simplement parce que je n’ai pas de souffle. Et même si j’avoue avoir déjà haleté comme une vieille vache asthmatique lors de l’ascension d’une côte inclinée à 30° , si on choisit un terrain sans amplitude d’altitudes trop importante, on s’en sort sans problème.

Le chemin plat du GR11

Le chemin plat du GR11

Je pense être devenue accro car cette parenthèse sportive me permet de découvrir ma région. D’autant que le GR11 passe DANS ma résidence, alors ce serait con de pas en profiter ! Et surtout j’ai remarqué que je me vide la tête pendant que je marche, et j’apprends à voir des choses simples que je n’avais jamais remarquées auparavant. Comme l’étang près de chez moi qui regorge de canards, de cygnes, de poules d’eau, de hérons, d’oies, de glouglous et de bêtes étranges à plumes noires et blanches :

Où est le héron ? Vous le voyez ?

Où est le héron ? Vous le voyez ?

J’aime ainsi regarder les canards protéger leur canne préférée, en remontant tout doucement le cours de la Bièvre :

rando-9

Je m’extasie devant l’ampleur de certaines propriétés particulières, dont certaines ont même leur propre mare à canards avec un écriteau « Attention crocodiles » planté à côté ( croyez-moi ou non, j’ai eu peur et j’ai décampé vite fait ).

et y'a encore un héron !

et y’a encore un héron !

On découvre aussi que contrairement aux apparences, ça bouge pas mal dans les villages alentours, avec par exemple des terrains de golf où se pressent les habitants, même s’il pleut :

bon là y'a personne mais d'habitude, il y a du monde sur le green !

bon là y’a personne mais d’habitude, il y a du monde sur le green !

On peut également se balader en ville, même s’il est beaucoup moins agréable de marcher sur du bitume, avec les gaz d’échappement dans le pif. La semaine dernière, j’ai ainsi mis 2 heures pour déposer un chèque à la banque.  Pas parce que j’avais un banquier à engueuler mais parce que j’ai décidé de me farcir les 10 km à pieds. Et c’était chouette.

La preuve !

La preuve !

Enfin, n’ayant toujours pas le budget pour m’acheter de bonnes chaussures de course et en attendant de renflouer les caisses, Musclor et moi prenons plaisir à nous échapper à pieds le temps d’un après-midi entre amoureux pour une looongue balade où les découvertes continuent. On a même appris à s’extasier sur de jolies fleurs :

rando-12

J’ai par contre, dû alerter tous les habitants de la Vallée sur 10km à la ronde tant j’ai hurlé dans la forêt quand Musclor et moi avons trouvé sur un sentier…un serpent. Mandieu. Bon, il devait pas mesurer plus de 15 cm de long, et j’étais déjà prête à me foutre de la gueule de Musclor quand il m’a montré le p’tit bestiau. Mais quand je me suis penchée dessus, le cri strident est sorti tout seul. Sisi c’était bien un serpent. Et il paraît que les plus petits sont les plus méchants. Saletés. ( vous pensez bien que j’ai détalé comme un lapin sans prendre de photo ).

ça, ça fait moins peur

ça, ça fait moins peur

Enfin la rando est sympa à pratiquer aussi bien seul ( on peut même prendre son Ipod avec soi ) qu’en couple ou entre amis. Musclor apprécie car je peux fermer mon clapet pendant de longues minutes en regardant simplement le paysage. Et surtout, je suis motivée et donc ne me plains jamais. L’application Endomondo me motive grave avec son décompte de calories dépensées et le compteur kilométrique associée. De plus, la position GPS est très précise et permet de ne pas se perdre dans une forêt inconnue ( j’aime autant vous dire que je m’en sers + que souvent ! ) :

La dernière rando avec Musclor

La dernière rando avec Musclor

J’en viens donc au dernier avantage de la randonnée : t’as pas l’air mais tu brûles des capitons. Personnellement j’ai le dedans des fesses qui commence à piquoter dès le 10ème kilomètre et je suis ravie que ma balance affiche 1kg de moins en une semaine sans avoir changé mon alimentation ( si on exclue les 2 moucherons que j’ai gobé lors de ma dernière promenade ) . Et Musclor trouve que j’ai fondu du popotin, hourra !

Pour conclure, si vous êtes allergique au sport, je vous conseille de vous pencher sur le cas de la marche. La randonnée nécessite peu de matériel, fait un bien fou tant au moral qu’au physique et surtout vous découvrirez avec un oeil neuf la nature qui vous entoure ( et des muscles insoupçonnés dans votre corps ). Enfin, les efforts sont prolongés mais pas intenses.

Mon prochain objectif est de faire 20km sur une après-midi 🙂 En marche !

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBlablablaconseils,marcher,matériel,randonnée
Je me souviens : quand j'étais gamine, mes parents ne rataient jamais la promenade digestive dominicale. Une sorte de tradition pour laquelle je trouvais toujours une excuse de dispense : j'ai mal au bide, j'ai des devoirs, il fait pas assez beau, il fait trop beau etc etc...Je ne...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •