Montagne Jeunesse masque argile anti-imperfection aloe vera saule
Depuis que je vis avec Musclor, j’essaye de vider la salle de bains de tous les trucs et machins accumulés au fil des mois pour éviter qu’il me pète une pile.

Malheureusement je suis faible.
Depuis que j’ai découvert via certaines pouffes l’existence de masques monodoses commercialisés chez CLAIRE’S, et qu’en plus pas de bol pour Musclor, il y a justement un magasin à cinq minutes en voiture de l’appart’, j’écoule des trucs certes, mais pour en ajouter de nouveaux à la place.

J’ai profité de ma confection d’un swap pour acheter des masques pour ma swappée, et évidemment j’en ai pris quelques-uns pour ma pomme. Pas les mêmes. Parce qu’envoyer des trucs anti-boutons ou anti peau-pourrie à une nana qu’on ne connaît pas, c’est malpoli. Du coup je lui ai envoyé les masques respectueux : ceux pour raviver l’éclat de la peau, la retendre et tout le tintouin.
Personnellement je me suis tournée vers les trucs pour peau pourrie.

En fait plus je parcours les blogs beauté, plus je trouve ma peau merdique.
Si les bloggeuses affichent des teints zéro défaut, veloutés, clairs et dénués de tout intrus comédoniques, je ne peux pas en dire autant pour ma pomme.
Ma peau a tendance à briller si je n’utilise pas quotidiennement mon nettoyant facial de L’OCCITANE , et surtout on peut déterminer avec certitude la date de mes ragnagnas rien qu’en voyant ma tronche.
Enfin mes pores ont tendance à devenir quasi invisibles mais malheureusement mon fond de teint ne parvient pas à dissimuler toutes les catastrophes épidermiques.

Et pourtant je m’astreins à une routine quotidienne et une autre hebdomadaire. Parmi les manies survenant une fois par semaine , je ne passe JAMAIS à côté d’un masque à l’argile . Blanche ( peaux sensibles ) ou verte ( peaux pourries ), je teste pas mal de marques et je varie d’une semaine sur l’autre.

Le masque Pure Empreinte de LANCÔME étant en cours d’agonie pré-mortuaire, et celui à l’argile verte de JUVAFLORINE  étant génial mais par soucis d’économie, je me suis dit que pour 3 euros les 2 masques chez Montagne Jeunesse , je pouvais bien me permettre de tester autre chose. A moi toute seule, je suis un exemple de surconsommation, je sais.

Montagne Jeunesse masque argile anti-imperfection aloe vera saule

Bref, je ne vais pas vous tartiner 3 pages de trucs inutiles.
Sachez simplement que Montagne Jeunesse, contrairement à ce que son nom laisse penser, est une marque britannique qui ne teste pas sur les bêtes et s’intéresse de près à la protection de l’environnement.
Seulement pas de bol, sur le site officiel de la marque, les p’tites françaises ne peuvent pas se faire livrer. Ne reste donc qu’à crapahuter jusqu’au magasin CLAIRE’S le plus proche, au milieu des bijoux bling bling et des brols Hello Kitty, pour espérer obtenir son sésame. En plus la promotion à 3 euros les deux masques n’est plus d’actualité à l’heure où je vous parle, puisqu’hier je me suis approvisionnée en vue d’un futur swap et que j’ai payé 3,90€ pour mes deux sachets. Dammit .

Notre sachet donc. Plus coloré tu meurs. On tape pas vraiment dans la discrétion. J’aime parfois délaisser les marques «luxueuses» aux packagings trop sérieux pour des trucs plus pouffys ( voire puérils, selon le point de vue ).
Là c’est vert vif, on pourrait donc croire que le masque est à l’argile verte. Mais que nenni, vous l’allez voir tout à l’heure.
Avec mon sachet et mes ciseaux en main, j’ai bien essayé de décrypter les minuscules écritures au dos du sachet monodose.
Ah ça le prix on le voit bien ! Mais punaise pour espérer biter le mode d’emploi ou déchiffrer la compo , sortez vos loupes. J’ai lâché l’affaire puisqu’après tout, les masques à l’argile n’ont plus vraiment de secrets pour ma peau pourrie et moi. Il s’agit donc d’un masque anti-imperfections, comme il est écrit en gros sur la face du sachet. Et même si j’y ai mis de la bonne volonté, je n’avais pas prévu d’ajouter des nénuphars ou de grosses fleurs sur mes yeux pour ressembler à la nénette qui nous vend le produit.

Montagne Jeunesse masque argile anti-imperfection aloe vera saule

Donc je découpe un angle, et je sors la mélasse en appuyant sur le plastique.
J’en extirpe assez facilement une pâte beige, bien loin de la teinte tartinée sur la tronche de la pouffe en photo. Mais le sachet disait bien que l’aspect du masque n’était pas une constante chez Montagne Jeunesse. Donc j’en déduis que le masque n’est PAS à l’argile verte.

Mais l’argile beige, je connais pas moi. La blanche, la rose et la verte oui. Du coup je mate la composition sur le site officiel, et là je trouve de «l’argile méditerranéenne». Ouaip. Ca me dit pas de quelle couleur elle est, mais soit.
J’apprends par la même occasion qu’ il n’y a pas de parabens dans la composition, ni de gluten ou de dérivés de noix. Personnellement j’ai une petite allergie aux arachides mais je compte pas bâfrer mon masque, donc ça m’importe peu.
Je m’étale donc la pâte beige , luisante , coulante mais pas trop liquide sur ma face d’ado boutonneuse. L’opération se déroule assez aisément, même si grâce à mon adresse légendaire, des morceaux m’échappent des doigts et finissent lamentablement leur destinée au fond de mon lavabo. Je suis sûre que mes spots leur ont fait peur. Les lâches.

Montagne Jeunesse masque argile anti-imperfection aloe vera saule

En trente secondes c’est torché. J’obtiens une couche ni trop fine, ni trop épaisse et bien lisse.
Détrompez-vous, ce n’est pas blanc mais plutôt teinté d’un léger brun comme si j’avais saupoudré un peu de café dans de l’argile blanche. Le truc cool, c’est que je n’ai pas eu besoin d’utiliser tout le sachet de masque et que j’en ai une quantité telle qu’un deuxième masque avec autant de matière est largement faisable.

D’ailleurs les photos datent du deuxième masque, et vous voyez bien que j’ai tout recouvert sans encombre. Il suffit de mettre un bout de scotch sur l’entaille faite dans le sachet, et roule ma poule, on peut le garder dix jours sans craindre que le masque ne sèche à l’intérieur.
Il s’agit donc d’un sachet monodose qui servira deux fois. Sympa, mon masque me revient donc à 75 centimes d’euros, en temps de crise c’est toujours ça de pris ( oui même la Pouffe doit désormais faire attention à ses dépenses , c’est le début de la fin moijdis )

Montagne Jeunesse masque argile anti-imperfection aloe vera saule

Que redoute-t-on immédiatement après l’application d’un masque sur sa poire?

Eh bien comme d’habitude, que le postier sonne chez toi pour te livrer ton colis que t’attends depuis des jours ( donc tu es obligée d’ouvrir la porte ) ou qu’un pompier ou un éboueur vienne te refourguer son calendrier à petits chatons que seule ta grand-mère trouve joli.
Moi j’ai trouvé la parade et je prends pu de risques : je me tartouille la face le dimanche. Comme ça, il n’y a que Musclor qui a le plaisir de se foutre de moi. L’astuce suprême, le secret beauté ultime. Ne me remerciez pas.

Sans rire le deuxième truc que je redoute toujours avec les masques, c’est leur odeur. Je sais qu’il faut souffrir pour être belle depuis mon test de La Guerre des Boutons de LUSH : j’avais alors enduré les effluves immondes d’ail pendant près de vingt minutes. Entendons-nous bien : j’adore l’ail, mais seulement dans mon assiette. Y’a juste des odeurs que je ne supporte pas de renifler plus de trois minutes. Donc imaginez quand c’est tartiné sur la tronche, c’est le cauchemar de toute pouffe sensible des naseaux. Heureusement avec ce masque Montagne Jeunesse , je ne retrouve pas l’odeur un peu vaseuse que j’ai pu connaître avec l’argile verte : ici elle est plutôt agréable sans doute grâce à l’aloe vera et la saule.
C’est plutôt léger et frais, agréable quoi. C’est pas transcendant non plus comme l’orgasme oflactif que peut ( apparemment ) procurer le masque à la guimauve de Kenzoki ( si vous avez un échantillon , je rêêêêve de le tester ! ).
Les dix minutes du temps de pose, je les passe à effectuer des tâches aussi glamour que l’arrachage des poils de jambes ou le récurage du lavabo qui s’est pris les giclées de tout à l’heure, si vous avez bien suivi.
Le masque se rigidifie, c’est le moment que je préfère. Je suis une grosse masochiste en ce qui concerne les soins visage. Pour moi, plus ça fait mal, plus c’est efficace ! C’est pourquoi j’adore les masques qui figent mais surtout les peels-off qu’on retire comme une seconde peau, nous laissant voir les éventuels points noirs enfoncés dans la texture rigide. Miam.
Mais ce masque-là, une fois sec , se retire de la façon la plus classique qui soit : la tête sous l’eau .
Comme je ne repasse pas sous la douche après mon masque ( puisqu’en général j’ai profité de ma douche avant pour me nettoyer la tronche ), je fais ça au-dessus du lavabo.
Et comme pour tous les masques à l’argile, j’en chie pour rinçer.

Montagne Jeunesse masque argile anti-imperfection aloe vera saule

La texture redevient molle, voire «plastique» et c’est une vraie galère à amalgamer avec l’eau. J’en avais ma claque de dépenser l’équivalent de la consommation mensuelle d’eau potable de la Somalie pour retirer mes masques à l’argile, et là j’ai eu la brillante idée de déballer, ENFIN , le cadeau de ma morue basque : les coussinets nettoyants de The Body Shop.
C’est comme un petit gant sauf que c’est plus doux, qu’on peut pas mettre sa main dedans ni son doigt, que c’est juste un carré vachement pratique et que, ô joie, il ne se tâche pas ( vous verriez la gueule de ma serviette Kanebo après avoir retiré mon masque home-made à la rose musquée, vous comprendriez mon enthousiasme avec ces petits carrés TBS ! ). Avec cette petite astuce, je ne dépense que très peu d’eau, juste de quoi essorer mon carré TBS à chaque passage sur la tronche.

Après le retrait du masque, je passe un petit coton imbibé d’eau micellaire puis je tartouille de crème hydratante sans attendre que ça tiraille.

Car la première fois, ça m’avait tirée un peu. J’ai l’habitude car ma peau, en plus d’être pourrie, est sensible. Et ce n’est pas rare de subir un petit inconfort avec les masques à l’argile. Mais sitôt la crème hydratante appliquée, la sensation disparaît et laisse la place à une peau vachement nette.

C’est visible : les pores sont resserrés et ma peau est carrément lisse . Mon teint semble plus «frais» aussi, comme si j’avais passé la matinée dehors en plein froid, sans le côté goutte au nez et joues roses.
Mais ce que j’adore, c’est que ma peau est d’une douceur incomparable alors que j’ai encore certains boutons sous-cutanés. Là j’ai l’impression de caresser des joues de bébé sans sentir les spots. Le rêve.

J’ai ensuite remarqué que ma peau brillait moins dans les heures qui suivaient l’application du masque.
Malheureusement cet effet ne dure pas, mais je ne lui en demandais pas tant. Mon masque à l’argile hebdomadaire, c’est juste le passage obligé pour absorber un excès de sébum qui viendrait obstruer encore plus mes pores. Je ne lui demande pas en plus de dompter la matité sur le long terme, je ne suis pas ingrate à ce point-là. Et de toute façon, mon nettoyant au riz rouge l’Occitane se charge très bien de faire ça tout seul ^-^

CONCLUSION : On va pas en faire une Montagne

Pour un second essai chez Montagne Jeunesse j’avoue avoir été surprise : je m’attendais à une horreur niveau odeur et compo et à une efficacité moindre vu le prix tout petit. A contrario et à force de lire les bloggeuses , je m’attendais à une véritable révélation , un masque à l’argile tellement trop bien qu’il me ferait délaisser toutes les autres marques dans le domaine.Finalement mon appréciation tape au milieu : ce masque n’a rien d’exceptionnel mais rien de repoussant non plus.
J’ai adoré son format carrément pratique quand on part en voyage pour éviter de se trimballer un gros tube d’argile, et plutôt sympa puisque la quantité de masque permet de se tartiner deux fois la tronche, copieusement et entièrement.

Son prix paraît petit mais quand on réfléchit bien , c’est ultra-cher : mon tube d’argile verte Juvaflorine de 300 grammes coûte 4,70€ , alors que le masqueMontagne Jeunesse en coûte 1,50€ pour 20 grammes. Si vous faîtes une bête règle de trois, vous verrez que s’il était commercialisé en version 300 grammes comme le Juvaflorine, il coûterait…22,50€ ! Ouch. Pas si bon marché que ça finalement hein? Mais bon je crache pas dans la soupe : ce format reste hyper pratique pour le voyage ou quand tu passes un weekend loin de tout, y compris du facteur rigolard, et que tu as envie de chouchouter ta peau.
Car finalement ma couenne a apprécié ce traitement de faveur : l’argile beige est facile à étaler , sèche très bien , se retire aussi facilement que les autres ( c’est-à-dire difficilement si on n’utilise que de l’eau ). De plus elle sent très bon et ses effets sur la peau sont bien visibles : pores resserrés ,peau lissée et teint ragaillardi , brillance domptée .

Mais comme tous les masques à l’argile , ses effets ne durent pas plus de quelques heures , et ce n’est qu’en renouvelant ce genre de douceurs argileuses une fois par semaine pour les peaux pourries comme les miennes , et en utilisant aussi des gommages et peelings appropriés qu’on espérera voir une nette amélioration.
Ma peau est moins pourrie certes, mais y’a encore du boulot.
Je m’en vais de ce pas continuer à écrémer le bordel de la salle de bains. Et bien sûr restez connectés, je vous tiens au courant.

Satisfaction : 7,5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mon visagealoe vera,anti-imperfections,argile,avis,critique,masque,masque à l'argile,montagne jeunesse,peaux mixtes,review,revue,saule,soin,visage
Depuis que je vis avec Musclor, j’essaye de vider la salle de bains de tous les trucs et machins accumulés au fil des mois pour éviter qu’il me pète une pile. Malheureusement je suis faible. Depuis que j’ai découvert via certaines pouffes l’existence de masques monodoses commercialisés chez CLAIRE'S, et qu’en plus...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone