weleda déodorant déo bio citrus

Vous savez que depuis quelques mois, je suis toute acquise à la cause de mon déo home-made dont je vous livrais la recette ici. Il n’est pas anti-transpirant et me garantit que mes aisselles ne refoulent pas la gerbille crevée à douze kilomètres. J’en suis toujours aussi contente, et au vu des témoignages que vous m’envoyez régulièrement, vous en êtes super satisfaites vous aussi !

Alors pourquoi avoir commis une infidélité en testant le déodorant au citrus de WELEDA puisque je m’étais (presque)  jurée de ne plus taper dans les déos du commerce ?

Car ce dernier faisait partie du panel de test des Meilleurs Produits Bio 2018. WELEDA étant une marque qui ne cesse de m’épater, j’avais envie de savoir ce que ce déo avait dans le flacon. Et puis c’est un déo bio, donc dans mon inconscient, je préfère me tartiner les dessous de bras avec ce produit qu’avec la première bouse vendue sous l’étiquette « naturel » au détour d’un rayon de Carrouf.

Alors ce déo WELEDA yient-il la comparaison avec mon déodorant fait-maison ? Est-il aussi efficace ? Plus pratique à utiliser ? Car si certaines n’ont pas encore expérimenté ma recette, c’est aussi et surtout par flemme ( et je peux comprendre, même si la recette ne prend que 5 minutes à préparer ). C’est parti pour la review complète !

weleda déodorant déo bio citrus

Déo bio c’est beau la vie

*sur un air connu de pub pour bonbons*

Déjà si tu supportes pas les billes, ce déo n’est pas fait pour tes aisselles. C’est une application que j’ai toujours préférée à celle en spray, qui contient souvent plein de cochoncetés bien immondes ( y compris les gaz propulseurs ). J’ai déjà eu assez de pépins avec mes aisselles ces derniers mois, alors je vais pas tenter le diable, merci.

Pour résumer, j’ai développé un premier abcès axillaire -on aime apprendre de nouveaux mots chez LaLu- en mars 2016. Quelques mois plus tard, un autre est survenu, sous l’autre bras. En 2017, le premier a récidivé alors que tout avait été cureté l’année précédente.( bon appétit au fait ). Ah ! Et puis pour le fun, sachez que ces 3 intrus étaient HYPER inflammatoires. Sinon c’est pas drôle, tu comprends bien. Deux d’entre eux ont donc été opérées en urgence sous anesthésie générale. La grande marrade quoi.

Bref, il se passe des trucs chelous avec mes dessous de bras. Alors j’aime autant vous dire que j’fais gaffe à ce que j’y mets.

( Mais clairement ça va beaucoup beaucoup mieux depuis que j’utilise mon déo miracle. Autant dire que j’ai pas fini de vous bassiner avec.)

Si j’ai choisi de faire confiance à nouveau à une marque vendue dans le commerce, vous vous doutez qu’il faut que j’ai une confiance ab-so-lue. C’est le cas avec WELEDA . Je me suis donc lancée à l’assaut de mes aisselles qui puent, avec ce déo-bille .

weleda déodorant déo bio citrus

Dans sa gamme de déodorants à bille, WELEDA ne propose que 3 déclinaisons : celui que je vous présente aujourd’hui au citrus, le second à la grenade ( boum ! et enfin le dernier « pour homme » ( comme je suis sympa, je me suis renseignée pour les mâles qui lisent ces lignes : il est formulé au vétiver et au Litsea Cubeba ( ← je vous laisse vous démerder pour savoir ce qu’est ce truc ).

Comme j’ai par le passé testé ma tambouile de déo home-made avec de l’huile essentielle de citron, je sais que j’aime bien cette odeur sous mes aisselles. La grenade, ça m’inspirait pas des masses j’avoue. Alors j’ai choisi de tester et évaluer seulement cette version au citrus qui m’inspirait bien plus. ( je suis parfois poète quand il s’agit de mes dessous de bras. )

Bon. Je vais pas vous en tartiner douze lignes mais j’aime bien son packaging, à ce petit-là. Pas de carton d’emballage inutile mais toutes les infos (y compris la composition) bien présente sur le flacon. Une couleur vert pomme bien flashy pour l’identifier facilement dans le bordel de mes étagères. Un format de 50mL pratique à trimballer partout, avec un bouchon qui se visse et se dévisse les doigts dans le pif.

De plus, sa bille ne s’est jamais coincée en tournant. Mais siiiiii. Tu sais, quand t’as l’impression que tu tartines tes aisselles mais que tu t’aperçois au bout de 30 secondes qu’en fait, tu n’as fait qu’étaler un petit peu la quantité initiale parce que la bille tourne pu ? Bon. Ben ça n’arrive pas avec celui-ci. Ca roule ma poule.

weleda déodorant déo bio citrus

C’est en lisant le descriptif au dos que j’ai découvert qu’il était formulé aussi, au même titre que celui pour nos hommes, au « litsea cubeba« . Du coup, j’ai bien été obligée de chercher ce dont il s’agissait : ce n’est ni plus ni moins que de la verveine exotique, les gars. Je sais, vous êtes déçues. Je suis sûre que vous vous attendiez à un truc plus glamour genre une algue rarissime venue d’Asie. Mais elle est exotique la verveine, hein. Alors bon : ça passe mieux.

A l’application, je trouve l’odeur fraîche et légère. Pas entêtante et bien acidulée, j’ai quand même eu du mal à croire au début qu’elle planquerait mes effluves axillaires toute la Sainte Journée…

Mais au-delà de cette crainte, je trouve que le gel délivré n’est pas désagréable : il se fait vite oublier et on peut se rhabiller viteuf ( fait bien trop froid en ce moment pour traîner à oualpé ).

weleda déodorant déo bio citrus

Du côté de la composition, oubliez toutes vos merdes chimiques de supermarché : avec WELEDA on a de la bonne came.  Y’a pas photo comparé à toutes les bouses vendues impunément en GMS.

Certes le flacon est plus cher qu’un truc classique à la compo moisie, mais là vous ne risquez pas de cancer des boobs. Le déo est certifié Natrue ce qui signifie qu‘au moins 70% des ingrédients naturels utilisés sont biologiques.

En plus, la marque a la gentillesse de traduire l’intégralité de la compo INCI en français. Vous le voyez sur la photo ci-dessus? Y’a rien à jeter là-dedans….sauf peut-être l’alcool, situé en deuxième position juste après l’eau. Moi l’alcool mes aisselles s’en passeraient bien, d’ailleurs mon déo fait-maison n’en contient pas une microgoutte. C’est que j’ai les dessous de bras sensibles des bulbes, moi ! Mais malgré la présence d’alcool, je n’ai toutefois pas déploré la moindre irritation cutanée, un très bon point quand on connaît l’extrême sensibilité et réactivité de mes plis axillaires. ( Mon chirurgien, scalpel en main, peut en témoigner.)

En revanche, je ne suis pas réputée pour une quelconque odeur fétide…et pourtant je retrouve bien une odeur désagréable dès le début d’après-midi en reniflant ( discrètement ) mes aisselles. Dammit. Moi qui avais totalement oublié l’existence de ces charmants effluves corporels avec mon superdéo, je dois avouer que je suis déçue par WELEDA sur ce coup. L’efficacité est bien là mais ne perdure pas toute la journée. Je pense être totalement objective sur ce coup car vraiment, je n’avais plus AUCUNE odeur avec mon chouchou malgré reniflage intense de tous mes tops, sweats et pulls. Là en utilisant mon déo WELEDA,  quand je me désape le soir, je sens une odeur de transpiration dès lors que je lève les bras pour enlever mon top.

Bon. Ca ne sent pas aussi mauvais que les aisselles de ce grand sportif de Musclor, Dieu merci y’a des limites. Mais même : au quotidien ça me gêne. Je ne suis plus habituée à refouler des aisselles, vouala.

weleda déodorant déo bio citrus

Conclusion : Le citrus c’est pas un gugusse

 

Pour conclure, je pense que ce déo-bille de WELEDA est typiquement le genre d’alternative idéal pour celles qui cherchent un déodorant réellement plus respectueux de leurs aisselles ( et de leur porosité ) en virant tous les produits néfastes. D’ailleurs la psychose est telle que la tendance no deo prend de plus en plus de place dans la société, et je peux la comprendre sans toutefois y adhérer moi-même ( les aisselles qui schlinguent, c’est vraiment NO WAY pour moi ) ( c’est la gonzesse qui a pris pendant 10 ans les transports en commun parisiens qui vous cause ).

Mon petit flacon au citrus s’applique facilement. Sa bille ne coince pas. Son odeur vivifiante mais pas entêtante est très agréable. Sa composition bio est sympa. Mais pour moi, il souffre de deux défauts que mon déo maison n’a pas : il contient de l’alcool ( sensibilisant ) et surtout dès 15h, je sens la transpiration si je colle mon nez sur mon tee-shirt. Alors vous me direz : mais personne ne va venir coller son museau à tes aisselles au boulot, LaLu ! T’exagères ! Oui je sais. Mais moi, ça ne contribue pas à me mettre en confiance, tu vois. Comme quand tu te balades en maillot de bain en te demandant si t’as pas la ficelle du tampix qui dépasse : t’es pas sûre, mais tu peux pas regarder là, tout de suite ( expérience vécue #HEUM )

En bref, ce déo est beaucoup beaucoup mieux que tous les déos du commerce que j’ai pu tester. Il est même excellent sur bien des aspects. Mais je nuance un peu car il arrive seulement à la cheville de mon déo fait-maison tant sur l’efficacité que sur la compo !

Satisfaction : 9 / 10

 

Et vous, avez-vous déjà testé un déodorant bio ? Ou bien êtes-vous déjà adepte de la recette DIY ?

 

*Déodorant roll-on citrus WELEDA 6.35€ le déo bille de 50mL sur 1001Pharmacies ou 7,95€ sur Amazon.




EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

LalutotaleSur mon (divin) corpsaisselles,alcool,bille,bio,biologique,citron,citrus,déo,déo bille,déodorant,hygiène,naturel,safe,sans aluminium,transpirant,Weleda
Vous savez que depuis quelques mois, je suis toute acquise à la cause de mon déo home-made dont je vous livrais la recette ici. Il n'est pas anti-transpirant et me garantit que mes aisselles ne refoulent pas la gerbille crevée à douze kilomètres. J'en suis toujours aussi contente, et...
Dis, on partage ?
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Shares
  •  
    11
    Shares
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •