Legardinier roman humour Complètement cramé !

En mars dernier, je dévorais avec délectation mon tout premier roman de GILLES LEGARDINIER, un auteur français un peu touche-à-tout dans le domaine des Arts. A son actif, plusieurs casquettes : celle de pyrotechnicien puis celle de réalisateur de documentaires et bandes-annonce. Le sieur s’est ensuite pleinement consacré à l’écriture. Autant dire qu’il a un sacré CV, le Gilles. ( chez moi, quand on dit LE trucmuche, c’est affectueux, un signe de reconnaissance dans le cercle intime tu vois )

Ma première lecture fut un véritable coup de coeur, comme je vous le racontais ici. Evidemment, je n’allais pas m’arrêter à cet unique opus. C’est pourquoi je me suis précipitée sur deux autres romans de Gilles : Demain j’arrête ! et Complètement crâmé ! 

C’est de ce dernier dont je vous cause aujourd’hui puisque c’est celui que j’ai lu en premier ( parmi les deux achetés ) ( donc ma seconde lecture LEGARDINIER si vous suivez bien ) ( z’êtes toujours là ? )

Alors Complètement crâmé ! est-il aussi jouissif que ses collègues ?

Legardinier roman humour Complètement cramé !

Le livre est sorti en 2012, là où Ca peut pas rater ! fut publié en 2014. J’ai évidemment lu dans la foulée de celui-ci Demain j’arrête ! qui, lui, vit le jour en 2011. ( et évidemment, je vous en parle tout bientôt )

On peut donc en conclure que je lis les romans de LEGARDINIER dans un ordre antéchronologique. Je ne faillis pas à ma réputation de nana relou, hahaha.

Concernant le synopsis du bouquin qui nous intéresse aujourd’hui, je ne vais pas le recopier bêtement. Il est sur la photo juste au-dessus. J’avais hâte de découvrir les aventures d’Andrew, le chef d’entreprise britannique, au sein d’un vieux manoir perdu au fin fond de la cambrousse française…

Mon synopsis à moua serait donc le suivant :

Lassé de son statut de chef d’entreprise que les nouvelles règles du marché  épuisent ( avec l’investisseur représenté par un chefaillon de 30 ans son cadet, le truc classique dans notre société actuelle en somme ) , Andrew Blake décide de quitter son entreprise, sa maison, sa vie en Angleterre, en laissant sa secrétaire aux manettes. Veuf depuis quelques années, il n’a aucun mal à tout quitter pour aller s’isoler dans un petit manoir français. Il y sera embauché en tant que majordome malgré son grand âge et côtoiera quotidiennement le régisseur Philippe, la gouvernante ( et cuisinière ) Odile ainsi que Manon la femme de chambre. Il apprendra à connaître la mystérieuse maîtresse des lieux, Madame De Beauvillier, dont les apparitions sont rarissimes, préférant se terrer dans sa chambre et recevoir des visiteurs un peu douteux ( rien de sexuel là-dedans, ne vous faîtes pas d’idées ! )( au fait, on a encore une sexualité quand on est octogénaire vous croyez ? )

 

Legardinier roman humour Complètement cramé !

Le synopsis est tout con, et c’est là le grand talent de LEGARDINIER : rendre ses lettres de noblesses au récit réaliste, donner du relief à une histoire a priori toute bête et sans grande intrigue. Car autour de ces quelques personnages principaux gravitent tout un tas d’autres personnages secondaires. Même s’ils sont au second plan, ils ont leur importance. Et quand bien même LEGARDINIER dépeint avec brio ( avec qui ? ) les personnalités de ces personnages principaux, de telle sorte qu’on s’y attache très facilement au fil des pages, on ne peut nier le rôle de tous les autres protagonistes au sein du scénario.

Au départ, je pouvais pas me saquer Odile. Je voyais Philippe comme l’archétype du gros beauf des familles. Et Manon comme la jeune écervelée.

Et puis,ben non, en fait. LEGARDINIER creuse tous ses personnages, les rend attachants au possible et indispensables au paysage, au cadre de son roman.

Alors bien sûr, il y a des petites intrigues hein. La principale restant tout de même : Andrew va-t-il trouver ce qu’il est venu chercher dans ce manoir Français ? En quoi cette expérience de majordome va transformer ( ou non ) sa vie ?


Legardinier roman humour Complètement cramé !

Un des signes particuliers des romans de LEGARDINIER ? La facilité de lecture. Complètement crâmé ! en est, une fois de plus, l’illustration parfaite. Le livre est décomposé en 85 chapitres comportant au total 419 pages. Autrement dit, les doigts dans le pif pour arrêter sa lecture à tout moment ( = ne pas rater sa station de métro, courir après Paupiette qui court elle-même après un ballon fonçant direct vers un étang, et cætera et cætera… )

Le vocabulaire n’est pas pompeux mais les phrases sont bien construites, les dialogues truculents et bien sentis. Un vrai bonheur, un régal que de voir défiler les pages si vite ( même si la frustration de s’enfiler le bouquin en 3 soirées est immense ).

Je retrouve la facilité de lecture de la chicklit ( un genre qui commence à me gonfler ) ( à 32 25 ans, il était temps ) mais avec ce je-ne-sais-quoi qui rend le roman plus haut placé, intellectuellement parlant j’entends. Alors même si la couverture est tape à l’oeil au possible et qu’on pourrait douter du potentiel spirituel de ce roman si le voisin d’en-face dans le métro venait à la détailler, sachez que ce bouquin en a sous la couverture.

Legardinier roman humour Complètement cramé !

Pour donner mes impressions exactes vis-à-vis de Complètement crâmé !, permettez-moi de reprendre les mots de ce magazine hautement conceptuel qu’est Femme Actuelle :

Un hymne à la vie, hilarant et très réconfortant !

Alors, oui. Mais non.

Effectivement, dès la 420ème page refermée, je me suis sentie bien. Pas bien dans le sens « youhouuu, j’ai terminé mon bouquin ! Allez NEXT ! », mais plutôt bien dans le sens : j’avais la banane. La frite. Je trouvais que la vie était belle, racontée sous cet angle. J’avais limite foi en l’humanité ( depuis j’ai repris le travail, hahaha ).

Alors réconfortant, ça oui. Hymne à la vie, oui aussi. On se sent vraiment tout chose après avoir dévoré Complètement crâmé ! Presque sur un nuage en fait. Rares sont les bouquins à m’avoir refilé ce sentiment de plénitude, presque d’hébétude naïve. Le sourire couillon tatoué aux lèvres, quoi.

Par contre hilarant, je réfute. J’ai beaucoup beaucoup moins souri voire rigolé qu’avec Ca peut pas rater ! Sincèrement, je ne pense pas m’être déjà lassée de l’écriture jubilatoire de Gilles ( puisqu’ensuite j’ai lu Demain j’arrête ! et que les rires sont revenus de façon spontanée ), mais je crois que Complètement cramé ! est tout simplement moins drôle que la moyenne dans la bibliographie de romans humoristiques signés LEGARDINIER. J’étais très très loin de l’hilarité. Certes j’ai souri, parfois, mais l’histoire se prêtait beaucoup moins aux éclats de rire que le précédent opus. Peut-être est-ce dû à l’âge des protagonistes ( des vieeeeeux ) là où dans ses autres romans, Gilles se plaît à dépeindre le quotidien de jeunes femmes trentenaires ( ceci n’est pas une oxymore, MERCI ).

Voilà. C’est le seul point noir que je trouve au roman : il n’est pas aussi drôle que ses comparses. Il n’en reste pas moins intéressant pour les sensations post-lecture qu’il procure !

Legardinier roman humour Complètement cramé !

Bon, et si vraiment vraiment, je devais chipoter, je trouve que l’histoire peine un peu à décoller, au début. Je me suis aperçue par la suite que le plantage de décor était nécessaire pour mieux cerner la psychologie et l’histoire d’Andrew. Mais j’ai trouvé ça un peu longuet, moins rentre-dedans que pour les autres romans. Et puis cette façon de basculer de façon répétée entre le prénom et le nom de famille du personnage principal, ça désappointe pas mal, je trouve. On a du mal à s’y retrouver entre les Andrew et les Blake, alors qu’il s’agit du même homme. Bref.

En revanche, le talent de LEGARDINIER est certain pour rendre des personnages d’apparence antipathiques ou rustres carrément attachants, voire sympatoches. Je vous jure, c’est impressionnant ( mais les pourritures restent des pourritures dans ses livres, faut pas déconner non plus ). Complètement crâmé! , c’est presque une démonstration complète des qualités du romancier, l’humour un peu moins vif, c’est vrai.

Legardinier roman humour Complètement cramé !

 

Legardinier roman humour Complètement cramé !

CONCLUSION : complètement frappadingue ce roman ?

Complètement crâmé ! même s’il m’a beaucoup plu, souffre de la comparaison avec son prédécesseur. En effet, je le trouve pour ma part bien moins rigolo que Ca peut pas rater ! ou Demain j’arrête ! En revanche, si ce roman a bien une qualité première, c’est celle de dépeindre avec un immense talent toute une galerie de personnages un peu décalés, qui derrière leur faciès ou leurs attitudes peu avenantes, cachent des personnalités toutes très attachantes. Difficile de ne pas l’aimer, ne serait-ce que pour le souffle de bienveillante empathie qu’il procure après l’avoir refermé !

Je le conseillerais donc comme première lecture, à ceux n’ayant encore jamais dévoré de roman estampillé LEGARDINIER. Comme moi, vous le trouverez certainement « un cran en-dessous » si vous en avez dévoré d’autres de cet auteur auparavant. Il n’en reste pas moins un très bon roman à découvrir !

Satisfaction : 9 / 10

Et vous, avez-vous déjà lu Complètement crâmé !  ? Qu’en avez-vous pensé ?

* Complètement crâmé ! dispo aux éditions Pocket dans toutes les bonnes librairies ou sur Amazon ( versions papier ou Kindle )




LalutotaleLecturesauteur,avis,bibliographie,chats,comédie,complètement cramé !,critique,Gilles,humoristique,humour,Legardinier,littéraire,littérature,livre,roman
En mars dernier, je dévorais avec délectation mon tout premier roman de GILLES LEGARDINIER, un auteur français un peu touche-à-tout dans le domaine des Arts. A son actif, plusieurs casquettes : celle de pyrotechnicien puis celle de réalisateur de documentaires et bandes-annonce. Le sieur s'est ensuite pleinement consacré à...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone