soldes haul été mode vêtements chaussures couture DIY

( remarquez cette rime de toute beauté dans le titre, merci d’avance pour l’auteur 😁. )

Les soldes, c’est fini !

Je me rappelle qu’il y a encore quelques années, je posais une journée de congés le jour de l’ouverture des soldes pour me précipiter en magasin et y passer parfois près de 10 heures.

Les temps ont changé ; si je n’ai plus forcément besoin de poser congé auprès de mon employeur ( les joies du travail en horaires et jours décalés ), je suis désormais maman et j’ai davantage envie de transpirer en allant courir 10 km que de m’enfermer dans une cabine pour tenter de rentrer mon popotin dans une fringue où de toute évidence, je suis saucissonnée comme un rôti de porc.

Aujourd’hui, il y a les internettes. Ou comment faire les soldes quand tu veux, depuis le fond de ton canapé, avec une tasse de pisse-mémé à la main. De plus, il est bien plus facile d’obtenir les articles que l’on recherche sur la Toile ( puisque le stock général d’une enseigne est renseigné ) que dans un magasin précis. En théorie, on a donc bien plus de choix sur Internet…En théorie.

Car vous allez voir que ce n’est pas forcément le cas. Ou qu’on rencontre des problèmes que l’on aurait pas connus en faisant les magasins « à l’ancienne » ( = en affrontant la foule et transpirant comme un goret ).

Donc Internet c’est cool, dans 75% des cas.

Dans les 25 qui restent, tu te dis que t’aurais dû décoller ton boule du canapé et aller chercher les produits toi-même.

C’est exactement ce qui m’est arrivé cette année. J’vous explique ?

Allez j’vous explique.

Les chaussures : le big fail

 

J’aurais dû m’en tenir à mon idée principale en achetant des paires de Puma pour cet automne. J’avais déjà repéré deux-trois modèles qui me plaisaient bien.

Au lieu de ça, j’ai, sur le tard, décidé que j’avais envie d’espadrilles. Le genre de chaussures que je n’ai jamais achetées car j’ai le pied fort mais mesure un petit 38. Or j’ai découvert l’année dernière ( mieux vaut tard que jamais ) que dans le cas de bon nombre de chaussures fermées, j’avais tout intérêt à opter pour du 39, quitte à ce que ce soit trop grand, pour que mon pied ne soit pas comprimé à tel point que le sang ne passe plus dans mes orteils.

Je me suis donc tournée vers une célèbre enseigne dont le nom commence par et finit par -mo. J’ai re-découvert ce magasin avec plaisir pendant ma grossesse, alors que j’avais des pieds, des chevilles et des jambes de pachyderme : c’est le seul endroit où j’ai trouvé des chaussures à la fois jolies, confortables, super-solides, qui ne coûtaient pas un rein.

Ô joie, le 30 juillet il restait pas mal de modèles en stock et l’enseigne proposait une troisième paire de chaussures offerte pour deux paires achetées !

Je me suis vite retrouvée avec 3 paires d’espadrilles et 3 paires de sandales et nu-pieds dans mon panier. ( Moi faut jamais me faire des offres pareilles : je veux une paire et je repars avec douze.)

Le tout pour 44€ avec livraison gratuite en magasin en 4-5 jours ouvrés. J’étais contente. Pis j’avais choisi plein de couleurs qui sortent de (mon) ordinaire. Mes pieds allaient pouvoir respirer même par temps caniculaire.

Problème : une semaine plus tard, aucune nouvelle de mon colis. Je me rends donc sur mon compte qui m’indique que le colis a été expédié le lendemain. Sur le site de MondialRelay, le statut est resté bloqué sur « Envoi des données » le 30 juillet. J’appelle donc le transporteur qui m’indique que l’enseigne n’a pas encore déposé le colis dans son réseau, et que je dois donc l’appeler. Ce que je fais sur-le-champ. Je vous passe les détails mais après 7 jours de « on a déposé une réclamation hein, z’inquiétez pas madame », je précise quand même que s’agissant d’articles soldés, mes chances de recevoir mes 6 paires s’amenuisent de jour en jour. Et effectivement, je reçois un mail le 10 août du Service Clients qui m’indique que le colis devait m’être ré-expédié ( c’est donc qu’il a été expédié une fois ?? ) mais n’ayant plus qu’une seule paire en stock sur ma commande (j’leur avais dit !! ), l’enseigne a purement et simplement annulé ma commande, va me rembourser ( j’attends toujours )  et me donne 10€ valables 6 mois en dédommagement.

En attendant, nous sommes le 11 août, j’ai zéro paire de chaussures estivales et 44€ de moins sur mon compte.

Merci Gémo !

Les vêtements : le (presque) désert

Cette année, j’ai estimé que je n’avais besoin de rien.

Ou presque.

Oh j’ai bien acheté quelques tee-shirts chez VertBaudet pour LaLutine ( une sorte de rituel lors de chaque épisode de soldes ). Il faut dire qu’elle grandit toujours à vue d’oeil.

Mais pour moi, rien.

Sauf ce maillot de bain H&M sur lequel j’avais craqué dès le mois de Juin et qui était constamment épuisé dans ma taille. Cons-ta-mment. Et comme je suis légèrement obsessionnelle, j’étais capable d’aller voir dix fois par jour, sur trois navigateurs internet différents, si il était disponible. Rendez-vous compte : le machin est sculptant. Sculptant quoi. Le truc parfait pour planquer mon bidou ramomo et mettre ma poitrine en valeur. Sans compter que pour une fois depuis des années, j’avais bien envie de quitter ce sempiternel noir pour des rayures blanches et bleues. Et puis j’ai maigri depuis mon dernier maillot, alors il était temps que je re-fourre mes bourrelets dans un maillot à ma taille.

Quand il ré-apparaissait miraculeusement, je n’avais même pas le temps de le coller dans mon panier qu’il était épuisé de nouveau. #MonDramePersonnel.

Je l’aurais un jour, je l’aurais.

J’ai lâché l’affaire en juillet, arguant qu’avec les soldes, de toute façon, je n’avais aucune chance de le revoir un jour. Et puis la semaine dernière, je regardais un peu par hasard sur l’appli H&M quand soudain, sous mes yeux ébahis, je vois que non seulement ma taille est disponible, dans le coloris que je souhaite, mais qu’en plus il est soldé à -50%.

Je crois que je n’ai jamais cliqué aussi vite de ma vie.

Une fois le maillot bien au chaud dans mon panier, j’ai surfé cinq minutes histoire de voir si je ne trouvais pas deux-trois choses supplémentaires qui pourraient me plaire. J’ai trouvé un top ( je pensais qu’il me ferait une poitrine de matronne ; au final il me fait des seins de déesse )( pour info, il est toujours à 3.99€ dans plein de coloris différents juste ) , un tee-shirt col V classique blanc ( j’aime le danger ) et un combishort noir.

Le tout pour moins de 33€ livraison comprise – soit presque le prix de mon maillot chouchou hors solde.

Une goutte de sueur a tout de même perlé sur mon front au moment de valider ma commande. Jusqu’à la dernière seconde avant le paiement, j’avais la trouille du message « LaLu, ton maillot de bain n’est plus dispo ».

Trois jours plus tard, le colis était dans ma boîte à lettres. J’ai enfilé mon combishort et mes deux tops ( séparément hein, sinon j’aurais eu une allure chelou ) et j’ai gardé le meilleur pour la fin : le divin maillot.

Ô joie.

Non seulement je le trouve sublime, mais en plus il met mes courbes en valeur, sans porter du noir. Je vous montrerai ma silhouette dedans sur mon Instagram si vous voulez.

Alors même si j’ai pas beaucoup soldé cette année, je voudrais ériger un autel à H&M pour ce maillot que j’ai tant lutté à obtenir.

Voilà, c’est tout pour les fringues ! V’voyez à quel point j’ai été raisonnable quand même.

La couture : l’orgie

 

Si j’ai très peu dépensé du côté des fringues cette année, c’est en grande partie dû à ma nouvelle passion : la couture.

Si vous me suivez sur mes réseaux sociaux, vous savez que je m’y suis mise de manière plus ou moins intensive (selon les période)s depuis un an environ. Après quelques cours, je deviens autonome et je choisis des projets de difficulté croissante.

Aussi, il faut bien que je nous équipe, moi et ma machine à coudre électronique chouchou ( en ce moment à prix ridicule chez LA REDOUTE ).

J’ai donc dépensé en tissus, mercerie et matériel divers majoritairement chez MONDIAL TISSUS ( dont la nouvelle collection est à tomber – vous avez -15% dessus jusqu’au 19 août avec le code NEW d’ailleurs ), Ma Petite Mercerie, Sacôtin, PatronsdeCouture et l’Atelier d’Archibald.

Pour l’instant en quelques jours, j’ai réussi à coudre deux jupes pour LaLutine, une pochette pour mon Macbook, un top et une jupe longue pour ma pomme. Avec toutes les fournitures achetées, j’ai encore quelques robes à coudre, un superbe sac pour nos escapades, un sac à dos pour l’entrée en maternelle de LaLutine, etc etc…Bref, c’est pas les projets qui manquent !

C’est donc la première fois de ma vie que je dépense la presque totalité de mon budget soldes en matériel pour du DIY. Une grande première ( et pas la dernière si vous voulez mon avis ).

 

Le bilan de mes soldes d’été

Nada du côté des chaussures. Edit : j’ai craqué sur une paire de BENSIMON, quand même.

Une seule commande de vêtements.

Rien du côté de la beauté ( avec tout ce que j’ai déjà en stock, c’aurait été un comble hein. )

Un frigo/congélateur acheté en urgence après que le nôtre ait pété en plein épisode de canicule sinon c’est pas drôle ( adieu Samsung, on t’aimait bien, mais 2 frigos en quatre ans, c’est pu possible ).

Des TAS de fournitures pour mes projets couture !

Je sais pas vous, mais moi je trouve que ça pue la raisonnabilitude par ici. 😁

 

Et vous, avez-vous fait des trouvailles du côté des soldes cette année ?

 

 

 




LalutotaleBlablablabutin,chaussures,couture,enfant,enseignes,été,femme,Gémo,H&M,haul,maisons,mode,Mondial Tissus,puma,soldes,tissu,Vertbaudet,vêtements
( remarquez cette rime de toute beauté dans le titre, merci d'avance pour l'auteur 😁. ) Les soldes, c'est fini ! Je me rappelle qu'il y a encore quelques années, je posais une journée de congés le jour de l'ouverture des soldes pour me précipiter en magasin et y passer parfois...
Dis, on partage ?
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Shares
  •  
    14
    Shares
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •