( Les tribulations de Tiffany Trott – I . WOLFF ) Tiffany, 37 ans, célibataire mais furieusement CHICK !

tribulationsAujourd’hui j’ai envie de vous présenter un livre que j’ai adoré. Tellement aimé en réalité que je l’ai relu quelques mois après ma première découverte et que je l’ai tout autant apprécié ( sans toutefois me souvenir de la fin , ce qui est encore mieux ) ( oui j’ai une mémoire de poisson rouge et alors? )
Ce livre a une longue histoire puisqu’il appartenait à ma mère, et je me souviens qu’à l’époque ( et ça se compte en années, vu que le livre est sorti en 1999 ! ) je ne connaissais pas du tout le genre littéraire nommé chicklit .
Je me rappelle parfaitement avoir vu ce bouquin dans le salon, attirée par la couleur bleu vif criarde de sa première de couverture. Et je me souviens parfaitement avoir jugé ce genre littéraire en moins de deux, en bonne bêcasse que j’étais : « punaise, ça a l’air pourri. Comment ma mère peut-elle lire un truc pareil?  »
Depuis j’ai bien changé d’avis sur la chicklit : c’est bien simple, j’adore ce genre littéraire léger, plein d’humour, sans prise de tête, écrit dans un français compréhensible de tous, et surtout bourré de péripéties.
Et croyez-moi en ce moment, j’ai bien besoin de légèreté…. Ma re-lecture de ce roman était parfaitement adaptée aux circonstances !

tiffany

Même si elle compte plus de parutions que sa consoeur Beth Harbison, je ne peux pas continuer ce billet sans vous énumérer les romans déjà publiés d’ Isabel Wolff.
Après je vais pas vous gonfler avec sa vie, ses lardons et tout le tintouin, vous avez juste besoin de savoir qu’elle est britannique et coule des jours heureux à Londres, et que sur son site Internet elle parle déjà de son prochain roman, à paraître cette année…J’ai hâte !

tiffany-3

  • 1999 : Les Tribulations de Tiffany Trott – celui dont on cause aujourd’hui !
  • 2000 : Les Mésaventures de Minty Malone
  • 2002 : Avis de grand frais
  • 2003 : Rose à la rescousse ( Voir mon billet )
  • 2004 : Misérable Miranda
  • 2006 : Les Amours de Laura Quick
  • 2008 : Accroche-toi Anna ( un billet aussi )
  • 2009 : Un Amour Vintage ( et encore un autre !)

Je possède toute la bibliographie d’Isabel Wolff ! Pour l’instant AUCUN de ses romans ne m’a encore déçue ^-^ Et j’attends avec impatience une nouvelle publication, vous vous en doutez.
En 4ème de couverture, vous découvrirez le synopsis officiel du roman. Dans le cas de TRIBULATIONS DE TIFFANY TROTT, je dois avouer que le résumé officiel est parfait : très court, il ne révèle rien de l’histoire tout en dressant de façon fidèle et précise les motivations de l’héroïne du bouquin, celle que vous allez adorer découvrir : Tiffany.

tiffany-2

Je ne peux résister à l’envie de vous fournir mon petit synopsis à moi 🙂

Tiffany est désespérée . Le roman s’entame sur une soirée qu’elle organise chez elle : sur la soixantaine d’invités, seuls 6 feront leur apparition, mais ce seront les meilleurs puisqu’il s’agit de ses amis les plus proches.

Tiffany est désespérée . Elle a 37 piges, a vécu des histoires d’amour catastrophiques et se retrouve seule. Ses amis vivent tout un tas de trucs, mais elle a l’impression de stagner dans sa vie. C’est décidé : elle prend la résolution de trouver un homme, SON homme. Elle pense qu’elle ne saura se définir qu’à partir du moment où « elle sera 2 ». Et pour cela tous les moyens sont bons : des petites annonces aux speed-dating en passant par les rendez-vous foireux, les rencontres d’amis d’enfance qu’on pense disponibles mais qui sont maqués….Tout y passe. Et les situations dans lesquelles elle se retrouve parfois sont franchement cocasses !

Bien sûr, Tiffany est désespérée . Tout le monde, y compris elle, se demande pourquoi à l’époque, elle a refusé la demande en mariage de Kit , devenu son meilleur ami. Ce mec est parfait, il a tout pour lui, mais se fait maltraiter par sa copine Portia.

Tiffany est desespérée mais ne néglige jamais ses amis : ainsi elle se retrouve mêlée à une histoire entre Lizzie et son mari qui semble cacher des choses louches…Et elle sera la « partenaire » de Sallie , son amie enceinte qui veut faire son bébé toute seule. Des cours de préparation à l’accouchement ( et la rencontre avec de « vrais couples », mémorable !!!! ) à l’accouchement en lui-même, Tiffany trouve toujours du temps pour aider ses proches.
Tiffany restera-t-elle desespérée longtemps?
Finira-t-elle par trouver l’ Amour?
Et finalement est-ce une fin en soi de trouver sa moitié ?

tiffany-9

Isabel Wolff ne déroge pas à sa sacro-sainte règle d’écriture légère et fluide . A aucun moment, je n’ai eu besoin d’un dico à portée de main pour entraver une phrase. Mais qui dit « légèreté » ne veut pas dire vulgarité, une caractéristique que je n’aime pas trop et que j’ai déjà retrouvé particulièrement dans les romans de Candace Bushnell ( auteure de Sex&The City entre autres qui reste cependant une série que j’adore ). Ca m’avait hérissé le poil de trouver des mots comme queue et couilles . Chez Wolff, pas de ça et c’est tant mieux !
Dès la première page, on comprend la logique de chapitrage. Le roman commence au mois de Mai et se termine au mois de Mai de l’année suivante. J’ai particulièrement apprécié de compter une quinzaine voire une vingtaine de pages par chapitre puisque ce découpage permet d’interrompre facilement sa lecture en cas d’évènement impromptu ( je pense à ceux qui bouquinent dans les transports en commun et qui courent au moment de sortir car il ne pouvait pas stopper leur lecture en cours ! ). Remarquez, les Tribulations de Tiffany Trott sont tellement tordantes et l’écriture est tellement fluide qu’il est difficile de s’arrêter en pleine lecture ! Personnellement je lisais minimum 3 chapitres par soir même quand j’étais épuisée.
La narration à la première personne permet une forme d’attachement au personnage principal ( Tiffany donc, pour ceux qui ne suivent pas ) assez importante. Et dès le début, on sent beaucoup d’originalité dans ce personnage frais et dynamique qui cherche désespérément l’amour avec un grand A. On suit avec elle les rencontres, les découragements, les enthousiasmes prématurés…J’adore pouvoir m’immiscer ainsi dans la peau du principal protagoniste, et c’est d’ailleurs quand je m’attache au personnage que je trouve le roman bon , voire très bon.

tiffany-4

Et croyez-moi, Isabel Wolff fait fort avec ce roman. Pourtant c’était son tout premier ! Si j’avais su virer mes préjugés quant à la chicklit au moment où je l’avais découvert dans le salon de Maman, j’aurais dévoré beaucoup plus vite toutes les parutions de cette écrivaine ! Car ce roman est une petite pépite d’humour, croyez-moi. Il est rare de sourire, voire rigoler autant en lisant un bouquin. D’ailleurs je pense que les nénettes encore célibataires risquent de bien se poiler ! Personnellement casée depuis presque 3 ans, j’ai retrouvé quand même autant de plaisir à retrouver cette héroïne prête à tout, disponible pour ses amis, prête à beaucoup de compromis et même à laisser penser certaines qu’elle est gay pour ne pas avoir à se justifier ^-^ mais je n’en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir !

tiffany-8

De plus j’ai adoré que les péripéties s’enchaînent à un rythme soutenu : entre ses différentes rencontres amoureuses et les vies de ses amis, Tiffany est plutôt active et c’est aussi pour ça qu’on dévore le roman aussi vite !
Ce roman est relativement gros pour un roman de chicklit : presque 500 pages ! Et c’est tant mieux car dès les premiers chapitres, on n’a pas envie de quitter cette presque-quarantenaire et on a envie de faire durer le roman…D’ailleurs j’aurais adoré qu’Isabel Wolff ait l’idée d’une suite ! Car la fin est plutôt inattendue et fait pas mal réfléchir…

C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques des romans de Wolff : malgré une approche légère et un humour décapant , il se cache derrière une réflexion plus poussée . Dans ce roman, on pourrait la résumer en une phrase : finalement, être en couple, est-ce la clé du bonheur ?
Isabel Wolff ne fournit pas de réponse et vous laissera vous faire votre propre opinion !

tiffany-10

Si vous avez envie d’une lecture drôle , légère mais pas pour autant débilisante , que vous avez envie de vous détendre et de découvrir la vie d’une femme de 37 ans célibataire qui jongle entre son envie de couple et les problèmes de ses amis , alors ce roman est fait pour vous !

Pour environ 7 €ce roman de chicklit de 500 pages est un petit bijou d’humour . C’était le premier bouquin d’Isabel Wolff et il était annonciateur d’une belle carrière dans la littérature . Je n’ai que trois mots à dire : bien joué Isabel ! Ce bouquin est une vrai bouffée d’oxygène quand on est d’ humeur un peu morose … En somme parfait pour l’hiver qui arrive ^^

L’écrivaine nous offre une héroïne très attachante , la narration à la première personne du singulier y étant sûrement pour beaucoup , furieusement drôle et les péripéties sont tellement nombreuses qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde ( ou plutôt une page ) . J’avais jugé trop vite ce genre littéraire à l’époque et croyez-moi je le regrette . Car même si les romans d’Isabel Wolff peuvent sembler légers comme ceux de Sophie Kinsella par exemple , je les trouve un cran au-dessus car la toile de fond laisse quand même à réfléchir ( et qu’on ne me dise pas que la série de L’Accro du Shopping fait réfléchir ! )

Si vous ne connaissez pas encore Isabel Wolff , je vous encourage vivement à lire son premier roman : LES TRIBULATIONS DE TIFFANY TROTT qui date de 1999 mais qui n’a pas pris une ride !
Après cette lecture , nul doute que vous vous jetterez sur les autres romans de cette auteure.

Satisfaction : 10 / 10

Dis, on partage ?

0 Commentaires

  • naho29
    24 mai 2013 13 h 11 min

    Moi qui suit amatrice des chicklit, je vais le rajouter à ma PAL ^^

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.