( La Célibataire – C. ADAMS ) Le billet… Oh my God !

celibataireOn ne le répètera jamais assez : les pouffes sont extraordinaires !

La perte de mon swap envoyé par Brooke en fin d’année engendra le plus gros tourbillon de solidarité que le Pouffyland ait connu. Tous les jours pendant plus d’une semaine, je découvrais dans ma boîte à lettres un paquet, envoyé par une pouffe ( ou un pouffon ) solidaire qui avait décidé de me gâter et de me consoler de l’absence de pouffyswap officiel.

Parmi les moults présents reçus, Téquichérie se focalisa sur la lecture et particulièrement sur la littérature pour poulettes ( Chicklit en anglais ). J’ai reçu un gros paquet estampillé Fnac qui recelait quatre trésors : trois chicklit et un bitlick.
Comme je suis actuellement en pleine boulimie de bouquins, j’en ai déjà lu 3 ( oui oui ) et les ai dévorés en des temps record.

Celui que j’ai lu en premier, c’est LA CELIBATAIRE. Comme je suis casée depuis un moment , ce n’est pas tellement le titre qui m’a attirée mais plutôt l’illustration de la première de couverture : aux éditions Poche , on y voit une femme très élégante entourée de mioches et d’un ado mal fagoté.

Après l’avoir entièrement lu, il s’avère que cette lecture s’ avérait trèèèès prometteuse quant aux autres choix de bouquins de Téquichérie ( Note : c’est vérifié après la lecture des deux autres ^^ ) et Carrie Adams peut prétendre aisément détrôner la romancière Isabel Wolff dans mon coeur de pouffette !

En bref , la Chicklit est un genre qui ne prend pas la tête, le style de roman qu’on lit vraiment par pur plaisir sans risque de sursauter dans son plumard au moindre bruit suspect dans l’appart. Dans le cas de LA CELIBATAIRE , j’ai carrément bouleversé mes habitudes : ce roman fut tellement addictif qu’au lieu de parcourir les journaux pendant ma pause-repas au boulot, je sortais mon roman de mon sac à main. Je l’ai trimballé partout : en voiture, dans ma baignoire, au taf, dans mon lit, dans le lit de Musclor ( à l’époque nous n’habitions pas encore ensemble ), dans les salles d’attente…Je peinais à le refermer tant j’étais happée par l’histoire !
Ce roman m’a tellement transportée que j’ai boulotté le second roman de Carrie Adams SECONDES NOCES qui narre la suite de LA CELIBATAIRE.

célib

Le premier truc qu’on remarque lorsqu’on voit ce roman, c’est son épaisseur. Rares sont les romans de chicklit à compter autant de pages : 600 dans le cas de LA CELIBATAIRE, je sens que ça va m’éviter pas mal de frustration ! ( rencontrée par exemple avec le roman SHOE ADDICTS qui doit en compter la moitié à peine )

J’adoooore les gros romans de chicklit puisque la difficulté de lecture est tellement moindre que même une blonde au QI d’huître peut prétendre se le cogner en 15 jours.
Comme je suis une pouffe hypra-intelligente, quelques jours me suffisent pour engloutir des centaines de pages. Et avec LA CELIBATAIRE je n’ai ressenti aucune frustration.

célib-4
Le gros point noir de ce roman puisque oui il y en a unc’est l’éditeur . Et il a joué son gros boulet. Si vous deviez absolument éviter quelque chose avec ce roman, c’est de lire sa 4ème de couverture.
Or c’est souvent ce qu’on fait à la libraire, ou alors on lit le synopsis sur un site de vente en ligne. Franchement : abstenez-vous.
Grave erreur.
L’éditeur révèle un évènement capital qui n’arrive qu’en fin de roman et si vous lisez le synopsis, vous risquez de lire les 400 premières pages en vous demandant si l’éditeur n’avait pas fumé un gros tarpé avant de rédiger sa 4ème de couv’ puisque l’évènement en question ne se produit pas. Et du coup quand il arrive, il n’y a absolument aucun effet de surprise.

Je ne parlerai même pas de la traduction lamentable du titre original THE GODMOTHER soit La Marraine en français qui reste bien plus approprié en regard de l’histoire que le titre choisi..Et vous allez comprendre pourquoi en lisant mon synopsis à moi.

——————————————————–

Mon synopsis à moi

L’essentiel de l’histoire se trouve ailleurs que dans l’évènement balancé par l‘éditeur, et il tient en peu de lignes :
Tessa King est célibataire et revient d’une année sabbatique en Asie. Elle n’a pas d’enfants et se trouve plutôt pas mal toute seule dans son petit appartement au bord de la Tamise.
Mais voilà elle est plus que trentenaire, et les questions existentielles fusent dans sa p’tite tête de pouffette, surtout lorsqu’elle assiste aux vies de ses amis qui regorgent de marmaille. Elle est d’ailleurs la marraine attitrée de quatre bambins pondus par ses amis, et ceux-ci mènent des existences assez différentes.
Il y a d’abord Fran, son amie mariée qui a la particularité d’avoir un ado en pleine rebellion et un passé entâché par quelques évènements immoraux…
Et puis il y a Billie, élevant seule sa fille Cora souffrant de problèmes de santé, dont le père parti ailleurs n’a strictement rien à péter…
Et puis il y a Helen , son amie anciennement déjantée et pétée de thunes qui s’est mariée avec un fieffé trou du cul et a accouché de deux jumeaux qui lui pompent ( et c’est rien de le dire ) tout son temps…
Et puis il y a Claudia qui malgré multiples tentatives, n’arrive toujours pas à enfanter malgré leur motivation sans bornes avec son mari..

Et puis il y a Ben. Ben le meilleur ami de toujours, avec qui on peut parler d’ acte manqué puisque Tessa et lui ont toujours été comme les deux doigts de la main. Qu’il s’agisse des frasques de jeunes adultes et leurs répercussions plus ou moins glorieuses ( genre se tenir les cheveux lors de vomis alcoolisés ) ou des avis partagés sur telle ou telle personne, des vacances passées ensemble, etc…Leur lien est très fort. Pour parachever le tableau, Ben s’est marié avec une nana sublime que Tessa adore….

célib-3
On découvre donc 600 pages de la vie de Tessa, qui malgré sa carence personnelle en mouflets, endosse pas mal de responsabilités de marraine. Narré à la première personne du singulier dans un style drôleincisif et dynamiquele récit est un petit bijou de simplicité et d’humour qui se lit d’une seule traite. Il se passe toujours quelque chose, il n’y a quasiment aucun temps mort. Jamais je n’avais été autant projetée dans un bouquin au point que terminer un paragraphe sans lire la suite relevait de la torture mentale !
Bien loin de la déprime qu’avait entraîné ma dernière lecture de Marian Keyes ( REPONDS SI TU M’ENTENDS ), LA CELIBATAIRE est un petit trésorun concentré de vivacité et de bonne humeur, capable de vous mettre en train pour une journée entière.

Les personnages sont tous attachants, même avec les pires défauts. Les suspenses divers et variés, d’importances parfois relatives, ponctuent agréablement le récit. En tout cas j’avais un peu peur dès les premières pages de m’embrouiller complètement la cervelle avec les dizaines de prénoms d’amis. Mais passée une centaine de pages, on a tellement bien assimilé les infos qu’on croirait presque qu’ils sont devenus nos propres potes.

De plus l’héroïne Tessa King n’est pas la pouffe lambda d’un roman de chicklit : elle ne roule pas sur l’or, elle ne passe pas son temps en chasse, elle ne peut pas prétendre à sa carte aux Alcooliques Anonymes. Tout est dans la nuance ! Il est fort appréciable de pouvoir s’identifier quasi-totalement à un personnage principal, il n’en devient que plus attachant ( même si moi , chuis la marraine de personne, bouhouhou ! )

célib-6
avec le front boutonneux qui brille !

Après ma très bonne surprise avec l’auteure Isabel Wolff, je découvre aujourd’hui une autre écrivaine qui mérite vraiment son succès : Carrie Adams.

Dans cet opus de 600 pages, on découvre une célibataire attachante et drôle, qui vit entourée de lardons qui ne sont pas les siens, mais c’est tout comme.

Une écriture fluide et un style simple sont au service d’un roman très agréable à lire et complètement addictif dont on attend qu’une seule chose une fois la lecture bouclée : la suiiiiite !
Pour 7,50 €uros au format Poche , vous auriez tord de vous priver de ce roman dévoré très rapidement.

J’en profite pour remercier toutes les pouffettes en général d’avoir pensé à moi et en particulier Téquichérie pour m’avoir abreuvée de bouquins tous plus géniaux les uns que les autres !

Satisfaction : 9,5 / 10

Dis, on partage ?

0 Commentaires

  • ensemble literie
    6 mai 2013 11 h 33 min

    J’ai lu ce livre et j’ai lu il n’ya pas longtemps et j’aime voyager.

  • lalutotale
    2 mai 2013 22 h 30 min

    c’est clair que ça fait un bail qu’elle n’a rien écrit !

  • tequiladrenaline
    2 mai 2013 18 h 09 min

    Je suis vraiment contente qu’il t’ai plu parce que ça avait été un vrai coup de coeur pour moi aussi et j’avais d’ailleurs pris un plaisir fou à le relire l’été dernier. Secondes Noces est bien aussi mais m’a moins émue. Ce qui me fait penser que ce serait bien qu’elle en sorte un autre la Carrie !

  • lalutotale
    1 mai 2013 22 h 43 min

    bonne soirée miss ! <3

  • Helena
    1 mai 2013 20 h 19 min

    Bonsoir!
    tu me fais decouvrir un joli livre interessant!
    bisous ma belle!
    Et bonne soiree!

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.