( Article daté d’Avril 2007… )

Chères Françaises, chers Français,

Nous sommes accusés depuis maintenant quelques semaines de « diaboliser » notre adversaire. L’avez-vous simplement regardé de plus près ? On pourrait croire que derrière cet homme se cache un monstre avide de pouvoir, de reconnaissance et accessoirement de thunes.

Mais non !
Le monstre ne se cache pas ! Le monstre est bien là : regardez donc sa face, toute terne et toute défraîchie. Le maquillage à outrance n’y change rien : on devine aisément les soucoupes qui menacent d’élire domicile sur son visage si droit. Vous pensez qu’une bonne paire de tatanes dans sa face réveillerait ses traits si figés ? Vous vous trompez. Ce que je propose est une véritable révolution cosmétique et qui de mieux qu’une femme pour vous en parler ?
Moi, je vous propose le changement.
Le vrai.

Et j’ai décidé de vous faire profiter de mon expérience pour qu’au final, nous soyons rassemblés autour de ce slogan : « Pu jamais ça ! » Pour que vous, chers compatriotes, malgré vos choix et vos convictions, puissiez vous unir et vous regarder ensemble dans une glace sans détourner les yeux et surtout sans sortir les armes. Pitié, ne vous armez pas de vos ongles acérés pour détruire tout ce qui pourrait altérer votre divine image et crader votre miroir ! La mayonnaise doit rester comme une sauce réservée à vos rosbifs, que je salue au passage.

Voici donc mon pacte providentiel pour peaux nettes et sans bavures.

balancoire

►Etape 1 : la découverte

Mes opposants aiment à se montrer sur des tracteurs flambant neufs, à se ballader dans nos chères banlieues entourés d’une centaine de gardes du corps et du triple de policiers, à bloquer des quartiers parisiens entiers pour que règne l’ordre autour de leur QG.

Moi, je suis comme vous : j’aime avant tout claquer mon pognon plutôt que des gosses. Et surtout, j’aime être présentable quand des centaines de flashs crépitent devant vos zieux.

Pendant que vous attendiez mon discours dimanche dernier à Melle, je m’apprêtais à sortir quand soudain, je me suis rappellée que j’avais eu l’extrême intelligence de fourrer mon arme fatale dans mon sac à main : le masque « Balançoire » de chez Lush, que j’avais pris soin de me procurer la veille au 10 rue de Buci, à Paris.
Evidemment, je connaissais déjà la marque ‘bobo-écolo’ anglo-saxonne et je ne pus m’empêcher lors de ma dernière pérégrination à aller loucher sur lesgros récipients en verre calés dans de la glace pilée contenant les masques frais.

Les fresh masques sont en réalité des pâtes faciales à durée de conservation limitée car ils contiennent des produits frais.
Pourquoi ai-je donc craqué sur celui-là ? Car comme pour votre prochaine ballade aux urnes, il faut convaincre, et Lush a justement déployé toute une artillerie pour arriver à ses fins : un journal papier, un site internet et des vendeuses bien aimables, surtout avec votre CB.

Enfin, n’ayant (presque) jamais été déçue par leurs masques, je n’ai pas eu grand-peine à débourser les 8.75€ nécéssaires à l’acquisition de 100grammes de pâte molle.

► Etape 2 : La déclaration pré-remplie

« Balançoire est un superbe masque régulateur pour le visage qui apporte des minéraux à la peau grâce aux algues qui lui servent de base, la nettoie en profondeur grâce au kaolin et à l’attapulgite, l’apaise avec du miel et de l’essence de lavande, puis l’exfolie avec des amandes et des coques d’amande moulues. C’est un masque complet pour les peaux normales à grasses et vous ne pouvez qu’adorer sa fraîcheur et sa douce odeur relaxante. »
J’ai honte de l’avouer devant vous chers Français mais oui : j’ai une peau mixte. Des joues bien sèches, un pif parsemé de points noirs, un front qui brille et un menton à tendance bourgeonnesque, même l’hiver.
Je vais d’ailleurs être honnête avec vous : ce paragraphe lushiste, je ne l’ai pas lu avant d’acheter.
Et j’ai bien fait : la lavande, si elle peut-être d’une senteur ennivrante pour certains de nos concitoyens, a une fâcheuse tendance à me rappeller l’odeur immonde qui flottait dans la bagnole des grands-parents. La lavande fraîche était alors empaquetée dans de petits sachets en lin alvéolés et imprégnait tout, même les tissus, même mes lèvres. Pouark.
A contrario, la liste des ingrédients feraient pâlir toutes les multinationales pro-consuméristes du domaine de la beauté :
Ingrédients : Décoction d’agar-agarkaolinmielattapulgiteglycérinehuile d’amandecoques d’amandes mouluesamandes mouluesessence de lavandechlorophylleparfum.
Le seul ingrédient un tant soit peu pas-naturel étant donc le parfum. J’ai beau prôner la ruralité, je n’étais pas non plus prête à m’enduir la face d’un masque à l’odeur de foin.

►Etape 3 : le « fresh mask » en vrai

Il se présente sous la forme d’une pâte mi-épaisse verdâtre, granuleuse, dans le traditionnel petit-pot-de-sauce-chinoise transparent. Sur cet emballage figure d’ailleurs la date de péremption et un petit pictogramme sensé nous figurer la trogne du préparateur du-dit masque.
Comme tous ses confrères, il doit être stocké au réfrigérateur afin sans doute, de ne pas altérer les qualités des produits contenus. Toutefois, la question reste entière puisque contrairement à ses copains, celui-ci ne contient pas d’ingrédients périssables comme des œufs..
Et comme tous les autres, il ne peut se conserver au-delà de deux semaines..en théorie ! Car pour vous, mes chers électeurs, j’avais tenté l’expérience extrême avec « cupcake », à savoir me tartiner la face jusqu’à 3 semaines après l’ouverture du pot. Mon adversaire trépignait d’impatience à l’idée de me découvrir la trogne pleine de comédons, mais il n’en fut rien : je profitai encore des effets bienfaisants du masque, et me bidonnai en découvrant la mine déconfite du c(k)oc(k)o !

Je me tartine allègrement tout le visage, en insistant bien sur la zone T et les joues. Par contre, je ne tente jamais rien sur mon cou.

balancoire0

► Etape 4 : Masquons ensembleuh la pa-triiii-yeuh !

Vous constaterez dès la première utilisation que la consistance du masque est idéale : ni trop liquide ( il ne faudrait point tâcher nos chemisettes blanches !) ni trop épaisse. Du coup, il est très facile à étaler et ne s’agglomère pas en de grosses masses boueuses.
Dans mon extrême désir de partage, je vous fais d’ailleurs profiter d’une astuce : Mesdames, coupez-vous l’ongle de l’index sinon c’est la catastrophe assurée. A moins bien entendu que vous lanciez une nouvelle mode baptisée « ovni-fashion ».
De plus, l’effet « frais » est réellement ressenti dès la pose et est une réelle aubaine en périodes de fortes chaleurs ( et…euh..enfin, la ménopause approche hein ! ). Une couche assez fine suffit amplement à recouvrir tout le visage. Soyons économes !
Les senteurs viennent rapidement assaillir nos naseaux, mais celle qui prédomine reste la lavande. Pas la lavande écoeurante de papi-mamie, nan, la lavande zenifiante et enchanteresse. Celle qui serait susceptible de faire tourner la tête – et pas l’œil- de n’importe quel mâle normalement constitué. Pas de message subliminal dans cet avis
Lush nous recommande 5 à 10 minutes de pose. Au tarif du masque, je suis comme vous mes chers concitoyens, j’utilise à donf ! Je m’installe donc confortablement et là deuxième astuce : le temps de pose équivaut au fumage d’une cigarette. A bon entendeur !

balancoire1

Sinon, armez-vous de patience et louchez de temps en temps sur votre montre.
Vous pouvez évidemment coupler montre et clope.
Après ces quelques minutes d’attente vient enfin la phase fatidique : le rinçage. Fatidique car c’est le moment où, la plupart du temps, mes nerfs viennent à lâcher à force de gratouillages et je finis par opter pour la technique du « nous-avons-les-moyens-de-vous-faire-parler » : plonger carrément la tête dans une bassine.
Avec Balançoire, quelle ne fût pas ma surprise ! Point d’acharnement ni de François qui hurle que « vous en foutez partout », le masque se décolle très facilement et ne forme pas une pâte visqueuse qui reste desespérément pendue à votre menton ! On peut également frotter tout doucement afin d’effectuer un gommage doux. En 30 secondes montre en main, tout est parti dans le syphon et ça c’est une réelle révolution : fini le gaspillage d’eau :B

Après 10min de pose

Après 10min de pose

► Etape 5 : Mon obligation de résultats

Après chacun de ses masques Lush, ma peau respire la santé : elle est lissée et toute douce ,le teint est clair, et je le répète : ca sent booon !
L’effet sur la sébum est immédiat : la peau ne brille plus.
Mais là où les autres masques vous laissent une peau satinée seulement pendant quelques heures ( le temps de fumer deux cigarettes, de faire 10 minutes de vélo et de prendre le soleil en pleine face ) , Balançoire mise sur le long terme. Et j’aime ce qui est long.
Votre peau restera nette pendant 3 à 4 jours. C’est déjà une mini-révolution en soi.

Mais quand vous constaterez qu’en plus, le printemps ne fait pas des siennes sur votre trombine, vous serez comblée ! Aucune poussée de comédon baveux ou purulent, rien !

Quand un masque en unidose vendu 2 € ne laisse ses effets transparaître que deux heures, Lush avec son pot de 100mL me laissent de beaux jours sans gras devant moi ! J’ai en effet pu effectuer 7 masques, à raison de 2 par semaine, et ce pendant un peu plus de trois semaines. Résultat : même en ayant dépassé la date de péremption, le masque conservé au frais conserve toutes ses vertus apaisantes et dégraissantes !
Tout ceci pour un total de 1€25 par masque. Si le calcul est faux, c’est pô moi, c’est la faute à mon service financier.
balancoire3

► Etape 6 : Mon bilan

Après expérience personnelle, voici les quelques points qui ressortent de mon analyse très pointue :

¤ Un masque facile à appliquer et à RETIRER. Merci les économies d’eau !
¤ Une pâte qui vous rend la peau lisse et nette plusieurs jours d’affilée.
¤ Un masque agréable à l’application : frais et odeur enchanteresse.
¤ Il se conserve bien plus que 15 jours sans effets néfastes pour la peau.
¤ Le petit pot de 100 ml servira pour 6 à 7 utilisations, soit 1€25 le masque !

Français, Françaises, ce soir vous pourrez admirer mon teint matifié mais également le front luisant de mon adversaire. A vous de choisir auquel des deux vous préféreriez ressembler.

Pour ma part, si je suis élue, je n’hésiterais pas à encourager les Français à se convertir aux lusheries puisque la marque propose en ce moment à vous, mes chers compatriotes, d’ouvrir votre franchise Lush n’importe où en France. J’ai pu recueillir tout au long de ma campagne les doléances de chacun d’entre vous. J’organiserais ainsi de mini réunions citoyennes où chacun pourra s’exprimer sur l’utilité ou non de voir de nouvelles boutiques s’ouvrir à deux pas de chez nous.

Je vous prie d’agréer, Françaises, Français, l’expression de mes sentiments les plus louches.

Satisfaction : 9/ 10

 

Note de l’auteur : cet avis n’est en rien à caractère politique :B

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mon visagebalançoire,frais,lavande,Lush,lusherie,masque,masque frais,peaux mixtes
( Article daté d'Avril 2007... ) Chères Françaises, chers Français, Nous sommes accusés depuis maintenant quelques semaines de « diaboliser » notre adversaire. L'avez-vous simplement regardé de plus près ? On pourrait croire que derrière cet homme se cache un monstre avide de pouvoir, de reconnaissance et accessoirement de thunes. Mais non...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone