bainscabourg - 18Quand Lolove m’a demandé si je voulais l’accompagner en thalasso, je suis restée coite. Tant de générosité, ça me cloue le bec. Son amoureux ayant jugé qu’un séjour entre amis nous ferait le plus grand bien, il m’a gentiment laissé sa place pour profiter d’un séjour salvateur pour le moral.

Les amoureux ont en effet gagné sur le blog de Cicirena un bon d’achat de 200€ chez Thalasseo, le leader du séjour thalasso en France. Laurent et moi nous sommes vite mis d’accord : on voulait voir la mer. Et la mer pas loin de Paris, on a.

J’irais revoir ma Normandie

En effet nous choisissons de filer du côté de la Normandie, plus précisément à Cabourg, une ville que nous connaissions déjà tous deux, à 2 heures de route de la Capitale . J’ai laissé le soin à Lolove de choisir l’hôtel ( j’allais pas faire ma difficile en plus ) et j’ai bien fait car il a opté pour un hôtel de choix : Les Bains de Cabourg avec rien de moins que 4* au compteur.

On avait hâte d’arriver et on avait raison de trépigner : l’hôtel est en effet ouvert depuis Janvier dernier et déjà de l’extérieur, même si ça n’a pas vraiment de cachet, ça a une sacrée classe.

Vue depuis la mer

Vue depuis la mer

Vue latérale de l'hôtel et notre chambre au 3ème étage !

Vue latérale de l’hôtel et notre chambre au 3ème étage !

A peine le seuil franchi, nous avons admiré un spacieux salon d’accueil dont les fauteuils douillets raviront les plus fragiles des popotins :

bainscabourg - 28

La décoration est sobre mais classe. Immédiatement nous nous dirigeons vers la réceptionniste qui, avec un grand sourire, nous apprend que nous avons été surclassés 🙂 Nous aurons droit à une chambre Premium avec vue latérale sur la mer, youpi !

L’hôtel étant tout neuf, les plantes alentours n’ont pas encore eu le temps de grandir donc j’aurais été déçue d’avoir une vue sur le jardin tout terreux. Par contre, profiter des embruns me botte bien. Surtout quand l’hôtel donne directement sur la plage.

Après que Laurent eût capté le fonctionnement de la carte magnétique ( aide-mémoire : ça te sert à ouvrir ta porte de chambre mais aussi à activer l’électricité ), nous avons poussé un petit cri d’émerveillement à l’unisson :

Hiiiiii la vue depuis la grande terrasse !

Hiiiiii la vue depuis la grande terrasse !

Après nous être extasiés dehors ( et avoir constaté une certaine promiscuité sonore avec les 2 terrasses qui nous entourent ), nous sommes partis à la découverte de la chambre. Et même si elle n’est pas bien grande, elle est toutefois bien agencée. La décoration est simple au possible, mais au moins il n’y a pas de fautes de goût !

bainscabourg - 01

bainscabourg - 04

bainscabourg - 03

La salle de bains est elle aussi assez petite et accueille les toilettes. J’aime autant dire qu’en princesses que nous sommes, nous n’avons pas osé faire popo avant que l’autre ait terminé ses ablutions.

Ce qui nous a frappés, c’est de ne pas trouver de sèche-serviettes. Les patères étaient en nombre mais c’est toujours agréable de pouvoir étendre ses linges mouillés ailleurs que sur le dos de la chaise de terrasse. J’ai d’ailleurs signalé ce point à la réception au moment du départ, et la réceptionniste toujours autant souriante, m’a informée que ce point avait été à de nombreuses reprises signalé par les clients et que l’hôtel mettrait tout en oeuvre pour remédier à ce petit « désagrément ».

Après avoir déposé nos affaires dans la chambre, nous descendons illico au SPA, situé à l’étage en-dessous de la réception.

Vue sur la piscine depuis la réception

Vue sur la piscine depuis la réception

En effet, notre séjour de 2 jours et 1 nuit comprenait un soin de 17 minutes appelé « Bain reminéralisant ». Une fois encore, nous tombons sur de jeunes gens souriants et agréables, qui prennent bien soin de nous expliquer où se déroulera notre soin le lendemain, et où nous pouvons trouver le hammam, le sauna et la tisanerie en accès libre.

Nous apprenons également que l’espace ferme à 19h45. Chouette ! Nous décidons de nous détendre un peu avant d’aller dîner.

bainscabourg - 17

Il y a un truc que j’ignorais. Mais après avoir mis la tête sous l’eau, j’ai compris : la piscine est salée. C’est de l’eau de mer. Autant dire que ça surprend un peu ^^

Evidemment elle est traitée puisque comme vous le voyez, elle est parfaitement claire et ne sent pas la marée !

De nombreux jets d’eau, parfois assez puissants, sillonnent le parcours aquatique dans la piscine. A vrai dire, y’a des endroits du corps que je savais même pas qu’on pouvait masser pour mon plus grand bonheur. C’est le pied.

Enfin le pied, façon de parler. Je ne supporte pas qu’on me chatouille la plante des pieds, autant dire que j’ai ri aux éclats dans certains jets. Et Laurent n’a même pas eu honte.

Les sièges massants face à la baie vitrée

Les sièges massants face à la baie vitrée

J’ai sorti mon maillot le plus bandant comme vous voyez. Mais quand tu prends un plaisir pareil, t’en as rien à cirer d’être boudiné dans un maillot 1 pièce !

bainscabourg - 18

Après quelques brasses pour Laurent et quelques moments d’extase de glandouille pour moi, nous allons visiter le hammam et le sauna. Tout deux extrêmement propres, j‘ai toutefois été déçue par la taille du sauna. 2 personnes allongées et il n’y a plus de place, dommage.

D’t’façon manfous : je préfère la chaleur humide du hammam 🙂

bainscabourg - 16

Nous quittons les lieux à 19h45 et nous dirigeons vers notre chambre pour une petite douche avant de partir dîner. Et la thalasso, je peux vous dire que ça fatigue et bordel ça creuuuse.

Laurent, éreinté

Laurent, éreinté

Lu après une douche ( trop ) chaude mais au taquet pour aller bouffer !

Lu après une douche ( trop ) chaude mais au taquet pour aller bouffer !

Heureusement pour nous caler l’estomac, nous avons profité de la bouilloire et des sachets de café déshydratés à disposition dans la chambre. Nous remarquons par ailleurs que l’hôtel a pris soin de disposer 2 bouteilles d’eau dans le petit frigidaire, hourra ! ( l’eau salée, ça donne soif ).

L’hôtel est séparé du centre ville par quelques centaines de mètres seulement. En longeant la plage, c’est un vrai bonheur de marcher !

S’ensuivit un dîner où j’ai joyeusement envoyé péter mon régime. J’avais trop envie de moules. Ca j’ai le droit. Par contre les frites à côté, beaucoup moins. J’ai tout bâfré !

La preuve du forfait

La preuve du forfait

Le petit café gourmand qui va bien

Le petit café gourmand qui va bien

Fatigués, nous entamons notre petite promenade digestive jusqu’à l’hôtel. Nous sommes ravis de retrouver notre grand lit douillet. Ni trop dur, ni trop mou, j’ai plutôt bien dormi si on oublie la chaleur. J’ai pourtant dormi en poumpoum short et débardeur, mais rien à faire : faisait trop chaud. Heureusement, la chambre avait la climatisation ( mais je me voyais mal à 3 heures du mat’ aller chercher le fonctionnement du bidule au radar ).

Le lendemain, j’appelle la réception pour commander notre petit-déjeuner compris dans le tarif. En effet, nous avions le choix de manger dans notre chambre ou au restaurant. Bien sûr, nous avons opté pour le lézardage sur la terrasse en robe de chambre, hehehe.

bainscabourg - 12

Le plateau qui pèse une demie-tonne

bainscabourg - 11

C’est la classe non ? 😀

On s’est bien bourrés la panse avant de nous rendre au SPA pour notre soin. Une gentille dame vient me chercher par mon nom écorché à l’espace Lagon du SPA. Rien que le nom envoie du rêve.

Et le rêve a continué quand j’ai découvert l’endroit où j’allais profiter de 17 minutes de bonheur :

bainscabourg - 14

Après avoir déversé un mélange d’algues cristallines dans l’eau, la dame me laisse profiter du programme associé au soin. La baignoire passe du rouge au vert en passant par le bleu. Et si au début je m’extasie sur ces jolis changements de couleurs, je finis par fermer les paupières pour profiter à fond du délassement. Des dizaines de jets te parcourent de bas en haut et les gens dans le couloir ont dû me prendre pour une tarée tant je rigolais au moment des pieds.

Mais au bout de quelques minutes, j’arrête de piaffer et sombre dans une sorte de semi-coma.

Quand la dame revient pour me tirer de mon état second, je plane. Mes jambes sont légères et mes douleurs lombaires ont disparu. Je suis sous le choc !

bainscabourg - 15

Après ces précieuses minutes, Laurent et moi nous retrouvons autour de la piscine. Nous décidons d’aller nous abreuver à la tisanerie en libre service pour s’hydrater un peu. Le breuvage n’est pas franchement goûtu mais c’est un machin de régime. Donc bon.

Quelques instants plus tard, nous partons déjeuner sur le pouce dans le centre de Cabourg puis nous rendons au casino, le temps pour moi de gagner 4€ et pour Lolove d’en perdre 20. On se moque pas, c’est pas beau.

Nous rentrons à l’hôtel. En effet, malgré le check-out de la chambre à midi, nous avons le droit de profiter de l’espace Détente jusqu’à 19h45 ! On se remet en maillot de bains et profitons cette fois du service de bagagerie mais aussi des vestiaires très spacieux pour ranger nos affaires. Les clés sont remises gratuitement à l’endroit où l’on nous remet peignoirs propres et duveteux, ainsi que des serviettes bien sèches.

bainscabourg - 21

C’est reparti pour le ploufplouf ! Derrière la baie vitrée se trouve également une grande terrasse sur laquelle sont disposés de nombreux transats. Parfait pour fumer ma clope en écoutant le doux bruit de la mer…

Pendant que Lolove roupille dans son transat au bord de la piscine, je décide d’aller tester l’espace Fitness. Il est tout petit mais a le mérite d’exister. J’y ai compté 2 vélos, 2 tapis de course, un truc pour les bras et les jambes et un vélo elliptique. Une télé est accrochée sur le côté tandis que notre salle vitrée surplombe la piscine. Je vois Lolove qui ronfle en contrebas. Et les gens en bas admirent une Lu toute rouge et transpirante qui s’escrime sur son tapis.

Après avoir parcouru 8km en 45 minutes et perdu quelques calories et un poumon, j’attrape une serviette mise à disposition pour m’éponger. Le sol bouge et défile. Merde, j’ai le syndrôme du tapis de course. J’attends quelques minutes avant d’entreprendre la descente des escaliers jusqu’à la piscine. Puis je me lave sous l’une des 3 douches disponibles.

Lolove s’éveille. Nous allons faire trempette au son tonitruant de la musique du cours d’aquagym. David Guetta, Rihanna et Sean Paul  à fond les ballons. Puis Paradise de Coldplay, chanson sur laquelle je décide de me laisser dériver dans la piscine sur le dos. Bizarrement, je n’ai blessé personne.

Avant de partir, nous profitons des mégagrandes douches des vestiaires.

bainscabourg - 22

Pendant que Laurent cherche son appareil photo dans tout l’hôtel, je prends quelques clichés des endroits que j’ai aimés ou ceux dont nous n’avons pas profité :

La vue depuis la réception

La vue depuis la réception

La piscine extérieure fermée à ce moment-là

La piscine extérieure fermée à ce moment-là

Le petit patio face à la mer

Le petit patio face à la mer

La grande salle de restaurant

La grande salle de restaurant

La vue depuis la terrasse du restaurant

La vue depuis la terrasse du restaurant

Toujours avec le sourire, la réceptionniste tend à Laurent l’APN que le personnel a retrouvé. J’ai particulièrement apprécié le service très agréable et accueillant. Je crois que jamais nous n’avons croisé un serveur ou un réceptionniste qui avait omis de nous lancer un « bonjour » !

C’est complètement délassés et ravis de notre séjour que nous sommes repartis sur la route de Paris. Après avoir déposé Laurent chez lui et l’avoir remercié mille fois ( environ ) de m’avoir invitée, je suis rentrée à l’appartement où Musclor m’attendait. Sa première réaction fut  t’as fondu du cul ! Tiens donc. Je file admirer mon popotin dans le miroir et effectivement : le pli de ma fesse tombante  ( glamour powa ) a disparu. Je suis beaucoup plus ferme et tonique, et ça se voit à l’oeil nu !

Moi qui était sceptique quant aux bienfaits de la thalasso, je suis conquise : du gras de fesse en moins et de la zénitude dans la tête en supplément ! Et pour bien faire, j’ai trouvé que les tarifs étaient particulièrement raisonnables ( même si on n’a rien payé ^^ ) : 119€ par personne pour le séjour de 2J / 1N + petit-déjeuner + Accès illimité piscine hammam et sauna + Bain reminéralisant de 17 minutes !

Et attention, voici la cascade de remerciement pour ceux sans qui je n’aurais pas pu profiter de ce séjour divinement relaxant : Laurent et Nico pour m’avoir invitée, Cicirena pour avoir organisé ce concours, Thalasseo pour ce bon d’achat bienfaiteur et bien sûr l’hôtel les Bains de Cabourg pour la qualité de leurs services et des prestations !

Satisfaction : 9,5 / 10

( pour la baignoire quasi-bouchée et le sèche-serviettes absent ! )

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleTourismeavis,balnéothérapie,Cabourg,escapade,hôtel,les bains de Cabourg,mer,Normandie,plage,review,séjour,soins,thalasseo,thalasso,thalassothérapie,vue mer,weekend
Quand Lolove m'a demandé si je voulais l'accompagner en thalasso, je suis restée coite. Tant de générosité, ça me cloue le bec. Son amoureux ayant jugé qu'un séjour entre amis nous ferait le plus grand bien, il m'a gentiment laissé sa place pour profiter d'un séjour salvateur pour le...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •