Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

Vous me savez plutôt déconneuse, mais il y a des sujets qui ne me font pas franchement marrer. Je pourrais passer pour cette blogueuse un peu niaise qui dit que le cancer c’est pas beau, Octobre Rose c’est trop bien, mais l’histoire et le rapport aux cancers féminins pour moi sont bien plus profonds et tarabiscotés. Je ne cherche pas à décrédibiliser les blogueuses qui ne l’ont pas vécu de près, le cancer. Simplement à dire que quand on est touché(e) de près par ce fléau, on se sent peut-être un poil plus « légitime » pour en parler. C’est un tort. Car on peut être touchée et émue par cette cause sans avoir abrité un crabe en son sein… si j’ose dire.

Pour ma part, c’est un sujet très difficile à aborder. Certes je vis plus sereinement depuis une longue psychothérapie qui a succédé au décès précoce de ma maman. Mais le chemin est long, très long, pour sortir un peu la tête de l’eau et casser cette carapace qu’on s’était forgé face à la maladie du siècle.

Alors je vais balancer les choses clairement, comme ça vous ne vous ferez pas de fausses idées. Je n’ai jamais eu de cancer, c’est ma mère qui a été touchée. Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez déjà tout ça. Y compris qu’elle est tombée malade lorsque j’avais 13 ans et qu’on lui donnait 2 ans à vivre. Qu’elle a en fait supporté les chimiothérapies, les protocoles expérimentaux en chambre stérile et les opérations chirurgicales pendant 13 ans. Treize fucking années, treize années à la fois détestées et chéries. Treize années où elle s’est battue, où je l’ai soutenue, où j’ai pu profiter de sa présence comme jamais. Elle s’est éteinte paisiblement dans la nuit du 11 au 12 décembre 2010. Elle avait 50 ans.

A cause de ce cancer ovarien maternel, j’ai douté de ma féminité. Au point de me faire poser des prothèses mammaires et de vivre avec cette phrase qu’un spécialiste m’avait balancé du haut de mes 17 printemps : « Vous avez une chance sur deux de développer le même cancer…Une chance sur deux pour que la probabilité que vous ayez des mômes soit égale à zéro ».

Aujourd’hui, je suis maman de LaLutine, treize mois au compteur. Le soleil de ma vie. Un bonheur à l’état pur. Ce bonheur que j’aurais aimé partager avec sa grand-mère maternelle…J’y pense parfois, et je vois des expressions sur le visage de LaLutine que je crois reconnaître 💜

Vous pensez bien que la campagne Octobre Rose me touche au plus profond des ovaires entrailles. Aussi quand GARANCE PARIS m’a proposé une opération parallèle pour soutenir la lutte contre le cancer du sein et la promotion du dépistage, je n’ai pas hésité un millième de quart de seconde.

Même si pour ça, je devais exposer mon corps transformé suite à ma grossesse. Ce corps encore marqué, que je ne reconnais plus vraiment. Mais ranafoute : j’ai la chance de ne pas abriter de crabe dans mes seins, dans mon utérus, dans mes ovaires ou dans mon bide. J’ai la chance de ne pas subir les traitements épuisants, les spécialistes parfois inhumains, et la douleur…cette putain de douleur.

Me voilà donc. En maillot de bain. Mais c’est comme si vous me voyiez toute nue tant l’effort est colossal pour moi.

C’est juste moi, avec mes bourrelets, mon double menton, mon bide de la taille du Texas et mes cuisses vergeturées. Une blogueuse en version brute, finalement.

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

Je m’expose aux critiques acerbes sur mon physique, je le sais. Mais la cause m’est tellement importante que j’ai décidé d’en avoir rien à secouer.

Ce maillot de bain est un peu particulier et n’est pas choisi par hasard.

En effet GARANCE PARIS est la seule marque de lingerie créée par une femme qui s’est rétablie d’un cancer du sein pour les femmes qui se battent ou se sont battues contre lui. Cécile Pasquinelli Vu-Hong explique très bien pourquoi l’idée de lancer sa propre marque de lingerie et maillots de bain lui est venue ( juste ici ) , il est inutile que je paraphrase.

D’aucun pourrait trouver dégueulasse de faire du fric sur cette maladie. Pour l’avoir vécue indirectement avec ma maman puis avec ma mamie paternelle ( qui a souffert d’un cancer du sein et subi une mastectomie ), je peux vous garantir que cette marque aurait existé à l’époque, elles en auraient pleuré d’émotion… Qui a vécu un cancer de près ou de loin sait à quel point la féminité est touchée par les turpitudes ( et le mot est faible ) causées par les traitements : perte des cheveux ( malgré les casques réfrigérants ), des cils, amaigrissement parfois spectaculaire et donc une disparition des rondeurs féminines.

Et justement, moi des rondeurs j’en ai à revendre. Tout plein partout . Et j’ai des prothèses, ce qui me permet de pouvoir parler encore mieux de la lingerie GARANCE.

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

J’ai été séduite par un maillot de bain plutôt simple mais diablement classe qui allonge ma silhouette un brin gonflée 😁 Il s’agit du modèle Olivia Triangle. Mais je peux vous certifier que j’ai passé trois plombes à choisir quelle pièce investirait mon tiroir à lingerie, tant le choix est grand et les modèles sublimes. J’ai lorgné trèèès longtemps sur les jolies nuisettes mais elles n’étaient plus disponibles dans ma taille au moment de commander #snirf.

J’ai ensuite lorgné sur tout le rayon lingerie , puis je suis allée fouiner du côté des maillots 2 pièces. J’ai baissé les yeux sur ma brioche ventrale. Et je suis partie fouiller du côté des maillots 1 pièce 😆 ( vous ai-je déjà avoué que je rêve d’assumer cette silhouette comme le ferait Tête De Thon, la sublime blogueuse – qui ne blogue plusrevieeeeens ! )

 

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

GARANCE est donc spécialisé en lingerie et maillots post-opératoires. Pour les femmes ayant subi une mastectomie, c’est juste génial : chaque soutif, chaque haut de maillot, chaque maillot 1 pièce possède des poches internes pour glisser les prothèses mammaires. Et ô joie : de la lingerie post-opératoire ultra-féminine, ENFIN ! 🙌

Bien sûr, je n’ai pour ma part pas subi de mastectomie et mes prothèses sont internes et placées sous mes muscles pectoraux. Mais je peux du coup juger du maintien de ma poitrine. Le verdict ? Je crois que mes lolos n’ont jamais été aussi soutenus, sans pour autant avoir le sentiment qu’un parpaing me comprime la cage thoracique 😅

Chaque matière utilisée dans la lingerie GARANCE est choisie avec soin comme la microfibre ultra respirante ou la dentelle italienne. Tout est fait pour sublimer.

Dans le cas des maillots, ils sont à la fois galbants et ultra confortables. Je trouve le soutien vraiment exemplaire, alors qu’il n’y a ni baleine ni armature !

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

Ce sourire que vous voyez tatoué sur ma bouche, je ne l’aurais pas cru réalisable avant ce projet. Moi, poser en maillot devant un objectif ? Lolilol, plutôt passer dix mammographies consécutives que de subir ça. ( Toutes celles qui en ont passé une – ET C’EST COULE – savent )

J’étais aussi à l’aise qu’une grosse souris au milieu d’un troupeau de chats.

Et puis j’ai réalisé que face à moi, ce n’était pas des prédateurs qui voulaient me croquer. J’ai réalisé que mon seul adversaire, c’était moi. D’ailleurs le regard bienveillant de la douce Céline me l’a confirmé. Dans cette démarche, point de complexes qui tiennent. Il valait mieux rire et sauter de joie plutôt que de chercher à poser comme ces mannequins que je ne serais jamais.

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

Alors on a bien rigolé. On a oublié le temps d’une séance photo qu’ 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.

Par contre on a bien gardé en tête que ce mois d’Octobre Rose était (déjà!)  le 23ème consécutif depuis que l’association Le Cancer Du Sein, parlons-en ! avait mis en place cette campagne d’information et de prévention. A destination de toutes les femmes, de tous âges et tous horizons.

Mon regard pendant ce shooting trahit parfois un mélange de bienveillance et de tristesse. Ca m’a vraiment sauté aux yeux en découvrant le joli travail de Céline. Maintenant vous savez pourquoi…

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

Et puis la joie de vivre reprend le dessus et mes bourrelets volement gaiement dans le vent  :

Garance Paris Octobre Rose cancer sein lingerie maillot mastectomie post-opératoire

Finalement ce billet n’existe pas seulement pour vous faire connaître une marque de lingerie post-opératoire pas comme les autres. Cet article, je le dédie à toutes ces femmes qui se battent, qui luttent et ne baissent pas les bras, pour vaincre cette cochonnerie de maladie. Je les admire, si vous saviez…Et si un jour, vous voulez injecter un peu de soleil plutôt que de la morphine dans la vie de celles qui ont subi une mastectomie,  j’espère que vous penserez à la lingerie GARANCE qui leur rendra une féminité qu’elles pensent – à tort – avoir perdue.

Symboliquement, j’ai choisi de publier cet article le jour de la Sainte Céline puisque c’est le doux prénom que porte ma photographe chouchou, mais aussi celui que portait ma douce maman qui se sera battue jusqu’au bout.

Article sponsorisé – la totalité de ma commission a été versée à l’association Le cancer du sein, parlons-en ! Céline a également travaillé bénévolement. Merci à elle  💗

 

LalutotaleMa vie de mamanablation,beachwear,cancer,féminité,Garance,lingerie,maillot,mammaires,mastectomie,octobre rose,Paris,post-opératoire,prothèses,seins
Vous me savez plutôt déconneuse, mais il y a des sujets qui ne me font pas franchement marrer. Je pourrais passer pour cette blogueuse un peu niaise qui dit que le cancer c'est pas beau, Octobre Rose c'est trop bien, mais l'histoire et le rapport aux cancers féminins pour moi sont...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone