chaudron-2Remède à journée foireuse : Cétautomatix !

Il y a des jours où tout part en vrille : un maquillage raté le matin, un écart à son régime le midi, un collègue qui prend la tête l’après-midi et une envie irrépressible de tout envoyer bouler le soir pour seulement siroter un Caféolix. Dans ces moments difficiles où il convient de faire le vide pour tout zapper de cette horrible journée, il existe des solutions simples mais redoutablement efficaces dont la trempette dans un bain.

Car si les hommes pratiquent régulièrement le matage de foot en compagnie d’une caisse de bibines, les femmes allient l’utile à l’agréable : non seulement, le bain détend mais il permet aussi d’hydrater ( parfois ), de sentir bon ( souvent ) et d’épuiser progressivement son stock considérable de lusheries (constamment ).
En effet, la marque anglaise bobo-écolo qui aime les animaux possède l’exclusivité dans ma salle de bain : Moi21 avait bien tenté de me refourguer des boules de bain Séphora, mais par peur d’être déçue et de dépenser 120 litres d’eau pour que dalle, je préfère m’en tenir à des valeurs sûres : en cette journée merdique, mon bain sera Lush ou ne sera pas.

Après avoir tergiversé 10 minutes devant mon saladier débordant de comètes et pains moussants, je me suis enfin décidée : parmi mes lusheries colorées et odorantes, il y avait un intrus : un fondant de luxe que je ne pouvais visuellement pas louper. Emballé comme un sachet de pot-pourri serti d’un petit ruban rouge , il me susurrait : « allez t’as jamais osé…2 ans que je pourris dans ton saladier..c’est le moment où jamais.»

Téméraire ayant le Goudurix, je pris alors l’initiative de tenter un bain raté avec un concept que je n’avais pas encore testé. Après les shampooings solides et les gelées de douches bloblotantes, j’allais tester mon premier fondant ( à défaut de pouvoir en manger …) de luxe ( à journée de merderéconfort maximum ) pas du tout économique. En effet, j’attendais une occasion spéciale pour utiliser Chaudron Magique puisque contrairement aux pains moussants de la marque, les fondants de luxe ne s’utilisent qu’une seule fois.

Quand Lush te fournit une Assurancetourix

Dans le Lush Times de Noël, seul rescapé de mes copines curieuses, on peut lire une description succinte du Chaudron : « Flottez dans votre chaudron à vous en compagnie de notre breuvage magique d’huiles essentielles et de beurres aux vertus hydratantes et apaisantes.»
La proposition de « flotter dans mon chaudron » ne m’inspire pas plus que ça. On m’aurait dit « trempouiller joyeusement dans votre crasse» que l’effet aurait été le même. Heureusement que j’ai lu la description après mes ablutions car celle-ci ne convainc pas vraiment…ou alors j’ai un problème, je suis habituée à ce que Lush en fasse des caisses?

Heureusement, une personne consciente du problème de la description bateau du Lush Times a essayé d’embellir un peu ( beaucoup ) le tableau en éditant la sacrosainte description qui fait rêver n’importe quelle amatrice de trempette homemade et de légendes farfelues :
Chaudron magique rend hommage à Ceridwen, que l’on prononce Keridwen parce qu’elle était galloise, une sorcière qui avait de grands pouvoirs et un fils très laid. Elle décida de lui donner un avantage dans la vie et prépara donc une mixture dans son chaudron pour lui donner tout le savoir du monde, mais son assistant y goûta et vola tout le savoir pour lui. (Pour connaître la suite de l’histoire, lisez les Mabinogion).

Notre Chaudron magique à nous est une mixture d’huiles essentielles et de beurres hydratants qui transforme votre bain en une décoction enchantée. Il vous adoucira la peau et, pendant que vous vous délasserez en appréciant son parfum, prenez un moment pour avoir une vision de clarté, le genre de choses qui n’arrivent que dans le bain. Nous ne pouvons vous promettre toute la sagesse de la terre, mais il se peut que vous ayez une ou deux bonnes idées !

J’ignore ce qu’ils fument chez Lush, mais croyez-moi : c’est de la bonne. Qui veut un Ptifix?
chaudron

Choucroutgarnix : la Composition

Beurre de cacao, avoine, huile de noix, huile essentielle de mandarine, huile essentielle de lavande, huile essentielle de bois de santal, résine d’encens, absolu de rose, fleurs de sureau, marguerites, primevères, géraniol, limonène, linalol, laureth-4.

Ainsi Panoramix a refilé sa formule à Lush : mon chaudron contient des fleurs fraîches, hourra ( Si tant est qu’on peut considérer qu’elles le sont toujours après deux ans de sommeil dans un saladier à lusheries…) Et même si je ne raffole pas des merdouilles susceptibles de me faire gratter l’émail de la baignoire après un moment de zenitude, je glapis de joie devant l’ idée simplissime mais géniale d’enfermer le fondant dans un sachet alvéolé, parfait pour retenir les saloperies. Karine n’a qu’à bien se tenir avec ses chaussettes en nylon 🙂

Ce qui frappe dans cette composition, c’est sa quasi-perfection : si le Lush Times ne mentionne pas ( mais pourquoipourquoi? ) le seul ingrédient d’origine synthétique, on pourrait presque en mouiller son string à pompon recyclable de bonheur : ce Chaudron Magique est l’illustration-même des cosmétos respectueux de l’environnement, sans adjonction de produits chimiques inutiles. Et le seul bidule ajouté a un nom de fille, moche certes, mais c’est toujours plus pouffy que de l’ Acidenitrix.

D’ailleurs, j’ai remarqué que le beurre de cacao était le seul ingrédient commun à toute la gamme de fondants Lush. Mon mien est donc composé majoritairement de beurre et d’huiles…Je suppute que mon épiderme va kiffer ce petit moment de douceur dans ce corps de brute.
En bref, l’ Industrichimix n’est pas trop passée par là avec un ratio de produits naturels et dérivés de 93%.

Barometrix : les Tarifs

Sur le site français, l’unité de 80 grammes est vendus 6.45 €. Effectivement, le luxe se paye cher. Beaucoup moins pour les petites anglaises qui n’auront qu’à chercher le fondant Ceridwin’s Cauldron et débourser 3.74 £ soit 4.35 euros environ. Quand on a des vacances de luxe à se payer, on ne crache pas sur 1.10 euro d’économie et on s’empresse de commander outre-Manche. Surtout que la vidéo de démonstration de 40 secondes donne carrément envie de s’enduire totalement de potion magique et nous fait regretter de ne pas être tombée dedans étant petite.

Le récit de mon Aventurépix

Si la découpe des pains moussants me fait craindre à chaque émiettage au couteau la perte sanglante d’une phalange ou deux, le fondant lui, possède le mérite de se balancer en entier dans la baignoire, ce qui n’est pas pour déplaire à ma manucure. Reste que ça fait toujours chéro la trempouille, on est d’accord.

chaudron-4

L’utilisation est donc simplifiée, je ne crains pas un Deboitemendumenix. Cependant je crois comprendre sur le sachet que la marque British me recommande de laisser le galet sous le jet d’eau. Chose que je m’emploie à faire grâce à mes pieds. Un peu de gymnastique dans la baignoire, c’est toujours des calories dépensées ( je me trouve quand même super arrangeante dans ce billet )

Le fondant se révèle soluble, mais sa dissolution est lente, beaucoup plus longue que celle d’une comète. Certaines adoreront, d’autre haïront. Moi je kiffe quand je compare aux ballistics qui n’offrent que 30 secondes d’effervescence. Mon bout mettra bien 10 minutes à disparaître totalement, laissant s’échapper des volutes de produit laiteux qui viennent s’amalgamer à l’eau, qui devient carrément opaque.

chaudron-3
Manquait pu que la couronne et je fantasmais sur la vie de Cléopâtre, baignant dans son bain lacté appétissant.

L’originalité à laquelle je ne m’attendais pas, c’est que mon fondant mousse. C’est désormais certain : je préfère les fondants aux comètes même si mon banquier risque de faire la gueule. Mais attention, il ne s’agit pas de mousse aérienne et généreuse comme les pains moussants Lush savent si bien dégager, mais plutôt un agglomérat de mini-bulles qui forment un tapis mince et compact à la surface de l’eau. Pour les Grossalcoolix, c’est un peu comme si vous compariez un demi pression avec une Kronenbourg. Y a de la mousse, mais c’est pas le même genre quoi.

chaudron-5

Une cure de Thalassothérapix?

Même si le dissolution est un pur enchantement visuel, et qu’avec bonheur je constate qu’ aucune merdouille ne passe à travers les mailles du filet, il faut bien avouer que niveau olfactif, c’est pas l’Orgix.
Finalement, mon bain ne m’a pas détendue : j’ai cherché dans les tréfonds de ma mémoire ce à quoi me faisait penser cette odeur prononcée que j’ai beaucoup de mal à apprécier…
Et après 30 minutes de trempouille, Eurêka : ça sent LE SAVON DE MARSEILLE! La senteur discrète mais prenante de ce boudiou de savon. Pour information, sachez que j’ai longtemps été Allergix aux produits douche et aux lessives étant petite. Tous les détergents quoi…Heureusement depuis ma désensibilisation naturelle, je m’emploie à rattraper le temps perdu à grands coups de cures Lush et plus récemment The Body Shop. Amen.

L’odeur de mon Chaudron Magique ne m’enchante absolument pas : d’une part, elle est trop discrète, d’autre part les seuls effluves perçus s’apparentent à cette cochonceté de savon de Marseille, odeur bien trop cheap pour un fondant de luxe. J’en aurais presque pleuré de désoeuvrement.
chaudron-6

L’ adieu au Porquépix

Après mes 30 minutes d’identification olfactive, j’ai pris sur moi et ai tenté d’apprécier malgré tout ma trempette. Mais en réalité , je priai intérieurement pour que l’odeur entêtante ne reste pas sur ma peau.
Le côté moussu de la chose rend toutefois le moment agréable : grâce au fin et dense tapis de bulles, j’ai l’impression que la chaleur de l’eau se conserve plus longtemps. Cependant, comme il ne s’agit pas de montagnes blanches comme peuvent en offrir les pains ( oué, encore eux ), elle se dissout plus rapidement et la sortie de bain se fait alors pressante.

chaudron-7

J’accorde au moins ce mérite au Chaudron : si tu tombes dedans, t’en sors hydraté. De mémoire, je n’ai jamais entendu Obélix se plaindre de peau sèche.
L’ épiderme de mes pattes ne réclame pas sa dose de beurre corporel comme avec certaines affreuses comètes. Par contre, je perçois bien, très bien, trop bien, l’empreinte de l’odeur de savon de Marseille. Argh. J’ai sans doute fait une fixette dessus, mais ma peau refoulait toujours après 30 bonnes minutes au bout desquelles je ne tins plus : je me suis enduite de beurre de monoï, et tac.
Après ce traitement de faveur, ma peau était hydratée ET sentait bon. Ouf.

L’odeur dans mes thermes était, à mon grand bonheur, beaucoup plus fugace. Plus aucune trace de mon passage après 10 minutes, tant au niveau des narines ( hip hip hip ) qu’au niveau visuel puisqu’ aucune merdouille ne s’était aventurée hors du sachet ( hourra ).

chaudron-8

Premiéprix pour le Chaudron Magique?

Car la question finale est bien : oui ou non, aurais-je kiffé tomber dans ma marmite de 120 litres étant petite ? Et surtout, aurais-je claqué mon argent de poche pour prétendre accéder au statut de pouffe précoce?
Mon avis n’est certes pas Dithyrambix mais je ne peux me résoudre à ne citer que les défauts de mon chaudron.

Les trucs auxquels je reste Allergix :

  • Sa culture du luxe : la baignade se paye tout de même 5 euros, Hordeprix.
  • Son odeur : il sent le savon de Marseille, un point c’est tout.
  • Sa tenue sur ma peau : oui, pour une fois je m’en plains 🙂
  • L’eau laiteuse c’est sympa sauf si un truc plonge dans la baignoire. J’ai mis 10 minutes à retrouver une barrette égarée.

Cosmetix qui donne Latrix?

  • Son temps de dissolution, bien plus important que celui d’une comète.
  • Sa composition presque parfaite avoisinant le 100 % naturel.
  • L’hydratation post-trempette, même si on en veut toujours plus.
  • Le petit tapis de mousse inattendu qui conserve l’apport calorifuge du bain.
  • Le sachet trop pouffy qui retient toutes les merdouilles, et y’en a un paquet ( voir les photos où ma curiosité a pris le dessus )

Mon Chaudron Magique reste donc une gâterie luxueuse qui m’a faite adhérer au principe du fondant de bain . Toutefois, je vous conseille de lorgner sur les autres produits de la gamme pour peut-être tomber sur une senteur plus agréable et originale que celle du savon de Marseille . J’aurais sans doute porté Plaintcontrix pour avoir déboursé cing euros pour de telles effluves . Toutefois, je remercie chaudement ma bienfaitrice qui eut la riche idée de m’offrir le coffret-cadeau « Sérénité» il y a deux ans . Car même si mon Chaudron m’a un tantinet déçue, je crois que c’est typiquement le genre de concepts dont on devient facilement Boulimix !

Petit jeu Bonux : Saurez-vous retrouver les deux faux Gaulois dans cet avis ?

Satisfaction : 5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautébaignoire,bain,chaudron magique,fondant,fondant de bain,fondant de luxe,Lush,lusherie,review
Remède à journée foireuse : Cétautomatix ! Il y a des jours où tout part en vrille : un maquillage raté le matin, un écart à son régime le midi, un collègue qui prend la tête l’après-midi et une envie irrépressible de tout envoyer bouler le soir pour seulement siroter...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone