tuto couture bai jia bei baijiabei

(Vous en avez marre de coudre des masques avec vos chutes de tissu ? Même si c’est indispensable au vu du contexte, vous avez le droit d’être au bout du rouleau –hahaha je m’aime-.  Je me suis donc dit que le timing était idéal pour publier ENFIN mon tuto qui va vous permettre de coudre autre chose en faisant de la récup’…même si ce n’est pas vraiment à partir de ses propres chutes qu’on réalise ce projet…Z’allez comprendre.)

 

Je crois bien que c’est chez ma rousse préférée que j’ai entendu parler pour la première fois d’une BaiJiaBei.

Une Bai Jia Quoi ?

Une BaiJiaBei.

Derrière ce nom un peu chelou se cache une tradition chinoise touchante autour de l’évènement d’une naissance : afin d’assurer une protection spirituelle à l’enfant, les proches des parents sont invités à offrir aux parents des coupons de tissu. Chaque coupon doit être accompagné d’un voeu pour l’enfant à naître noté sur un petit bout de papier. Les parents recueillent ces voeux qu’ils conservent dans une boîte jusqu’à la majorité de l’enfant, tandis qu’ils assemblent tous les coupons de tissu pour créer une couverture patchwork unique : la baijiabei.

Cette idée très poétique et sentimentalement riche m’a tellement emballée que j’ai immédiatement voulu apprendre à coudre. Lalutine était déjà née mais c’est pas grave 😁 . La suite, vous la connaissez : quelques cours de couture de (grande) débutante chez l’Atelier d’Archibald, le principe de la BaiJiabei expliqué à ma famille et mes amis, les coupons et voeux recueillis après un certain temps et hop : je me suis attaquée à cette grande tout première confection !

Je me souviens parfaitement la réaction de Fabienne, la prof de couture, lorsque je lui ai dit que ma toute première cousette serait une couverture de deux mètres sur deux mètres. Elle m’a regardée comme si j’étais tarée, et elle a bien essayé (un peu) de me dissuader en me conseillant de coudre d’abord de petites choses plus simples mais rien à faire : LaLu quand elle a une idée dans la tête, elle l’a pas ailleurs.

Des kilomètres de fil et des centaines milliers de AÏEUUUUH plus tard, la BaiJiabei de LaLutine était terminée. C’était le 27 Décembre 2017. LaLutine avait donc déjà fêté ses 2 ans mais j’étais fière comme un pou. J’ai donc voulu marquer le coup en vous expliquant comment créer une BaiJiaBei à son enfant. Ca ne vous coûtera presque rien si ce n’est du temps, beaucoup de temps. Et de la patience aussi.

Calculer son coup (mais pas son coût)

Pour ma part, si j’ai d’abord voulu coudre une couverture « traditionnelle », c’est-à-dire la face supérieure présentant le patchwork, et l’autre face en tissu tout doux type polaire ou minky, j’ai ensuite eu une illumination : je voulais que LaLutine, si possible, garde cette couverture toute sa vie. C’est là que m’est venue l’idée de lui coudre plutôt une housse de couette. Mais une housse de couette pour 2 personnes. J’étais ainsi certaine qu’elle l’a garderait -et l’utiliserait !- même lorsqu’elle serait adulte. (pas tout de suite svp)

Là tout de suite, vous vous dîtes que la meuf est sacrément tarée. Et vous n’auriez pas tort.



Alors pour calculer au plus juste les dimensions de la future BaiJiaBei, il y a plusieurs questions à se poser :

Souhaite-t-on réellement se limiter à 100 voeux ?

Cent voeux  = cent coupons de tissu. Logique imparable. Pour ma part, ayant choisi dès le départ de demander à mes proches des carrés de 20cmx20cm et que 10 coupons x10 coupons = 100 coupons, j’obtenais donc une couverture finale de 200 cm x 200 cm. Ca tombait bien : c’était pile la dimension de la couette que je lui avais trouvée chez IKEA. MAIS il ne faut pas oublier ses marges de couture ! Avec 1 cm de marge sur chaque carré, on se retrouve avec des dimensions de 18cmx18cm donc un patchwork de 180cm x 180 cm.

Si l’on souhaite une couverture plus petite, on peut soit diminuer le nombre de voeux (donc le nombre de coupons), soit opter pour cent carrés plus petits.

A l’inverse, si l’on souhaite un patchwork plus grand, on peut soit augmenter le nombre de coupons (grande folle va!) soit opter pour cent carrés plus grands.

Dans mon cas il a donc fallu (vu qu’il me manquait 20cm sur la longueur et 20cm sur la largeur) prévoir de coudre aussi des « bordures » à ma housse de couette. Le « cadre » de la BaiJiaBei quoi, de la même couleur que le verso de ma housse. Je sais pas si je suis très claire mais un schéma vaut mieux que mille explications :

schéma assemblage baijiabei tuto couture

Housse de couette BaiJiabei 1 ou 2 personnes ?

Beh oui, ça semble évident et pourtant ! Il faudra bien sûr adapter la taille de vos coupons (ou leur nombre !) en fonction de la taille finale de la couette à recouvrir. De la même façon, il faudra prévoir, comme dans mon cas, un poil plus de tissu pour le verso de votre housse puisque j’ai choisi une ouverture/fermeture à rabat (qu’on peut ensuite agrémenter de boutons). Vous avez aussi l’option du zip qui sera moins consommateur de tissu (mais d’un peut plus de temps pour poser le zip).

Dans tous les cas, n’oubliez pas de vous fournir le tissu pour le verso et les bords ! Pour ma BaiJiBei de 2mx2m. J’ai donc acheté 3 mètres de toile à drap grande largeur.

 

dimensions biajiabei housse de couette

A ces dimensions, il faut bien sûr penser à ajouter les marges de couture. Je choisis toujours 1cm pour ma part, soit la largeur de mon pied de biche. Pour le verso de ma housse par exemple, j’ai donc découpé un rectangle de 62*202cm et un second rectangle de 162*202cm.

Etape 1 : Préparation

Collecter les coupons.

C’est qu’il va en falloir du temps pour rassembler vos 100 coupons de tissu assortis de leurs voeux ! Sans compter qu’avec la crise du coronavirus, il n’est pas facile (voire impossible) de poster un petit colis à ses proches…Patience et longueur de temps donc. Sauf si comme moi, vous avez des amis et de la famille géniaux qui font tout très vite (et que vous leur laissez le temps, moi j’étais pas pressée…)( mais c’était à l’époque où on pouvait encore aller en Province, se serrer fort, et tout et tout #nostalgie).

Comme à la fin, je n’avais toujours pas rassemblé 100 morceaux, j’ai triché un peu en récupérant des chutes de mes cours et de mes anciens projets qui de toute façon, me rappellent aussi des souvenirs !

Découpage (oh misère.)

Ensuite et c’est là l’étape la plus laborieuse, j’ai découpé des carrés de 20x20cm dans mes coupons repassés au fer. (Ouais on dirait pas sur mes photos, mais il fut un temps où c’était repassé, hahaha). Faîtes des pauses hein sinon vous aurez les doigts en compote (de toute façon vu le temps que ça prend, vous n’aurez pas le choix). Une astuce que j’ai utilisée pour aller plus vite : je me suis confectionnée un gabarit en carton de 20x20cm pour tracer mes carrés plus rapidement.

Et évidemment pour le traçage, j’utilise toujours mon stylo Frixion chouchou qui s’efface avec un simple petit coup de fer.

Et ça tombe bien : le fer vous allez en avoir besoin puisqu’il faut encore repasser vos 100 carrés (z’êtes contents hein?).

Une fois cette étape terminée, vous serez doublement content. Premièrement car vous aurez terminé la plus relou des étapes de confection de votre BaiJiabei. Deuxièmement car ca y ‘est, enfin, on va pouvoir coudre, youpi !

Enfin presque puisqu’avant il manque quelque chose…

Etape 2 : Imagination

Ca n’a l’air de rien, et pourtant vous pourrez comme moi passer des HEURES à agencer vos coupons de tissu pour que le résultat de cette mosaïque géante vous plaise vraiment ! Il faut trouver le juste équilibre chromatique. Une certaine harmonie de couleurs...Je me suis creusée la cervelle, et j’ai retenu 2 combinaisons que je vous avais montrées sur mon Stagram. Et comme vous êtes des amours, vous m’avez confortée dans mon choix d’harmonie 🙂.

baijiabei composition patchwork coupons

Et puis faut trouver la place de tout étaler !

composition baijiabei

Etape 2 bis (facultative) : surfilage des coupons

Tu es un peu beaucoup perfectionniste ? Moi aussi et pourtant je me suis épargnée l’étape du surfilage des 100 coupons 😁. Si toutefois tu souhaites à tout prix éviter que les tissus s’effilochent avec le temps, tu peux donc surfiler les 4 côtés de chaque coupon. Soit à l’aide d’une surjeteuse, soit en utilisant le point zig-zag de ta machine à coudre.

Moi j’avais pas envie de me casser la nénette, tu vois.

Etape 3 : La couture (ENFIN !)

Ca y est. Tout est découpé, repassé, et vous avez votre mosaïque devant vous. Maintenant il n’y a plus « qu’à » coudre !

Pour cela, c’est très simple. On procède par couture de bandes de 10 coupons. 

Et voici comment faire pour les assembler entre eux :

– placez vos deux premiers coupons endroit contre endroit. Epinglez les sur le bord que vous allez coudre.

– coudre au point droit à 1cm du bord en prenant soin de débuter et d’arrêter votre couture à 1cm du bord aussi (pour l’assemblage des bandes). Bien sûr, pensez au point d’arrêt en début et fin de couture.

– ouvrez votre couture et écrasez-la bien au fer.

Et voilà, vous venez d’assembler vos deux premiers coupons !

Il ne vous reste plus qu’à continuer la bande avec votre coupon d’à-côté, toujours en cousant endroit contre endroit.

A la fin, vous obtenez donc 10 bandes de 10 coupons et vous pourrez même vous déguiser en momie vivante et colorée :

étape couture baijiabei bandes

Maintenant c’est bien joli, mais qu’est-ce que je fais de mes 10 bandes ?

Je vous le donne en mille Emile : on va les assembler entre elles.

Assemblage des bandes

Toujours le même principe : on épingle les bandes deux par deux, endroit contre endroit, sur toute la longueur de la bande. Sur cette grande longueur, on pique au point droit à 1cm du bord. On ouvre les coutures et on écrase bien au fer à repasser.

Evidemment, on essaye de bien faire coïncider les bandes entre elles pour de jolies intersections non décalées !

De jolies intersections soignées.

Tadam !

Le résultat

Youpi, ça commence à prendre forme !

Pour ma part, j’ai choisi de surfiler à ce moment-là 😉. Presque 8 mètres de surfilage, et ma machine chérie a tenu le choc en point zigzag !

Etape 4 : Finalisation de la biajiabei ou housse de couette

A cette étape, vous avez le choix entre :

  • coudre simplement le verso de votre patchwork avec un tissu polaire tout doux type minky. Pour cela c’est très simple : il suffit de découper un morceau de tissu minky de la même taille que votre patchwork. Vous l’épinglez endroit contre endroit sur votre patchwork. Cousez au point droit à 1cm du bord sur tout le tour, en laissant une ouverture d’environ 20cm pour retourner votre ouvrage. Retournez, repassez, puis fermer l’ouverture à la main à l’aide d’un point invisible, ou à la machine en cousant au plus près du bord. Et voilà c’est fini !
  • Choisir la difficulté de la housse de couette !

J’exagère bien sûr. Ce n’est pas si difficile. D’ailleurs si vous avez déjà cousu une housse de coussin portefeuille, c’est exactement le même principe. Allez, vous allez voir, ça va bien se passer.

Le « cadre »

Comme je vous l’ai montré dans mon schéma ci-dessus, il va d’abord falloir coudre le « cadre » de votre patchwork.

Pour cela c’est très simple. Dans mon cas, j’avais 4 bandes de tissu gris de 2 mètres x 12 centimètres à assembler au patchwork.

Encore une fois, il suffit de :

  • épingler la bande au patchwork endroit contre endroit.
  • coudre au point droit à 1cm du bord.
  • déplier et écraser la couture au fer.

Une fois cette étape réalisée pour les 4 bandes, on se retrouve bien embêté pour les coins. Croyez bien que je me suis pris la tête pour trouver comment faire un truc propre comme ça :

Parce qu’en réalité, il ne s’agit pas d’un coin en onglet.

Voici comment j’ai procédé pour les 4 coins :

  • à l’aide de mon stylo Frixion, j’ai tracé la diagonale à coudre sur les deux bandes qui doivent se rejoindre.
  • J’ai ensuite tracé deux traits en pointillés, de part et d’autre de cette diagonale. J’ai découpé mon tissu selon ses deux lignes pointillées.
  • enfin, j’ai cousu endroit contre endroit au point droit sur la ligne diagonale tracée au début.

C’est un peu du bricolage, mais ma foi cela a fonctionné et j’ai obtenu des coutures diagonales bien nettes !

Le verso portefeuille de la housse

Si vous avez bien suivi, il me reste deux morceaux de tissu :

  • un petit rectangle de 62*202cm
  • un grand rectangle de 162*202cm.

Ces deux-là vont se recouvrir partiellement pour former le rabat de la housse. Mais aussi le « trou » dans lequel on passe la couette !

Tout d’abord, pour obtenir de jolies finitions, on va réaliser un ourlet par rectangle :

  • sur le petit rectangle, un ourlet sur l’un des grands côtés.
  • sur le grand rectangle, un ourlet sur l’un des grands côtés aussi.

Vous aurez donc un ourlet sur la grande longueur du petit rectangle, ourlet qui se placera en haut.Et un ourlet sur la grande longueur du grand rectangle, ourlet qui se placera en bas. Et si vous n’avez rien compris, je vous fais un schéma qui sera, j’espère, un peu plus parlant :

Pour réaliser ces ourlets, il suffit de plier son tissu à 1cm du bord une première fois. On écrase au fer. Puis on plie encore une fois 1cm sur le premier centimètre rabattu. On écrase au fer pour bien marquer le pli. On épingle, et on coud au point droit à environ 2mm du bord.

Ensuite on réalise notre « portefeuille ». Si vous ne comprenez pas mes explications ci-après, rendez-vous sur le tuto de Viny qui est bien expliqué selon moi.

Pour cela posez dans cet ordre face à vous sur une grande surface plane :

  1. Le patchwork endroit vers vous (envers contre le sol).
  2. Le grand rectangle envers vers vous (endroit contre endroit du patchwork) en haut du patchwork.
  3. Le petit rectangle envers vers vous en bas du patchwork.

Vous obtenez donc les 2 rectangles qui se chevauchent et c’est normal.

Epinglez sur tout le tour de ce grand sandwich. Piquez tout le tour au point droit à 1cm du bord.

Retournez votre ouvrage par l’ouverture du rabat.

Et voilà vous avez terminé votre housse de couette BaiJiabei !

bon évidemment, c’est pas repassé 😁.

Si vous voulez aller plus loin…

Pour que votre housse de couette soit plus pratique (notamment pour éviter de s’énerver car la couette se baaaarre de la housse, dedjiou ), vous pouvez coudre de jolis boutons sur les deux parties du rabat pour la fermer (la housse hein, pas ma tronche).

LaLutine gigote comme un asticot sous amphètes pendant la nuit, donc ce serait pas du luxe que je prenne le temps de coudre ces boutonnières, croyez-moi. En plus ma machine fait des boutonnières automatiques, alors je n’ai aucune excuse !

verdict de LaLutine : je crois qu’elle est contente.

elle inspecte les coutures.

elle (essaye de) faire des galipettes.

Baijiabei LaLutine tuto couture

et bien entendu, elle SAUTE.

La BaiJiaBei deux ans après…

L’avantage d’avoir mis des lustres à publier ce tutoriel, c’est que j’ai plus de deux ans de retour d’expérience avec cette BaiJiabei, hahaha.

En effet je l’ai terminée en Décembre 2017 et à l’heure où je vous parle, elle est toujours dans le lit de LaLutine. Elle l’aime toujours autant, et elle n’est pas ravie-ravie quand j’enlève sa housse de couette pour la laver.

Du coup, même si j’avais légèrement oublié de laver tous mes coupons avant de les coudre 😁, ils n’ont pas bougé. Mes coutures de débutante n’ont pas sauté non plus. En gros, elle n’est pas du tout altérée par le temps ni les lavages en machine ! Par contre, je la passe à 40°C, pas plus…

Pour conclure, ce projet couture est vraiment simplissime mais fait un effet boeuf ! J’espère que LaLutine conservera cette BaiJiaBei trèèèès longtemps, amoureusement (mais quand je la vois s’enrouler dedans tous les soirs, je n’ai pas vraiment de doutes.)

J’avais prévu d’en coudre une pour LeLutin aussi, mais bridée par le confinement (#covidemerde), le moment n’était pas vraiment idéal pour s’envoyer des coupons de tissu par la Poste…Alors je me suis rabattue sur une couverture en crochet que j’espère vous montrer tout bientôt !

Et vous, connaissiez-vous la BaiJiaBei ?

Est-ce le genre de projet couture qui vous tente ?

Découvrez mes autres tutos 🧷
Rendez-vous par ici pour consulter mes autres tutos couture gratuits !


LalutotaleCouture & DIY100 voeux,Baï Jia Beï,baijiabei,bébé,chinois,couette,couture,couverture,DIY,enfant,facile,housse,molleton,patchwork,tapis,tuto,tutoriel
(Vous en avez marre de coudre des masques avec vos chutes de tissu ? Même si c'est indispensable au vu du contexte, vous avez le droit d'être au bout du rouleau -hahaha je m'aime-.  Je me suis donc dit que le timing était idéal pour publier ENFIN mon tuto...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  • 61
  •  
  •  
    61
    Shares
  •  
    61
    Shares
  •  
  •  
  • 61
  •