[Le VAR enchante- Ep. III] Lorgues, fougasse, grosses bêtes et borsalinos

[Le VAR enchante- Ep. III] Lorgues, fougasse, grosses bêtes et borsalinos

Lorgues marché Verdon Var

Je fais une pause dans mes vidages de placard et de cave pour tenir ma bonne résolution : vous parler de mes dernières vacances à la façon d’un carnet de voyage, jour par jour.

Après notre découverte de Régusse puis notre ébahissement devant le Lac de Sainte Croix, nous avons décidé de nous accorder un jour glandouille.

Pour ce 3ème volet de nos aventures, il y aura moins de belles choses à admirer mais toujours autant de délires entre amis !

Or il y a une chose qu’on a vite comprise en Provence : on bouffe bien.

Animés par le désir de nous fournir en produits locaux pour nous sustenter, c’est avec détermination que nous nous sommes rendus au marché de Lorgues, un peu déçus par les mini-marchés provençaux que nous avions vus jusqu’alors : pas assez d’exposants, pas assez de choix.

Environ 45 minutes de bagnole plus tard, nous découvrons ce fameux marché qui,  il est vrai, est absolument gigantesque. Immédiatement nos yeux sont attirés par les fruits et légumes bio multicolores, nos narines se trémoussent d’envie sous l’effet des effluves de fromages et d’épices, et le porte-monnaie frétille d’excitation.

Musclor n’a pas failli à sa réputation d’estomac-sur-pattes en allant bâfrer à TOUS les stands. Et il aurait eu tort de se priver devant des curiosités comme celle-ci :

Lorgues marché Verdon Var

Nous n’avons pas pu résister aux fougasses locales. Mes amis et Musclor étant déjà habitués à certains sons et certaines odeurs de ma part ( … )  ils n’ont pas moufté quand j’ai choisi la fougasse aux olives et aux oignons ( ils aurait dû, les pauvres ) :

Lorgues marché Verdon Var

Après ce frugal déjeuner sur le pouce, nous continuons d’arpenter le marché de Lorgues. J’adore déambuler parmi les stands. Mimi veut acheter des lunettes de merde : hop on en essaye 57 paires. Je veux trouver une nouvelle coque pour mon Samsung : hop je farfouille dans des dizaines de coques plastique aux couleurs pétaradantes.

( Au final, on a acheté ni lunettes ni coque ).

Lorgues marché Verdon Var
Où est LaLu ?

Bon. Je vous cache pas que ma propension à m’arrêter à tous les stands engendra la perte chronique de mes amis dans la foule. Mais c’est toujours sans inquiétude aucune que je les retrouvais (  ils espéraient peut-être secrètement me larguer à Lorgues ).

Parvenus ( tous les 4 ) à l’une des extrémités du marché, nous tombons sur l‘Eglise Collégiale Saint-Martin, bâtiment immense à l’architecture étonnante et imposante datant du XVIIIème. Elle est classé au patrimoine des Monuments Historiques depuis 1997 :

Lorgues marché Verdon Var

Nous remontons les petites ruelles romantiques de la ville histoire de ne pas emprunter le même chemin qu’à l’aller :

Lorgues marché Verdon Var

Quand nous revenons à hauteur des stands, nous découvrons un exposant qui vend des chapeaux. Je me suis alors souvenue des paroles de ma ptite biche parisienne : ca te va ‘achement bien le borsalino, qu’elle disait.

J’essaye une trentaine de couvre-chefs avant de jeter mon dévolu sur 2 d’entre eux. Mimi craque sur un chapeau lui aussi. Après un court marchandage, nous repartons avec nos 3 borsalinos sous le bras, non sans s’exclamer devant le culot du vendeur qui osait vendre les produits 3 FOIS PLUS CHER à un couple d’anglais…

Après ces petites emplettes, nous retournons au camping pour une après-midi piscine. Elle est vide, la piscine ( en même temps, vu la température de l’eau, ce n’est guère étonnant ). Après le choc thermique engendrant des cris aigüs à chaque cm² de peau immergé , nous décidons de faire les andouilles du côté des jeux pour mioches :

Lorgues marché Verdon Var

Comme la veille ( et l’avant-veille ), je tanne Chérichou pour venir avec moi descendre le grand toboggan. Heureusement, Musclor est un amoureux dévoué et m’accompagne pour ma séance de gamineries ( qui se solde toujours par la perte du soutif ).

Musclor s’adonne ensuite à son passe-temps favori : photographier les bestioles. Super.

Personnellement, tant qu’il ne s’agit pas des saloperies de mille-pattes qui grouillaient le premier jour, je m’en cogne.

Lorgues marché Verdon Var
Grosse bête à 6 pattes
Lorgues marché Verdon Var
La photo pour écoeurer les potes en train de bosser ( remarquez quand même que j’ai la chair d’ampoule… )

Pour finir, il était impossible surtout pour Musclor qui nous a tannés d’achever cette journée de glande sans jouer à la pétanque ( puis évidemment de se jeter quelques apéros derrière la cravate ) ( notre cubi de rosé n’avait qu’à bien se tenir ).

Lorgues marché Verdon Var
Concentration ( ou position pour faire popo dans la nature )
Lorgues marché Verdon Var
Les prouesses de Lalu et sa dextérité avec les boules admirées par ses adversaires

Quand je vous disais qu’on avait décidé d’envoyer bouler notre régime alimentaire sain, on l’a fait correctement au moment du dîner où les crêpes et le pot de Nutella n’ont pas fait long feu.

Requinqués par cette journée à rien faire, nous décidons de nous rendre le lendemain dans un village in-con-tour-nable d’après les autochtones : Moustiers Sainte Marie.

Lorgues marché Verdon Var
La Dream Team

To be continued…. !

 

Dis, on partage ?

5 Commentaires

  • sheli29
    1 octobre 2013 16 h 42 min

    J’adore ta tenue de pétasse pour jouer aux boules!

    • lalutotale
      1 octobre 2013 17 h 19 min

      merci :o) Moi aussi je l’adore !

      • sheli29
        1 octobre 2013 17 h 27 min

        Tout ça pour déconcentrer les autres joueurs!

        • lalutotale
          1 octobre 2013 20 h 39 min

          merde ! démasquée ^^

  • Djahann
    1 octobre 2013 15 h 11 min

    Aaaah maudit, j’ai envie de fougasse, maintenant !
    Toujours sympas, ces récits de vacances !

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.