Schwarzkopf coloration perfect mousse

Comme Picasso a eu ses périodes, j’ai moi aussi eu les miennes. Pas menstruellement parlant ( bwerk ) mais capillairement. Je crois avoir à peu près tout testé en matière de tifs qu’il s’agisse de coupes ( carré, garçonne, dégradé, très long ), de texture ( lisses, permanentés, mini-vagués ) mais aussi de couleurs et de mèches. Si j’avais le budget auparavant pour me rendre chez le coiffeur et m’adonner à mes fantaisies blondes, noires ou acajou, je ne l’ai plus désormais. Non ne pleurez pas car pouffe abattue a plus d’un tour dans son sac à mains : plutôt que de payer 80€ tous les mois pour me faire les racines chez un professionnel, j’ai décidé de me tourner vers les colorations à domicile.

Je me rappelle dans le passé y avoir eu recours. C’était une galère pas possible : non seulement ça schlinguait un max l’ammoniac, mais en plus, je n’avais pas assez de deux bras. J’ai beau être une superpouffe, je ne pouvais pas m’en faire pousser d’autres donc c’est Maman qui venait en renfort pour me masser le crâne, pour m’aider à rincer ce truc qui schmoutait et surtout pour éviter de dézinguer serviettes, tapis, pantalons et soutifs ( oui car dès le départ, j’ai compris à la texture liquide que mes jolis tops en prendrait un coup ). Aujourd’hui heureusement les colorations-maison ont fortement évolué.

En regardant dans l’énorme rayon « colorations » de mon Leclerc, je savais déjà que j’opterai pour une texture mousse. Tout simplement parce que je supputais que ce type de produit ne me coulerait pas dans le cou ni les oreilles. Je voulais éclaircir un peu mon châtain naturel et j’ai donc opté pour la Perfect Mouss de SCHWARZKOPF en coloration permanente, teinte « blond praline ». Je me rappelle l’avoir payée environ 8 €uros mais avec les Jours Beauté en ce moment chez LECLERC, vous trouverez une dizaine de teintes à 4,49€ seulement ! ( c’est ici )

schwarzkopf coloration Perfect mousse

J’ai pris soin de ne pas laver mes cheveux pendant 3 jours. La boulangère m’a même regardé de travers avec mes frites sur la tête.

Le jour J, je me suis mise en culotte et soutif, j’ai accroché une serviette à laquelle je ne tenais pas avec une pince à cheveux sur mes épaules et j’ai déballé fébrilement le contenu du coffret :

Schwarzkopf coloration perfect mousse

Schwarzkopf coloration perfect mousse

Bon. Vu comme ça, y’a l’air d’y avoir beaucoup de choses. Mais en fait non, et le mode d’emploi est très simple. Suffit de vider le flacon marron dans le gros blanc, de retourner l’ensemble une seule fois ( et ils insistent bien dessus, j’ai même eu peur que ça me pète à la goule si je le secouais deux fois pour rigoler ) puis de visser la tête de pompe. La notice est très claire et j’apprécie d’avoir 2 gants fournis qui ne sont pas les gants de Hulk ( je me rappelle il y a quelques années, déjà t’avais qu’un seul gant. Le truc chelou. Et tu pouvais te faire une charlotte avec tellement il était balèze : du coup, pas pratique du tout pour manipuler les petits flacons ).

Ensuite tu peux même percer le carton d’emballage en suivant des pointillés pour tenir ton mélange bien droit :

Schwarzkopf coloration perfect mousse

Et là c’est parti : je pshiiite la mousse dense sur mes gants et j’applique sur ma tête. Je répète ça jusqu’à la fin du flacon et j’aime autant vous dire qu’il y en a pas mal. La marque recommande d’utiliser 2 flacons pour les cheveux longs et pourtant un seul a suffi à recouvrir entièrement ma crinière. Je malaxe et malaxe en remontant les cheveux sur le haut de ma tête.

Et là, j’étais bouche bée. En voulant constater les dégâts alentour, j’ai vu….ben rien. Pas une goutte ou une trace de couleurs sur mon tapis, rien sur ma serviette, rien dans le lavabo. J’étais sciée. Toute la mousse tenait bien en place, hourra !

C’était compliqué de prendre des photos pendant cette étape donc vous ne verrez pas ma tronche d’illuminée. Ceci dit, les voisins en ont profité puisque supputant que sans ammoniaque, je ne risquais pas de prendre feu de la tête, j’ai osé m’allumer une clope au balcon.

J’ai patiemment attendu 30 minutes en m’occupant à d’autres tâches. Je pouvais bien faire ce que je voulais puisque le produit ne coulait pas du tout ! 

De plus j’étais ravie de constater que je ne puais pas du tout du crâne, et que l’odeur était limite agréable !

Schwarzkopf coloration perfect mousse

Vint ensuite le moment du rinçage. Le moment où tu trembles car tu vois une couleur bizarre couler dans ta douche. Là c’était jaune-orange fluo. J’ai eu peur de me retrouver avec la touffe de Fifi Brindacier.

Une fois l’eau claire, j’ai appliqué le soin fourni des racines jusqu’aux pointes. J’en ai profité pour laver mon divin corps puis j’ai rincé. Pour sûr, vu la douceur de la crinière, ce soin doit contenir quelques silicones. Mais l’odeur du truc est tout simplement divine ! J’en veux pour preuve une copine venue dîner le lendemain soir, qui m’a dit tout à coup que je sentais superbon des cheveux, la vache.

Mais place aux résultats. Musclor a bien voulu me photographier l’arrière de la tête. Merci à lui :

Schwarzkopf coloration perfect mousse

Là on dirait que ça tire sur le roux, et on n’est pas vraiment dans la teinte « blond praline » annoncé. Et pourtant si ! Car si vous regardez bien le visuel en haut de mon article, sur cheveux châtain on s’approche d’un cuivré.

Schwarzkopf coloration perfect mousse

Sans flash – mes cheveux sont encore mouillés à mi-longueur d’où la variation de teinte

Schwarzkopf coloration perfect mousse

Zoom sur la teinte obtenue

Pour conclure je suis ravie de cette couleur permanente au prix raisonnable, à l’utilisation très facile même pour les greluches comme moi et surtout qui sent furieusement bon. Pour sûr, cette texture mousse est une véritable révolution pour celles qui avaient l’habitude de s’enrouler dans une serviette moisie pour ne pas salir ses fringues !

Satisfaction : 10 / 10

Et vous, êtes-vous adeptes des colorations à domicile ? Avez-vous déjà testé la texture mousse ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes cheveuxacajou,beauté,blond praline,brun,capillaire,changement de couleur,cheveux,colorante,coloration,coloration à domicile,couleur,kit,mousse,Perfect Mouss,permanente,review,Schwarzkopf
Comme Picasso a eu ses périodes, j'ai moi aussi eu les miennes. Pas menstruellement parlant ( bwerk ) mais capillairement. Je crois avoir à peu près tout testé en matière de tifs qu'il s'agisse de coupes ( carré, garçonne, dégradé, très long ), de texture ( lisses, permanentés, mini-vagués...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone