crime - 6Cet été, j’ai vécu une véritable boulimie de lecture. Dans mon petit studio meublé, il fallait – justement -meubler les longues soirées en solitaire et vu la quantité d’inepties télévisuelles qu’on nous a servi, je me suis rapidement tournée vers un autre média : la littérature.

Mais je n’avais pas envie de me prendre le chou avec des intrigues policières, des romans fantastiques ou des recueils de nouvelles. J’avais envie de CHICKLIT, cette littérature sans prétention pour femmes ayant le besoin de se détendre du bulbe tout en bronzant dans son transat.

Jennifer Weiner fait partie de mes écrivains préférés dans le domaine de la chicklit : c’est bien simple, j’ai lu tous ses romans ! Voici sa bibliographie en quelques mots :

  • A Propos D’Amour : un roman que j’ai acheté la semaine dernière et dévoré en 4 jours. Je vous en parle très prochainement !
  • Alors, heureuse ?  Lu et je ne m’en rappelle plus ^^ Certainement l’objet d’un prochain billet.
  • Chaussure à son pied : Un roman que j’ai a-do-ré ! Il est à l’origine du film In Her Shoes avec Toni Collette et Cameron Diaz.
  • Envies de fraises : Je suis actuellement en train de le re-re-relire 🙂
  • La fille de sa mère : dont vous pouvez lire ma review ICI.
  • Des amies de toujours : encore un autre que j’ai chroniqué juste LA.

Aujourd’hui, j’ai décidé de toucher quelque mots de CRIME ET COUCHES-CULOTTES que j’ai dévoré en 3 après-midi de lectures intensives au bord de la piscine ^^ et que j’avais déniché d’occasion chez Gibert Jeune, lors d’une virée avec ma morue pour enrichir nos stocks de chicklit.

crime - 1

 

Sa première de couv’ rouge pétaradante, vous ne pourrez pas la louper dans les rayons ! Comme d’habitude, plutôt que de recopier bêtement le synopsis officiel présent en quatrième de couverture, je préfère le photographier :

crime - 2

 

 

Et comme d’ habitude, je ne peux résister à l’envie de fournir MA version de l’histoire en quelques phrases :

Kate débarque avec ses 2 marmots et son mari avocat dans une petite ville de banlieue. Ce qu’elle y découvre la stupéfait : toutes les mamans du quartier sont des femmes irréprochables, qui nourrissent exclusivement leurs lardons d’ aliments bio, se maquillent même pour aller chercher les enfants à l’école, tiennent des maisons impeccables et semblent vivre uniquement pour le bonheur de leurs maris et rejetons respectifs.

Kate, débordée par son rôle de maman avec un mari toujours absent, c’est plutôt queue de cheval à l’arrache et gros sweat en polaire pour sortir. Autant dire qu’elle se sent un peu à la masse. Et puis elle s’ennuie dans cette ville trop proprette, avec ses habitants trop impeccables au comportement irréprochable.

Le jour où une voisine l’invite à déjeuner, elle est heureuse et se sent enfin acceptée par la communauté ! Sauf qu’elle n’imaginait pas tomber sur son hôtesse , morte, par terre, avec un couteau planté dans le dos. ENFIN il se passe quelque chose dans son bled !

La police mène ses recherches mais piétine rapidement . De son côté,  Kate décide de mener l’enquête en plus de gérer ses gosses et son mari. Va-t-elle mettre la main sur l’assassin ?

crime - 5

 

Le roman est composé de 41 chapitres étalés sur 441 pages, autant dire que les chapitres sont courts et qu’il est facile d’interrompre sa lecture sans perdre le fil 🙂

J’ai adoré ce livre pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le récit est formulé à la première personne du singulier : c’est Kate qui raconte l’histoire. Ce type de récit permet de s’immiscer dans les pensées du personnage principal sans effort, et ici c’est parfaitement réussi ! On ressent bien le malaise de Kate dans cet environnement qui n’est pas le sien, parmi ses voisines qui n’ont pas les mêmes us et coutumes qu’elle….Et on en vient au deuxième point que j’ai aimé : l’humour ! En effet, les pensées de Kate prêtent à sourire mais quand on y ajoute la présence de Janie, sa meilleure amie super dévergondée qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense sans détours, ça nous donne un roman vraiment savoureux !

De plus, j’ai aimé qu’une intrigue « policière » vienne s’introduire ( oh oui s’introduire ) dans un roman de chicklit. Le suspense est vraiment présent et jusqu’au bout ,on se demande qui a bien pu tuer la voisine… Le dénouement n’apparaît qu’une vingtaine de page avant la fin du livre, dans un final assez prenant…

Les rebondissements étant nombreux, on dévore ce roman sans s’en apercevoir ! Il était compliqué pour moi de refermer le bouquin tant j’étais happée par l’histoire mais en 3 jours seulement, j’ai pu assouvir ma curiosité et découvrir qui était l’assassin …

crime - 4

 

 

Pour conclure, je vous recommande chaudement CRIME ET COUCHE-CULOTTES si :

  • vous êtes fan de chicklit et avez envie de découvrir l’histoire d’une jeune maman plongée dans une banlieue chic qui recèle bien des secrets. Suspense au rendez-vous !
  • vous ne connaissez pas la chicklit mais souhaitez tenter l’aventure avec un bon roman du genre écrit par une romancière de talent.
  • vous kiffez quand un bouquin ne nécessite pas d’avoir obtenu 19/20 au bac de philo ou de sortir le dictionnaire à chaque mot compliqué.
  • vous aimez sourire ( voire rire ) en bouquinant.

Pour ma part je suis toujours autant fan des romans de Jennifer Weiner et vous encourage vivement à découvrir CRIME ET COUCHES-CULOTTES, parfaite représentation de ce qu’est la chicklit !

Satisfaction : 9 / 10

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleLecturesavis,chicklit,Crime et couches-culottes,critique,Jennifer,littéraire,littérature,livre,poulettes,review,roman,Weiner
Cet été, j'ai vécu une véritable boulimie de lecture. Dans mon petit studio meublé, il fallait - justement -meubler les longues soirées en solitaire et vu la quantité d'inepties télévisuelles qu'on nous a servi, je me suis rapidement tournée vers un autre média : la littérature. Mais je n'avais pas...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone