Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Je sais.

Je sais, les meufs.

On n’est jamais vraiment satisfaites de notre corps. De notre apparence. De notre reflet dans le miroir. Même si j’ai perdu beaucoup de poids depuis ma grossesse, même si j’ai pallié à un gros manque en me faisant poser des prothèses mammaires, je trouve toujours un truc que j’aimerais changer : la mollesse de mon boule, les vergetures sur mon ventre et mes hanches, le gras sur la face intérieure de mes cuisses…Parfois même, je me surprends à vouloir tester une autre forme de nez. Et en général, je m’arrête, interdite, et je me pose dix secondes pour réfléchir.

Si je voulais vraiment changer de nez, serais-je davantage satisfaite de mon apparence ?

La réponse est évidente : non.

Est-ce que cette quête de perfection ( selon des normes que nous ou la société nous sommes imposé(e)s )  est saine ?

La réponse est évidente : non.

Ben non. Je ne veux pas être parfaite. Je ne veux pas être gonflée de partout, botoxée de tous les côtés, les traits tirés et lisses. Et puis c’est quoi la perfection d’abord ? Selon quels critères juge-t-on une personne parfaite ?

Je veux qu’on lise mes rides d’expression sur mon visage. Elles sont les preuves que je ris, que je pleure, tout au long de ma vie.

Même si j’ai mes vergetures en horreur, elles sont les stigmates d’une grossesse que j’ai désirée. Une grossesse que j’ai ( malgré tout ) aimée, et dont le résultat me rend fière tous les jours.

Mon boule qui bloblotte ? J’ai qu’à me bouger davantage le derche au sport pour le muscler.

Bon par contre pour mon cou de dindon, je peux pas faire grand-chose c’est vrai. D’ailleurs Tantine m’a dit récemment qu’il était génétique, ce cou de dindon-là.

Aussi, quand Céline, la photographe de LaLutine à sa naissance, a proposé de poser pour elle lors d’une séance boudoir, j’ai sauté sur l’occasion de passer derrière son objectif et me suis proposée comme modèle. Pourquoi ? C’est simple :

  • Je voulais vous montrer par a+b qu’on peut se trouver imparfaite, mais se kiffer quand même.
  • Que la perception qu’on a de nous-même est souvent très dure car les autres ne nous voient pas de la même façon.
  • Que nos imperfections peuvent s’effacer totalement devant nos atouts.

Et dernière raison, de taille : j’ai une totale confiance en Céline qui, avec toute sa sensibilité et son « oeil » de photographe, parvient à capter des instants, des regards, des expressions et les immortaliser en un clic . ( et quelques déplacements de meubles, mais ceci n’est pas le sujet )

Un shooting en body LE BOURGET

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Au cours de cette séance photo, j’ai tenu à enfiler le body le plus confortable que j’aie jamais enfilé de ma vie : le Lounge Wear noir LE BOURGET.

Je l’avais reçu quelques jours auparavant à l’occasion d’une mission des Co-Créatrices à laquelle j’avais été invitée à la dernière minute. C’est moi qui ait choisi ce modèle car j’ai accroché sur son look casual et j’ai deviné une douceur de tissu exceptionnelle ( spoil : je m’étais pas trompée ).  Je connaissais cette marque uniquement de réputation, et j’avais hâte de savoir si mon body était si confortable qu’il en avait l’air…

Alors certes, j’aurais pu opter pour un modèle bien plus sexy à base de dentelle et tout le tintouin. Mais si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’en possède déjà quelques-uns de ce style ( que j’adore soit dit en passant ) mais ce body Lounge Wear, dans sa coupe et sa forme m’a immédiatement attirée. Je l’ai trouvé « sagement sexy ». Et classe. Et sobre, aussi. Je n’imaginais pas encore à quel point j’allais l’adorer !

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Le body Double Jeu

Car sa dénomination complète est bien Lounge Wear Double Jeu.

Il va sans dire que je trouve que ce nom lui va comme un gant.

La toute première fois que je l’ai passé, je me suis excitée environ 10 minutes à me contorsionner dans tous les sens…jusqu’à entendre un CRAC quand mon premier bras est passé. Et un second CRAAAC lorsque le deuxième a réussi à sortir. Après avoir craché tout un tas de noms d’oiseaux, parce que nom d’une pipe, je pige paaaaas comment ça s’enfiileuh ! Et comment ça je rentrerais pas dans mon 40 ?! j’ai pigé qu’il fallait l’enfiler par le haut, et pas par les jambes comme on le ferait pour un maillot de bain.

Ca a l’air con à préciser mais je suis sûre que celles qui craqueront sur ce modèle seront bien contentes de lire ces lignes quand viendra le moment du premier essayage. ( De rien. )

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Une fois ce petit écueil du premier enfilage catastrophique passé, c’est que du bonheur.

La douceur du tissu de ce body est in.com.pa.rable. J’ai l’impression de toucher de la soie, sauf que c’est du coton et que du coup on ne transpire pas comme un goret. D’ailleurs un signe qui ne trompe pas : y’a pas besoin de le repasser ( youpiiiiiii ! #feignasse ).

Il est à la fois ample et seyant grâce à ses manches épaules. Il a ce look casual que je kiffe. D’ailleurs je peux traîner toute la journée en body à la maison. Il est sexy sans en faire trop. Je n’irais pas jusqu’à ouvrir la porte à un livreur dans cette tenue, mais je suis déjà sortie chercher mon pain en ayant juste enfilé un jean par-dessus, et tout le monde n’y a vu que du feu. Car on dirait bien un tee-shirt classique grâce à son col bénitier : le tombé du tissu est…à tomber justement.

Et puis en plus, pas besoin de soutif : il est renforcé au niveau de la poitrine. Quel bonheur de la sentir maintenue tout en légèreté, sans que mon poitrail étouffe dans des baleines ! ( ceci est une image ).

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Le petit plus que je kiffe ? Je ne sens pas du tout les 3 boutons pression à l’entrejambe. Mais si tu sais. Parfois ces tous petits machins nous mènent le frifri la vie dure. C’est pas des plus agréable de sentir ça. Et parfois ces mêmes boutons sont très durs à dépressionner / pressionner après être allée aux WC. Souvent, c’est d’ailleurs LE motif pour lequel les nanas n’adhèrent pas aux bodys.

Avec mon body Double Jeu : aucun problème. En cas de pipi urgent, j’enlève les boutons en une seconde. Je fais pipi. Je re-boutonne tout aussi rapidement. Et en plus, il présente deux rangées de pressions femelles pour ajuster au mieux selon notre morphologie.

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Depuis que j’ai appris à aimer mon corps, chose je pense qui ne m’étais JAMAIS arrivée ( j’ai toujours été très complexée depuis l’enfance où on m’appelait « la grosse vache » )( c’est sympa l’enfance ), je découvre le bonheur de porter des pièces comme le body. Aujourd’hui j’en ai plusieurs dans mes tiroirs. Mais ce Double Jeu LE BOURGET est le plus confortable de tous. Celui que je peux porter en toute occasion. En plus, Musclor est pas trop-trop branché dentelle, préférant la simplicité du coton. Vous imaginez donc qu’en plus de me plaire énormément, ce body le rend ouf.

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Maintenant, plutôt que de lister toutes ces choses que j’aimerais changer en moi, j’aimerais faire une déclaration d’amour à mon corps. A mon body en body. A celui qui ne m’a jamais fait défaut. A celui qui est mon enveloppe jour après jour, celui qui malgré ses petits trucs de travers, possède toujours tous ses membres. Il me fait tenir debout pour être forte et Vivre. Il s’étend lorsque je suis fatiguée, pour mieux reprendre mon souffle et mes esprits.

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Ce corps imparfait, j’ai envie de lui dire que je l’aime. Que parfois je lui fais subir des choses pour le changer, mais que mon amour pour lui est malgré tout indéfectible.

Et puis je voudrais lui avouer que j’aime mes jambes, parce que le sport les a sculptées pendant de nombreuses années. J’aime ma nuque. Parce que quand je relève mes cheveux, je trouve que j’ai un beau port de tête. Et d’ailleurs je la trouve tellement jolie que j’ai prévu d’y faire tatouer ce qui sera certainement le seul dessin sur mon corps. J’aime mes oreilles et mes joues. J’aime mes avants-bras. J’aime mon buste. Et j’aime la couleur de mes yeux, transmise depuis de nombreuses générations du côté de feue-ma maman, ce beau vert/bleu si intense que j’ai moi aussi légué à LaLutine, comme un héritage génétique pour toutes les femmes de ma vie. Et ma vie à moi, c’est justement d’être une Femme. Une femme bienveillante, envers les autres et envers elle-même.

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Enfin, je me sentais obligée de préciser que quand je déambule dans ce body LE BOURGET , je me sens tellement belle et féminine que je pense à Flashdance. Et coïncidence ou non, je trouve que le body lui ressemble curieusement. En un peu moins seyant c’est vrai. Mais comme il est resserré à partir des hanches, je peux pas m’empêcher d’y penser :

 

( moi aussi je sais faire ça. Naturellement. )

 

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Alors faîtes donc ce petit exercice, mes poulettes : écrivez ce que vous aimeriez dire à votre corps. Dressez la liste de ce que vous aimez chez lui. Et à chaque fois que vous vous plaindrez de votre bidon bloblottant ou de vos vergetures, pensez-y. Et souvenez-vous de l’histoire de ces « défauts ». Vous verrez que finalement, ces imperfections vous sembleront tout à coup bien plus supportables au quotidien. Et qu’au fur et à mesure, ils s’effaceront au profit de toutes les qualités que vous aurez énumérées !

Le moral et la confiance en soi s’en porteront bien mieux, croyez-moi sur parole.

Le Bourget body positive lingerie Lounge Wear sexy shooting

Et puisque LE BOURGET PARIS et moi avons décidé de vous gâter, vous pouvez participer au concours juste en bas. Grâce à cette belle carte cadeau valable même sur les soldes, vous pourrez vous faire plaisir sur tout le site. Et pourquoi pas, tenter votre tout premier body ! Pour ma part, je vous conseille sans hésiter ce Double Jeu Lounge Wear pour son confort et sa douceur extrêmes, sa coupe extrêmement flatteuse à la fois sexy mais casual, et sa grande qualité de finitions.

Satisfaction : 10 / 10

Et vous mes beautés, avez-vous des complexes ? N’avez-vous pas envie de les envoyer valser pour une attitude plus body-positive ? Dîtes-moi quelles parties de votre corps vous aimez en commentaires !!

Et pour paraphraser ces grands Hommes et Femmes qu’étaient les Nuls : Aimez-vous les uns les unes, bordel de merde.

* Body Lounge Wear Double Jeu noir – existe du XS au XL – en ce moment 37,50€ au lieu de 75€ soit 50% de réduction sur le site LE BOURGET PARIS.

Concours LE BOURGET PARIS

Pour participer, remplissez simplement le formulaire et les conditions qui y sont énoncées ↓. Le concours débute dès maintenant et se terminera le Mercredi 18 Juillet à 20h00. Une seule participation par adresse IP est autorisée. Le jeu est réservé à la France métropolitaine, et le gagnant désigné par tirage au sort aura 7 jours pour me contacter par email, après annonce des résultats ici-même et sur ma page Facebook. Bonne chance à tous !

 



 

LalutotaleMa vie de mamanapparence,bienveillance,bodie,body,body-positive,casual,col bénitier,corps,Double Jeu,épaules,fashion,feel-good,femme,homewear,image,Le Bourget,Le Bourget Paris,lingerie,lingery,lounge wear,manches,mode,photo,shooting,sous-vêtements
Je sais. Je sais, les meufs. On n'est jamais vraiment satisfaites de notre corps. De notre apparence. De notre reflet dans le miroir. Même si j'ai perdu beaucoup de poids depuis ma grossesse, même si j'ai pallié à un gros manque en me faisant poser des prothèses mammaires, je trouve toujours...
Dis, on partage ?
  • 19
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    21
    Shares
  •  
    21
    Shares
  • 19
  • 2
  •  
  •  
  •