grisaille - 06Je sais pas vous, mais moi j’en ai ma claque de ce temps de chien. A Paris, on se ballade encore en doudoune et notre meilleur ami reste le parapluie. Ca me fout en boule.

Alors plutôt que d’aller crapahuter pour faire du bien à mon popotin ( pas folle, je randonne pas sous la pluie ), je reste à l’appartement et m’occupe autrement. C’est en pestant admirant le ciel tout gris et mes tomates cerises qui penchent dangeureusement la tête vers le bas que je me suis levée d’un bond : j’allais mettre un peu de couleur dans toutes ces déclinaisons de teintes mornes de mois de mai pourri.

Histoire d’être un peu raccord avec mes ongles dégradés que je vous ai montrés en détails ici, j’ai entrepris de dégrader mes paupières aussi. Avec du vert, du bleu et du jaune.

grisaille - 03

Le truc sur ma joue n’est pas très normal. Si j’ai un conseil à vous donner : évitez de vous exploser un point noir incrusté dans un grain de beauté ( glam’ powa ! )

grisaille - 01

Etrangement, je n’ai pas eu besoin de beaucoup de matériel pour réaliser cette peinture palpébrale : le jaune Vanilla de la palette 15th Anniversaire, le vert Absinthe et le bleu Shattered de la BOS1. Le tout chez Urban Decay.

Deux pinceaux pour appliquer et fondre, un trait de liner foireux et un coup de mascara plus tard, j’étais plutôt satisfaite du résultat :

grisaille - 05

Musclor kiffe. Il m’a juste demandé si on sortait ce soir. Ils comprennent rien ces hommes.

tête de méchante

tête de méchante

Bon. Je vous accorde que les couleurs pétantes et métallisées de mes griffes ne ressemblent pas aux très irisés fards à paupière d’Urban Decay. Mais moi j’aime bien, na.

grisaille - 06

En principe, les MUA vont sauter au plafond. J’ai appliqué du vert et du bleu sur mes yeux verts : OMG !

Mais m’en fous, na.

grisaille - 04

Une fois encore, j’ai été incapable de sélectionner moins de 12 photos. Et si je m’étais fiée à Musclor, j’aurais même gardé les 50 clichés ! ( Et j’ai royalement ignoré sa remarque derrière laquelle se cachait une langue de pute un compliment : « tu vois? Quand tu fais un effort, c’est beau ton maquillage !  » ) ( Enfoiré va ).

grisaille - 07

grisaille - 08

Dans les photos qui suivent, j’ai eu la bonne idée de me mitrailler dans notre cuisine moche. Alors j’ai joué avec tous les effets que propose le logiciel de retouche-photo GIMP ( j’ai un Mac donc pas de Photofiltre ! )

grisaille - 09

( et oui : je kiffe les photos floues. Ca fait un staïle )

grisaille - 10

Promis, quand j’aurais de la thune, j’investirai dans une palette de fards mats. J’en ai ma claque de proposer uniquement des MU irisés.

Et le meilleur pour la fin : la photo avec un semblant de smile dessus :

grisaille - 11

Je sais. Je dis que j’en ai plein le dos du gris dehors et j’ai un pull gris. Je suis une nana pleine de contradictions ^^

Et vous, c’est quoi votre remède pour égayer vos journées tristounes?

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéCôté maquillage15th anniversaire,book of shadows,coloré,création,grisaille,make-up,maquillage,MU,ongles,review,urban decay,yeux
Je sais pas vous, mais moi j'en ai ma claque de ce temps de chien. A Paris, on se ballade encore en doudoune et notre meilleur ami reste le parapluie. Ca me fout en boule. Alors plutôt que d'aller crapahuter pour faire du bien à mon popotin ( pas folle, je...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Share
  •  
    1
    Share
  •  
  •  
  • 1
  •