( Diadermine ) Histoire de fesses


Ante-scriptum : si pour toi cher Lecteur, j’incarne le fantasme absolu, je te déconseille fortement la lecture de ce nouveau billet qui ne prône de toute évidence ni le glamour, ni la sexytude. Toutefois, on pourra peut-être trouver un peu de charme dans le pétrissage intensif de fesses. A voir.

Oyé mesdames, mesdemoiselles et pourquoi pas messieurs, l’été approche.
L’été, avec son interminable ballet de rasoirs et épilateurs, de crèmes solaires, d’hydratants pour gambettes asséchées et de shampooings dégraisseurs de tifs. Mais également des mesures préventives comme les cures Oenobiol pour ne pas adopter la teinte dite du « homard bouilli », les régimes miracles qui vous feront perdre 10kg en un mois mais en reprendre 15 le mois suivant, mais aussi le tartinage de fesses auquel un bon nombre de femmes s’adonne pour dissimuler au mieux sa pire ennemie : la cellulite.

J’ai toujours été attirée par ces pubs alléchantes où des nanas bronzées et luisantes s’épilent alors qu’elles n’ont déjà pas le moindre poil, ou se tartinent allègrement le postérieur de crèmes concentrées en caféine alors qu’elles n’ont pas un seul petit capiton qui montrerait sa bosse sous-cutanée disgrâcieuse. Mais refusant totalement de verser le moindre €uro à une crème non testée par un organisme impartial, je ne faisais que fantasmer sur des cuisses galbées et des fesses musclées bien rebondies.

Je ne ferais pas un énième blabla sur la cellulite : les femmes qui en ont savent parfaitement ce que c’est, et pour toutes celles qui n’en verraient pas venir : je vous hais.

Pour ma part, je n’ai pas besoin de pincer un gros bout de gras pour constater qu’elle est bien là : je vois déjà à l’œil nu les désastres de la rétention d’eau et de la mauvaise circulation ( et des orgies de bouffe). Des vallées, des collines et des sillons se sont déjà formés sur ma peau que je rêve lisse et tendue… Mon remède : faire du sport, manger plus équilibré et les résultats seront là..

diadermine
Mais, un évènement vint bousculer mes idées reçues sur ce genre de crèmes amincissantes : la sortie d’un numéro du 60 Millions de Consommateurs .  Ni une ni deux, je déboursai les 4.20€ nécessaires à la lecture de mon Sésame et m’empressai de tourner les pages jusqu’au test fatidique. Après avoir dévoré le texte explicatif ( comment s’est déroulé le test, quelles ont été les mesures effectuées etc…), j’accède au panel de notes.

C’est la Lipocure de Vichy qui s’en sort le mieux : avec une note globale de 18/20 et le maximum d’étoiles de satisfaction, elle m’a tapée dans l’œil. Mais le prix blesse : le sérum de 100mL coûte 25 € et le magazine précise bien qu’il faut 2 tubes pour un traitement de 28 jours. Ouch !

diadermine1

Je regarde ensuite la photo et la description du deuxième lauréat ( 17.5/20) d’un œil torve et pour cause : il s’agit du body perfect cure minceur J-14 de Diadermine, marque en laquelle je n’ai absolument pas confiance. La cure de 28 jours me reviendrait à 26€ certes, mais je sais pas, j’ai pas confiance.

Vient ensuite le troisième lauréat ( 17/20) , et ce fut la surprise absolue : Goodbye Cellulite de Nivéa. Moi qui pensais que plus il y a de tapage médiatique, moins un produit n’est efficace, je suis clouée. Une cure de 28 jours revient à un tube complet de 200mL soit 12 €uros, autrement dit le meilleur rapportqualité/prix du marché.

comment je me suis plantée
comment je me suis plantée

Arrivée dans les rayons de mon hypermarché, je jette un coup d’œil dans celui des crèmes cosmétiques et seules quelques trentenaires s’affairent autour des amincissants. Je scrute alors autour de moi quelques instants, le temps de voir si une connaissance ne risquait pas de me surprendre dans le rayon des brûle-fesses. La voie est libre ; je fonce !

Une autre personne a foncé : une vendeuse fonds littéralement sur moi, arborant fièrement un badge Diadermine. Je la remets à sa place tranquillement en expliquant que je sais déjà ce que je veux : Goodbye Cellulite. Elle ne se démonte pas pour autant et me serine « Je suis sûre que vous n’avez pas lu le dernier « 60 millions »! . Pas de bol, ma poule, je l’ai lu et c’est justement pour ça que je suis ici. Celle-ci me dit que je n’avais pas dû bien lire puisque Diadermine arrive devant Nivéa. Ayant rejeté tout de suite la marque, je n’avais effectivement pas bien lu la description du produit et d’ailleurs, je n’avais même pas retenu son nom.

Pas grave, me dis-je : je repars à la recherche de ma crème Nivéa en rembarrant une fois de plus la vendeuse . Mais après avoir farfouiné partout : horreur ! Rupture de stock : plus une seule boîte en rayon !!

Dépitée, je retourne la tête basse vers la vendeuse Diadermine qui, pas revancharde, me file un bon de réduction de 1€ valable sur le « Correcteur Cellulite » et me précise que grâce à cette crème, elle a perdu tout son bidon. Mes yeux baissent alors d’un cran et me dis que décidément, non, elle n’a pas les bons arguments pour convaincre.

Je repars donc délestée de 8.90€ et alourdie d’un tube de 200mL qui ne m’attirait pas. Revenue à la maison, je me jette sur mon magazine et constate qu’en plus, ce n’est pas ce produit qui fait parti du palmarès. Ma mémoire me joue déjà des tours, ouin.

Bien décidée à ne pas rester sur l’impression que je me suis faite bai… euh avoir, je m’astreins à un rituel quotidien : me tartiner tous les soirs de ma nouvelle daube et enregistrer les résultats scrupuleusement, au dixième de centimètres près, mètre ruban en main.

Sur la face avant de la boîte, on voit le derrière d’une femme ainsi que les trois promesses de la crème : « Amincit, Diminue la peau d’orange, Raffermit ». Mais aussi une formule qui en fera marrer plus d’une : « réduction de la cellulite en trois dimensions ». Personnellement, je me serais méfiée d’une crème qui se vante d’éliminer la cellulite en 2D mais je me méfie du coup encore plus d’une crème qui veut me diminuer en 3D. Comme si on devait me rappeller que je ne suis pas dans Second Life ! Y a un peu du foutage de goule dans l’air, me dis-je en me remémorant le gros bidon de ma vendeuse.
Sur les autres faces de la boîte, on trouve du blabla commercial comme on en fait partout :

  • Un côté parle sommairement de l’utilisation de la crème. J’apprends ainsi qu’il faut masser 1 à 2 fois par jour les cuisses de bas en haut pour activer la circulation sanguine et pétrir les fesses et les hanches de manières circulaire, pendant 3 semaines . Mais tout de suite en dessous de ce petit paragraphe se trouvent les conseils beauté : bien bouffer, faire du sport etc…Le genre de trucs que tu connais déjà par cœur mais ta crème est là pour te le rappeller. Bref : une face de la boîte pas intéressante.
  • L’autre côté certifie que Diadermine est un laboratoire sérieux, et blabla, et que tout est hypoallergénique et à efficacité prouvée, et blabla. Et vient ensuite le baratin qui me fait marrer à chaque fois : les trois quarts de cette face sont occupés par le descriptif de tous les soins de la gamme. Et vas-y qu’il faut que je me re-tende les nichons et que je me sculpte le bidon et les fesses, et que je m’hydrate à tout-va, et j’en passe.
  • Enfin, sur la face postérieure de la boîte cartonnée, on nous définit les 3 actions de la crème via l’action des composés ( capsules de caféine, un acide aminé lipo-réducteur au nom enchanteur de L-Carnitine, un extrait de Marron d’Inde, et un puissant activateur de collagène). On nous précise au cas où on n’aurait pas encore compris que, sisi la crème est efficace parce que après 3 semaines, les 20 femmes mesurées scientifiquement ont gagné en qualité de peau, en tour de cuisse et en réduction de tissu adipeux.

Quant aux ingrédients qui entrent dans la composition de cette crème, je préfère ne pas les dévoiler sous peine de voir quelques lectrices aux penchants bobos-écolos comme moi, tomber dans les vapes. Pour résumer, tout est chimique !

Le tube en lui-même a été bien pensé dans sa forme puisque posé sur le bouchon, la crème reste en bas. Mais malgré cette idée lumineuse, je ne suis pas au bout de mes surprises…

Le premier soir , je mesure chacune de mes cuisses, mes tours de fesses et de hanches.
Afin d’éviter une dépression et de provoquer chez vous une hallucination sans commue mesure, je m’épargne la tâche de vous filer les chiffres. Une bonne partie de mon lectorat masculin risque en plus de me bouder à jamais.

J’empoigne mon tube et appuie dessus et je remarque de suite la faiblesse du tube : son ouverture ! Impossible de doser correctement le produit vu que l’embouchure est un trou et qu’il faut appuyer fortement pour que quelque chose daigne sortir. Mais par contre, quand ca sort, mieux vaut mettre sa paume toute entière dessous plutôt que l’index au risque de tartiner la moquette au passage.
J’applique ma noix ( pour la noisette c’est loupé ) par touche sur l’intérieur des cuisses, l’extérieur, les hanches et chaque fesse. Je masse ensuite selon les instructions de la boîte.
La texture de la crème est plutôt agréable : fraîche, elle n’est pas trop liquide puisqu’elle ne coule pas et pas trop épaisse puisqu’elle s’étale assez facilement. Je remarque également des petits grains roses qui, je pense, doivent être les capsules de caféine. Malgré massage intensif, les capsules ne pètent pas et restent là : accrochées à ma peau.

Pour l’instant, la texture est le point positif de la crème puisqu’elle pénètre facilement au bout de 2 minutes de massage. L’odeur de la crème est également enchanteresse : impossible de la définir mais un mélange de fleurs et de peau de bébé me semble plutôt bien approprié.

Juste après application, la peau est toute douce. Tellement d’ailleurs qu’avant une partie de jambes en l’air à l’improviste, je m’en suis tartinée généreusement le postérieur et les cuisses.

Cette application, je l’ai renouvelée tous les soirs pendant toute la durée de vie du tube, c’est-à-dire 30 jours. Je m’étais promis d’être assidue dans mon tartinage mais certains soirs où la fatigue l’emportait sur le reste, j’omettais de me pétrir. Prise de remords, je massais le lendemain soir pendant près de 10 minutes.
La cure préconisée par Diadermine doit durer trois semaines donc je suis pile poil dans les temps. Qu’en est-il donc du résultat ?
Au bout d’une semaine de cure et à mon grand étonnement je me sentais plus à l’aise dans mes pantalons au niveau des fesses : des plis de tissu venaient même à se former aux endroits où la cellulite semblait être bien ancrée.
Après 10 jours de pétrissage, j’ai rendu visite à mon Papa qui, habitué à être questionné sur mon poids du moment, s’est exclamé sans même que je dise un mot sur ma cure : « Waaa, la vache ! T’as perdu du cul ma Lu ! ». Ce jour-là, rentrée à la maison, mes vêtements volèrent sitôt le seuil franchi pour aller scruter mon popotin dans le miroir. Et c’est vrai : des rondeurs sous les fesses ont disparu.

Quant à la peau, elle est toute douce et un minimum lissée. Quelques capitons sont toujours visibles mais en quantité réduite.

Je monte alors sur mon pèse-personne et constate que mon poids n’a pas bougé d’un gramme. Je constate alors les bienfaits du massage pour la circulation puisque je n’ai pas perdu un gramme de graisse certes, mais elle semble être toute rentrée à l’intérieur puisque presque plus rien n’est visible.
Je prends mes mesures comme au premier jour et je note les chiffres…

Je continue ainsi la cure jusqu’à épuisement total du tube et sur la fin, il faut avoir une sacrée poigne : appuyer comme une malade sur le tube d’une seule main, la seconde prête à réceptionner la giclée monumentale qui va en sortir. J’ai même chopé une crampe du pouce gauche un soir où la crème ne voulait décidément pas sortir.

A la fin du tube, je ré-effectue des mesures. Celles-ci n’ont d’ailleurs rien de scientifique puisqu’il n’est PAS GARANTI qu’elles aient été effectuées PILE au même endroit que précédemment, mais c’est déjà un indice d’efficacité qui pourra éclairer certaines lanternes.

Je n’ai d’ailleurs pas poussé le vice jusqu’à photographier mes jambons ( bonjour le discrédit) mais je vous fournis en guise de cliché un graphe représentant l’évolution des mesures centimétriques que j’ai pu effectuer :

diadermine3

Il en ressort que la cuisse gauche a perdu + de graillon que la cuisse droite ( pourquoi ?pourquoi ?? ) puisque cette dernière n’a pas bougé d’un centimètre. Il apparaît également que les résultats sont beaucoup plus probants les dix premiers jours de la cure. Je regrette énormément que les progrès n’aient pas été proportionnel à la durée du traitement, mais perdre 5 cm était de toute façon illusoire et relevait plus du fantasme de princesse urbaine.

Quelques points positifs sont à noter : la peau est beaucoup plus douce et lisse, il y a une perte centimétrique existante, l’odeur du produit est à tomber à la renverse, et la texture du produit reste très agréable en pénétrant facilement la peau.
De plus , un massage interminable n’est pas indispensable. Quoique si un sieur veut bien se dévouer, l’expérience peut devenir bien plus intéressante.

MAIS je reste sceptique : la peau n’est pas impeccablement lisse malgré une amélioration notable et les mesures effectuées montrent que mon test n’a rien de scientifique vu la perte de la cuisse gauche par rapport à la droite. Quant à la praticité du tube, elle reste à prouver : l’idée d’une tête en bas était ingénieuse, celle du trou béant pour ouverture l’est beaucoup moins. Je suis donc mi-figue mi-raisin. Pour quelqu’un qui a souvent des opinions tranchées, c’est rare ! Mais j’ai tout de même ce soupçon de déception : j’en attendais beaucoup plus de cette crème que ce qu’elle ma donné. Malgré ce constat, je reste lucide et réaliste : ce genre de crème ne fera jamais maigrir ( en témoigne le poids inchangé ) mais il doit contribuer à améliorer l’aspect cutané, et je suis sûre que dans le domaine, d’autres crèmes peuvent faire beaucoup mieux.

Je vous salue bien bas ^-^

Satisfaction : 5 / 10

Dis, on partage ?

4 Commentaires

  • Tony
    1 mai 2013 20 h 03 min

    Juste pour le plaisir de te lire… Je t’imaginer très bien avec la vendeuse lol la pauvre!!! Lol

    • lalutotale
      1 mai 2013 22 h 42 min

      tu regardes Pékin Express mon chérichou ? Ben elle ressemblait un peu à la vache charentaise de cette année ^^

  • sheli29
    1 mai 2013 19 h 19 min

    la seconde prête à réceptionner la giclée monumentale qui va en sortir=== et après tu te plains d’avoir des requêtes Google chelou!!!

    • lalutotale
      1 mai 2013 22 h 42 min

      en même temps, avec le titre « histoire de fesses »…bon bah…lol

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.