Mes deux précédents expériences dans un bain Lush m’ayant vraiment déçue, vous l’avez constaté avec mes billets sur les Ballistics, je me devais de remonter le niveau. Et quoi de mieux après une journée stressante au boulot, un samedi de surcroît, pour glander dans un bain de bulles parfumé? ( depuis la rédac’ de ce billet, j’ai troqué ma baignoire contre une douche multijets, ouin )

Mon histoire avec BABYLONE remonte à quelques années : à cette époque, je découvrais Lush et ses pains moussants surkiffants. La marque bobo-écolo anglaise proposait non seulement de ne pas tuer de bébêtes innocentes pour tester ses produits, mais aussi de vivre des expériences aquatiques hors-norme avec ses pavés de 100 ou 200grammes aux couleurs vives et odeurs enchanteresses pour des sommes qui, aux grand dam des CB néophytes, semblaient anormalement tirées vers le haut.
Totalement conquise par ce petit pain de bonheur qui m’avait enchantée pour 3 bains zenifiants , j’avais ensuite cherché à me le procurer une seconde fois. Et là horreur : impossible de le retrouver en boutique. Pourquoi? Pourquoi ?
C’est donc lors d’une commande gargantuesque sur le site internet de la marque que je n’ai pu m’empêcher de débourser les 4.75 €, annonciateurs de nouveaux orgasmes violets.

babylone

< TOPO > Pain moussant aphrodisiaque à la violette, à l’ylang-ylang et au jasmin.
Si j’ai choisi Babylone, c’était pour son aspect avant tout. Pas pour la mention « aphrodisiaque ». ( Je suis crédible là? )

La violette est une fragrance traditionnelle ; mais autrefoisà l’époque où le parfum était un vrai luxenos arrière-grand-mères devaient être sûres de l’efficacité d’un parfum pour débourser leurs sous sur un flacon.L’absolu de feuille de violette est connu pour sa capacité à calmer les nerfs et à attiser les sentiments amoureuxBabylone sent aussi le jasmin,la rose et l’ylang-ylangingrédients qui ont tous des propriétés similaires.Il y a pire façon de dépenser ses sous.

< COMPO > Bicarbonate de soudecrème de tartrelaurethsulfate de sodium, laurylbétaïneparfumcocoamide diéthanolamine, absolu de feuille de violette , absolu de rose , absolu de jasmin , huile essentielle d’ylang-ylang , huile essentielle de bergamote , *huile essentielle de clou de girofle*, eugénol, limonène, linalol, poudre scintillante verte ( poudre de houx du Japon ), colorants 18050 et 61585.
Si la poudre de houx de Japon me rend perplexe, celle de l’ordre des produits dans la liste peut vraiment fiche la trouille : chez Lush, les ingrédients sont classés par ordre de quantité dans le produit final. En première position se trouve donc le bicarbonate de soude ( l’agent moussant ) et le parfum le talonne de très près.
Là où je kiffe mon Baby, c’est qu’il contient 3 huiles essentielles qui me promettent un épiderme hydraté. ( Et je fais semblant de ne pas voir le clou de girofle, pouark. )

Et là, je sens que je vais m’attirer des foudres : Babylone n’est plus commercialisé en France. Il faudra guetter sa ré-apparition dans la rubrique Rétro du site Internet.

Mon pain, il a la classe :

tranchable au couteau

tranchable au couteau

Mais comme vous commencez à le savoir, je déteste les cochoncetés qui menacent de s’agglomérer dans le siphon de ma baignoire. C’est d’ailleurs mon baptême de pain-à-merdouilles puisque Ciel Bleu et Cassimousse n’en contiennent pas du tout. Même si j’appréhende un peu l’immersion du bloc, je n’hésite pas à tailler mon Précieux en deux à l’aide d’un couteau de cuisine bien aiguisé. Et contre toute attente, c’est fastoche : les rares fois où j’ai dû sortir cet ustensile pour couper une boule, j’ai failli y perdre deux ou trois phalanges. Là, le couteau glisse tout seul dans le coeur de la meule, une merveille.
Avant de balancer le bout dans le bain, j’hume les effluves qui émane de la pâte sèche : ça sent fort, oui. Ca sent le savon, un peu. Mais surtout, ça sent bon. Ca promet.

babylone2
Là où le pain sec gagne son dernier galon, c’est avec l’émiettage . Si ma lame tranchante menace sérieusement de péter en voulant parsemer mon bain deCiel Bleu, avec mon Baby, elle est reléguée dans son tiroir à couverts : rien qu’avec mes dix doigts, je parviens facilement à faire plein de petits bouts qui constellent l’eau frémissante du bain.

Pour les aficionados de la marque, je cherche desespérement une réponse : comment, vindiou, fait-on pour choper les petits bouts qui sont SUR la mousse quand l’eau coule à foison  ?

babylone4
Malgré ce petit inconvénient, je dois me rendre à l’évidence : ça mousse grave. Ca mousse tellement que je suis obligée de courir dans la salle de bains toutes les deux minutes pour constater si oui ou non, ça menace de déborder . Ca mousse tant que dès que mon corps frémissant entre dans la baignoire, on ne distingue plus la moindre parcelle de peau. Sauf mon scalp, faut pas charrier.

babylone3

La consistance de la mousse est d’ailleurs très intéressante : solide mais douce à la fois, elle est capable de m’occuper de longues minutes. Ouais, j’adore la sculpture sur mousse. On n’imagine pas tout ce qu’on peut faire avec : se confectionner un chapeau de fête, se dessiner des tétons coniques ou encore creuser des tunnels qu’on explose en soufflant dedans. Oui, la pouffe immergée dans un bain Lush peut facilement régresser au stade de porteuse de couche-culottes.

Mais bien vite, les effluves odorifiques viennent apaiser ce débordement de gamineries : on est dans un bain classe, glamour et subtil. Si la couleur de l’eau rappelle timidement que la baignoire est imprégnée de violette ( c’est juste un peu mauve .. pis de toute façonquasiment impossible de voir l’eau avec tant de mousse – photo 8 ) , l’odorat lui, en prend pour son grade : les senteurs sont douces mais puissantes en étant relaxantes. On est dans un bain féminisé, même si à coup sûr, les mâles kifferaient tremper dedans car NON, on ne distingue pas du tout les paillettes. Elles semblent avoir totalement disparu. Si toutefois vous persistez à vouloir tremper un mâle dedans, ce sont des vilains gros pwals moches qui vous boucheront le trou.
babylone7
Mon Baby, c’est l’un des rares à me faire supporter un bain plus de 30 minutes. Car au bout de ce laps de temps, la mousse est toujours très abondante, l’odeur est toujours zenifiante et surtout, je kiffe tant que je suis incapable de faire autre chose simultanément ( jouer à la DS, lire Closer, m’arracher des poils de jambes ).
Autrement dit, je prends un bain. Un vrai.

Quand l’eau commence à devenir dangeureusement tiède et que j’ai vidé mon ballon d’eau chaude en rajoutant religieusement quelques centilitres brûlants toutes les 5 minutes, je regarde partir l’âme en peine l’eau qui s’écoule, glougloutant de façon obscène, au fin fond de mon siphon.

La bonne surprise, c’est qu’il n’y a pas traces de mousse sur les parois, et encore moins de paillettes au fond de la baignoire. La mauvaise, c’est que les petits bouts non dissolus qui nageaient à la surface de la mousse se sont regroupés sur l’émail.

babylone6Un rapide passage d’éponge et hop : plus aucune trace visuelle du passage de Baby.
Là où mon Baby laisse des traces, ce n’est pas au fond de son slip, mais dans la salle de bains toute entière, parfumée délicatement à la violette et l’ylang-ylang.
Un rapide sniffage de la peau s’impose : elle est aussi imprégnée de l’odeur et mieux encore : elle est hydratée et ne tiraille pas, même sur le visage.
L’ effet aphrodisiaque est donc indéniable : l’odeur émoustille les sens à merveille et la peau toute douce ne demande qu’à aller se frotter au contact d’une autre. Magique.

Et le meilleur dans tout ça ?
C’est que j’ai immergé une quantité pharaonique de mon pain. Si vous vous souvenez bien, je l’avais coupé en deux alors qu’au vu de l’Everest de mousse et de l’odeur saisissante, j’aurais facilement pu décider d’être moins gourmande et de le trancher en trois, voire quatre morceaux. Ce qui revient à 1.20 € le bain français ou 0.64 € pour une trempouille anglaise.

babylone5

Prends-moi vite BABY !

– Car tu sens divinement bon, dans le bain, dans l’appartement et sur ma peau, tu te répands partout.
– Car tu t’émiettes aussi facilement qu’un gâteau sec avarié.
– Car tu rends ma vie plus douce et plus mousse.
– Car tu ne laisses quasiment aucune trace dans mon antre..aquatique
– Car je peux t’ utiliser plusieurs fois. Oh yeah.

Satisfaction : 10 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéBabylone,baignoire,bain,Lush,lusherie,mousse,pain moussant,review,violet,violette,ylang-ylang
Mes deux précédents expériences dans un bain Lush m'ayant vraiment déçue, vous l'avez constaté avec mes billets sur les Ballistics, je me devais de remonter le niveau. Et quoi de mieux après une journée stressante au boulot, un samedi de surcroît, pour glander dans un bain de bulles parfumé?...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone