so'bio etic déodorant déo menthe bio biologique

Aaaah l’été ! L’été ! Saison fleurant bon le sel, l’iode et le monoï sur les plages et dans les maillots de bain…

Mais saison de tous les dangers en milieu urbain. Particulièrement dans les transports en commun.

Si toi aussi tu as déjà pris le métro parisien en plein été, tu sais. Tu sais ce qu’est l’odeur de sueur nauséabonde dès 7h du mat’ de ceux qui semblent s’accommoder d’une douche par semaine. Tu connais donc le retournement de boyaux à heure matinale, menaçant de te faire rendre ton petit-déjeuner.

Parce que toi, t’utilises du déo, tu vois.

Pas anti-transpirant parce que tu sais que c’est pas bien. Ca bouche les pores et empêche les glandes sébacées de produire tranquillou de la sueur.

Mais tu te tartines les aisselles tous les matins. Et tu comprends pas que d’autres n’adoptent pas ce geste dans leur routine.

Moi je pense sincèrement que certains-qui-schmoutent l’ont déjà adopté, mais ont un déo moisi. Pour ma part, j’ai depuis longtemps adopté ma recette de déo homemade, la plus redoutable arme anti-odeurs qui soit. Mais quand je reçois un produit pour test, j’ai pour habitude de…tester. Aussi, quand ma marque bio chouchou SO’BIO ETIC m’a envoyé son déodorant fraîcheur menthe le mois dernier, j’ai entrepris de l’expérimenter sur le terrain ô combien capricieux de mes aisselles.

so'bio etic déodorant déo menthe bio biologique

Utilisation de déo : étude du terrain axillaire

Il s’agit là d’un déo-bille de 50mL. Et tant mieux car c’est le conditionnement que ma peau relou fragile préfère.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que sans raison particulière, un abcès est capable de sortir d’on-ne-sait-où en quelques heures à peine sur mon anatomie. S’ensuit une visite à l’hôpital voire aux urgences, puis un passage au bloc opératoire, et blablabla et blablabla. Bref, avec 4 abcès en 2 ans à mon actif, tout ceci est devenu routinier. J’ai compris que mon déo n’était pas en cause suite à l’opération de mon dernier abcès : le chirurgien m’a demandé d’arrêter de raser ou d’épiler mes aisselles, pour passer exclusivement à la crème dépilatoire. Depuis ce changement ( qui m’a demandé de prendre sur moi parce que les crèmes chimiques et moi, c’est pas le grand amour ), je n’ai plus aucun problème d’abcès à signaler.

Du moins à cet endroit puisqu’à l’heure où je vous écris, j’ai un mastodonte dans le pli de la fesse. #JENAIMARRE.

Mais lâchons mon derrière pour nous reconcentrer sur mes aisselles, voulez-vous.

Après chaque passage de crème dépilatoire ( ou de rasage il y a quelque temps ), je remarquais que mon déo homemade chouchou avait tendance à m’irriter les aisselles. J’ai tout de suite incriminé le bicarbonate et les huiles essentielles, qui peuvent être un poil agressifs pour la peau. Du coup, pendant 2-3 jours après une séance de crème dépilatoire, je préfère utiliser un autre déo ou à défaut, rien du tout pendant trois jours. Mes aisselles sans poils à poil, quoi.

C’est là que ce déodorant Fraîcheur Menthe SO’BIO ETIC intervient.

so'bio etic déodorant déo menthe bio biologique

Utilisation et efficacité : La vérité si je menthe

Bon. Je vais pas vous faire un dessin pour l’utilisation hein. Comment ça si ?

Le roll-on glisse parfaitement et est bien imbibé de matière. Ce que j’ai le plus aimé dans ce produit ? Contrairement à toute attente : son odeur. J’avais peur de la menthe car on n’a pas vraiment l’habitude d’en renifler sous nos aisselles. Fort heureusement, ce déo sent la menthe douce. C’est-à-dire qu’on reconnaît bien la menthe mais qu’elle n’est pas trop forte ou entêtante. De ce côté-ci, SO’BIO ETIC a tout bon puisque l’odeur est agréable ET originale !

J’ai également remarqué que la matière ne produisait pas de tâches jaunes/ blanches / vertes sur mes fringues. Et que sa composition est dénuée de sels d’aluminium ( évidemment ) et de parabens.

so'bio etic déodorant déo menthe bio biologique

En revanche je suis étonnée de découvrir que l’alcool se situe en seconde position dans la liste des ingrédients. Même s’il est bio, je trouve que ça fait sacrément chargé. D’ailleurs bizarrement je n’ai jamais subi d’irritations ou de rougeurs des aisselles suite à son application, même post-épilation. 

Donc bon, j’aime pas bien voir de l’alcool si haut-placé. Mais je n’ai pas subi de revers alors je veux bien lui pardonner.

Non là où je tique, c’est d’une part sur la sensation juste après application : j’ai l’impression d’avoir les aisselles humides pendant 2 longues minutes. J’aime pas bien ça. Mais aussi et surtout sur son efficacité plutôt limitée : quelques heures après l’avoir tartiné, je sens la transpi. Mais vraiment je la renifle. Pourtant je ne transpire pas beaucoup ni n’ai une sueur particulièrement concentrée. Mais j’ai tellement été habituée à l’efficacité redoutable et longue-durée de mon déo chouchou que forcément, là, ça m’a choquée. Surtout seulement après 4 ou 5 heures. Je sais bien que l’été n’aide pas, mais bon. Quand même.

so'bio etic déodorant déo menthe bio biologique

Et pourtant elle aime bien SO’BIO, la fille au déo menthe à l’eau

 

Vous savez que j’ai pas bien l’habitude de pratiquer la langue de bois sur mon blog. J’ai beau adorer SO’BIO ETIC, il n’en reste pas moins que ce déo m’a un poil déçue. J’ai beaucoup aimé son odeur originale de menthe douce, et puis le roll-on c’est encore ce qu’il y a de plus pratique à trimballer dans un vanity de vacances. Sans compter que son prix de 5€ reste super abordable pour du bio. Et qu’il ne m’irrite pas du tout les aisselles malgré de l’alcool placé en début de compo.

Là où il m’a franchement déçue, c’est sur la sensation post-application : avoir les aisselles humides, c’est pas terrible. Alors certes dans les heures qui suivent je ne transpire plus, mais l’odeur âcre revient après 4 heures environ. J’en conclue donc que le côté suçeur de sueur a fonctionné, mais pas l’aspirateur à odeurs. Dommage, c’est ce que je recherche en priorité !

Si vous êtes adeptes des déo à bille, je vous le recommande pour son odeur originale et son côté anti-tâches. Pour toutes celles qui comme moi, recherchent avant tout un killeur d’odeur, vous pouvez passer votre chemin.

Satisfaction : 4,5 / 10

 

Et vous, quel déodorant utilisez-vous ? Plutôt déo-bille, baume ou vapo ? Bio ou pas bio ?

 

* Déodorant bio Fraîcheur Menthe SO’BIO ETIC5,20€ le déo-bille de 50mL sur la boutique Léa Nature.

LalutotaleSur mon (divin) corpsanti-traces,avis,bio,biologique,critique,déo,déodorant,fraîcheur,menthe,naturel,review,revue,sans aluminium,so'bio etic,transpiration
Aaaah l'été ! L'été ! Saison fleurant bon le sel, l'iode et le monoï sur les plages et dans les maillots de bain... Mais saison de tous les dangers en milieu urbain. Particulièrement dans les transports en commun. Si toi aussi tu as déjà pris le métro parisien en plein été,...
Dis, on partage ?
  • 7
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    8
    Shares
  •  
    8
    Shares
  • 7
  •  
  •  
  • 1
  •