( XS NightClub – LAS VEGAS ) Et je voudrais vivre des soirées végasiennes

XS1Lors de notre périple en Juin 2009 à San Francisco , mes amis et moi avons pu pour une somme modique nous payer le luxe de séjourner à Las Vegas ,ville dégueulant de luxe et d’exubérance . Pour 110 euros au total ( billet d’avion aller-retour depuis San Francisco + 3 nuits à l’hôtel Stratosphere ) c’était une évidence : nous allions vérifier de nos propres yeux qu’il est possible d’ériger une ville de strass et de lumières au beau milieu du désert !

Le problème : culturellement parlant, Vegas n’est pas très riche. Les seules visites intéressantes consistent à arpenter le boulevard principal, le Strip pour admirer l’architecture des dizaines d’hôtels le bordant , pour passer des soirées au casino à espérer gagner le Jackpot et/ou pour croiser Clooney et ses comparses ( autant vous prévenir : vous pouvez vous gratter . )

Mais et c’est bien connu, Vegas est également LA ville qui fourmille la nuit tombée . On est jeunes, on est beaux, on est ( pas trop ) riches , nous sommes donc naturellement sortis en discothèque tous les soirs de notre escapade. Je vous laisse imaginer ma tronche après 4 jours et 3 nuits consécutifs sans sommeil.
La première boîte de nuit que nous visitâmes fut celle du complexe hôtelier Wynn/Encore , absolument in-ra-table dans le paysage nocturne.

C’est uniquement sur les conseils d’un jeune homme essayant vainement de nous dragouiller dans la piscine de l’hôtel que nous nous y sommes rendues : selon lui la discothèque avait ouvert depuis peu et présentait un décor à te couper la chique. La musique par contre était hyper-commerciale mais capable de rameuter tous les touristes, ce qui pouvait promettre une ambiance assez sympa et bon enfant. Pour lui, américain pur souche, c’était LA discothèque à visiter absolument pour qui se rendait à Vegas.


___________________________________
A NOTER DANS SON TRAVELBOOK

  • L’adresse : 3131 Las Vegas Boulevard Strip
  • L’ouverture : du Vendredi au Lundi de 22h à 4h
  • L’âge minimum légal aux States : 21 ans
  • Le code vestimentaire hyper strict : chapeaux, jeans trop grands, baggy et vêtements de sports strictement INTERDITS.

_____________________________________

XS-9

C’est Après avoir traversé le rez-de-chaussée impressionnant de l’hôtel Encore que nous approchons du but : une file d’attente d’une centaine de mètres s’étale devant nos yeux ébahis. Il est 20h30 et pourtant la foule est déjà sur le pied de guerre.
Autant dire que nous envisageons de rebrousser chemin illico.
Mais après avoir répété les paroles du Dragueur-des-Piscines à mes amis, nous décidons de nous caler dans cette queue abominablement longue et de prendre notre mal en patience.

J’en profite pour détailler la décoration du Encore. Elle laisse présager du meilleur pour la suite : moquette épaisse rouge, dorures, boutiques de luxe à profusion, lustres.. J’ai même visité les toilettes pour une ultime retouche maquillage : IMPECCABLES, tout est de marbre vêtu, des miroirs à profusion, des robinets qui font mal aux yeux tant ils brillent et une hygiène absolument irréprochable.

De retour près de mes amis , ô joie, la file d’attente avance à une vitesse impressionnante en regard du nombre de clubbers qui s’entassent dans ce couloir large d’un mètre délimité par des cordelettes. En effet, l’entrée dans la discothèque se déroule sans problème. Il nous aura fallu 15 minutes à tout casser pour enfin atteindre les caisses.

Quelques petites choses à savoir : les physionomistes à l’entrée vérifient que vous possédez bien l’âge légal ( 21 ans aux USA ) et ont l’air d’être calés niveau identificationde fausses cartes d’identité…Nous en avons vu plus d’un se faire évincer après que les physionomistes aient jeté un oeil approfondi à leurs papiers. Il faudra également se retenir de râler après les fumeurs : je rappelle que fumer est autorisé quasiment partout dans l’ Etat du Nevaday compris dans les couloirs d’hôtel !

Malgré cette entrée sans encombre notable, je conseille à n’importe qui désirant se rendre au XS d’éviter à tout prix de pénétrer la discothèque à partir de 23 heures . Vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite. Je sais le suspense est insoutenable ^^
XS-2

Pour entrer au XSil faudra débourser 30 dollars sans consommation.
Ce qui semble cher mais je relativise très vite : pour ce tarif en France, on accède souvent à une discothèque sans la moindre once d’originalité en sifflant tristement un ou deux verres accoudé au bar, oeil torve en sus.
Donc on ne bronche pas et nous acquittons des quelques billets verts demandés.

Concernant le tarif des consommations c’est la douche froide : une coupe de champagne coûte la coquette somme de 20 dollars. Non, je n’ai pas mis de zéro en trop.
Gasp.
A ce tarif, j’aime autant vous dire que celui qui sortait sa CB passait pour le Roi du Pétrole.

Heureusement, la discothèque est située en plein air : je constate trop souvent en France un chauffage démesuré dans les salles dansantes pour provoquer une soif qu’il faut absolument étancher. Ici, nul besoin de chauffer : l’air ambiant s’en charge , on est déjà en plein désert !
Malgré l’allégresse ambiante dûe aux 25 ans qu’un ami prenait pile-poil ce soir-là, nous nous contentâmes de deux tournées. Pas plus : OK on est à Vegas, OK on est sans doute dans la plus belle discothèque du Monde, mais nous restons lucides sur nos états financiers respectifs pas très reluisants.

Donc j’ai profité d’une coupe de champagne français à 20$ : il était absolument divin, j’ai rarement fait durer une coupette aussi longtemps.
Mais purée quand j’ai vu le prix des bouteilles ( entre 3000 et 5000 $ , vive le culte de la démesure ), j’étais vraiment contente d’être française et de profiter de la proximité de Reims.

Comptez également 17 dollars pour un Long Island Iced Tea ou un Adios Motherfucker ( non je ne plaisante pas : vous avez l’air un peu péteux en demandant ça au bar mais ils connaissent ! ) : deux cocktails trèèèès alcoolisés, très bons mais encore une fois, bien trop chers…

Le bar au milieu de la piscine
Le bar au milieu de la piscine

Heureusement, pour pouvoir se désaltérer à moindre frais , il existe une autre combine bien connue à Vegas : se rendre au casino de l’hôtel où des serveuses slaloment entre les machines à sous et proposent gratuitement aux joueurs de leur apporter leurs breuvages. C’est un peu aléatoire car il faut attendre que la serveuse vienne à vous et éviter de réclamer votre litron sinon vous êtes immédiatement classé dans la catégorie des piques-assiette.
Donc souvent il faut poireauter qu’une serveuse daigne vous accorder un regard pendant votre ‘gambling‘ ( = jeu d’argent ) et si vous avez la chance d’être servi, il ne faudra alors débourser que le ‘tip’ ( =pourboire ).

Vers 23 heures, nous sommes donc sortis du XS NightClub et nous sommes rendus au Casino de l’hôtel….Et je reparle de cette sortie plus tard dans mon billet. Je sais, le suspense est devenu carrément insupportable là.

XS-10

On en arrive à l’énorme point fort du XS : ses aménagements et sa décoration.
Dès les premiers mètres après l’entrée , on sait déjà qu’on ne rentre pas dans n’importe quelle discothèque. L’endroit est tellement impressionnant que nous nous empressons de prendre nos premiers clichés.

C’est juste supercalifragilisticexpialidocious.

Le dancefloor est assez grand et entouré de banquettes en cuir beige moelleuses, de tables et de podiums sur lesquels dansent ( ou non ) des gogos-danceuses ou des clientes bien gaulées un peu avinées comme nous.
Le jeu de lumières est fantastique : un mélange harmonieux entre lumières tamisées fixes et couleurs vives clignotantes. Un régal.

Si vous traversez la piste de danse et que vous faîtes dos au plus grand bar intérieur, vous êtes dehors…et vous en prenez plein la vue !!!

XS-3

Directement face à vous se trouve la somptueuse piscine extérieureéclairée , sur laquelle flottent des banquettes inclinables...un peu comme des transats, mais en plus moelleux, plus grands, plus confortables et waterproofs 🙂

Evidemment, pour y accéder, il faudra soit se mouiller les godasses soit les enlever pour tremper dans une vingtaine de centimètres d’eau. Par contre, prenez garde à garder l’équilibre : on a vite fait de tomber du côté ‘piscine’ et de finir immergé.

XS

Au milieu de cette magnifique piscine turquoise se trouve le bar central disposé en cercle. Il y a même des tables de Blackjack histoire de se rappeller, au cas où on aurait zappé, qu’on est bien à Vegas.
Tout autour de cette piscine vous trouverez d’autres bars, des tables et des banquettes et enfin un accès au premier étage VIP, disposé comme dans un monastère. La vue sur la discothèque toute entière doit être vraiment magique de là-haut.

Et évidemmentvous vous trouvez au pied du complexe hôtelier Wynn / Encore et croyez-moi : danser au pied de tels buildings illuminés , cerné par piscines et bars magnifiques en sirotant une coupe de champagne les orteils à la flotte , vous aurez un avant-goût de ce que vivent les gens plein aux as.
XS-5

Comme dans la majorité des discothèques en France depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics , vous pouvez sortir de l’enceinte à tout moment . On vous appose alors un coup de tampon encreur dans le creux du poignet , et vous pourrez entrer à nouveau dans la discothèque sans repayer un droit d’entrée ( encore heureux )

Après notre découverte des lieux ( et surtout des tarifs des consommations ^^), nous avons décidé d’aller jouer aux machines à sous de l’hôtel, siroter des verres gratos puis de revenir un peu plus tard.
A notre retour, une très mauvaise surprise nous attendait : nous retrouvons un troupeau de clients, râlant dans toutes les langues après les videurs.
Ceux-ci nous expliquent que le temps d’attente pour entrer est d’environ une heure et que malgré nos tampons moches sur les poignets nous devrons attendre.
Bon.
L’explication nous vint d’un client habitué : la discothèque atteignait son maximum légal de capacité soit 3000 personnes. La direction se réservant le droit d’entrée , elle profite des escapades des clients tamponnés – comme nous – pour faire entrer en priorité des groupes de personnes ayant prévu d’acheter une bouteille.

Là, on a vraiment l’impression d’être pris pour des courges mais les fucking tourists n’ont pas dit leur dernier mot. Surtout avec 1 gramme dans chaque paupière.

Echaudés par cette pratique scandaleuse, nous nous séparons en deux groupes pour chercher un autre moyen d’entrer. En jouant des coudes et évitant les videurs comme dans un scénario de James Bond, nous nous sommes glissés et faufilés jusqu’à l’entrée où nous avons dû expliquer pour la quinzième fois à un physionomiste, poliment, que nous avions payé nos 30 dollars d’entrée donc que nous avions l’accès, point barre. Nous avons dû être sacrément convaincants puisqu’on nous a laissés entrer. Cinq Français et un Italien qui tentent de s’énerver en anglais, ça doit fiche la trouille.
Le deuxième os survint en fin de soirée : nous fêtions les 25 ans de l’un de nos amis ce soir-là…Et avoir 25 ans à Vegas, c’est quand même exceptionnel.
Bref.
Nous nous étions fixés de nous jeter dans la piscine tout habillés vers 5 heures du matin. Un projet crétin comme un autre pour qui veut rendre inoubliable un anniversaire sous les spotlights de Las Vegas, nan?
Mais nous trouvions bizarre que personne n’ose encore se jeter à la baille vu le degré d’alcoolémie de certains clients.
Bref, la soirée se passe quand soudain vers 3 heures du matin et suite à un défi stupide initiée par La Lu en personne , notre ami de 25 ans se jette à l’eau . Immédiatement, des vigiles débarquent et lui demandent gentiment de sortir de la piscine…mais aussi de la discothèque !
Ah.
Bon.
Nous nous apprêtions à le suivre quand l’une de mes amies suggéra de faire demi-tour et malgré la présence des vigiles nous devançant dans notre marche vers la sortie, nous fîmes demi-tour et plongeâmes nous aussi. Quelles insolentes ces Frenchies hein. Nous fûmes exclues de la discothèque.
Heureusement très poliment, les vigiles n’ont pas cherché à nous attraper. Ils ont simplement attendu qu’on sorte de la piscine sans doute pour ne pas faire d’esclandre devant les clients puis nous ont menés vers la sortie, trempés jusqu’aux os mais fiers d’avoir outrepassé ces règles bien trop puritaines à notre goût.

Photo du délit
Photo du délit

J’en profite pour remercier le vigile qui m’a sommé de remonter ma robe : un nichon s’était fait la malle suite au plongeon impromptu dans la piscine.

Donc je pose la question qui nous a immédiatement brûlé les lèvres : la piscine est-elle juste décorative?
En bonne Parisienne dès que j’aperçois la quantité nécéssaire de flotte pour m’immerger complètement, je ne réfléchis jamais à deux fois : il fait froid je saute, l’eau a l’air presque propre je saute, c’est pas profond je saute quand même. Na.

Bordelc’est quand même dingue d’avoir une piscine aussi somptueuse et de ne pas pouvoir en profiter pour piquer une tête, non?

XS-8

Que les puristes se rassurent, je n ai commis aucune insanité au XS. Seulement voilà : les commodités du XS mériteraient à elles seules un billet entier.
Car même si tous les hôtels de Vegas sans exception semblent accorder un soin tout particulier à la propreté de leurs wawas avec du nettoyage automatique à tout-va et des femmes de ménage toujours sur le pied de guerre, il faut avouer que le XS en met plein la vue : les toilettes sont immenses, ça brille de partout et c’est extrêmement propre.
Dans chaque coin toilettes, une Dame Pipi veille au grain et inspecte les lieux après chaque passage . C’est elle qui vous autorise ou non à entrer selon l’état dans lequel les WC ont été laissés.
En gros si t’es qu’une grosse dégueu, tout le monde te voit puisque la bonne femme te montre les endroits que tu as laissés crades. J’adoooore qu’une nénette classe et branchouille se fasse vilipender devant tout le monde de la manière la moins discrète du monde : c’est voyeur oui, mais au moins ça éduque. D’ailleurs je pense qu’il devait y avoir plus de boulot du côté des hommes, gniark.

Côté lavabos c’est le paradis de la pouffe , le summum de la cosméto-attitude.
Je n’avais encore jamais vu ça : des brosses à cheveux, des lisseurs, des déodorants, des dizaines de flacons de parfum,mascaras, gloss en unidoses, paquets de coton et lingettes, sèche-cheveux et peignes à sourcils en libre-service.
C’est vraiment un truc de dingues !
Après avoir goûté à ce luxe, je peux vous certifier qu’on regrette amèrement que la majorité des discothèques n’instaure pas ce système ô combien salvateur après qu’une queue de cheval se soit fait la malle ou qu’un mascara balladeur finisse sur les joues.

XS-6

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la clientèle n’est pas exclusivement composée de gens aisés. J’en suis la preuve vivante ^^

Vous y croiserez des jeunes et des moins jeunes ( souvent situés là-haut au niveau des tables VIP ) , des beaux et des moins beaux…et puisqu’on est à Vegas, on trouve pas mal de touristes donc beaucoup de nationalités différentes.
Un mélange très sympathique qui rend l’atmosphère très bon enfant et détenduebien loin du côté « guindé » auquel on peut s’attendre dans un endroit si magnifique.

Mais j’ai aussi remarqué que dans Vegas et plus particulièrement dans les discothèques règne une forte concentration de bombasses : des blondes décolorées ou de jolies brunettes, aux formes généreuses, aux talons indécemment hauts et aux jupettes ras-le-persil. Et souvent quand on discute avec ces nanas, on se rend compte que ce sont des étudiantes américaines et contre toute attente hyper-puritaines.

Dans l’ensemble, tout le monde est bien sapé : chez les hommes c’est la chemise déclinée dans toutes les couleurs et toutes les tailles, chez les femmes c’est la robe courte .
Par contre, je ne saurais jamais si nous nous sommes faites virer des podiums et barres de danse parce qu’on en avait un coup dans l’aile, ou tout simplement parce que nous n’étions pas assez jolies ( ou pas assez à poil ).

D’ailleurs à propos de danse, est-il utile de préciser qu’aucun amateur de tango ou de valse n’a pas sa place au XS? A l’époque où nous y sommes allés les titres de Kid Cudy, des Black Eyed Peas, de David Guetta et de Pitbull s’y sentaient comme des poissons dans l’eau de piscine.

C’est donc sur des rythmes dancehall, r’n’b, pop et house que vous vous trémousserez jusqu’au bout de la nuit : des sons commerciaux mais des valeurs sûres !
De toute façon, si vous avez en horreur le titre qui passe, vous ne pourrez pas espérer entendre autre chose il n’y a qu’une seule énorme salle à moitié découverte au XS ( ouais bon c’est pas facile à expliquer , les photos parlent d’elles-mêmes ) donc impossible d’aller se réfugier dans une autre pièce.

XS1

Malgré son apparence inaccessible tant l’endroit est somptueux , cette discothèque n’est pas réservée aux PRIB ( Personnes aux Revenus Incroyablement Balèzes ) et accueille jeunes touristes, vieux autochtones, serveurs de fastfood et riches héritiers au son d’ une musique commerciale certes, mais qui semble convenir à la majorité des tympans.

En effet, le droit d’entrée reste raisonnable. Par contre les tarifs des consommations sont carrément dissuasifs : préférez jouer aux bandits manchots dans l’enceinte-même de l’hôtel pour étancher votre soif à moindre frais. Si on doit déplorer une simple chose, c’est le puritanisme typiquement américain qui vient ternir toute l’allégresse qu’on est en droit de ressentir dans pareil lieu. Cette interdiction formelle de piquer une tête dans la piscine en a frustré plus d’un. J’en veux pour preuve les centaines de personnes ayant assisté à notre éviction du XS qui nous esquissèrent toutes un sourire malicieux sous-entendu « bien joué les gars, nous on n’a pas osé».

Paradoxalement et comme dans tout l’Etat du Nevada, on peut se griller clope sur clope n’importe où et n’importe quand.

De plus , la culture du pognon pousse le staff de la discothèque à privilégier l’entrée aux personnes désirant consommer des bouteilles au détriment des clients ayant DEJA payé leur droit d’entrée, tampon encreur au creux du poignet. Un comble. Une politique franchement pas catholique ( hop ) qui nous a fait perdre presque une heure de notre soirée.
Malgré ces désagréments organisationnels qui lui font perdre 1 étoile dans mon appréciation générale , le XS NightClub restera sans doute notre meilleur souvenir nocturne lors de notre escapade à Las Vegas.
Si vous êtes curieux de découvrir un lieu où le luxe est exubérant à souhait , où vous passerez deux heures à détailler la beauté des WCoù l’architecture , la disposition des lieux et la décoration sont simplement parfaites et où vous en prendrez plein les mirettes dans un cadre absolument somptueux tout droit sorti d’un rêve fantasmagorique , il faut ABSOLUMENT passer une soirée dans cette discothèque.

Si Mickey avait été un noctambule , il se serait certainement précipité au XS après sa parade tant le lieu est féérique !

Satisfaction : 9 / 10

Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Prouve-moi que tu n'es pas un robot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.