brosse - 1S’il y a bien un truc un seul sur lequel je suis intransigeante , c’est les chicots.
Que l’on soit une pouffe, un ado boutonneux, une trentenaire épanouie ou un jeune éphèbe charmant, si les dents sont noires, cariées ou présentent fièrement un bout de carotte datant du déjeuner, c’est pour moi un manque d’hygiène évident. Bwerk.
Mes dents présentent un alignement tout relatif ( euphémisme )mais mes finances actuelles m’empêchent de m’attaquer aux grands travaux. Par contre j’ai été éduquée très tôt par mes parents sur l’hygiène dentaire : comme il était souvent impossible de se brosser les quenottes le midi, je redoublais d’effort matins et soirs, m’astreignant aux sempiternelles deux minutes de récurage d’émail. Grâce à ces gestes évidents, je me suis épargnée le plaisir d’avoir la moindre carie, même avec mes dents super écartées ! Y a pas de secret hein.
L’adolescence fut beaucoup plus chaotique puisque l’énergie post-soirée étant proche du zéro absolu, j’allais me pieuter sans me soucier de l’état de mes dents. Puis vinrent le café et la clope, de véritables fléaux pour qui aime les sourires Colgate plus blancs que blancs. Et surtout mes gencives devinrent beaucoup plus sensibles et il n’était pas rare que je déclenche de petites hémorragies à la base des canines suite à des brossages de violence normale.

Devant ces gencives rougies sensibilisées et mon dentiste ( corps de métier que j’évite soigneusement de côtoyer depuis visionnage trop précoce du film «Le Dentiste» à l’âge de 9 ans ) me demandant à chaque visite si j’utilisais une brosse à dents manuelle ou électrique, je me suis interrogée sur cette dernière. En effet après chaque brossage manuel si consciencieux soit-ilj’ai toujours cette sensation étrange de chicots pas nets alors que je me sens légère de la bouche ( et pas « légèrement de la bouche » ) après chaque détartrage chez le dentiste..

brosse - 6

Ne sachant trop quoi me demander comme cadeau de Noël il y a 2 ans, PtiFrangin finit malgré tout par me demander une brosse à dents électrique. Et c’est surprise devant les tarifs fort raisonnables des produits que j’ai décidé quelques semaines plus tard d’en acquérir une pour ma pomme à moi. Mais la gamme du dessus tant qu’à faire, mouhahaha ! J’ai donc choisi l’Oral-B PC7000, objet de cet article. A mon grand damje n’ai trouvé aucune brosse à dents électrique de pouffe ( donc rose ) mais j’ai malgré tout porté mon choix sur celle-ci pour plusieurs raisons :

  • LaLu est RADINE : j’ai à l’époque profité d’une réduction de 20€ en renvoyant mon ticket chez Braun 🙂 La brosse à dents m’a donc coûté 55 euros de mémoire avec 3 brossettes incluses. De plus le prix des brossettes n’ayant rien de rédhibitoire comparé à l’achat d’une brosse classique tous les 3 mois, je n’ai pas hésité bien longtemps. Pour exemple les miennes ( les Precision Clean, les plus classiques que vous voyez en photo ) me coûtent 15 €uros les 4, soit quinze malheureux biftons pour une année entière de bouche propre. La marque commercialise sporadiquement des packs de 8 à 10 brossettes pour un prix encore plus intéressant, moi je dis banco.
  • LaLu n’a PAS DE TEMPS A PERDRE : à l’époque de la brosse manuelle, il pouvait m’arriver de radiner sur le temps de récurage ou au contraire de m’endormir l’instrument dans la bouche. Mon temps de brossage variait ainsi d’une à cinq minutes, sans que je m’en rende spécialement compte. Ma super Oral-B PC7000 propose un minuteur sonore ( Timer en anglais ) yeepee !
  • LaLu aime L’ORDRE : la seule et unique raison du refus de l’achat d’un hydrojet, c’est que ça bouffe une place du tonnerre sur l’étagère de salle de bains. C’est gros et moche. Moi je voulais un truc petit rikiki, capable de tenir dans un espace réduit sans que les visiteurs de ma salle de bains bloque sur l’engin pendant des plombes. Mon Oral-B possède une base de rechargement toute petite qui passerait quasiment inaperçue tant sa taille est minime… s’il n’y avait pas le fil électrique d’alimentation.
  • LaLu veut que CA DECAPE…MAIS PAS TROP : les dentistes recommandent une vitesse minimum de 20000 pulsations par minutes pour que la plaque dentaire soit effectivement éliminée. Or mon PC7000 était l’un des seuls proposant un compromis prix/performance vraiment satisfaisant avec une vitesse de 40 000 pulsations et 8800 mouvements oscillatoires et rotatifs par minute ! A titre de comparasion, les entrées de gamme ( comme celle offerte à mon frère ,gniark ! ) ne dépassent pas les 10.000 pulsations par minute.
  • LaLu aime VARIER LA VITESSE ( oh oui ) : quand j’ai vu que le nombre de pulsations offertes par cette brosse était le double de celui recommandé par les dentistes, j’ai quand même eu les miquettes de trop m’astiquer les gencives et d’inventer un remake de Massacre à la Brosse Ponçeuse. J’ai donc glapi de joie quand j’ai vu sur le carton que ma PC7000 était pourvue de 2 vitesses, ce que je supputais être parfait pour m’acclimater à cette nouvelle méthode de brossage, pour que mes attributs roses et gonflés ne deviennent pas saignants et ratatinés. Une vitesse rapidel’autre plus lente. Exactement le même traitement que pour mes poils de jambes.

    brosse - 5

Et si je vous écris un article aujourd’hui, c’est surtout pour vous dire que j’ignore encore comment je faisais pour supporter mes chicots avant la découverte de mes poils électriques !

Il y a une preuve ABSOLUMENT INCONTESTABLE de son efficacité : lors de ma dernière visite chez l’arracheur de dents et sachant que la précédente remontait à presque 2 ans ( gasp ! hihihi), celui-ci n’a pas trouvé le moindre intérêt à procéder au détartrage de mes chicots, arguant que ceux-ci ne présentaient pas la moindre trace de tartre ou de plaque dentaire, hiiiiii ! J’étais trop fière de moi et de mon hygiène mais ce blanc succès, je le dois sans aucun doute à ma PC7000.

après quelques semaines d'utilisation, la brossette est comme neuve

après quelques semaines d’utilisation, la brossette est comme neuve

Même si elle est relativement longue à recharger via son socle, je dois avouer que je m’en tamponne puisque je prends soin de la reposer après chaque utilisation sur sa base. Quand je suis à la maison.

En utilisation nomade, je suis encore plus emballée car bien que légèrement plus longue qu’une brosse à dents classique ( mais la pouffe les aime bien longues ), elle ne prend quasiment pas de place dans mon vanity et le fil enroulé comme il faut autour du socle de rechargement prend à peine plus de place qu’une paire de chaussettes.

Côté autonomie, c’est le panard : avec 45 minutes d’auto-suffisance, je peux me récurer les chicots 22 fois, donc l’assurance de me pavaner avec des dents bien nettes pendant 11 jours consécutifs. De toute façon, j’arrive à repérer les signes de faiblesse de la batterie au bruit : un brin plus laborieux que d’ordinaire, je sais que mes dents vont être parfaitement nettoyées certes, mais certainement pas avec 40000 pulsations par minute dans la tronche.

Alors je rebranche le socle, place la brosse sur son emplacement et la loupiotte bleue, du plus bel effet soi dit en passant, se met à clignoter, signe que l’engin est en cours de charge. Dès que la LED reste bleu fixe, soit deux bonnes heures plus tard, la brosse est chargée un max et c’est reparti pour onze jours d’autonomie.

l'unique bouton

l’unique bouton

Au tout début, j’ai eu de sérieux doutes sur mes capacités auditives : je ne suis pas sourde comme un pot mais vache de vache, je n’ai jamais entendu les signaux sonores du Timer ! Par contre la brosse émet , par tranches de 30 secondesde petits saccadements dans sa rotation parfaitement perceptibles dans la bouche . Et vu que ma PC7000 est relativement bruyante, finalement c’est peut-être bien ça que Braun appelle «signal sonore». Moi je m’attendais à un petit BIP cinglant, mais j’ai plutôt droit au GROUM GROUM GROUM vrombissant.
Car si cet outil a un inconvénient majeurc’est de rendre un brossage de dents aussi discret qu’une tonte de gazon.
Si votre Etre cher dort dans la pièce jouxtant la salle de bains, il risque de vous haïr vraiment très fort.
Franchement je n’ai pas mesuré le nombre de décibels mais sachez que venant d’un instrument aussi petit, le son émis pendant sa mise en marche est assez impressionnant. L’utilisateur s’y habitue bien, les gens partageant son espace de vie beaucoup moins. C’est pourquoi nous étions à l’époque 3 utilisateurs de brosses à dents électriques à la maison, soit un pourcentage de 100% d’utilisateurs bruyants capables de rendre la monnaie de sa pièce à l’indélicat s’étant lavé les chicots à 3 heures du matin. Gniark gniark.

démontage facile

démontage facile

Pour l’anecdote … poilante , sachez qu’après un bouclage de valise réussi mais la mise en marche sournoise de cette PC7000 au fond de la valoche induisant donc un bruit vibratoire assez éloquent , Musclora cru qu’il ne me satisfaisait pas assez au lit …! )

En effet pour démarrer la rotation de la brosse, il suffit d’appuyer sur un bouton mou. Un bouton mou n’est pas un bouton rigide qui ressort, il est donc moins facile de l’activer inopinément. Toutefois la moindre pression sur ce bouton enclenche le brossage, d’où des bruits suspects émanant d’une valise lorsqu’un crayon à yeux ou un flacon de vernis vient appuyer dessus.
D’ailleurs cet unique bouton, s’il est pressé une fois, active le brossage normal tandis qu’une deuxième pression en cours de brossage enclenche sa seconde vitesse, plus lente, qui permet un massage des gencives et un polissage des dents en douceur.
Personnellement, je suis une grosse sauvage donc je ne me sers strictement jamais de cette vitesse lente. Et si vous n’avez pas la patience d’attendre les 2 minutes règlementaires, vous pouvez appuyer une troisième fois sur le bouton mou, la brosse s’ éteint illico.
L’utilisation est donc bête comme chouune fois de plus j’ai acquis un objet accessible à toute personne dotée d’un QI de moule.

mes chicots pas alignés après un brossage "classique"

mes chicots pas alignés après un brossage « classique »

La première semaine d’utilisation, je dois avouer que mes gencives n’étaient pas préparées à un tel traitement de choc. J’ai donc utilisé la brosse avec parcimonie, deux fois par jour et sur la vitesse la plus lente pour les habituer à ce nouveau traitement de faveur. Grand bien m’en a pris : après quelques jours de chauffe, les gencives ne montraient plus aucun signe de faiblesse ( =saignements ) mais mes dents quant à elles, affichaient déjà un gain de blancheur perceptible à l’oeil nu et surtout après chaque brossage, j’avais déjà cette sensation de bouche propre.

Par la suite, il s’avéra que quelque soit le dentifrice utiliséles dents paraissent bien plus blanches que d’ordinaire et surtout j’ai abandonné le rituel du «bordel, je viens de me laver les dents et y’a encore un grain de couscous là tssss ! M’en vais te déloger ça à coups de cure-dents ! ».
Force est de constater qu’aujourd’hui, avec ma brosse à dents électrique et ses 40000 pulsations par minutes, je viens à bout de tout intrus alimentaire fiché entre mes crocs .

après brossage avec ma Braun !

après brossage avec ma Braun !

Enfin le meilleur dans tout ça, c’est qu’ aucune pouffe ne risque de ruiner sa manucure ou de se crâmer le neurone en changeant de brossette : il suffit de tirer fermement sur la tête de brossage, de retirer la petite bague de couleur ( servant à identifier les propriétaires des brosses, un détail utile quand on est plusieurs sur le même engin ) et éventuellement de la changer, puis de mettre la brosse toute neuve avec sa petite bague en appuyant tout aussi fermement. Voilà côté maintenance, c’est torché ! Si ce n’est qu’ il faudra rincer à l’eau claire l’ensemble du dispositif de temps en temps, car le calcaire contenu dans l’eau laisse de belles traces blanches sur le manche qui font un peu crado ( phrase à ne pas sortir de son contexte ^^ ).

Même si aujourd’hui, j’avoue ne plus pouvoir me passer de mes quelques centimètres bleu poilus et vibrants ^^ j’étais parfois contrainte de repasser par le brossage manuel lorsque je dormais chez la mère de Musclor. Et je sentais vraiment la différence : avec mon Oral-B PC7000j’arbore une bouche fraîchedes dents blanches débarrassées de la plaque dentaire et des bouts de salade vicieux. Avec un brossage manuel, ce n’est pas que ma bouche est dégueu mais la sensation de propreté est beaucoup moins évidente.

Au final je ne peux que vous encourager à opter pour une brosse à dents électrique et en particulier pour la PC7000 : malgré un temps de chargement relativement long et un bruit qui continue d’effrayer mon lapin nain depuis près de 4 ansles 40000 pulsations par minute et 8800 rotations de la brosse permettent un réel décapage quotidien des dents.
Son efficacité est exemplaire vu qu’elle n’est pas agressive avec mes gencives sensibles et propose même 2 vitesses différentes de brossage pour les bouches les plus délicates . De plus , je ne ressens pas le besoin de changer de brossette tous les 3 mois comme préconisé , car par un phénomène inexpliquéje n’arrive pas à les user jusqu’au dernier poil contrairement à Ptifrangin ( les photos parlent d’elles-même ! ) Au final cette brosse à dents est donc très économique puisque les brossettes ne coûtent pas un bras et ne nécessitent pas d’être changées tous les quatre matins.
Pour une cinquantaine d’eurosj’ai donc gagné en blancheur quelque soit la pâte à dents utilisée !
Mais surtout je peux sourire sans craindre un rictus de dégoût de la part de mes interlocuteurs suite à déballage de déjeuner coincé entre les chicots.
Je suis ravie, mon dentiste aussi même si je n’ai plus besoin de lui pour mes détartrages annuels. Mais vous qui me lisez, vous risquez de me détester puisque ma géniale Oral-B PC7000 ne semble plus être commercialiséeau profit de sa copine la Triumph4000 qui propose exactement les mêmes performances pour un tarif doublé ! PAF dans les dents !

Ouh que je suis vilaine , gniark gniark !
J’espère au moins vous avoir convaincu de vous pencher sur les congénères de ma brosse à dents et comme j’essaye d’être moins méchante, je vous donne le lien direct de la page Braun sur leur gamme complète d’instruments poilus  . Ma gentillesse me perdra, je sais.

 

Satisfaction : 9,5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéavis,braun,brosse à dents,chicots,dents,détartrage,électrique,nettoyage,oral B,PC7000,poils,review,vibrations
S’il y a bien un truc un seul sur lequel je suis intransigeante , c’est les chicots. Que l’on soit une pouffe, un ado boutonneux, une trentenaire épanouie ou un jeune éphèbe charmant, si les dents sont noires, cariées ou présentent fièrement un bout de carotte datant du déjeuner, c’est pour moi...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •