( Stazunis ) Un petit Strip à Las Vegas !

Je profite de mon temps de glande libre pour faire un bilan des pays que j’ai pu visiter et les Etats-Unis en font parti. En 2009,  j’avais profité d’un voyage de quinze jours à San Francisco pour me faire frissonner à Alcatraz , pour me bourrer le bide de Cheesecakes, pour m’émerveiller devant les beautés naturelles des séquoïas géants de Muir Woods et pour me sentir ridiculeusement petite devant les cascades magiques du Yosemite Park.

Or le très très très gros avantage des USA, c’est que les déplacements intérieurs sont facilités par des tarifs carrément sympas sur les vols intérieurs des compagnies aériennes. C’est ainsi que pour la modique somme de 120 euros par personne , mes amis et moi avions décidé de séjourner 4 jours et 3 nuits à Las Vegas ( vol aller-retour compris hiii ! ) dans un hôtel archi-connu pour son architecture atypique : le bâtiment en pointe là, celui qu’on voit dans tout film ricain dont l’action se déroule dans la ville la plus exubérante de tous les Etats-Unis : l’hôtel Stratosphère.
Celui-ci se situe à l’une des extrémités du Strip, ce qui tombe quand même vachement bien puisque c’est le sujet de mon avis. Je vais donc vous livrer toutes les ficelles du Stripmouhahaha ! ) pour jouir comme il se doit de ce lieu absolument délirant !
LV1

Le Strip, ce n’est pas le nom d’une boîte glauque où vous glisserez des dollars dans les slibards d’américains bodybuildés ;
Le Strip, ce n’est pas la patrie originelle d’un bon vieux jeu de cartes vicelard où le prétexte du poker sert à effeuiller ses participants.
Le Strip n’est autre que le boulevard principal de Las Vegascelui que vous avez forcément déjà vu soit de vos propres yeux soit à travers les caméras d’un réalisateur de cinéma. Celui qui brille et clignote de partout. Celui dont le sol fut foulé par de prestigieux visiteurs comme Georges, Brad, Matt ou encore un bébé géant en salopette rouge qui défonçait tout sur son passage parce que son Papa était un scientifique qui s’amusait à rétrécir ou agrandir ses propres mouflets.

En somme , le Strip est à Vegas ce que les Champs-Elysées sont à Paris : un in-con-tour-nable !
Comme les hôtels prestigieux sont à 99% situés sur ce boulevard et pour peu que vous ayez la chance de séjourner dans l’un d’eux, vous serez o-bli-gés de l’emprunter.
D’ailleurs le Las Vegas Strip n’est en réalité qu’une portion du Las Vegas Boulevard puisqu’il ne mesure QUE 6,7 kilomètres.
L’avenue des Champs-Elysées passerait presque pour une ruelle avec ses ridicules 1,9 kilomètre.
On est à Vegas, tout y est grand, tout y est clinquant, tout y est démesuré y compris les distances…

LV0

Comme sur les Champs, inutile de jouer les feignasses et préférer prendre un taxi car on voit tout d’un coup certes mais bien trop furtivement pour apprécier pleinement sa ballade.

Car pour l’aimer, il faut avant tout kiffer ou du moins supporter l’exubérance et la profusion de luxe : les plus grands et prestigieux hôtels du Monde entier sont regroupés sur le Strip.

Vous en connaissez forcément quelques-uns ne serait-ce que de nom grâce à des films à grand public comme Very Bad Trip , Las Vegas 21 ou encore la série des Ocean’s : le Caesar’s Palace ( non César n’a jamais vécu dedans ), le Paris ( avec sa reproduction miniature de la Tour Eiffel ) , le Bellagio, leMGM Grand , le Mirage , le Circus Circus .. Et si la vision d’images cinématographiques vous en met déjà plein les yeux, attendez donc de fouler le Strip pour de vrai…vous allez en tomber à la renverse !

Le Bellagio et son show fontaines
Le Bellagio et son show fontaines

Si vous avez reconnu certains des noms d’hôtel que je viens de citer, vous risquez de vous gratter le neurone en disant « beeeeh moi je connaissais mais je croyais que c’était des casinos». Et vous n’auriez pas tord : chaque hôtel à Las Vegas possède ses propres salles de jeux en accès totalement libre. Que vous soyez client de l’établissement ou non, chacun peut librement claquer ses dollars et tenter de décrocher un substantiel jackpot ^^
Mais surtout l’avantage de cette «libre-circulation» c’est la climatisation . Parce que marcher sur le Strip c’est vachement sympa mais la journée, c’est un FOUR.
Las Vegas est situé en plein désert et se cogne des températures à faire suer un troupeau de chameaux. Donc soit on accepte de payer 1 dollar sa petite bouteille d’eau glacée à un autochtone se trimballant avec une glacière, soit on entre régulièrement se donner un coup de frais dans les enceintes des établissements.
De notre côté nous avons mixé les deux options : d’une part parce qu’en plein cagnard on donnerait n’importe quoi pour picoler, et d’autre part parce que nous voulions pénétrer le plus d’hôtels emblématiques possibles ^^ Jouer quelques pièces dans un bandit-manchot du Bellagio, c’est quand même tout un symbole et il faut l’avouer, c’est trop la classe !
Mon ami Wiki me signale que le Strip possède un réseau de trams et de monorails. Personnellement je n’en ai pas vu la couleur mais par contre, j’ai pu tester l’ endurance de mes gambettes ainsi que les lignes de bus. Enfin LA ligne de bus, celle qui fait des allers-retours incessants entre les hôtelsStratosphere ( extrémité nord du Strip ) et le Mandalay Bay ( extrémité sud ). Et autant je sais que je suis une bonne marcheuse, autant je n’ai jamais rechigné à débourser les 3$ de ticket de bus quand j’étais juchée sur des talons de 10 cm pour aller en boîte de nuit :p D’ailleurs le prix du ticket de bus journalier est fort intéressant : 7$ pour aller et venir comme on le souhaite sur les 6,7 km de boulevard , ça reste relativement correct .

LV4
Vue sur le Strip depuis la passerelle du Bellagio

Pour les piétons, la ballade reste tout de même agréable : en mettant la chaleur trèèèès étouffante de côté, on peut apprécier la largeur des trottoirs absolument parfaite en regard de l’affluence permanente sur le Strip. A contrario, les passages cloutés sont souvent séparés de 500 mètres entre eux et n’espérez même pas traverser la route à l’arrache comme le font souvent les touristes à Paris : les conducteurs américains sont très respectueux des feux tricolores et des passages piétons mais beaucoup moins quand un imprudent se risque à traverser en dehors des clous..Donc on prend son mal en patience et on marche ( ou trottine légèrement selon l’état ) jusqu’au prochain passage protégé ou à la prochaine passerelle proposant une vue magnifique sur tout le boulevard. Ne manquez surtout pas la passerelle aérienne qui s’étire entre le Bellagio et le Paris, vous allez vous régaler. Par ailleurs les personnes à mobilité réduite ne sont pas oubliées ( elles le sont rarement aux Etats-Unis , rapport à une proportion grandissante d’obèses qui ne peuvent se déplacer qu’en fauteuil ) puisque des ascenseurs sont à disposition pour accéder à ce panorama citadin.

LV7
Le Caesar’s Palace

On m’a déjà demandé «le Strip de jour, ça doit faire bizarre naon?».

Effectivement, ça ne produit pas autant son effet que les milliards de spots de couleurs, de néons et de boules à facettes brillant dans la nuit. On découvre une autre facette du Boulevard, mais qui reste fort appréciable pour les pouffettes du Monde entier : le SHOPPING.
Car à l’époque où j’y suis allée et le taux de change euro-dollar étant carrément à mon avantage, j’aime autant vous dire que les touristes européens avaient tout le loisir de se payer des trucs luxueux dans des boutiques d’hôtels prestigieux. Pour ma part je suis restée relativement sage en achetant seulement une paire de sandales à paillettes, un short à paillettes, deux ou trois hauts, une mini-robe et des dizaines de porte-clés en forme de jeton de poker. Les chaussures j’étais obligée : à force de marcher, je me cognais des ampoules du tonnerre de Dieu avec mes vieilles tongs. Bref quand on fait du shopping, on ne voit que très peu la lumière du jour ^^

D’ailleurs ce n’est absolument pas une légende : à Las Vegas vous perdrez TOUTE notion du Temps.
Les hôtels ont la clim’ à donf, les casinos n’ont aucune fenêtre et les horloges se font très rares. Je me suis surprise à jouer parfois sur des machines à sous jusqu’à 5 heures du matin avant de partir en discothèque, rentrer à l’hôtel en n’ayant pas sommeil pour finalement revenir devant les machines à sous 🙂 Au final je n’ai pas fermé l’oeil pendant 4 jours consécutifs et j’ai perdu 200$ soit à l’époque 120€, ce qui reste vraiment raisonnable quand on voit les acharnés du bandit manchot…

LV8

Cette notion du Temps qui passe complètement perdue, vous la ressentirez aussi sur le Strip : il y a beaucoup moins de monde sur les trottoirs d’une part parce qu’il y fait très chaud et que la moitié des touristes est encore en train de jouer avec leurs uniques amies : leurs deux énormes valoches bleues sous les yeux ^^
Pour les amateurs, sachez enfin qu’il existe plusieurs énormes parcours de golf sur le Strip qui appartiennent ….aux hôtels ! Comme c’est étonnant hein.

L’un de mes plus beaux souvenirs restera notre dîner au restaurant français Mon ami Gabi qui siège au rez-de-chaussée de l’hôtel Paris , avec une terrasse donnant sur le Strip. Pendant que nous dégustions huîtres, escargots et moules, nous avons pu admirer le show des fontaines mythiques du Bellagio situé juste en face. Magique. Ahurissant. Absolument grandiose !
La cerise sur le gâteau, c’est de voir de ses propres yeux la kitchissime Little White Chapel . Oui oui elle existe vraiment ! Si vous rêvez de vous marier à Las Vegas, faîtes donc comme Ross & Rachel ( les fans de Friends me comprendront ^^ ) et profitez de votre escapade pour vous passer la corde au cou en moins de deux ! L’ établissement est tout rose, avec un mini-clocher et vraiment un air kitchou à souhait, les pouffes apprécieront 🙂
LV5

Si l’ Avenue la plus belle du Monde reste de l’avis de tous celle des Champs-Elyséesle plus beau boulevard qu’il m’ait été donné de voir est bien le Las Vegas Strip !

On peut évidemment déplorer le manque total de culture assigné à ce lieumais on ne peut pas rester indifférent devant les merveilles que le capitalisme américain a fait naître : des hôtels impressionnants , des casinos grouillant qui distribuent des jackpots aux plus chanceux , des shows grandioses , des établissements et architectures mythiques et emblématiques feront de votre ballade sur le Strip un moment inoubliableCa dégueule de luxe, ça pue le pognon à plein nez , mais ça mérite vraiment qu’on voit toute cette décadence de ses propres yeux…

N’oubliez pas de prévoir crème solaire ( sans déconner, en une heure seulement on se tape des coups de soleil d’enfer et on n’a même pas nos yeux pour pleurer tellement on est tout asséché ) , brumisateursbouteilles d’eau et bonnes chaussures de marche pour résister au climat ambiant et aux 6,7 kilomètres que comptent ce boulevard .

Las Vegas mérite le titre de « ville qui ne dort jamais » bien plus que tout autre endroitet le Strip en particulier en est la parfaite illustration !
LV11
PS : la compagnie aérienne XL Airways propose depuis peu des vols Paris – Las Vegas sans escales . Avis aux amateurs ^^

 

Dis, on partage ?

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.