Frileuse froid décathlon vêtements thermiques
Ca y est. Il n’y a plus de doute. Avec mon petit degré celsius quotidien, je sais que nous avons franchi une étape importante : celle de l’hiver. Le calendrier pourra vous dire qu’il débute le 21 décembre, j’en ai rien à cirer : pour moi, il a démarré depuis samedi dernier.

Il faut dire que je travaille en extérieur : je passe donc mes journées dans le froid. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, je suis là. Quand j’entends quelqu’un qui bosse en bureau se plaindre lourdement des températures extérieures, j’ai envie d’arracher l’une de mes oreilles congelées pour lui jeter au visage ( mais je le fais pas ) ( j’aime trop mes oreilles ).

Je ne suis pas frileuse de nature, du moins je ne l’étais pas il y a encore quelques années. Je pense que depuis, j’ai dû choper quelques problèmes de circulation sanguine car même quand les températures sont raisonnables, j’ai TOUJOURS les mains et les arpions gelés.

Sur mon lieu de travail, certaines personnes m’ont recommandé de faire acheter aux frais de mon entreprise des vêtements adaptés à l’hiver, et plus particulièrement des dessous fins car je dois quelquefois enfiler une combinaison intégrale. Le port d’une veste ou doudoune en-dessous de cette combi est non seulement impossible mais surtout fermement proscrit. Autant dire que par 0°C, je me les caille sévère.

Aussi quand mon supérieur hiérarchique m’a donné le feu vert pour aller acheter des sous-vêtements thermiques au frais de ma société, j’ai foncé chez Décathlon à la recherche de ces textiles dont je n’avais jamais entendu parler avant.

Et je les ai dégotés.

Et je les trouve tellement géniaux que j’ai décidé d’en faire un article : je voulais absolument partager ce bon plan avec vous, particulièrement les petites frileuses comme moi ! Je suis tombée amoureuses de ces fringues qui sont toutes fines et donc parfaitement portables au quotidien sous un pantalon ou un pull ( naturellement si tu te balades en jupe, ce ne sera pas adapté ou alors tu lanceras un nouveau style assez particulier quoi ).

En arrivant chez Décathlon, je ne savais pas où me diriger pour trouver ces fameux sous-vêtements thermiques. J’ai demandé conseil à un vendeur très sympa, motard de surcroît, qui semblait maîtriser son sujet. Il m’a alors conseillé les vêtements que je vais vous présenter et contre toute attente, ce sont les moins chers du magasin ! Merci au vendeur pour son honnêteté ( d’autant que pour le coup, il aurait très bien pu me diriger vers les plus chers vu que j’en avais rien à péter, ma boîte payait ).

Tout d’abord, il m’a emmené vers les hauts à manches longues. Quand j’ai vu le prix de 6,95€ j’ai cru halluciner. Alors j’en ai prix deux : un noir et un violet ( les roses n’étaient plus dispo, zut ! )

frileuse froid décathlon wedze noir frileuse froid décathlon wedze violet

 

Bon certes ce n’est pas hyper mode, super stylé et encore moins sexy. Mais je vous assure que le haut est très fin et parfaitement invisible sous un pull si bien sûr ce dernier n’a pas un décolleté de dingue.

Quand j’ai tâté et constaté la finesse du textile, j’étais assez sceptique quant au maintien au chaud. Mais tant que je n’avais pas testé, je ne pouvais pas tirer de conclusions hâtives…

Alors j’ai demandé au vendeur de me diriger vers les pantalons, et de la même façon puisqu’ils étaient aussi à 6,95€ pièce, j’en ai pris deux noirs :

frileuse froid décathlon wedze pantalonUne fois encore, on ne peut pas dire que ce vêtement soit l’incarnation du style. Mais il se fait totalement oublier, comme un bon legging bien chaud, lorsqu’il est mis sous un pantalon classique.

Pour compléter ma tenue, j’ai opté pour des chaussettes en soie ( 9,95€ ) et une paire de sous-gants tactiles. En vrai, je ne savais pas qu’ils étaient « tactiles » et j’en avais rien à péter, mais au final cela s’avère bien pratique pour manipuler son smartphone sans devoir se geler les knaki.

frileuse froid décathlon wedze chaussettes frileuse froid décathlon wedze gants

Tous ces sous-vêtements sont de la marque WED’ZE et son fabriqués en Chine, d’où certainement leur prix riquiqui. J’avais donc hâte de savoir si contrairement à ce que pensent certains ( et moi la première ), les vêtements techniques made in China sont si merdiques…

Au total, ma facture s’est donc élevée à 42,70€.

Oui oui vous avez bien lu : moins de 43 euros pour tout ça !  Et si j’en fais un article, c’est que ce tout petit investissement en vaut vraiment la bretelle chandelle.

Concernant le maintien au chaud, je suis ravie. La chaleur corporelle est parfaitement conservée sans non plus transpirer comme un boeuf. D’ailleurs c’est sur ce point que j’étais la plus sceptique : quand le vendeur m’a précisé que ces sous-vêtements thermiques étaient nickels pour la pratique du ski, j’ai repensé aux litres de sueur que je perdais sur les pistes avec mes fringues spéciales ski ( le truc non seulement dégueulasse mais qui te donne une sensation de chaud/froid simultanés méga désagréable ). Avec mes fringues Wed’ze, je ne transpire presque pas ou du moins si je perds des litres de sueur, je ne m’en rends pas compte du tout : je suppute donc que le textile est bien respirant !

Bon par contre, comme ces textiles sont très près du corps, il ne faudra surtout pas zapper la case déodorant. J’dis ça j’dis rien. Moi ça ne change pas mon quotidien : je me tartine toujours de pierre d’alun ^^

Ils sont près du corps certes, mais il ne me serrent pas le lard : j’ai tout acheté en taille M ( et S pour les sous-gants ) et je ne suis pas saucissonnée au niveau de la taille façon ficelle de rosbif. C’est très agréable, les vêtements sont extensibles et j’ai eu l’occasion de constater lors de travaux de manutention que les coutures sont parfaitement résistantes.

Après plusieurs lavages en machine, rien ne bouge : je ne suis toujours pas saucissonnée et les fibres ne se détendent pas. Bref c’est une totale réussite !

Le seul point négatif sur lequel je tique un peu, c’est que malgré mon petit 1,67m, le caleçon m’arrive à mi-mollet. Et contrairement à la photo sur le site internet de Décathlon, les chaussettes en soie n’arrivent pas jusqu’aux genoux mais aux 3/4 du mollet. Donc quand je porte pantalon+chaussettes, ça va encore. Mais dès lors que je veux mettre uniquement le pantalon et des chaussettes ordinaires, j’ai 15 cm de jambes à l’air. Et direct je sens le froid !

 

Voilà les minettes, je suis tellement ravie de ce petit achat à moins de 43€ ( pour deux tops, deux pantalons, chaussettes et sous-gants ) que je voulais absolument partager cette astuce anti-froid avec vous  ! J’ai adopté ces sous-vêtements thermiques dans le cadre du travail, mais j’en suis tellement contente que je les porte aussi sous mes fringues quand je suis « en civile ». C’est certes du Made In China mais je suis absolument é-pa-tée par la qualité du tissu/des coutures/du maintien au chaud. Moi je dis que si votre chéri vous tanne pour avoir des idées de cadeaux de Noël, repensez à vos frissons dès que vous mettez le pied dehors….et optez pour des sous-vêtements thermiques !

Vous connaissiez les sous-vêtements thermiques ? Etes-vous tentées ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleInclassable !avis,chaleur,chaud,critique,décathlon,fin,froid,gants,hiver,météo,mode,moto,pantalon,polo,respirant,review,sélection,ski,soie,sous-vêtement,températures,thermiques,vêtements,wedze
Ca y est. Il n'y a plus de doute. Avec mon petit degré celsius quotidien, je sais que nous avons franchi une étape importante : celle de l'hiver. Le calendrier pourra vous dire qu'il débute le 21 décembre, j'en ai rien à cirer : pour moi, il a démarré...
Dis, on partage ?
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Shares
  •  
    4
    Shares
  • 4
  •  
  •  
  •