( ALCATRAZ ) J’ai fait de la taule…

Alcatraz visite île prison San Francisco

La semaine dernière lors d’une conversation banale avec une copine, je lui narrais sans masquer une pointe de nostalgie mes dernières vacances sous le soleil, un peu frisquet, de San Francisco. Je l’ai alors faite rêver en parlant bouffe ( cheesecakes, muffins, pancakes & co ) mais aussi visites incontournables.
A l’évocation d‘ Alcatraz située au large des côtes de SF , ma copine très intelligente fut surprise : « Ah, mais ça existe vraiment ? C’est pas une légende? »
Suite à cette remarque assez inattendue, je m’interrogeai : se pourrait-il que , dans le commun des ciao-mortels, se trouvent des gens comme ma copine brune qui pensent qu’ Alcatraz n’est qu’une vulgaireîle fictive, ravissant les amateurs de films d’action? Ou bien une légende visant à coller une trouille bleue aux ados fougueux, un peu comme le Père Fouettard pour les mômes?
Je me devais donc de rétablir la vérité sur l’île-pénitencier… et débuter ainsi ma série d’avis touristiques suite à mon périple inoubliable !

Alcatraz visite île prison San Francisco

Vous ne trouverez pas le Guide du Parfait Petit Délinquant dans cet avis, juste une description des moyens logistiques mis à disposition aux touristes lambdas pour se rendre sur l’île.
Deux évidences vous heurteront forcément l’esprit :

  • Si vous n’êtes pas en vadrouille du côté de San Francisco, c’est râpé.
  • Alcatraz est une île non-reliée aux côtes américaines par voie routière, donc vous pouvez oublier la voiture voire pire : le bus.
  • Si vous remplissez la condition n°1, alors il sera très facile de réserver sa journée pour Alcatraz. Il suffit simplement de taper sur google « Booking Tickets Alcatraz » et le moteur de recherche vous proposera plusieurs sites Internet en rapport avec la recherche ( mais pas toujours :p )

Pour aller plus vite vous pouvez toujours vous rendre ici ou encore .

Alcatraz visite île prison San Francisco Le bureau des officiers

L’île est devenue une attraction touristique en 1973, et comme le million de visiteurs qui la découvrent chaque année, il faudra sortir le porte-monnaie.
Toutefois les tarifs restent très raisonnables puisqu’ils incluent l’aller-retour en bateau-navette depuis les côtes de San Francisco, et la visite en elle-même. Cette dernière peut d’ailleurs être très longue si vous décidez de découvrir l’île de manière parfaitement autonome ( mais j’en reparle plus loin ).

Sur le site Alcatraztickets ( qui n’est pas le moins cher), voici le prix des billets :

  • 36 $, soit 26 € pour un adulte qui commande son billet sur le Net, ou pour un enfant âgé de 12 à 17 ans.
  • 34,50 $ soit 25 € pour les 62 ans et plus
  • 26 $ pour un môme de 5 à 11 ans.
  • 41 $ pour un adulte non-connecté sur le Web (  loosers !)

Et sur le site www.alcatrazcruises.com, il existe un pack Famille pour 2 adultes et 2 enfants de 5 à 11 ans pour 79 dollars 🙂

Il faut savoir qu’ on peut également visiter l’île de nuit pour 5$ de plus en moyenne , mais que les billets sont pris d’assaut. Il faut donc s’y prendre en avance et consulter les disponibilités sur le Web.En même temps, Alcatraz de nuit, ça doit valoir son pesant de cacahuètes niveau miquettes. Tentant, donc.

Alcatraz visite île prison San Francisco Vue de SF depuis le bateau

En effet, la simple évocation d’Alcatraz me faisait glapir de joie : j’allais voir l’île du film Rock, ouaaaaais !
J’allais voir l’île du film Meurtre à Alcatraz, ouaaaaais !
Mais bien vite, mon enthousiasme céda la place à la trouille : Alcatraz reste très réputé pour son « mitard » souterrain où pas mal d’exactions eurent lieu, et pour avoir hébergé les plus grands bandits que l’Amérique ait porté… Gasp.
La visite sera donc diurne.
De toute façon, ce n’est pas moi qui ait commandé les places. Je peux simplement affirmer que sur le site Internet, on réserve son jour de visite mais aussi l’heure de départ du bateau.
Dans notre cas, nous avons eu la chance de réserver deux jours avant le départ sans problème!

L’île n’étant située qu’à 2 kilomètres des côtes de San Francisco, la traversée en bateau est très rapide : pas le temps d’avoir le mal de mer et de se rappeller ce qu’on a mangé en dernier, en 15 minutes c’est plié. Par contre, évitez les jupes sauf si vous êtes exhibitionniste. Les vents violents se chargeront de la faire passer par-dessus tête.

Alcatraz visite île prison San Francisco
BrrrR.

A votre arrivée sur l’embarcadère, vous comprendrez vite que plusieurs moyens de visiter l’île coexistent. En effet, 100 mètres après la descente du bateau, vous vous dirigez vers une place où sont érigés des kiosques sur lesquels vous pouvez attraper un dépliant dans la langue de votre choix ( oh oui la langue ). Et malgré les panneaux « 1$ », vous pouvez vous servir gratuitement. Mais comme je suis une pouffe de luxe et pas radine pour un sou, je me suis acquittée du dollar directement reversé au Service des Parcs Nationaux des Etats-Unis. Et en pouffe hautaine, j’ai jeté un regard mauvais aux pingres.
Ceci dit, la brochure ne vous servira pas à grand chose : elle est très concise et présente un plan de l’île. Par contre, c’est une idée de souvenir pas cher.
Directement sur cette « grande-place » au pied de l’île, vous aurez accès au moyen de visite n°1 : le Monsieur Guide.

Alcatraz visite île prison San Francisco

Visite n°1 : Je suis anglophone et je me la pète, j’ai droit à un Guide humain

Des guides américains habillés façon Rangers proposent depuis leurs petits piédestals disséminés sur le site de vous faire découvrir l’histoire et les anecdotes concernant le lieu. Le point de départ est la grand-place et chaque visite commence toutes les demi-heures environ.
Nous l’avons écouté un quart d’heure, le temps de constater que le Sieur ne manquait pas d’humour et de s’apercevoir que ça nous gonflait sévère de nous taper la visite en anglais. Nous avons donc cherché d’autres moyens de visiter l’île et en avons trouvé deux.

Visite n°2 : Je suis un warrior ( ou un ado qui se contrefout de la visite ), je lis les panneaux

Après avoir lâchement abandonné le Rangers, nous entreprîmes l’ascension de l’île par nos propres moyens, à l’écart du troupeau de moutons. Durant cette phase d’escalade ( oubliez les talons tout de suite, y’a quand même un bon dénivelé ) , nous rencontrâmes des panneaux explicatifs assez imposants. Après en avoir lu deux, je suis en mesure de dire qu’ils sont très clairs et expliquent assez bien l’utilité d’un canon ou d’une morgue. Mais si vous ne bitez rien à l’anglais, il faudra oublier : la langue de Shakespeare demeure la seule présente dans les textes.
J’adore lire l’anglais, sisi, mais quand je vis des flèches indicatrices « Audio Guide Tour », je n’ai pas hésité longtemps : j’ai opté pour la visite n°3.

Visite n°3 : Je suis un geek chauvin , j’opte pour le lecteur mp3 dans ma langue maternelle

Tout en haut de l’île et après un bon quart d’heure de marche, vous accédez enfin au bâtiment pénitentiaire. Dès l’entrée, nous nous ruâmes vers la salle proposant les Audio Guide Tour.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que le Service des Parcs Nationaux US a mis le paquet pour rendre accessible la visite d’Alcatraz à n’importe quel touriste, qu’il soit péruvien ou thaïlandais.
La salle dans laquelle vous déboulez est très grande et bien organisée : on vous remettra un boîtier très simple contenant une visite guidée dans la langue choisie et un casque affreux à se visser sur les oreilles. Grâce à cet engin, vous pourrez être complètement autonome au sein d’Alcatraz en suivant toutefois un parcours prédéfini.
Si comme il fut mon cas, vous tournez à gauche alors qu’on vient juste de vous dire d’aller à droite ( si vous vous retrouvez dans la cantoche alors que le mp3 vous parle de la taille de la cour de promenade, il faut commencer à douter ), grâce au petit boîtier, vous pourrez rembobiner et ré-écouter attentivement les instructions de progression. Vous pourrez bien entendu mettre en pause votre écoute pour admirer les lieux à votre rythme.
Ce moyen de visite reste à mon sens, le plus génial : non seulement il permet de ne pas avoir se casser le tronc à traduire l’anglais, mais en plus l’enregistrement est de qualité. La visite est guidée par les voix d’anciens prisonniers, d’anciens matons ou ex-directeurs. On s’imagine alors vraiment l’ambiance qui régnait autrefois entre ces murs via des effets sonores ou des commentaires parfois caustiques, sans tomber toutefois dans la négation de ce qu’a été Alcatraz : une prison au mille et une facettes, parfois immorales.
Ainsi, vagabondant joyeusement autour de dizaines de touristes de nationalités différentes, vous connaîtrez un peu mieux l’histoire d’Alcatraz, son passé, ses tentatives d’évasion, son fonctionnement global et les lieux qui entourent le bâtiment pénitentiaire.
Le seul gros point négatif de cet enregistrement : tout le monde possède le même donc forcément, on suit le même parcours. Si vous êtes 10 à vous équiper simultanément de vos casques moches, vous risquez les embouteillages au moment de la découverte d’endroits exigüs comme les cellules des prisonniers.

Alcatraz visite île prison San Francisco
Osskour.

 

Evidemment, vous pourrez entrer dans les geôles de prisonnier dès le début de votre visite. L’impression est très étrange : tiraillée entre angoisse devant ces cellules de 9 mètres carrés et l’admiration face à ces criminels plus ou moins dangereux ayant réussi à survivre dans pareil endroit, les poils se dressent. Oui, ça fiche un peu la trouille.
On se rend soudain compte qu’on visite la prison la plus connue au Monde, réputée pour n’avoir jamais connu d’évasion aboutie. On pense à ces anciens prisonniers toujours vivants qui connurent Alcatraz comme le lieu pour purger leur peine, et quels sentiments ils doivent éprouver quand ils constatent que l’île carcérale est devenue une attraction touristique…
D’ailleurs, si vous enlevez votre casque moche, vous constaterez un silence pesant dans l’atmosphère. Malgré des dizaines de touristes certes coincés par leurs casques mais souvent accompagnés de mouflons, l’endroit demeure silencieux tel un lieu de recueillement.
On est forcément impressionnés, qu’on ai déjà visité une prison ou non. Et croyez-moi, même si l’ambiance n’est pas glauque, ça colle les miquettes à n’importe quelle nénette n’ayant jamais eu affaire à la justice 🙂

Alcatraz visite île prison San Francisco
On se sent tout petit ( et tout con aussi ).

Pendant votre visite guidée, vous pourrez ainsi constater qu’Alcatraz vivait en parfaite autarcie : une ville dans l’île qui produisait elle-même son électricité, possédait sa propre morgue ( qui est le seul point d’Alcatraz relié à San Francisco via un tunnel souterrain, clôturé quand l’île est devenue un pénitencier) et abritait même les habitations des gardiens qui vivaient sur l’île avec toute leur famille ! Brrr… Le seul inconvénient du fonctionnement de cette prison isolée est de taille, vu qu’il est en grande partie à l’origine de la fermeture administrative des activités carcérales d’ Alcatraz : le ravitaillement en eau qui coûtait un paquet de pognon aux autorités fédérales.

Alcatraz visite île prison San Francisco
Cellule aménagée tout confort.

Une cellule aménagée

Ce qui m’a frappé à la sortie de la visite, c’est une sorte de prise de position de la part des Parcs Nationaux des US…En effet, même si l’on sait pertinemment qu’on est dans une prison et que la vie ne devait pas être rose tous les jours, on trouve que la visite est édulcorée, gentiment présentée.
Certes, bon nombre de cellules ont été laissées telles qu’à l’époque, mais l’on ne peut s’empêcher de s’interroger sur la véracité de l’ameublement de certaines cellules. De même, aucune mention des souterrains d’Alcatraz et encore moins de visite. Et pourtant, on sait que les révélations concernant ces sous-sols exigüs, humides, noirs et sans commodités ( eurk ) ont défrayé la chronique…Des actes de torture et de barbarie ont été rapportés…Vous n’en entendrez pas parler du tout…

Alcatraz visite île prison San Francisco
Le trou de la tentative d’évasion.

 

Bien avant de devenir un lieu de purges de peines pour 1576 prisonniers, Alcatraz ( de l’espagnol Alcatraces qui signifie oiseaux étranges, pour désigner de grosses mouettes 🙂 était une colonie espagnole rapidement devenue mexicaine.
Elle est ensuite annexée par les Etats-Unis en 1850 dans le but d’y construire une base militaire, projet avorté avec la Ruée vers l’Or et donc la nécéssité de protéger San Francisco : l’ US Army y bâtit donc une forteresse et le premier phare opérationnel de toute a côte Ouest des USA. Seulement l’intérêt défensif de l’île est limité ( aucune attaque d’aucune sorte..les canons étaient donc parfaitement inutiles ) mais par contre, les prisonniers militaires sont retenus sur l’île. C’est à cette période que l’idée d’ «île carcérale» apparaît.
En 1933, l’US Army cède le rocher à la Justice américaine. On est en pleine période de Prohibition, l’occasion est trop belle : l’Amérique veut montrer qu’elle lutte activement contre la criminalité et ouvre officiellement les portes d’Alcatraz à ses concitoyens les plus malveillants.

Alcatraz visite île prison San Francisco
Spartiate le confort quand même.

 

Mais les coûts de fonctionnement sont exhorbitants : l’isolement de l’île engendre des frais colossaux puisqu’il faut acheminer les personnes et les denrées quotidiennement. Le plus gros investissement reste l’apport en eau ( 3 millions de litres apportés chaque semaine, ça dépasse l’entendement ). Le 21 mars 1963, le gouvernement fédéral décide de fermer les portes d’Alcatraz, après avoir conclu que la construction d’une prison toute neuve lui coûterait moins cher que d’entretenir le Vieux Rocher.
Après plusieurs idées farfelues de reconversion de l’île et un incendie qui força les quelques habitants restant à la quitter précipitamment, Alcatraz devient officiellement une attraction touristique ouverte au public en 1973.

Et le succès est de taille puisque rendue célèbre par plusieurs oeuvres cinématographiques ( et quelques polémiques…), l’Ile devient l’ une des attractions les plus visitées de San Francisco, avec plus d’un million de touristes qui trifouillent ses barreaux chaque année.
Evidemment, il vaut mieux faire parti des 36 millions de visiteurs d’Alcatraz plutôt que de connaître de l’intérieur un établissement pénitentiaire encore en activité hein.

Alcatraz visite île prison San Francisco
La cour de promenade

Je vous propose un petit quizz pour enrichir vos connaissances en matière de taule ( appréciez le jeu de mot alambiqué siouplaît ).

1… Combien de tentatives d’évasion indépendantes ont eu lieu entre 1934 et 1963 ( période d’activité de la prison fédérale ) sur Alcatraz?
a – 2
b – 14
c – 37
2… Combien de prisonniers ont effectivement réussi à s’évader?
a – 0
b – 9
c – 26
3… Le tristement célèbre Al Capone fut détenu sur Alcatraz pendant :
a – 1 an
b – 5 ans
c – 12 ans
4…Alcatraz, en terme de pourcentage de population carcérale aux USA, ne représenta jamais plus de :
a – 1 pourcent du total
b – 5 pourcents du total
c – 10 poucents du total
5… Qui interpréta au cinéma le rôle d’ Henri Young, prisonnier d’Alcatraz dans le film « Meurtre à Alcatraz» de 1995 ?
a – Christian Slater
b – Christian Bale
c – Kevin Bacon

Allez, réfléchissez un peu et je vous donnerai les réponses un peu plus tard 🙂

Alcatraz visite île prison San Francisco

La CONCLUSION qui va directement à la case PRISON

On est trop content d’avoir visité Alcatraz pour se la péter auprès des potes ( « ouais, j’ai visité la cellule de Capone… j’ai même trouvé un cigare par terre » d’un air convaincu ), mais surtout pour assouvir une certaine curiosité parfois malsaine : oui c’est une prison et on n’a pas l’habitude de mettre les pieds dans ce genre d’endroits ( en tout cas moi non ) et oui certaines choses atroces se sont déroulées entre ses murs…
Toutefois, ce moment de culpabilité envolé, vous ne pourrez qu’apprécier votre visite pour plusieurs raisons :

  • Les tarifs sont raisonnables : 26 euros par adulte pour l’ A/R en bateau et la visite.
  • Trois modes de visite au choix : le guide audio ( balladeur mp3 ), les panneaux informatifs en anglais, le guide humain américain 🙂
  • Vous pouvez rester autant de temps que vous le souhaitez sur l’île, du moment que vous pensez à choper un bateau de retour ( passer une nuit sur Alcatraz, ce sera sans moi hein ). En moyenne, il faut prévoir 2h30 pour une visite complète.
  • Vous pouvez visiter l’île de nuit, moyennant un petit supplément. Et même si ça me fait flipper, je suppute que la vue sur la baie de San Francisco doit être sublime 🙂
  • La traversée en navette est rapide, sympa pour les nauséeux.
  • Les pièces visitées sont en parfait état : un beau travail de conservation du mobilier, des infrastructures et des différents bibelots.
  • Vous enrichissez votre culture ( et c’est important d’être culturé ).

Mais on peut quand même rester dubitatif ou sceptique sur certains points :

  • Le dénivelé jusqu’au sommet de l’île ( et donc la prison ) est tel qu’ une personne à mobilité réduite aura beaucoup de difficultés à pouvoir atteindre les portes du Rocher.
  • Les panneaux sont écrits en anglais et tous les Guides parlent uniquement la langue de Shakespeare. Intégrer à l’équipe un Guide francophone ou hispanique serait bienvenu.
  • Certains endroits ou faits sont volontairement oubliés. Je pense en particulier à ces sous-sols sordides où étaient enfermés les prisonniers les plus coriaces…aucune mention des exactions commises à l’époque.
    Alcatraz visite île prison San Francisco
    Au parloir.

     

Pour conclure, Alcatraz reste le seul endroit que j’ai visité à ce jour qui m’ait fourni une palette si large d’émotions : curiosité, angoisse, excitation, émerveillement, admiration, peur, clostrophobie… Des sentiments parfois contradictoires s’éveilleront forcément en vous tandis que vous en apprendrez beaucoup, beaucoup plus sur l’île mythique … Un site touristique à visiter absolument pour qui aime les sensations fortes et veut garder un souvenir impérissable de son passage à San Francisco !

Satisfaction : 10 / 10

Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

18 Commentaires

  • Avatar
    SKTV
    9 avril 2013 12 h 38 min

    Je note (pour plus tard, pour un jour, peut-être… ;-)), parce que j’ai toujours cru qu’Alcatraz ne se visitait pas !!! C’est noté et… merci !

  • Avatar
    Isa tout simplement …
    9 avril 2013 14 h 00 min

    Je garde précieusement ton billet pour le jour ou j’irais me balader du côté de San Francisco !

  • Avatar
    auroreinparis
    9 avril 2013 17 h 59 min

    Je vais à SF ds 3 sem, et Alcatraz est ds ma to do, je réserverai qq jours à l’avance ! Super cette visite en tout les cas !

  • Avatar
    La Ptite Bulle d’Elo
    9 avril 2013 21 h 18 min

    Comme tu dis, on une espèce de curiosité malsaine à visiter de tels lieux… Mais moi personnellement, j’adorerais visiter Alcatraz, même si je pense que j’aurais très peur ^^ mais l’univers carcéral m’intéresse et forcément Alcatraz aussi 🙂 merci pour cette petite visite virtuelle et bonne soirée!

  • Avatar
    fromside2side
    10 avril 2013 3 h 01 min

    ouai à ne pas visiter quand il fait froid et mauvais : c’est sinistre ….. bon mais c’est incontournable à SF … franchement si vous n’avez que un jour à passer à SF : n’y allez pas ou juste pour la balade en bateau ..

  • Avatar
    Flo
    10 avril 2013 11 h 01 min

    J’ai adoré Alcatraz, c’est vraiment un immanquable à SF ! Par contre les guides ne sont pas juste habillés en Rangers, ce sont des Rangers ! Alcatraz fait partie du Golden Gate National Recreation Area, géré, donc, par des Rangers 🙂
    On n’a pas pu suivre la visite guidée des Rangers parce qu’on était en train de finir notre repas, et que, note importante, il est interdit de manger ou boire dans l’enceinte de la prison, du coup il faut manger sur la berge, avant d’attaquer la visite !

    • Avatar
      lalutotale
      10 avril 2013 11 h 16 min

      nous on était tellement absorbées que c’est vrai qu’on n’a pas pensé ç manger ni à boire 😀

  • Avatar
    lilybee
    20 avril 2013 12 h 32 min

    hey Lu c’est la cheftaine Pouffe 🙂 Ton article tombe à pic car je suis en train de planifier mon voyage de cet été. On part 2 semaines aux USA dont 7 jours à l’ouest. On a prévu un trajet en voiture de loc : LV, LA, un parc, et SF. Alors j’ai une question : niveau parc on ne pourra en faire qu’un seul et le grand canyon est exclu car pas du tout sur notre itinéraire, et Yellowstone encore moins (snif snif il me fait trop rêver pourtant…). On pense faire Yosemite, tu l’as fait ? C’est bien ? Sinon on se tâtait avec Sequoia et Death Valley mais ce dernier nous fait faire un détour… et comme on part en août j’ai vu les températures moyennes de Death Valley ca me fait très très peur ! bon j’ai plein d’autres questions mais pour le moment ça me permettra déjà de finaliser notre itinéraire !!! Bisous

    • Avatar
      lalutotale
      20 avril 2013 12 h 53 min

      hiiiiiiiiiiiiiiii la Cheftaine !!! Trop contente :o))

      T’en as du bol, ce sera un fucking beau trip ça !
      Je sais pas si tu as lu mon avis sur Muir Woods ( qui est à SF ) et qui est une forêt de séquoïas géants ?

      Oui je suis allée au Yosemite Park et c’était absolument grandiose ! Si tu cherches un peu de fraîcheur au mois d’Août, tu en trouveras là-bas en plus. C’est absolument magnifique avec des chutes d’eau extraordinaires, une faune et une flore remarquables et beaucoup de parcours possibles, il y a même des neiges éternelles si mes souvenirs sont bons. Franchement si tu peux y aller, vas-y sans une seule hésitation !!!

      Ce serait mon rêve d’aller au Yellowstone sinon…et aussi de retourner au Yosemite pour avoir plus de temps pour m’y aventurer 🙂

    • Avatar
      lalutotale
      20 avril 2013 12 h 54 min

      et sinon : <3

      • Avatar
        lilybee
        20 avril 2013 13 h 29 min

        Merci Lu!!!!!!! bon et bien ce sera Yosemite et la fraîcheur sera la bienvenue je pense !! On peut faire ça en une journée tu penses ? Peut être qu’on va passer la nuit vers Fresno la veille pour économiser un peu (genre dans un motel tout perdu et pas cher comme dans les séries tv). Pour Muir Woods on n’aura pas le temps vu que l’on passera seulement 2 nuits et 1 jour à SF. On va opter pour la visite d’Alcatraz de nuit pour gagner du temps sur la journée pour visiter le reste de la ville, faut que je réserve ! J’ai encore rien de réservé à part l’avion et l’hôtel de la 1ere semaine à NY qui coûte 1 SMIC pour 5 nuits… Si tu as de bonnes adresses à SF n’hésite pas 🙂 Gros bisous ma Pouffette

        • Avatar
          lalutotale
          20 avril 2013 15 h 01 min

          non, clairement. Ce parc National est tellement immense qu’une journée ne suffit pas à tout voir, mais tu peux déjà en avoir un suprachouette aperçu ( et ne pas rater les immenses cascades surtout, + hautes que celles du Niagara ! ).
          Pour la visite d’Alcatraz de nuit, je te conseille de réserver TREEEEEES vite car les places partent rapidement. Et j’espère que tu me raconteras parce que ça doit être glauque la visite en nocturne !

          Sinon tu ne peux pas aller aux States sans aller manger dans une CheeseCake Factory ( celle de SF est très bien ), sans faire le Golden Gate à vélo ( ya plein de loueurs pas cher ), et sans goûter aux oeufs Benedicte ( servis à peu près partout, surtout dans les dinner typiques ).
          Tu me donnes trop envie d’y retourner rien qu’en en parlant 😀

  • Avatar
    lilybee
    20 avril 2013 16 h 42 min

    Les billets pour alcatraz en août ne sont pas encore en vente, je guette 🙂

    • Avatar
      lalutotale
      20 avril 2013 17 h 22 min

      tu connais la date à partir de laquelle ils sont dispos? Ca doit être en mai non ? ( j’y suis allée en mai )

      • Avatar
        lilybee
        21 avril 2013 10 h 17 min

        apparemment on peut les acheter 3 mois en avance, donc pour août faut attendre encore un peu !

        • Avatar
          lalutotale
          21 avril 2013 10 h 19 min

          ah oui effectivement !

  • Avatar
    Jessica Desjardins
    19 janvier 2017 20 h 22 min

    Merci tres interessant

    • Lalutotale
      Lalutotale
      20 janvier 2017 12 h 42 min

      Merci ! 😉

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.