Acorelle huile démaquillante prune bio biologique

Vous savez que depuis quelques années maintenant, je ne jure plus que par les huiles démaquillantes pour débarbouiller ma musette de la tonne de make-up de la journée. Je les aime car elles dissolvent rapidement et en douceur toute trace de fond de teint/mascara/ràl/eyeliner et qu’en plus, elles ne génèrent pas de déchets. Si en plus elles s’émulsionnent bien avec l’eau pour le rinçage de tout le merdier, c’est le nirvana….Mes préférées dans le domaine ont pour l’instant été celle de SO’BIO ETIC ( dont je vous parlais ici ) et de DHC ( même si elle n’est pas bio du tout ).

J’en ai évidemment testé pas mal d’autres. Mais je vous laisse le plaisir de fouiner un peu sur le blog, hahaha. ( y’a une barre de recherche, autant qu’elle serve un peu hein ).Je revendique et assume mon infidélité totale en ce qui concerne ces huiles. C’est important de varier les plaisirs.

Aussi, pendant les soldes d’été de 2015 ( ouais ça date un peu ), j’avais jeté mon dévolu sur l’huile démaquillante ACORELLE. D’une part car je la trouvais relativement bon marché ( 15€ en prix « normal » ) , d’autre part car je ne connaissais pas du tout cette marque bio, et que la composition du produit m’a franchement fait de l’oeil.

Alors, est-ce qu’elle est toute belle belle belle l’huile ACORELLE ?

Acorelle huile démaquillante prune bio biologique

Son packaging est relativement classique pour une huile démaquillante. Mais c’est aussi celui qui est le plus adapté, je trouve. Un flacon-pompe de 125mL transparent ( qui laisse donc voir le niveau restant de produit ). Il suffit d’une ou deux pressions sur la tête de pompe pour recueillir le nectar, sans gâchis, et de façon très hygiénique.

En plus, je sais pas si vous avez déjà testé des huiles démaquillantes, mais 125mL ça reste monstrueux. La durée de vie du flacon est donc colossale.

Mais venons-en au fait, le test du bouzin.

Acorelle huile démaquillante prune bio biologique

Je sais pas vous, mais mes deux critères principaux qui déterminent si une huile démaquillante est géniale, c’est :

  1. Le plaisir sensoriel : texture et odeur sont importants en ce sens.
  2. Sa capacité à bien s’émulsionner avec l’eau : pour un rinçage aisé, rapide, sans laisser aucun film gras sur la musette.

Dans ces critères ne figurent pas l’efficacité ( je sais d’expérience qu’une huile est toujours efficace ) et la composition. En effet, l’huile DHC n’était certes pas bio mais affichait de superbes performances sur les deux points principaux, donc je peux passer outre.

Acorelle huile démaquillante prune bio biologique

Dans le cas de l’huile ACORELLE, on ne peut décemment pas lui reprocher sa composition. En effet, 89% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique. Je crois n’avoir jamais trouvé un pourcentage si élevé, ce qui reste très chouette. Après, on se doute en regardant de plus près que l’huile de tournesol étant prédominante, c’est elle qui gonfle vachement ces chiffres.

D’ailleurs si vous ne parvenez pas à décrypter la photo de la compo ci-dessus ( même avec vos lorgnons ), la voici :

Composition juste là
HELIANTHUS ANNUUS (SUNFLOWER) HYBRID OIL*, SUNFLOWER SEED OIL POLYGLYCERYL-10 ESTERS, GLYCINE SOJA (SOYBEAN) OIL*, COCO-CAPRYLATE, PARFUM (FRAGRANCE), PRUNUS DOMESTICA (PLUM) SEED OIL*, PROPOLIS EXTRACT*, POLLEN EXTRACT*, OLEA EUROPAEA (OLIVE) FRUIT OIL*, TOCOPHEROL MIXED, CITRONELLOL, GERANIOL

J’ai tout de même plaisir à retrouver de l’huile de soja bio, de l’huile d’olive bio, de l’huile de prune bio ainsi que des extraits de propolis et de pollen biologiques eux aussi. Aucune huile minérale dans le bouzin, ça me plaît bien.

Bref, c’est tout bio, c’est tout bon.

Acorelle huile démaquillante prune bio biologique

En revanche côté utilisation, c’est une autre paire de prunes.

Tous les soirs, je pompe soigneusement 2 fois pour me débarbouiller la musette entière. Fond de teint, poudre, blush, mascara, liner, ràl…Tout doit  disparaître.

Cette huile ne présente quasi aucune odeur. Et pourtant j’ai des naseaux de compète. Personnellement ça ne me gêne pas. C’est même un avantage considérable si tu es baleine enceinte et que la moindre particule odoriférante menace de te faire rendre ton déjeuner. Là, tu peux y aller tranquille avec cette huile : ton déjeuner reste bien au chaud dans ton estomac. Elle est olfactivement neutre.

Ensuite je malaxe, malaxe, malaxe mon museau. Je constate visuellement que tout mon maquillage se fait la malle, c’est qui est un bon point. Mais dès ma première utilisation, j’ai été surprise par une chose bien précise : l’huile à la sortie du flacon est plutôt liquide, et elle se mute vite en tambouille bien plus épaisse et visqueuse quand on commence le débarbouillage…

J’augurais du pire.

J’ai eu raison.

Acorelle huile démaquillante prune bio biologique

En effet, dès lors que j’émulsionne ( ou plutôt tente d’émulsionner )avec un peu d’eau puis que j’entreprends de rincer, c’est la merde TO-TALE.

Ca devient gras gras mais GRAS. Tu peux pas savoir l’effet que ça fait d’avoir beurré de la végétaline sur ta figure tant que tu n’as pas essayé cette huile.

J’ai beau frotter avec mes paumes, passer douze litres d’eau ( chaude, tiède, froide, peu importe ) sur ma musette pour tenter de rincer le merdier, ça ne bouge PAS d’un poil de cul moustache.

Pour virer tout ça, je suis contrainte d’utiliser un linge humide. Alors en soi c’est pas grand-chose vous me direz. Mais personnellement moi ça me BARBE car je sais qu’en voyage par exemple, je ne peux pas me contenter de mon flacon d’huile démaquillante, il faut forcément que je prévois un bout de tissu doux avec pour me débarbouiller correctement. Et me trimballer avec un truc humide dans mon sac, euuuuh…NO WAY.

Je n’ai jamais ja.mais autant galéré avec une huile, sincèrement. Et puis, le propre d’une huile démaquillante, c’est bien de pouvoir s’émulsionner avec l’eau, nan ?? Ou alors j’ai rien pigé dès le départ. Ca m’étonnerait. Je suis souvent un boulet, mais ça m’étonnerait vraiment beaucoup. D’ailleurs je lis sur Internet des expériences similaires à la mienne avec cette huile au moment où je publie ce billet. Donc bon. Boulet mais j’ai mes limites.

Acorelle huile démaquillante prune bio biologique

Huile démaquillante Acorelle = Pou-belle !

 

Même si techniquement, je ne vire jamais mes cosmétiques à la benne. Je déteste gâcher et préfère galérer que jeter. J’ai compris que cette huile ne quitterait jamais ma salle de bains, puisqu’il faut trimballer un linge avec. Et dépenser la consommation d’eau d’un petit pays africain pour rincer une huile démaquillante ne fait pas partie de ma religion, merci bien.

Pourtant on partait sur une base sympathique : packaging classique mais parfaitement adapté, prix sympa, composition au top, absence d’odeur incommodante.

Mais pour ce qui est de l’émulsion, du rinçage et de ce bondieud’bondieu de film gras inamovible, c’est NIET les copines. C’est bien trop casse-pruneaux, j’vous l’dis.

Alors oui, tout le make-up est bien éliminé, mais au prix de ma zénitude et d’un linge humide. Donc merci mais non merci. A ce compte-là, j’ai plus vite fait d’utiliser ma bonne vieille bouteille d’huile Puget. Celle qui assaisonne mes salades et mes patates au four.

Alors je continuerai de dire oui et d’acheter majoritairement des produits bios, mais je ne suis pas prête à encenser un produit bio qui ne le mérite pas, voi-là. Parce que la composition ne fait pas tout…Ma première expérience avec un produit ACORELLE est donc une catastrophe cosmétique, mais je ne juge jamais sur un seul produit donc je lui laisserai sa chance à nouveau ! ( pas rancunière la meuf )

Satisfaction : 1 / 10

( pour le packaging…)

Et vous, utilisez-vous des huiles démaquillantes ? Connaissiez-vous celle d’ACORELLE ?

 

 

 

* Huile démaquillante bio ACORELLE9,90€ le flacon-pompe de 125mL sur Ayanature – ou 15,99€ sur Amazon.




EnregistrerEnregistrer

LalutotaleSur mon visageAcorelle,avis,beauté,bio,biologique,cleansing oil,cosmétique,cosméto,critique,démaquillante,démaquiller,doux,huile,huile démaquillante,maquillage,nettoyant,prune,review,revue,visage
Vous savez que depuis quelques années maintenant, je ne jure plus que par les huiles démaquillantes pour débarbouiller ma musette de la tonne de make-up de la journée. Je les aime car elles dissolvent rapidement et en douceur toute trace de fond de teint/mascara/ràl/eyeliner et qu'en plus, elles ne...
Dis, on partage ?
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Shares
  •  
    11
    Shares
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •