Ma commande de 11 vernis OPI sur le site Mbeautylounge esquissa les prémisses de ce qui devint vite une obsession : posséder le plus de teintes de vernis possible, en piochant dans les marques qui me branchaient le plus.
Je n’ai aucun scrupule : après 26 ans d’abstinence verniesque dûes à une puissante allergie au formol , je découvre enfin les joies du tartinage d’ongles , des variations chromatiques de folie et du stamping qui font de mes griffes de petites oeuvres d’art !
OPI est non seulement sur le podium de ces marques, mais il occupe la première place et sera bien difficile à détrôner ! En effet, je vous ai déjà parlé de deux vernis sublimes, mes deux premiers testés en réalité, et je continue ma série de billets OPIesque pour vous présenter mes nouveaux petits trésors.

J’avais envie d’une teinte chaude. Certes le soleil avait enfin décidé de revenir de vacances mais, bordel, il faisait un froid de canard en région parisienne. Pour réchauffer mon coeur, j’ai opté pour une couleur m’évoquant les rayons de notre astre bénéfique : le GLITZERLAND.
glitzerland-6

Vous pouvez visualiser toutes les teintes sur le site français de la marque. Vous pourrez également y trouver toutes les adresses des revendeurs de la marque en France, car Séphora n’a PAS l’exclusivité , ce qui permet un plus grand libéralisme au niveau des tarifs.
Le vernis GLITZERLAND dont on cause aujourd’hui fait parti de la collection «Swiss» de l’automne/hiver 2010 qui propose 12 teintes très différentes. Il porte la référence NLZ19.

C’est donc mon troisième test d’un vernis de cette collection Swiss, et un troisième viendra bientôt puisque j’ai aussi craqué pour DIVA OF GENEVA.

Les vernis de cette collection sont formulés sans toluène , sans formaldéhyde ( autre nom du formol = le produit auquel je suis allergique ! ) et sans DBP ( le Di-Butyl-Phtalate ).
Si la composition vous intéresse, vous pouvez la retrouver écrite en lettres microscopiques au cul de chaque flacon OPI. Il vous suffit de soulever la petite étiquette ronde sur laquelle sont inscrites les références du vernis et hop, comme chez TBS, les hiéroglyphes apparaissent.

Je l’ai payé 6$ en passant par mon site US, environ 5 euros en comptant mes frais de port. Mais vous pouvez également l’acheter chez Séphora ici .

beuuurk j'ai trop débordé !

beuuurk j’ai trop débordé !

Après avoir limé et poli mes ongles afin d’éliminer toute callosité ou défaut à la surface de celui-ci, j’applique une couche de base transparente Séphora et attend patiemment qu’elle sèche.
L’étape de la base est selon moi indispensable pour éviter que l’ongle ne «boive» la couleur, et les rares fois où j’ai zappé cette étape, je récupérais un ongle légèrement teinté…C’était moche.
Du coup, même si ma base Séphora est naze, je la garde car c’est la seule que je possède pour le moment, mais je compte opter pour la base OPI dès qu’elle sera terminée, ceci pour éviter une double utilisation qui fera péter une durite à Musclor.

Je ne m’occupe jamais des cuticules, pour la simple et bonne raison que j’ai la chance de n’en avoir que très peu ( et quand bien même j’en aurais, je n’y toucherais pas. Les rares fois où on a essayé de me les enlever quand j’étais ado m’ont faite hurler de douleur ) Ensuite je me lave les mains et les enduit de crème hydratante en insistant bien sur les contours de l’ongle.
En effet, j’ai un gros problème : je ne me suis jamais rongée les ongles, mais les petites peaux autour, boudiou ! C’est pas compliqué, je les arrache toutes. Mes photos ne sont donc pas des modèles du genre mais de toute manière, je ne me suis jamais imposée comme une pro de la manucure, loin de là, et ne me vanterais jamais d’une telle chose… J’aime juste avoir mes ongles peints, après 26 ans d’abstinence. Et toc.

glitzerland

Si vous avez lu mes deux précédents opus OPI, vous savez qu’avec EXTRA-VA-VAGANZA, une seule couche avait suffi pour recouvrir entièrement l’ongle de manière totalement uniforme alors qu’avec THE COLOR TO WATCH , j’avais dû m’y reprendre à deux voire trois fois pour certains ongles, avant que le blanc du bout (^^) ne soit plus visible.
Avec GLITZERLAND, on tape au milieu.
Avec une seule couche , la couleur est uniforme et bien répartie. Comme d’habitude, la qualité du pinceau OPI est telle qu’en un trempage dans le flacon et trois coups sur l’ongle suffisent pour obtenir un rendu homogène digne des plus grands salons de manucure.
Malgré tout, le blanc de l’ongle reste un petit peu visible et je ne supporte pas ça ! Après, c’est pas non plus comme THE COLOR TO WATCH où l’uniformité n’était PAS au rendez-vous dès la première couche.
Non avec GLITZERLAND , c’est juste que je chipote. Je joue ma pouffe. Mon ongle doit être teinté, et je ne veux pas qu’on voie du blanc, na.
Du coup je passe une seconde couche : immédiatement la couleur est plus franche , tout le côté irisé et pailleté du vernis nous saute aux yeux tant ça en jette, tout en restant classieux et sobre.

Là et seulement là, le blanc de l’ongle devient invisible.
Je kiffe.
J’aurais pu râler si l’application était laborieuse mais non : une fois de plus, OPI nous sert un vernis bête comme chou à appliquer , tant par son pinceau génial que par la texture absolument parfaite de la matière : ni trop fluide pour éviter les coulures et la mauvaise dispersion sur l’ongle, ni trop épaisse pour se tartiner de gros pâtés moches impossibles à étaler.

Mis à part que je déborde comme pas possible et que je me revois en CP en train de gribouiller mes coloriages en ignorant les bords, franchement niveau application , ce vernis OPI c’est vraiment le panard. Si vous vous étiez un jour fâchées avec un vernis parce que c’est trop chiatique à appliquer, ce GLITZERLAND vous réconciliera forcément avec la manucure !
glitzerland-4
Comme d’habitude avec OPI , je suis bluffée par la tenue exceptionnelle de ce vernis.

J’ai beau avoir un travail très manuel et ne pas être précautionneuse avec mes doigts ( je suis la reine des pinçons et des coinçages de pattes dans les portes ) ma manucure tient toujours une semaine complète voire plus !
GLITZERLAND ne déroge pas à la règle : je l’ai retiré au bout de 6 jours parce que ma manucure était fichue, mais pas à cause de lui.
En effet, j’ai eu la brillante idée d’aller me plonger sous une douche chaude juste après l’avoir «cracklé» au cinquième jour avec le BLACK SHATTER et je peux vous confirmer un truc : l’eau chaude et le vernis fraîchement appliqué, c’est pas compatible ^^ Du coup le crackle a fondu, particulièrement au bout des ongles, alors hop j’ai tout viré en deux minutes avec ma boîboîte magique de Séphora !

Mais sans cet épisode craquant ^^ j’aurais pu garder GLITZERLAND sur mes ongles encore de longues journées durant car sa couleur reste absolument su-bli-mi-ssime , que ce soit sous lumière naturelle ou artificielle !
Bien moins tapageur que l’ EXTRA-VA-VAGANZA mais tout aussi classe que son comparse de la même collection THE COLOR TO WATCH , je trouve que ce GLITZERLAND n’a même pas besoin d’être stampé tant sa couleur magnifique et ses reflets irisés et pailletés se suffisent à eux-mêmes.
Le shimmering est doré , tout comme le rendu global.
Mes ongles sont parés d’or, un or doux mais magique, qui enchante à chaque coup d’oeil mes pupilles en émoi. C’est bien simple : quand j’ai les mains sur le volant, je suis hypnotisée par mes ongles. Je dois avoir l’air bien tarte des fois quand les automobilistes me surprennent en train de me mitrailler les griffes.

Mais j’y peux rien : ce GLITZERLAND a véritablement un effet hypnotiqueet ce particulièrement sous lumière naturelle. Les ongles sont alors éclatants de soleil, les reflets sont intenses, et les subtiles mini-paillettes le rendent limite aveuglant tant ils brillent !
Je trouve qu’il porte carrément bien son nom du coup. Oui car au cas où vous n’auriez pas remarqué, GLITZERLAND est un subtil jeu de mots mêlant Switzerland ( Suisse, du nom de la collection dont est issu ce vernis ) et glitter ( scintillement en anglais ) ou encore glitzer ! ( scintillant en allemand )

Malgré ce côté très scintillant, n’ayez pas peur : ce vernis est portable sans avoir l’air d’une gamine de 8 ans ou d’une pute de quartier. Il reste vraiment très classe et les paillettes sont toutes riquiquis.
Par contre j’ignore pourquoi, mais les photos prises avec mon Blackberry donnent l’impression que GLITZERLAND produit des reflets olive, alors qu’il n’en est rien en réalité.
Tout est d’or et de jaune métallisé , le vernis d’une reine !

Sous lumière artificielle, GLITZERLAND est toujours aussi lumineux mais se pare de reflets cuivrés absolument splendides. Aussi classe en intérieur qu’en extérieur, non mais que demande le pouffypeuple franchement ??
Surtout qu’en passant par l’étape de l’élimination, c’est toujours aussi facile de virer ces deux couches de vernis + sa couche de base + son Black Shatter + son top coat en deux minutes avec la boîte magique de Sépho. Aucune micro-paillette ne reste et je peux enchaîner direct sur un autre tartinage ( bon dans la réalité, je le fais pas, je laisse toujours mes ongles se reposer une journée complète avant de me repeindre ).

glitzerland-5

Mon troisième test OPI , ma troisième énorme satisfaction !

  • Le pinceau est toujours un régal pour l’application et la transparence du gros flacon de 15 mL promet non seulement de longues années de tartinage, mais aussi de bien s’assurer qu’on a encore de la came sous le coude en un seul coup d’oeil.
  • La texture de ce vernis est absolument parfaite et promet un étalage tout en simplicité, même pour les blondes aux deux mains droites ( suis gauchère ^^ ) comme moi.
  • En une seule trempouille puis trois mouvements de pinceau, c’est torché.
  • En une seule couche de GLITZERLAND, vous obtiendrez une légère dorure tout en transparence et reflets irisés. Et si vous poussez jusqu’à la deuxième couche, comme j’aime à le faire pour ne plus deviner le blanc naturel de l’ongle, vous obtiendrez un magnifique résultat uniforme, tout doré et micro-pailleté, classe et glamour, un véritable bijou pour les yeux du néophyte comme du profane !

Aucun besoin de le stamper , nul besoin de sortir ses vernis craquelés ( moi je l’ai fait car j’étais impatiente de tester mon BLACK SHATTER  ), sa couleur est tellement belle qu’aucun artifice n’est nécessaire pour l’enjoliver. Si vous avez encore des doutes, les photos sont là pour ça ^-^
Comme tous ses confrères, je n’ai rencontré aucune difficulté à le retirer. Plus aucune paillette ni liseret doré à déplorer, tout s’est évaporé très facilement.

Satisfaction : 9 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes onglesglitzerland,manucure,O.P.I,ongles,OPI,Swiss
Ma commande de 11 vernis OPI sur le site Mbeautylounge esquissa les prémisses de ce qui devint vite une obsession : posséder le plus de teintes de vernis possible, en piochant dans les marques qui me branchaient le plus. Je n’ai aucun scrupule : après 26 ans d’abstinence verniesque dûes...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone