kiko-7Hier je vous parlais de l’eau micellaire démaquillante de Séphora. J’avais comparé son efficacité à ma nouvelle chouchoute. Aujourd’hui est venue l’heure de vous parler de cette fameuse trouvaille, dont je ne vais dire quasiment que du bien.

En effet, vu que vous lisez tous mes articles ^-^ vous savez que j’ai testé pas mal de démaquillants, de tous types : huiles, eaux, biphasés….Tout y passe !

Pour mes yeux, je trouve que le meilleur compromis entre efficacité et facilité d’utilisation, c’est le démaquillant biphasé : une phase aqueuse et une phase huileuse dans le même flacon. On agite énergiquement, on applique du liquide sur un disque de coton et on vire le maquillage.

Les eaux démaquillantes ne sont pas assez efficaces à mon sens, même sur mes make-ups légers. Je préfère utiliser mon eau micellaire Bioderma Sebium ( ou encore celle de Taaj que je teste en ce moment ) pour me débarrasser après nettoyage des derniers micro-résidus de maquillage et surtout du calcaire apporté par mon eau domestique.

J’avais bien aimé le principe de l’huile démaquillante surtout parce que ça reste assez écolo comme technique ( pas besoin de coton ) et c’est plutôt redoutable même sur les maquillages de pute ( ou dit «soutenus» selon votre degré de vulgarité ). J’alterne donc avec l’utilisation de ma fabuleuse huile DHC.

J’utilise donc en routine les produits suivants :

  • un biphasé pour mes yeux
  • une eau micellaire démaquillante pour ma peau.

 

Ensuite je lave le tout, en ce moment avec un savon artisanal au propolis , puis je passe doucement un coton d’eau Bioderma Sebium . Enfin je tartine de soin hydratant traitant car rappelons-le, j’ai une vraie peau de merde ( mixte et sensible à la fois ) donc autant hydrater ET traiter en même temps !

Côté démaquillant biphasés, j’ai déjà testé :

  • le BiFacil de Lancôme : très efficace mais très cher.
  • le biphasé Yeux de Séphora : assez efficace, bon marché mais qui laissait un film gras et piquait.

Au comble du désespoir, je m’étais faite à l’idée que jamais je ne trouverais le biphasé de mes rêves.
Plutôt que d’acheter à nouveau un produit qui risquait de me décevoir, j’ai été jusqu’à râcler les fonds de tiroir. Ainsi pendant plusieurs semaines, je me suis débarbouillé les yeux avec une eau démaquillante bas de gamme, achetée un jour où je devais avoir de l’argent à dépenser pour une bouse.

Jusqu’au jour béni où j’ai appris qu’une boutique KIKO venait juste d’ouvrir dans le centre commercial géant à côté de chez moi.
Ni une ni deux, je me suis rendue sur place pour asseoir ou au contraire critiquer la notoriété de cette marque fraîchement débarquée sur le territoire français.

J’y ai découvert moults poufferies comme des gloss, des rouges à lèvres, des vernis, des palettes de fars à paupières etc…. mais aussi des produits de «soin» comme des démaquillants, des masques ou des accessoires en tout genre.

Comme je suis une pouffe mono-neurone, j’ai délesté ce jour-là ma CB de quelques euros pour l’achat de….vernis.
Puis je suis repartie chez moi.
Puis j’ai testé un des vernis.
J’étais trop contente du résultat.
Puis je me suis frappée le front en me traitant de cruche.
Et pour cause : je n’avais pas pensé à jeter un oeil à leur démaquillant biphasé, sur lequel j’avais louché sur le site internet de la marque.

J’y suis donc retournée le lendemain. Ou plutôt j’ai été engloutie par la foule ambiante, Musclor pestant sur mes talons «grmblblblblbl venir dans un centre commercial grouillant de monde pour acheter UN produit chez UNE enseigne, y’a que toi pour ME faire ça !»
Il a voulu venir avec moi, c’est pas ma faute quand même ( depuis il a compris la leçon : il vient pu  ).
Je me suis dirigée (=j’ai joué des coudes ) vers la première vendeuse que j’ai aperçue dans le magasin pour lui demander où diable était fichu ce démaquillant biphasé au milieu de la horde de pouffes shoppeuses.
Elle m’a alors dégaîné le joli flacon de 125mL, pile le même volume que son concurrent de chez Séphora , et a tenté de me convaincre qu’il me le fallait absolument car «contrairement à ceux d’autres marques, il n’agresse pas et ne procure pas de sensation de gras». Elle a souri juste après. J’ai naturellement compris de quel concurrent elle parlait. Nous étions sur la même longueur d’onde. C’était beau.
J’ai chopé le flacon et n’ai pas sourcillé à débourser les 5,90€ , pile poil le même tarif pour la même contenance que le concurrent….
Donc niveau contenance et prix, je peux comparer ce qui est comparable, youpi !

Je suis fidèle comme gonzesse.

Je suis fidèle comme gonzesse.

Je note que Kiko vante les vertus adoucissantes et nourrissantes de l’huile d’amande douce , les qualités apaisantes de l’extrait de calendula et les propriétés tonifiantes et lissantes de l’extrait d’abricot .

Deux points assez importants à mes yeux ( subtil jeu de mots ) :

  • Il ne contient pas de parabens ( et évidemment il est non-comédogène -même si je n’ai jamais eu de spot sur les paupières )
  • Il est bien sûr hypoallergénique et sa formule a été optimisée pour les porteuses de lentilles de contact .

kiko-2

Pour l’utilisation , on secoue énergiquement le joli flacon translucide qui laisse judicieusement apercevoir le niveau de produit restant. On enlève le bouchon ( solide, qui a valdingué plusieurs fois par terre ) puis on laisse choir quelques millilitres de produit bleu sur un disque de coton. Pour mon cas, c’est un coton par oeil.

La tête d'ahurie à démaquiller.

La tête d’ahurie à démaquiller.

Quantité utilisée pour un oeil sur le coton

Quantité utilisée pour un oeil sur le coton

Effectivement, il n’y a pas besoin de beaucoup de produit pour virer tout son make-up et surtout SURTOUT il n’y a pas besoin de frotter comme une tarée. Tout doucement, sans effort aucun, toutes les matières colorées restent bien cramponnées au morceau de coton.

1 disque par oeil ( avec trop de produit sur celui de droite ^^ )

1 disque par oeil ( avec trop de produit sur celui de droite ^^ )

Pendant l’application une petite sensation sympa de fraîcheur se fait sentir sur la fine peau palpébrale.
Et a contrario juste après avoir fini mon démaquillage, je n’ai jamais déploré de sensations désagréables, comme il fut le cas avec le biphasé de Séphora qui avait le pouvoir de me transformer en lapin russe tellement ça piquait ( à la fois DANS l’oeil, mais aussi sur la paupière ! ). Ici la peau de la paupière n’est pas rouge et surtout elle est toute douce sans aucun effet gras !

La preuve : paupière ni irritée ni grassouillette.

La preuve : paupière ni irritée ni grassouillette.

Pour le test d’efficacité, j’ai ensuite passé un nouveau disque de coton enduit d’eau micellaire Bioderma sur mes yeux.
Résultat : il y a de tous petits résidus de maquillage ( qu’on voit légèrement teintés de noir sur les photos ) mais il ne faut pas oublier que je n’étais PAS encore passée par l’étape essentielle de nettoyage du visage !
Concrètement, l’efficacité de ce démaquillant biphasé est excellente puisque même mon BiFacil hors de prix n’arrivait pas à de tels résultats !

kiko-8

Résidus après démaquillage Kiko SANS avoir nettoyé le visage entre temps !

J’ai bien entendu testé sur des maquillages beaucoup plus soutenus mais n’ai pas pris le temps d’immortaliser le résultat par des photos ( déjà parce que je me maquille rarement façon voiture volée et quand je le fais, je suis déjà hyper à la bourre car le make-up me prend du temps alors imaginez si je fais un test de démaquillage entre deux…..Et quand je rentre de soirée, suis tellement crevée qu’il ne me vient pas à l’idée de mitrailler mon étape de démaquillage. J’ai juste envie de pioncer ).

Les résultats sont tout aussi satisfaisants et je ne déplore aucun résidu de make-up, même si j’ai fardé à mort.

________________________________________________

EAU, la belle conclusion pleine de GRÂce !

________________________________________________

 

Ni la vendeuse ni la marque ne m’ont menti : ce démaquillant biphasé éclipse bien la concurrence ! 
A prix et volume de produit équivalent , j’ai adopté un petit flacon de 125mL assez charmant , translucide et doté d’un beau bouchon transparent à vis à toute épreuve . Mais c’est surtout son contenu qui est fantastique : après avoir secoué quelques secondes le précieux liquide , une petite giclée bleue vient à bout de maquillages légers ou soutenus , sans frotter comme une malade , sans perte de cils ni rougeurs disparates , sans aucun effet gras ou poisseux ( chose trèèèès désagréable chez la concurrence ). 
Et comble du bonheur : il est vraiment efficace.
Si toutefois vous rechigniez un peu à utiliser un démaquillant biphasé pour vos yeux , je ne peux que vous encourager à débourser 5,90€ pour cette petite merveille commercialisée par Kiko , la marque italienne.

Personnellement je suis conquise et je n’achète plus que lui pour chouchouter mes orbites !

Satisfaction : 9,5 / 10

 

* Disponible chez Kiko en boutique ou juste ICI pour 5,90€ le flacon de 125 mL.

LalutotaleBeautéSur mon visageavis,beauté,biphasé,coton,critique,démaquillage,démaquillant,eau,huile,Kiko,make-up,retrait,review,revue,visage,yeux
Hier je vous parlais de l’eau micellaire démaquillante de Séphora. J’avais comparé son efficacité à ma nouvelle chouchoute. Aujourd’hui est venue l’heure de vous parler de cette fameuse trouvaille, dont je ne vais dire quasiment que du bien. En effet, vu que vous lisez tous mes articles ^-^ vous savez...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone