( Mavala ) L’article où je sèche complètement

mavala0Un midi, une collègue de travail m’avait complimentée pendant la pause déjeuner. Waaaaa il est bien brillant ton vernis, qu’elle a dit. Et soudain je me suis souvenue que non.
Non non.
Je ne vous avais toujours pas parlé du produit que j’applique lors de TOUTES mes manucures, le produit qui me permet de vivre juste après m’être coloré les griffes mais aussi de sublimer le résultat pour lequel je me suis acharnée.
Car toutes les pouffes savent qu’il est impossible d’enfiler ses escarpins, de caresser l’animal domestique ou plus modestement d’aller faire pipi dans les heures qui suivent la pose d’un vernis .
Mandieu.
Ne peut-on être féminine ET utile à quelque chose?
Suis-je condamnée à toujours demander à l’Homme de me retirer mon string avant d’aller aux toilettes ? ( puis de me le remettre…évidemment )
Sommes-nous toutes obligées de rester les 2 mains en l’air, comme dans un mauvais film policier où on se ferait braquer pendant 2 heures non-stop?

D’autre part, n’est-on pas dégoûtée de constater qu’une manucure à laquelle nous avons consacré de précieuses heures de nos vies ternisse en quelques jours à peine et s’abîme de façon prématurée?

Moi j’ai trouvé l’arme absolue : le Mavadry Sèche-vernis commercialisé par MAVALA .

mavala - 01

J’ai pris l’habitude de refaire mon stock de Mavadry chez Séphora lors de passages en caisse où je bénéficie de 20% de réduction. Mais vous retrouverez ce petit flacon, bien enfermé dans son emballage cartonné rouge et blanc dans certaines pharmacies et parapharmacies.

En réalité je ne l’ai pas vraiment choisi, ce sèche-vernis.La première fois, je cherchais un accélérateur de séchage chez OPI mais la vendeuse Séphora m’a cassé dans mon élan en m’annonçant qu’ils étaient en rupture de stock. Ne pouvant attendre et devant mon air dépité, celle-ci m’a dirigée illico vers le rayon des produits MAVALA , marque pour laquelle je n’ai aucune affection particulière ( pour n’avoir jamais testé aucun de leurs produits auparavant ).

La vendeuse avait 2 arguments implacables :

  1. C’est celui que je porte sur mes doigts là, qu’elle a dit. Et je dois avouer que ses griffes étaient bien rutilantes. Malheureusement je n’avais aucun moyen de vérifier ses dires. Je suis pas balèze au point de savoir faire la différence entre deux top-coat sur des ongles qui ne sont pas les miens, là, en 5 secondes chrono.
  2. Il est environ 2 fois moins cher que l’accélérateur de séchage OPI, pour la même contenance. Et c’était vrai. Enfin presque vrai. A 9,50€ le flacon de 10mL contre 18,20€ pour le RapiDry d’OPI , on pourrait penser qu’il faut se ruer sur ce Mavadry sans réfléchir. Mais si on calcule mieux, on s’aperçoit que le RapiDry contient 15mL de matière…donc à contenance équivalente, le Mavadry coûte en réalité 14.20€ ce qui est toujours moins cher que le RapiDry certes, mais la différence de prix est amoindrie.

Bon de toute façon, j’avais pas le choix : il n’y avait plus que ce Mavadry comme accélérateur de séchage chez Séphora ce jour-là ! Je l’ai donc balancé dans mon panier et ai entrepris de le tester le soir-même.
Depuis, je ne le quitte plus malgré ses petits défauts !

mavala - 03

On extirpe du carton d’emballage un flacon transparent surmonté d’un grand bouchon blanc hexagonal et une notice .

J’avoue qu’elle est absolument inutile puisqu’elle ne fait que répéter la même chose que sur la boîte, en 12 langues ( rien que ça ) . Mais la composition ne figure pas sur cette boîte ni sur le flacon…on se contente de nous préciser dans la notice que le Mavadry ne contient ni formaldéhyde ni toluène. Voudrait-on nous cacher une composition horrible?…

mavala - 02

Et immédiatement, un défaut de ce flacon m’a sauté aux yeux : avec cette graaaaande étiquette qui entoure TOUT le corps du flacon , comment que je fais pour voir le niveau de liquide restant moi? Hein ? Hein?
J’ai posé un flacon quasi vide à côté d’un quasi plein : franchement, vous sauriez dire lequel est bon à jeter et lequel vient d’être entamé? ( en plus, y’a un piège…Si vous trouvez, vous êtes balèze ) :

mavala - 06

Je vous jure que c’est vraiment casse-couettes de ne pas savoir si oui ou non, on aura toujours assez de Mavadry pour la prochaine manucure. D’ailleurs je me suis faite avoir le mois dernier, et me suis retrouvée comme deux ronds de flan quand j’ai constaté que le flacon était vide :'(
Le pinceau est quelque chose de très important dans le cas de l’application d’un accélérateur de séchage. Dans le cas de ce Mavadry, les poils sont très droits sans être archi-raides, et ils sont très longs. La touffe n’est pas immense mais la densité de poils semble importante….

mavala - 05

Voilà maintenant plus de 9 mois que j’utilise ce Mavadry et je pense être à même de vous en parler en toute objectivité.

Il s’utilise tout simplement comme un vernis sauf qu’il est incolore ( sa couleur est un rose léger dans le flacon mais sur les ongles, il est VRAIMENT parfaitement incolore ) : il suffit d’en mettre une couche en toute fin de manucure et hop c’est fini !

Toutefois, il y a certaines subtilités qui imposent que je détaille un peu plus mes utilisations..
Après avoir apposé vos couleurs sur vos griffes, je vous conseille d’attendre 2 minutes avant de poser le Mavadry : en effet, les poils étant droits et peu souples, il suffit d’appuyer un poil trop sur le haut de son ongle pour y faire une trace moche. Ruiner sa manucure à cette étape finale, ça fout un peu les boulasses. Et j’ai eu ces fameuses boulasses plus d’une fois, parce que j’avais été trop impatiente.
Ensuite, on remarque que la quantité de Mavadry sur le pinceau est beaucoup trop importante pour couvrir un ongle ( et pourtant j’ai de la surface d’ongle hein ! ) car les poils du pinceau sont assez longs. Du coup je vous conseille de ne pas tremper les poils en entier, ou tout simplement de râcler sur le bord du flacon. Sinon vous risquez de vous plâtrer complètement les griffes, et ça fera très très laid. Le but c’est quand même que ce Mavadry soit parfaitement invisible et réhausse l’éclat de la couleur de votre vernis, pas qu’il la plombe !
Enfin, il ne faut pas hésiter à retourner le flacon lorsqu’il est en fin de vie pour mélanger le produit qu’il reste et surtout pour le fluidifier un peu. En effet, j’ai remarqué que la fin de mon flacon était beaucoup plus pâteuse et devenait une vraie plaie à appliquer. Du coup j’étais obligée de renverser mon flacon entre chaque griffe pour que la pâte veuille bien descendre jusqu’aux poils. Pas franchement pratique, vous en conviendrez !

Une fois la couche appliquée, je compte environ 1 à 2 minutes selon le vernis et je suis à chaque fois agréablement surprise de constater que la surface de mes ongles est sèche.

Bon, ceci dit si j’appuie mon pouce sur l’un de mes autres ongles, y’a des chances que je me retrouve avec quelques empreintes digitales gravées dessus ^-^ mais le séchage de surface est trèèèès rapide, et c’est déjà un exploit !
Ensuite, par peur de tout dézinguer, je préfère attendre un peu avant de m’adonner à des activités plutôt « tranquilles » : tapotage sur clavier d’ordinateur, lecture, préparation d’une tasse de café, etc etc…

A ce stade, je peux vous dire par expérience qu’il ne faut pas s’enlever seule son pantalon pour aller faire pipi. Ni faire subir un choc à ses griffes, genre tenter d’attraper ses clés d’appartement parmi un trousseau bien fourni (voir mon billet sur les multiples façons de dézinguer une manucure ). Le Mavadry a ses limites : pour que le séchage soit optimal, je vous conseille d’attendre une bonne grosse demie-heure. Ce qui est déjà pas mal puisque certains vernis mettent 2 heures ou plus à sécher complètement !

Passé ce délai, c’est l’orgie : je peux faire à peu près tout et n’importe quoi sans craindre grand chose.

Pour cet article,  j’ai tenté le test ultime : j’ai appliqué mon vernis Kleancolor n°164 Metallic Aqua sur mes griffes, toujours en ayant pris soin d’appliquer une base au préalable. Ensuite je tartine mes ongles de Mavadry , mais PAS TOUS histoire de pouvoir comparer les résultats avec et sans Mavadry . J’ai attendu 20 min puis me suis attelée au ménage dans l’appartement. Des tâches très glamour comme le nettoyage complet de la salle de bains, le dégraissage de la hotte de cuisine, la vaisselle, le linge et le ramassage des tonnes de placoplâtre sous forme de poussière disséminée dans tout l’appartement.

Le résultat fait froid dans le dos. Si tu es une NPA, prends bien ton souffle avant d’aller zieuter les photos : ça fait peur. C’est horrible. Vous verrez rarement une pouffe exposer une manucure dans cet état.
Et pour cause :

main gauche
main gauche
  • Sur ma MAIN GAUCHE j’ai appliqué le Mavadry uniquement sur l’index et l’annulaire . On ne voit pas énormément de différences entre les doigts avec et sans accélérateur de séchage et pourtant elle existe : je trouve que mon auriculaire, sans Mavadry a quand même bien morflé alors que ce n’est pas un ongle qu’on utilise beaucoup, sauf pour se curer les oreilles. Pour rappel, je suis gauchère donc c’est la main que j’utilise le plus ^-^ Mais je vous ai également posté une photo de mon pouce gauche, tout seul, qui était SANS Mavadry. Et là c’est carrément la cata ! Il suffit de regarder l’autre main pour bien voir la différence…

    mavala - 10

  • Sur ma MAIN DROITE j’ai appliqué le Mavadry sur le pouce , le majeur et l’auriculaire ( ouais va falloir réviser le nom de vos doigts les cocos ! ). Ici les différences sont beaucoup plus visibles : mon index en a vraiment pris un coup dans la tronche avec son énorme rayure qui le traverse de part en part. Quant à l’annulaire, son bord est bien entamé. Si on regarde le pouce et surtout l’auriculaire, on voit que les bords sont plutôt nickel. Quant au majeur, même si ses bords semblent plutôt réguliers, il met en lumière l’un des défauts du Mavadry : parfois, sans qu’on sache trop pourquoi, des microbulles apparaissent à la surface de l’ongle ! Ca me ruine ma manucure et ça me gonfle prodigieusement, surtout que je ne sais pas à quoi ce problème chronique est dû..
Le pouce gauche
Le pouce gauche

Pour conclure, le séchage est VRAIMENT accéléré avec l’application d’une couche de Mavadry mais il ne fait pas de miracle non plus : si tu te coinces les doigts dans une porte ou si tu joues de la guitare juste après, ta manucure est dézinguée. Moins qu’en temps normal certes, mais dézinguée quand même.
Par contre c’est un réel sauveur en cas de soirée prévue à l’extérieur où la pouffe choisit sa tenue vestimentaire au dernier moment et décide d’assortir cette dernière à ses ongles : même si elle ne dispose que de peu de temps pour se préparer, elle peut se faire les ongles sans craindre de tout péter.

OUI la couche de Mavadry sur les griffes sert aussi de top-coat !

Les ongles sont bien plus rutilants, même si j’avoue avoir déjà vu un truc bizarre se produire sous mes yeux avec un vernis noir ( l’ongle devenait « mat » par endroits o_O ).

Avec cette couche d’accélérateur de séchage, ils sont vraiment tout lisses et brillants , un vrai plaisir à regarder et à caresser ( oui oui on peut se caresser les ongles même si ce n’est pas un préliminaire très efficace ).

D’ailleurs on me demande souvent comment je trouve le temps de me rendre en institut pour ma manucure.Bénon, c’est moi qui fait tout, lalalère.
Le pompon dans cette histoire, c’est que le Mavadry prolonge la tenue des vernis ! 

Je l’ai maintes et maintes fois vérifié sur des vernis de différentes marques et qualités : un vernis qui dure 2 jours tout seul peut tenir 5 jours avec le Mavadry, tandis qu’un bon vernis à 5 jours de tenue peut repousser les limites de l’extrême en allant jusqu’à tenir…10 jours !!! Oui oui vous avez bien lu. Pourtant mes ongles peuvent subir des chocs divers et variés, d’intensité plus ou moins forte, ce qui n’est guère étonnant quand on connaît mon adresse légendaire ^-^ Mais avec ce Mavadry, ce n’est plus la peine de virer un vernis au bout de 2 jours sous prétexte qu’il s’effrite ou s’écaille : il ne s’écaillera PLUS DU TOUT !

Et je le répète : j’ai constaté cette qualité de « protection du vernis » quelque soit la marque de celui-ci, sa texture ou le nombre de couches appliquées.

Du coup quand je tombe sur un vernis capable de s’écailler au bout de 3 jours avec ce Mavadry , je SAIS que ça vient du vernis et pas du Mavadry qui fait mal son job puisque celui-ci ne me fait défaut.

mavala - 04

Pour résumer , j’ai trouvé là le parfait compagnon de toutes mes manucures.
Certes il a quelques défauts dont la majorité sont liés à son conditionnement … Je pense que MAVALA gagnerait à revoir la forme de son flacon afin de proposer des poils de pinceau moins longs qui choperaient moins de matière , et qui éviterait qu’en fin de vie , on soit obligé de faire des contorsions de doigts pour attraper la matière au fond qui ne touche pas les-dits poils …
Mais surtout VIREZ-NOUS cette grmblblblb d’étiquette de mes deux qui englobe tout le corps du flacon , ce qui empêche de voir le niveau de fluide restant !
En dehors de ces petits désagréments , je trouve que ce Mavadry , pour un prix modique de 10€uros comble parfaitement toutes mes attentes :

  • il accélère nettement le séchage de tous mes vernis ce qui me permet de revivre après ma manucure plutôt que de rester plantée des heures comme une courge avec les mains en l’air .
  • il procure une brillance assez extraordinaire à tous mes vernis un poil ternes .
  • il prolonge considérablement la tenue de mes vernis puisque la couche de Mavadry protège l’ongle en son entier . Comme si vous mettiez un film protecteur sur votre écran d’ordinateur pour éviter que les postillons atteignent directement les pixels .

Alors attention, il ne fait pas de miracles non plus et vous ne pourrez pas entreprendre l’ascension d’un mur d’escalade dans les minutes qui suivent l’application du Mavadry . A échelle plus ordinaire , il serait faux d’affirmer que vous pourrez lacer les chaussures de vos marmots dans le quart d’heure qui suit sans péter votre manucure . Mais ce Mavadry m’a permis de retrouver un peu d’autonomie après la pose de mes vernis . J’ai beau être une pouffe , je suis une femme pressée et je ne supporte pas l’oisiveté !

Satisfaction : 8,5 / 10

Dis, on partage ?

8 Commentaires

  • L’ami des petits canards
    18 juin 2013 20 h 22 min

    Alors moi je dis que celui qui est vide, c’est celui de droite car le haut du flacon est transparent (contrairement à l’autre) qui est trouble. Par ailleurs le bouchon de droite a des traces de (a/ machin chose que tu te tartines sur les doigts b/ les restes sanguinolents d’un schtroumpf rose). Bref comme t’es une pouf tu ne peux te permettre d’avoir des cochonneries sales, j’en déduis que si tu n’as pas nettoyé le bouchon, c’est que le pot est vide. Wala wala. Sinon je me demande pourquoi j’ai été lire cet article. Pourquoi ? Hein pourquoi ?! Et sinon ? J’ai gagné quoi ?

  • Etteilla
    17 juin 2013 21 h 21 min

    Si tu dis qu’il y a un piège alors je dirais celui de droite! 😀

    • lalutotale
      17 juin 2013 22 h 43 min

      lol ! Figure-toi que je sais même pu ^^

  • rosebonbon10
    17 juin 2013 20 h 37 min

    J’ai une base Mavala (qui est d’ailleurs super), mais je fais les mêmes réclamations que toi à propos du conditionnement ! du coup je décolle toujours une partie de l’étiquette que je replie pour vérifier mon niveau de liquide, et c’est vrai qu’arrivée au bout du flacon, faut y’aller !!! mais ce sont quand même de bon produits !! Sinon as- tu testé le Sèche Vite ? parce que si c’est équivalent au Mavala j’en prendrai bien un ( et ouais je viens de recevoir une réduc de 20% chez Sephora 🙂 )

    • lalutotale
      17 juin 2013 22 h 42 min

      oui je suis en plein test du Sèche-vite et pour l’instant mon appréciation globale est plutôt positive ( même si je constate qu’il protège un peu moins bien le vernis que le Mavadry, mais je chipote )

      • rosebonbon10
        18 juin 2013 23 h 55 min

        Oups j’ai pas ton message en entier 😕

  • la-vie-en-lucie
    17 juin 2013 20 h 02 min

    Bien sympa cette revue ! J’utilise également le mavadry, j’en suis très satisfaite mais j’avoue que le coup de l’étiquette, c’est vraiment relou !

    • lalutotale
      17 juin 2013 22 h 40 min

      aaaah enfin d’autres utilisatrices mécontentes de l’étiquette ! On devrait lancer une pétition et l’envoyer à Mavala 😀

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.