Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur
Aujourd’hui on va parler un peu d’une marque qui a beaucoup fait parler d’elle lors de sa sortie inaugurale : Belle A Croquer et en particulier du premier produit que j’ai testé : le granité de framboise .

Cette marque cosméto des laboratoires JuvaSanté est exclusivement distribuée en grandes surfaces . Personnellement je ne l’ai jamais vue ailleurs que dans les rayons de mon Leclerc .

Elle se veut «gourmande» et a pour devise «on peut résister à tout, sauf à la tentation» ( devise qui fut un prétexte tout trouvé pendant ma période «feu aux fesses» ).

Pour l’instant Belle A Croquer ne commercialise qu’une dizaine de produits dont les noms pourraient me rendre boulimique de cosmétos. Jugez plutôt.

Parmi les « secrets immuables de Belle à Croquer » qui somme toute reste un blabla commercial et marketing, je ne retiens que la non-utilisation du phenoxyethanol , des PEG et des parabens .
Je suis totalement fan du concept de produits gourmands !

Convaincue de longue date par LUSH , la marque britannique qui vend ses savons comme chez le fromager, je ne peux que glapir des papilles devant des mots comme concombre, framboise ou encore kiwi ( même si avalé, celui-ci me refile un oedème de Quincke ). Je vous ai d’ailleurs déjà causé du masque à la guimauve.

Ensuite je suis fan de la présentation des produits Belle à Croquer : même si c’est toujours chiant de patouiller dedans, surtout quand on a une manucure parfaite, je trouve ces petits pots de 50mL trop mignons.
Transparents avec leur bouchon noir à vis, ils sont plutôt sympas à exposer dans sa salle de bains. Surtout qu’ on voit bien la matière dedans et qu’elle donne envie de s’en enduire la face immédiatement !

Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur

On pourrait s’attendre à ce que cette marque vendue en grandes surfaces soit plutôt bon marché. En fait il est difficile de savoir où elle se place sur le marché concurrentiel.

Il faut compter une dizaine d’euros pour chaque produit, ce qui n’en fait pas la moins chère mais elle reste bien moins onéreuse que les produits vendus en parfumerie. Et si la qualité est là, pourquoi s’en priver?
Sachez que les magasins Leclerc font parfois des opérations spéciales comme la fois où j’ai dégoté mon masque à la guimauve pour 50% moins cher !

Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur

Concernant ce granité à la framboise, ce fut ma première expérience de la marque. Il m’a été généreusement offert lors d’un swap sur le blog de Psychosexy.
Ma swappeuse m’avait bien cernée puisque j’avais envie de tester cette marque qui venait tout juste de naître à l’époque, et dont toute la blogosphère ne disait que du bien !

Ces bons échos étaient-ils justifiés ?

 Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur
On dévisse le couvercle noir ( ouais sinon on démarre mal hein ) puis on vient piocher une grosse noix de produit. Armez-vous de patience : en lieu et place de granité, on se retrouve avec une texture gélifiée , rose et plutôt hétérogène. C’est assez compliqué à choper, surtout quand on a les ongles longs. Ensuite on étale la noix en faisant de petits mouvements circulaires sur toute la tronche en évitant le contour des yeux. Puis on laisse macérer reposer pendant quelques minutes et enfin on rince à grande eau.

Ce qu’on remarque immédiatement quand on se tartine la goule, outre la difficulté à ne pas faire tomber la moitié de la jelly dans le lavabo, c’est l’odeur du granité. Personnellement je l’adore : elle me fait penser au gâteau sablé à la confiture de framboises que ma défunte Maman adorait nous préparer. Ca sent fort, c’est sûr. Ca sniffe la framboise, pas de doute. Ca ne plaira pas à tout le monde, c’est certain. Je dois bien avouer être folle du côté fruité et acidulé de ce gommage. C’est un vrai plaisir de sentir cette odeur gourmande, d’où mon habitude de m’en tartiner les dessous de naseaux. Malheureusement l’odeur vire un peu pendant le quart d’heure de pose et je finis par ne plus sentir que le côté chimique de ce granité…

Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur

un petit doigt?

Un point important : pensez à ne pas faire de grands mouvements avec votre figure pendant la pose. Genre se taper un fou rire. Ou faire «non» de la tête trop fort. Pourquoi? Parce que des morceaux de gommage iront gicler sur vos murs. La texture hétérogène rend vraiment le produit assez imprévisible. Je vous aurais prévenu… ( pour la petite histoire, je me suis préparée une salade un soir où j’avais la tronche emplâtrée et quand je suis passée à table, je suis tombée sur un morceau de salade qui n’avait pas le même goût que d’habitude…Et en voyant le petit morceau rose orangé bloblotter sur ma feuille, j’ai compris tout de suite )
Là où j’ai eu de gros problèmes, c’est sur la réaction de ma peau.
La première fois, j’ai même cru à une allergie ( ouais je suis une bêcasse, je ne fais JAMAIS de test….trop confiante comme nana, ça me jouera des tours ! ) tellement ça me piquait et chauffait la couenne !!
Mais comme je suis un peu maso, je suis allée jusqu’au bout et ai patienté un bon quart d’heure en serrant très fort les fesses : j’avais vraiment peur de transformer mon joli minois en grosse tomate bouffie. Je suis donc passée à l’étape du rinçage. Ici pas de problème, malgré sa texture gélifiée, le granité s’élimine facilement sans dépenser l’équivalent de la consommation annuelle d’eau d’un pays africain.
En général, je procède ensuite à l’application du masque douceur à la guimauve , histoire de calmer un peu la peau malmenée par le gommage.

Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur

Ce que je n’arrive pas à comprendre, bordel de Dieu, c’est POURQUOI parfois ce granité me chauffe la trogne , et pourquoi parfois tout va bien !!!
J’ai testé plusieurs applications : sur peau sèche puis sur peau humide, puisqu’il est recommandé de procéder ainsi pour les peaux sensibles. Ben non, je n’ai jamais trouvé de lien de cause à effet.

En gros, c’est la loterie à chaque fois : quand j’attrape mon petit pot, je fais un signe de croix et une prière pour ne pas m’ébouillanter la face. Une fois sur deux, ça fonctionne. Et l’autre fois, ben je supporte en silence.

Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur

Difficile de juger des résultats de ce granité. Rien de probant en tout cas.

Les acides de fruits filent un bon coup de pep’s au teint, c’est indéniable. Mais les acides de fruits normalement aident à renforcer l’action «peeling» d’un produit. Peut-être pour ça que ça pique la couenne.

En tout cas, la peau est vraiment plus colorée après avoir rincée ( tu m’étonnes ) et un peu plus douce une fois séchée.

Ce qui est certain, c’est que malheureusement cette belle odeur de framboise ne reste pas sur la peau . Et ce qui est encore plus sûr, c’est que ma peau, pourtant pourrie avec ses endroits gras et luisants, ses pores dilatés et ses zones sèches, réclame A BOIRE !

Boudiou, je crois que c’est un crime épidermique grave de ne PAS hydrater sa peau après le passage de ce granité ! Elle boit TOUT alors que d’habitude je dois faire gaffe de ne pas sortir une trop grosse noisette de crème hydratante ( spéciale peau mixte ) car j’ai du mal à la faire pénétrer. Là, la peau n’a pas besoin d’aide : la crème hydratante est absorbée presque sans utiliser ses doigts.

Concernant la recrudescence ou non de boutons, je n’ai pas remarqué de changement visible, ni en mieux ni en mal. Il faut juste bien penser à hydrater sa peau après ce gommage car elle se chargera de vous montrer qu’elle n’aime pas être agressée…en produisant plus de sébum !

Belle Croquer granité framboise masque fraîcheur

Malgré un concept carrément aguicheur pour les pouffes gourmandes qui aiment prendre soin d’elles , ce petit pot de 50mL me laisse assez perplexe .J’adore son odeur fruitée et acidulée de framboises confites qui font remonter des souvenirs olfactifs assez particuliers dans mon esprit . J’aime aussi patouiller dans cette texture gélifiée rose , même si c’est pas pratique avec des ongles , et même si des morceaux de gommage peuvent se retrouver dans mon assiette ou dans mon lavabo .

Ce qui me rend dubitative , ce sont les sensations très désagréables voire assez terrifiantes qui se produisent une fois sur deux à la surface de ma peau . J’ai l’impression qu’on la cuit de l’intérieur , façon brioche soufflée . Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une allergie ( sinon ça arriverait tout le temps ) et quand l’application se déroule sans de tels heurts , elle en devient agréable . Mais je ne peux que déconseiller ce granité aux peaux très réactives et/ou sensibles sauf si vous aimez jouer à la loterie : une chance sur deux j’vous dis !

Pour une dizaine d’euros , je ne pense pas racheter ce granité même si j’ai aimé son côté gourmand . J’aurais aimé qu’il ait plus d’effets bénéfiques visibles sur ma peau : certes il illumine mon teint , mais c’est bien tout ce que je lui trouve . Et comme j’utilise minimum 2 fois plus de crème hydratante que d’habitude après l’avoir utilisé , je ne sais pas si je suis gagnante ^-^

Pour conclure , je vous conseille de tester ce granité si vraiment il vous fait de l’oeil et que vous avez une couenne à toute épreuve . Si vous avez un peu les jetons , pourquoi ne pas demander au service commercial de Belle à Croquer de vous en expédier un échantillon? Apparemment la marque est vraiment proche des consommateurs et est à l’écoute des critiques . On ne peut qu’apprécier ce genre d’esprit serviable ! Un bon point pour cette nouvelle marque qui tente de percer sur un marché plutôt ouvert , à mi-chemin entre les produits inabordables et les bouses à prix ridicule.

Satisfaction : 5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mon visagebelle à croquer,fraîcheur,framboise,gélifié,gommage,granité,masque,review
Aujourd’hui on va parler un peu d’une marque qui a beaucoup fait parler d’elle lors de sa sortie inaugurale : Belle A Croquer et en particulier du premier produit que j'ai testé : le granité de framboise . Cette marque cosméto des laboratoires JuvaSanté est exclusivement distribuée en grandes surfaces . Personnellement je ne l’ai jamais vue ailleurs...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •