( LANCÔME ) La fabuleuse recette du Mascapore

Lancôme masque argile pure empreinte

Je m’en souviens comme si c’était hier.

A l’époque j’étais déjà une mini-pouffette en puissance puisque je dressais des listes utopiques de produits que je voulais commander au Club des Créateurs de Beauté .
Utopiques car avec mon argent de poche, je ne pouvais pas me payer un dixième des trucs futiles convoités. Par contre j’avais économisé assez pour me payer ces supers masques faciaux qu’on décolle comme une deuxième peau, dont les effets n’étaient pas terribles voire carrément absents mais que je prenais un malin plaisir masochiste à tirer, tirer comme une tarée en essayant de n’en faire qu’un seul morceau.

Depuis j’ai appris les rudiments de toute Pouffe qui se respecte.
Enfin de Pouffe à peau pourrie.
Et j’ai surtout acquis quelques automatismes comme éviter sagement certaines marques qui ne font qu’empirer l’état de ma peau relou.
Parmi ces automatismes que je me plais à appliquer, il y a évidemment un gommage facial hebdomadaire obligatoire mais aussi l’application d’un masque purifiant pour peau mixte à grasse. Et le tout premier à avoir eu mes faveurs fut le masque à l’argile blanche Pure Empreinte de Lancôme.

lancôme-3

Je vis encore sur ce tube après de longues années d’oubli dans mon placard de réserves en cas de guerre . Je l’ai ressorti il y a quelques semaines et je ne l’ai toujours pas terminé , preuve de sa longévité sans pareil !
Mais comme j’étais jeune, naïve, et déjà un peu cruche sur les bords au moment de l’achat chez Séphora , je n’avais pas pris soin d’étudier les différentes argiles existantes à utiliser en masques faciaux.
En effet il en existe plusieurs et chacune semble cibler un certain type de peau :

  • L’argile verte convient aux peaux normales et grasses
  • L’argile blanche convient aux peaux sèches et sensibles
  • L’argile rose convient aux peaux sensibles et réactives

Ma totale ignorance cosmétologique de l’époque m’a donc joué un tour : il semblerait que l’argile verte convienne bien mieux à ma peaux pleine de soucoupes mais comme j’ai également l’épiderme facial fragile ( oui oui une peau bien casse-bonbon qui ferait le bonheur des dermatos ) et une matité…limitée dirons-nous , l’argile blanche également appelée kaolin ne semble pas tout à fait proscrite. Ouf !

lancôme

Si j’ai craqué pour ce tube de masque Pure Empreinte , c’est certainement pour son look. Peu travaillé d’accord mais sobre comme je les aime : tout de blanc vêtu avec ses écritures argentés et son bouchon à clapet orné d’un liseret argenté lui aussi, quelques petites fleurs Lancôme deci-delà et surtout un tube qui tient tête en bas, de bonne augure pour ne pas secouer comme une tarée lorsque le masque arrivera en fin de vie. Ou encore découper sauvagement au ciseaux un emballage plastoc hyper dur ( ce que je ne pratique pas, connaissant mon adresse légendaire, je serais capable d’y perdre quelques doigts ).

Par contre je ne l’ai pas aimé pour son prix : aujourd’hui vendu 38,40 €uros le tube de 100mL , je crois me souvenir qu’il valait quelques euros de moins à l’époque.
J’ai dû attendre mes premiers salaires pour me payer une razzia chez Séphora c’est pas possible autrement, car c’est pas avec mon argent de poche maigrelet que j’aurais pu me payer un luxe pareil. Quand on sait qu’un paquet d’argile pure coûte à peine quelques euros, on aurait tord de ne pas se préparer notre mixture pâteuse nous-même hein.

Mais pourtant ce masque je l’ai aimé malgré son prix,
ais je ne suis pas la seule puisque près de 90 consommatrices lui ont attribué 4,5 étoiles chez Beaute-test.com et ce, effectivement, malgré une composition des plus discutables.
Alors oui l’eau et le kaolin sont en tête de liste. Mais qui dit produit à base d’eau dit aussi ribambelle de parabens…Et dans ce masque, ce n’est pas un ni deux ni trois mais bien cinq parabens soit la famille complète de ces conservateurs pas jojos qu’on s’apprête à s’étaler sur la goule !
Je ne parle même pas de la présence de phenoxyethanol, un allergène reconnu au très fort pouvoir allergisant.
Pour un masque qui se veut reservé aux peaux sensibles, on repassera.

Mais pour tout dire, la compo je ne la connaissais pas à l’époque de ma découverte. Je crois bien ne pas me tromper en affirmant même que j’en avais strictement rien à carrer.
Alors je l’ai utilisé, ré-utilisé, je l’utilise encore et je l’utiliserai jusqu’au dernier petit pois de pâte blanche car malgré tout, ce masque s’est révélé assez satisfaisant tant au niveau de l’application et des sensations qu’au niveau des résultats.
lancôme-2

Cinq minutes.
Il ne faudra libérer que cinq minutes dans l’emploi du temps de ministre d’une Pouffe pour jouir correctement des bienfaits de ce masque à l’argile.

Comme je suis une quiche pas foutue de lire les instructions, j’ai entrepris dans mes toutes premières utilisations d’appliquer une couche très généreuse de pâte, pâte qui s’apparente d’ailleurs, par sa texture et sa couleur, à du dentifrice. Et je m’étonnais qu’au bout de ces fameuses 5 minutes, le masque ne change pas d’aspect. Quelle cruchasse je fais.
Non seulement la véritable application du masque, c’est-à-dire en couche FINE s’avère bien plus économique que mon gros tartouillage de tronche, mais il se trouve aussi que le masque garde alors tout son intérêt : le séchage. Gniark gniark.

Si l’application usuelle d’une pâte d’argile veut qu’elle ne sèche jamais, dans le cas du Pure Empreinte , on nous recommande une couche maigre pour justement pouvoir se momifier correctement. Oui oui momifier, vous allez comprendre plus tard.

L’application est par ailleurs accessible , dès lors qu’on a acquis l’automatisme de la fine couche , à n’importe quelle blonde au QI de moule .

La pâte blanche sent le «propre», wé c’est bizarre comme description mais c’est bien ce que ça sent. Certains la qualifieront de «neutre», moi je trouve que c’est poudré, pas parfumé, discret et bizarrement assez agréable. Cette petite noisette prise en photo multipliée par trois sert à me tartiner toute la face. C’est très peu croyez-moi, quand on a un tube de 100mL dans les mains.

lancôme-4

Ensuite on attend. Les plus pressées se contenteront des 5 minutes préconisées, les masochistes comme moi poussent le bouchon un peu trop plus loin. Car au bout d’un tout petit laps de temps qu’on pourrait compter en secondes, on sent déjà le masque se rigidifier à même la peau. Je kiffe. J’attends qu’il soit bien bien dur ( la pouffe les aime toujours bien durs ) , quitte à m’arracher la peau des joues en risquant un sourire avant de penser à l’éliminer. Naturellement c’est pile à ce moment que Loulou choisit pour me téléphoner et constater que sa nana est vraiment siphonnée pour oser s’appliquer un truc sur la tronche qui l’empêche d’articuler correctement ( “bongnour mon gnamour !” )

Momification
Momification

Bref. Là où c’est un peu coton, c’est pour le rinçage. Rien de bien méchant non plus, j’ai connu des masques bien plus chiatiques à enlever. Un peu d’eau tiède malaxée sur la poire qu’ils disaient. Dans mon cas, je dois dépenser un bon litre ou deux de flotte avant d’envisager de me sécher la goule dans une serviette et de me débarrasser des petits résidus persistants. Evidemment sous la douche, c’est beaucoup plus facile à éliminer hein.

lancôme-6
Les résultats sont absolument édifiants même pour une peau pourrie pas du tout normale comme la mienne.
Certes l’application de ce masque n’éradique en rien mes gros boutons dégueus déjà présents mais par contre il est d’une redoutable efficacité et sur la brillance , sur l’aspect des pores et les points noirs . Ouais tout ça. En plus je le soupçonne de retarder l’apparition de mes soucoupes, ô joie !

Quelques minutes seulement après élimination du masque, on sent la peau toute douce sur les doigts mais surtout on a une incroyable sensation de «propre», comme si la peau était vraiment désincrustée de toutes les cochoncetés qu’elle accumulait depuis une semaine.
Le teint est reposé et unifié, j’ai l’impression de sortir d’un SPA tant la zénitude m’envahit. Oh oui.
Par contre et malgré ma satisfaction globale, je suis obligée de m’appliquer une crème hydratante juste après pour virer cette horrible sensation de peau-qui-va-péter. Et pourtant j’ai une peau mixte à tendance grasse alors je vous laisse imaginer l’état des peaux normales…!

lancôme-7
Après l’avoir trop longtemps laissé larver dans un placard, j’ai redécouvert les plaisirs de ce masque Pure Empreinte à l’argile blanche. Bien loin d’être dans les nénettes ciblées par ce type de masque ( l’argile verte par contre serait toute indiquée ), je suis malgré tout enchantée des résultats , de la facilité d’application et de retrait et de la trèèèès longue durée de vie du tube de 100mL.

Visuellement, les points noirs sont bien moins nombreux, les pores resserrés, et la matité retrouvée ! Olfactivement, la bonne odeur de l’argile blanche envahit les naseaux de l’utilisatrice. Au toucher, la peau est toute douce et les traits sont moins tirés.
Vous pourriez dès lors vous dire que ce masque a tout bon. Bah non.

Malgré ses nombreuses qualités, il y a deux-trois trucs qui me chiffonnent : d’abord son prix puisqu’une quarantaine d’€uros pour un masque à l’argile quand on connaît le prix de la matière première , ça me fait mal aux miches. Ensuite parce que la composition est remplie de trucs immondes dont un produit à haut pouvoir allergisant . Et enfin parce que dépenser 2 litres de flotte pour éliminer un masque , ça me hérisse le poil, le poil écolo.
Des qualités et des défauts pour un masque efficace certes, mais que je ne rachèterai pas au profit d’un produit plus sain voire fabriqué par mes soins .

Satisfaction : 5 / 10

Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.