Au 10ème jour de nos vacances, nous savions qu’elles touchaient à leur fin, les vacances.

Nous avions apprécié notre visite du marché de Lorgues la semaine précédente. Nous partîmes donc tôt le matin pour trouver notre déjeuner : poulet rôti et patates à la provençale.

Avant de
repartir en direction du camping, nous décidâmes ( vous allez réviser le passé simple dans cet article ^^ ) de faire un crochet par Draguignan.

Et là le choc. Vraiment. Une VILLE. Sans déconner, on avait l’impression de redécouvrir ce qu’étaient les paysages urbains après dix jours dans notre jolie petite commune de Régusse. Des magasins, des terrasses de café surpeuplées et même des supermarchés, wow !

Nous déambulons dans les rues de cette ville présentant un fort dénivelé…De toute façon, ça faisait longtemps que j’avais troqué mes chaussures à talon contre des baskets ou des tongs.

Sous un ciel encore radieux

Sous un ciel encore radieux

 

Petite dédicace à l'un de mes lecteurs ^^ Hello Rémi !

Petite dédicace à l’un de mes lecteurs ^^ Hello Rémi !

Non loin d’une petite place, nous découvrons une magnifique église gothique : Notre-Dame du Peuple bâtie au XVIème siècle, dédiée à la Vierge qui aurait préservé la ville de Draguignan de la peste.

draguignan - 3

jsuis pas une peste !

jsuis pas une peste !

 

Nous sommes restés longtemps dans cette église, plutôt épurée mais malgré tout grandiose. Un lieu parfait pour célébrer un mariage religieux ! ( message subli-minable )

draguignan - 4

L'orgue majestueux

L’orgue majestueux

Nous ne nous attardons pas dans la ville de Draguignan et c’est guidés par nos estomacs affamés que nous rentrons au camping pour déguster notre bon poulet rôti.

Alors que nous somnolions pendant la digestion, je propose aux 3 zozos de retourner aux environs du Lac de Sainte Croix et pourquoi pas de l’admirer depuis un autre point de vue. Grâce à une carte trouvée à l’accueil du camping, je pointe le village d’Aiguines, connu pour ses tourneurs sur bois qui fabriquaient des boules de pétanque pleines de clous. Vaut mieux pas se prendre une boule dans la face, quoi.

Mimi décide de rester bronzer à la piscine, histoire de foutre les boules à ses collègues de travail en rentrant à la maison ^^ tandis que Chérichou, Musclor et moi prenons la route en direction d’ Aiguines.

Le panorama sur le lac est tel que nous nous arrêtons sur le bord de la route pour photographier cette splendeur :

J10 - art3

On dirait qu’un géant a pris une grosse pelle et a creusé soigneusement un passage pour le Verdon au bord du plateau du Valensol. C’est vraiment de toute beauté, nous sommes conquis !

J10 - art1

Et là, fièrement, se dresse le petit village d’Aiguines. Nous sommes immédiatement charmés par ces habitations qui semblent dévaler le long de la pente, sans toutefois enlaidir le paysage.

J10 - art2

Dès notre arrivée, nous savons que nous allons en prendre plein les yeux. En effet, un château trône fièrement devant un panorama de rêve sur le Lac. Le château d’ Aiguines est privé et malheureusement non ouvert au public.

J10 - art5

Les 2 beaux gosses en pleine contemplation

Les 2 beaux gosses en pleine contemplation

 

Et soudain, tu te dis : « mince, Musclor est malade ? Il n’a pas encore pris de bestiole bizarre en photo ! ».

Eh non, il n’est pas malade. Pour une fois, j’ai réussi à lui subtiliser l’appareil photo au moment critique où il trouvait THE bestiole du jour en zieutant le sol :

J10 - art4

Nous trouvons un chemin de Grande Randonnée passant à travers le village. Nous décidons de le suivre sans savoir jusqu’où il nous mènera ( pas bien loin, ça montait trop raide après )

Les ruelles colorées et verdoyantes d' Aiguines

Les ruelles colorées et verdoyantes d’ Aiguines

 

J10 - art8

 

Le GR nous emmène tout droit sur les hauteurs du village. Outre un panorama à couper le souffle, nous tombons sur la Chapelle Saint Pierre, devant laquelle nous décidons de prendre une « petite » série de clichés.

J10 - art9

La Dream Team pas au complet

La Dream Team pas au complet

Et là, c’est parti en sucette. Le délire prend pour origine cette photo où Chérichou et moi adoptions une posture de yoga bien connue dans un cadre inhabituel :

J10 - art11

 

On a alors eu envie de tester un mode sur mon appareil photo : Priorité Ouverture ( c’est important d’être open ) et environ quatre-vingt dix huit sauts sur place plus tard, nous obtenons enfin des photos potables !

En plein vol :)

En plein vol 🙂

 

Chérichou est un piètre cadreur...!

Chérichou est un piètre cadreur…!

 

J'ai perdu mes bras

J’ai perdu mes bras

 

Un atterrissage qui décoiffe !

Un atterrissage qui décoiffe !

 

Redevenons sérieux. Il est important de présenter les jolies choses qui nous entourent. Nous tapons donc la pose devant la petite Chapelle Saint Pierre :

Enfoiré de Mistral !

Enfoiré de Mistral !

Chérichou a chopé mon appareil photo et nous a sommés de nous asseoir au bord du précipice. Et là, on s’est demandé s’il n’avait pas prévu de devenir notre photographe officiel au cas où on se marierait un jour  Musclor et moi ( message subli-minable n°2 )

Regarder dans la même direction...

Regarder dans la même direction…

 

Musclor pas trop emballé par le concept "photos de mariage"

Musclor pas trop emballé par le concept « photos de mariage »

 

Pour finir, Chérichou a eu une idée toute moisie. Il a dit,tiens et si on se mettait en maillot de bain dans ce joli cadre ?

Il eut à peine le temps de finir sa phrase que j’étais déjà à oualpé, enfin en maillot quoi, oubliant que depuis cet endroit, aucun habitant d’Aiguines ne pouvait rater le spectacle.

Les photos ridicules qui en résultèrent ressemblent à un teasing pourri pour un film de boules à petit budget. Afin d’épargner nos dignités respectives, je m’abstiendrais donc d’en poster ici. Au même titre que mes photos du look canyoning, elles resteront dans mon ordinateur à jamais. Je sais : tu es déçu.

Après nous être rhabillés, nous redescendons au village avec l’intention de rejoindre Mimi à la piscine du camping. Quand soudain, nos narines sont titillées par une odeur TRES perceptible de lavande. Guidés par nos naseaux de compétition, nous parvenons à trouver l’origine de cette senteur fleurie : un tout petit magasin bien caché où un vieux monsieur est en train de tamiser des brins de lavande.

J10 - art20

Nous entrons et découvrons avec ravissement les différents produits que le charmant vieux couple de propriétaires fabrique depuis des années.  A 90 ans, le papi parcourt encore les champs avec sa serpe pour ramasser lui-même la lavande ! Nous sommes épatés et admiratifs.

Nous repartirons avec un énorme sachet d’ herbes de provence et le souvenir impérissable de ces gens si accueillants et tellement heureux de voir que des jeunes s’intéressent à leur métier et leur commerce.

A notre retour au camping, Mimi à force de bronzage, était devenu noir et avait préparé une merveilleuse pâte à crêpes pour nous faire oublier que le lendemain, ce serait notre dernier jour de vacances.

To be continued !

 

LalutotaleTourisme2013,activité,Aiguines,amis,bungalow,camping,canoë,cours,descente,Draguignan,Esparron,été,ferme,gorges,grottes,homair,initiation,kayak,Lac,lavande,mobil-home,PACA,pagaie,panorama,photographies,profondes,Quinson,rame,récit,région,Régusse,Sud,vacances,Var,Verdon,village,visite,voyages
Au 10ème jour de nos vacances, nous savions qu'elles touchaient à leur fin, les vacances. Nous avions apprécié notre visite du marché de Lorgues la semaine précédente. Nous partîmes donc tôt le matin pour trouver notre déjeuner : poulet rôti et patates à la provençale. Avant de repartir en direction du camping, nous...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •