Régusse Var oliviers mobil-home
Nos premières vacances d’été en amoureux….ça fait rêver non ?

Sauf que Musclor et moi, on n’avait pas un rond pour oser s’aventurer plus loin que l’étang de notre village…

Un jour de Mai,  j’ai dit à Chérichou, un ami de très longue date que tiens, on n’était jamais partis en vacances ensemble alors que j’étais sûre qu’on s’entendrait bien ( oui parce que parfois, tu pars en vadrouille avec ton meilleur ami et au retour il devient ton ex-meilleur ami ).

L’idée a germé dans sa caboche et quelques semaines plus tard, il nous proposa un plan en or : partir à 2 couples dans un mobil-home dans les Gorges du Verdon pour un tarif défiant toute concurrence. A 100€ la semaine de location dans un camping 4* soit 25€ par personne, j’aime autant vous dire qu’on n’a pas réfléchi longtemps : on a signé pour 15 jours…. en se demandant toutefois où était le piège !

Il faut dire que les Gorges du Verdon, ça sonne pas bien. Pour moi, c’était un trou paumé où seuls les édentés grabataires peuplaient une cambrousse vierge d’activités. Au début, quand on nous demandait où nous partions cet été, on n’osait à peine dire le nom. Les Gorges du Verdon. Non, ça sonne définitivement pas bien.

Mais à notre grande surprise, les avis des personnes de l’entourage étaient unanimes : vache, strobien le Verdon ! Vous allez vous éclateeeer et c’est hyper beau ! 

Ne sachant trop si ces personnes étaient sincères ou cherchaient à nous rassurer, nous avons patiemment attendu le mois de septembre. Attendre jusqu’à septembre, c’est LONG quand on travaille ( étant au chômage, j’avoue que ça déroute moins ).

Au final, on a kiffé. On a tellement aimé que j’ai décidé de publier une petite série de billets de blog pour vous relater nos aventures à Régusse. Mais avant d’y arriver, il a fallu se taper le trajet. C’est la tête dans les godasses que nous avons chargé Titine vers 7h le matin ( pour un départ prévu à 6h….étant la seule gonzesse du voyage, je peux difficilement rejeter la faute sur autrui. Flûte ) Nos amis prendront le TGV pendant que nous descendrons en voiture, Musclor, moi et tous les bagages.

Sauf qu’on a merdé. On a voulu éviter les bouchons sur l’autoroute en direction de Lyon.

…On a atterri dans les Alpes.

On les a descendus du Nord au Sud. Certes c’est suprabeau mais il faut pas être fragile de l’estomac dans les cols. C’est la première fois que Musclor n’a pas pipé mot pendant 1 heure entière en voiture ( il avait un peu les miquettes mais chut ! Je suis pas sensée cafter )

Nous avons donc fait un coquet détour de 3 heures pour arriver en trombe au camping avant 19h, récupérer les clés du mobil-home, jeter les valoches dedans puis aller chercher nos potes à la gare la plus proche ( 50 minutes… ) complètement endormis par 5 heures d’attente sur un trottoir. Au passage, nous achetons 4 pizzas à emporter sur le trajet dans un restaurant dont je reparlerai dans un prochain billet ^^

Régusse Var oliviers mobil-home

On est arrivéééééés ! Ceci n’est pas une blague.

Une première journée éprouvante pour tout le monde. Arrivés au mobil-home, on s’exclame devant la grandeur et la propreté de notre lieu de villégiature pour 15 jours :

Régusse Var oliviers mobil-home

Grande terrasse souvent squattée par nous pour l’apéro

Régusse Var oliviers mobil-home

On a vite pris nos marques

Régusse Var oliviers mobil-home

Salle de bains de mini-pouffe

Après un dîner sur la terrasse et une bonne nuit de sommeil, nous décidons de visiter le petit village de Régusse. C’était jour de marché, nous en avons profité pour acheter directement au producteur les légumes pour la bonne ratatouille que nous avions prévu de mitonner le soir-même.

Par contre, on a vite appris un truc : pour retirer de l’argent, c’est CHIANT. Suite à un braquage de La Poste, le seul DAB du village était HS.

On a ensuite appris un second truc : pour payer en Carte Bleue, c’est la MISERE. Peu de commerçants prennent la CB dans les petits villages. Là on peut dire que le dépaysement a réellement commencé !

Nous arpentons ce charmant village sous un ciel nuageux. Mais pas une goutte d’eau à signaler, ouf.

Régusse Var oliviers mobil-home

Le machin rouge, c’est mwa !

Régusse Var oliviers mobil-home

Musclor dans les rues de Régusse

Quel bonheur de déambuler dans ces ruelles étroites, sous un soleil timide certes, mais des températures clémentes !

Régusse Var oliviers mobil-home

Régusse Var oliviers mobil-home

Hey Tom ! Je sais où se planque ton ex-femme !!!

En contrebas du village, nous tombons tong-à-tong sur le vieux moulin de Régusse. Nous avons raté sa mise en service lors des journées du Patrimoine, préférant visiter le Musée de la Préhistoire de Quinson ce jour-là.

Mais l’endroit est vraiment enchanteur et offre une vue dégagée sur le plateau :

Régusse Var oliviers mobil-home

Régusse Var oliviers mobil-home

vue sur Régusse depuis le Moulin

Après une pause-pipi derrière le moulin ( que Musclor n’a pas hésité à immortaliser. Salaud ! Salaud ! ), nous prenons une série de clichés qui j’espère, montre bien que nous étions absolument ravis de glander pendant que les autres bossaient :

Régusse Var oliviers mobil-home

Régusse Var oliviers mobil-home

Quand les parisiens voient un olivier, ils deviennent ouf

Retour au camping pour déjeuner et profiter de la fabuleuse piscine.

Enfin fabuleuse

C’était avant de plonger un orteil dedans. BORDEL C’EST FROIIIIID SA MERE !

L’eau à 17°C ?!! On se foutrait pas un peu de nous là ??

Régusse Var oliviers mobil-home

Mais bon, au moins elle est sympa !

Comme vous le constatez, c’est plutôt pas mal. Avec 2 toboggans que j’ai saoûlé Chérichou pour en faire avec moi ( et qui au final, a réussi à se défiler pendant 15 jours ), c’était le pur kif. Lâchez LaLu en milieu aquatique et elle devient une vraie gamine. Rien à péter de perdre mon soutif en atterrissant dans l’eau ! D’t’façon on est tout seuls ! Peinards ! On pourrait même se baigner à oualpé si on voulait !

Au lieu de ça, nous préférons une fois encore écoeurer nos amis en train de trimer. Nous prenons une série de photos dont le ressort comique est évident. Petit exemple :

Régusse Var oliviers mobil-home

Le saut où j’ai coulé

Régusse Var oliviers mobil-home

La photo sympa si on oublie Mimi en arrière-plan :p

Je passe rapidement sur mes cris d’horreur devant les dizaines de millepattes qui serpentaient par terre sous mes yeux de pouffe tétanisée…Ces bestioles n’avaient l’air d’écoeurer que moi ( mais putain, ça a trop de pattes ces trucs ! C’est pas normal d’avoir autant de pattes ! )

Nous avons planté nos quartiers autour de la piscine quasiment jusqu’à l’heure de sa fermeture. Mais le petit mistral a eu raison de nous et c’est ravis de cette première journée découverte que nous avons bâffré notre ratatouille provençale le soir venu 🙂

To be continued… !

LalutotaleTourisme2013,amis,Aups,bungalow,camping,été,Gorges du Verdon,homair,Lac de Sainte Croix,mobil-home,PACA,photographies,récit,région,Régusse,Sud,vacances,Var,voyages
Nos premières vacances d'été en amoureux....ça fait rêver non ? Sauf que Musclor et moi, on n'avait pas un rond pour oser s'aventurer plus loin que l'étang de notre village... Un jour de Mai,  j'ai dit à Chérichou, un ami de très longue date que tiens, on n'était jamais partis en...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •