adg3-8Eddie, Manny, t’as pas peur du Crash ?

J’avais adoré L’Age de glace en 2002 mais beaucoup moins sa suite, sobrement appelée L’Age de Glace 2 sortie quatre ans après en salles obscures.
Si le premier opus plantait le décor et présentait non sans humour les différents personnages farfelus qui nous accompagnaient pendant la chasse à l’Homme, le deuxième quant à lui nous narrait les péripéties rencontrées par ces mêmes personnages pour la survie de leurs espèces dans un monde où les glaces commençaient déjà à fondre.
Tout au long de ces 2h47 de films d’animation lancés par les studios Blue Sky, on retiendra surtout qu’on s’est pas mal fendu la pêche.
Alors quand j’ appris qu’un troisième volet, pompeusement nommé L’ Age de Glace 3 – Le temps des dinosaures , sortait en salles obscures en 2009, je n’ai pas hésité longtemps à réserver ma place.
Mon enthousiasme céda vite la place au doute : N’allait-on pas dans ce troisième épisode, tomber dans la redite et le déjà-vu ? Les studios Blue Sky auraient-ils assez de créativité et d’humour en stock pour surpasser les deux volets précédents?

adg3-1

Ca te laissera pas de glace – LES PERSONNAGES EN BREF

Il est quasiment impossible d’évoquer la trilogie AdG sans présenter brièvement les animaux tarés capables de redonner le sourire à un maniacodépressif chronique suicidaire.
Il y a d’abord Manny , le dernier des Mammouths vivants ( en tout cas jusqu’à sa rencontre avec Ellie dans l’AdG2 ) qui malgré sa stature imposante parviendra à s’enticher d’un paresseux complètement crétin nommé Sid.
Ensemble, ils mèneront une route semée d’embûches dans l’AdG1 pour rendre un bébé humain à ses parents. Ils rencontreront Diego, le tigre aux dents longues, et couleront des jours heureux au milieu d’une kyrielle d’animaux souvent rendus grotesques physiquement…et qui ne remontent pas franchement le niveau par leurs actes.
Dans le second opus, c’était la débandade : nos amis les bêtes étaient menacés de noyade par une fonte des glaces spectaculaire, alors ils fuyaient ensemble à la recherche de nouvelles terres sécurisées. Le trio rencontrait alors Ellie , une femelle Mammouth elévée par des oppossums, qui tenait pour acquis qu’elle aussi pouvait dormir la tête en bas accrochée à une branche d’arbre. Eddie et Crash, ses deux ‘frères’ oppossums, nous régalaient alors d’enfantillages et de vannes toujours plus subtiles les unes que les autres.

Et un peu à l’écart de tout ce tintouin, il y avait Ze invention géniale des studios Blue Sky : Scrat, un vague aïeul de l’écureuil, qui n’était pas doté de la parole mais bourré d »intentions. Surtout une en réalité : il était obsédé par son gland sa noisette . Il la désirait tellement que le Monde pouvait bien péter autour de lui, il s’en cognait sévère.  Et chaque brève apparition de cet animal tour à tour grotesque et mignon n’engendrait que rires mais aussi frustrations de le voir apparaître si peu à l’écran.

adg3-7

 

Manny, couche-toi là – L’HISTOIRE

Dans Le temps des Dinosaures , on plante vite fait le décor : Ellie et Manny attendent leur premier bébé-mammouth, Diego tourne en rond au point d’envisager de tailler la route, et Sid rêve lui aussi d’enfanter. Mais sans femelle, c’est la misère. Alors quand il va tomber nez-à-nez avec trois oeufs plus grands que lui, il ne va pas réfléchir longtemps : il les embarque, ce qui donnera lieu à des scènes à se tordre de rire.
On savait déjà que la pauvre bête n’avait rien dans le cigare, et on comprend rapidement qu’il commet la boulette de trop : les trois bébés dinos éclos, la Maman-Dino n’est pas contente et le fait vite savoir. Elle ramène dare-dare les mômes et la ‘maman’ adoptive dans son Monde.

adg3-6
C’est avec Ellie enceinte jusqu’à la trompe que tous les amis décident de partir à la recherche de Sid, dans un monde qui leur est parfaitement inconnu, sous la glace…

Pendant ce temps, à Vera Cruz…

Scrat rencontrera enfin l’Amour…mais entre sa Noisette et sa dulcinée, le choix se révèlera compliqué.

adg3-2

 

Pourquoi j’ai Scraqué sur ce film

 

1. Des personnages secondaires jamais ELLIEminés

Parce que L’Age de Glace ne serait pas le film d’animation tant adulé s’il ne présentait pas des dizaines de personnages qui gravitent autour des gros ( mais Manny n’est pas groooos ), il fallait que ce troisième volet intègre lui aussi des animaux tout nouveaux tout beaux.

adg3-5
Et question personnages secondaires, dans l’AdG3, c’est Bonheur : au cours de leur périple, les amis vont rencontrer Buck, sorte de belette borgne frappadingue qui parle aux pierres et se sort toujours des situations périlleuses un tantinet à l’arrache.
Les trois bébés-dinos ne sont pas en reste, puisque comme Scrat l’Ecureuil, ils sont muets mais leurs bouilles vous feront hurler de rire.

adg3-4
Et enfin Scratina, l’amoureuse de l’éternel Glandu, vous éclatera par sa propension à apparaître tantôt charmeuse tantôt démoniaque.

 

2. Un film d’animation réusSID

Ce qui frappe dès les cinq premières minutes du film, c’est que côté visuel, les réalisateurs ont décidé de mettre le paquet.
La course poursuite entre Diego et le faon est de toute beauté. Les effets spéciaux ( si l’on peut parler d’ « effets spéciaux » dans un film d’animation ) sont à couper le souffle.
On sent immédiatement qu’on va avoir affaire à du lourd, et l’heure quarante de bobine qui suit nous confirme qu’ en terme de techniques artistiques, Blue Sky n’a plus rien à envier aux studios Dreamworks ou Pixar.
Les paysages sont magnifiques avec leurs couleurs éclatantes et les textures au rendu parfait. Quant aux plans typique d’action, ils sont magnifiques. Moi qui m’insurgeais contre le tout-numérique, je suis forcée d’avouer que la bidouille informatique, même si elle n’a pas le même cachet que des dessins manuels, offre au spectateur un spectacle de toute beauté.
La grosse nouveauté dans Le Temps des Dinosaures est que l’action se déroule en grande partie dans la jungle, mais que l’ère glaciaire n’est pas mise pour autant de côté. Ainsi, Blue Sky peut exposer une grande variété de paysages via une large palette d’ambiances et de couleurs différentes.

 

3. Un humour qui DIEGOmme tout sur son passage !

Dans les opus précédents, l’humour verbal était omniprésent. Et le comique de situation n’était pas en reste grâce aux personnages muets comme Scrat. Ce déferlement de gags et de vannes transformait un visionnage de l’AdG en véritable spectacle comique à lui tout seul. Pour autant, je suis incapable de répéter une blague culte de but-en-blanc…

Pour vous figurer l’humour du Temps des Dinosaures, il faut savoir que j’en ai retenu quelques phrases. C’est un signe qui ne trompe pas ( mouhahaha ! ) :

  • « Hey Manny, tu descends? » , quand Sid aime à manier la langue des Inconnus.
  • « Pourquoi « protéger ses arrières »? Il ferait mieux de le protéger devant.. c’est là qu’est le plus important ! », quand Buck s’étonne des expressions employées par Diego.
  • « Parle à ma trompe! », Ellie subit ses montée d’hormones.
  • Buck analyse les empreintes de pas sur le sol…« hmmm, Maman Dinosaure trimballant 3 bébés et et … un truc mou et verdâtre ? » Réponse de Manny « ouais ben le truc mou et verdâtre, on est amis avec! »

Moi qui craignais le déjà-vu et la redite, je dois avouer que Blue Sky m’a vraiment épatée en faisant une vraie démonstration autour du thème de l’humour. En plus du potache et des grosses vannes bien senties, les clins d’oeil à d’autres films sont nombreux et les comiques de situation presque omniprésents et délicieux. Je pense en particulier à cette fabuleuse scène de tango entre Scrat et Scratina autour du thème de la noisette…
Evidemment, les personnages possédant tous leur part de folie, très enfouie pour certains et beaucoup plus exacerbée pour d’autres, le scénario s’entiche facilement de situations burlesques. La scène de l’accouchement d’Ellie en est la parfaite illustration.

adg3

 

Y’a de la CONCLUSION dans l’Ere…

Les premiers volets d’une trilogie sont réputés pour être les meilleurs comparés aux deux daubes suivantes. Avec cet Age de Glace, troisième du nom, il devient fort difficile de respecter cet adage.
Outre des qualités techniques irréprochables et un humour omniprésent, les studios Blue Sky nous offrent un film d’animation de toute beauté fortement axé sur l’humour, aussi bien accessible aux enfants qu’aux aux plus âgés en utilisant une large palette de ressors comiques.
Vous n’aurez d’ailleurs pas la nécéssité de visualiser les deux opus précédents ( si ces gens-là existent encore! ) tant le décor et les rapports sont replantés habilement dès le début du film.
Et si cette trilogie évoque une catastrophe écologique qui pourrait bien nous menacer ( = le réchauffement de la planète ), jamais vous n’aurez affaire aux morales planplans et enfantines qui nous gonflent bien vite de la part des studios Disney, pour ne citer qu’eux.

Je n’ai pas eu l’impression de découvrir un épisode réchauffé des deux précédents ADG, mais un film bien meilleur. Pour être honnête, je l’évalue comme mon préféré de la Trilogie ! 

On ne va pas voir l’Age de Glace pour son scénario, ça se saurait. Mais s’ il s’agit de se bidonner pendant 1h40 , il ne fait aucun doute que Le Temps des Dinosaures est un film à visionner en famille ou entre amis. Il réalisa d’ailleurs la meilleure entrée au box-office office français sur l’année 2009, avec plus de 2.4 millions de spectateurs en cinq jours seulement !

Satisfaction : 8,5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleCiné3,âge de glace,animation,BlueSky,critique,dessin animé,Diego,Ellie,film,gland,Manny,noisette,oppossum,review,Scrat,Sid,temps des dinosaures
Eddie, Manny, t'as pas peur du Crash ? J'avais adoré L'Age de glace en 2002 mais beaucoup moins sa suite, sobrement appelée L'Age de Glace 2 sortie quatre ans après en salles obscures. Si le premier opus plantait le décor et présentait non sans humour les différents personnages farfelus qui nous...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone