J6 - art13

Au 6ème jour de nos vacances provençales, mes amis, Musclor et moi décidâmes de nous rendre dans la commune d’ Esparron-sur-Verdon tôt le matin afin de profiter du marché et de ses beaux légumes frais.

45 minutes de bagnole. Et là le choc en arrivant sur place : un producteur de légumes et un autre de fromage. QUOOOI ? C’est tout ?? Punaise faut pas être affamé dans ce bled…

Je choisis malgré tout la pitance du soir : une bonne ratatouille histoire de nous donner bonne conscience suite à nos écarts diététiques fréquents ^^ Puis je pars en quête d’un tout autre produit… Parce qu’évidemment c’est toujours quand tu pars en vacances que les Anglaises débarquent, ces vicelardes !

Après avoir payé 10€ la boîte de 20 Tampax ( et avoir eu l’idée de m’en confectionner un collier tellement ils étaient chéros ) , nous achetons d’autres cartes postales puis nous longeons le magnifique cours d’eau qui serpente depuis le lac d’Esparron.

Cibo hein ?

Cibo hein ?

Le village est à l’image de son marché : tout petit riquiqui. Autant dire qu’on en a vite fait le tour. Nous profitons malgré tout des abords du lac pour admirer une fois encore l’eau et sa belle couleur verte/bleue du plus bel effet. Et toujours aussi claire !

J6 - art3

Pour une fois, Musclor n'a pas photographié une bestiole chelou

Pour une fois, Musclor n’a pas photographié une bestiole chelou

Mais bon, on s’emmerde un peu dans ce village…Nous qui avions prévu d’y passer toute la matinée sommes assez déçus et décidons, après un dernier regard au panorama, de retourner à la voiture pour nous rendre à Manosque et plus précisément à l’usine de la marque l’ Occitane.

Bizarrement ( et je suis sûre que vous me croirez pas ), ce n’est pas moi qui ait insisté pour nous y rendre mais Mimi qui était très curieux de visiter les lieux depuis son arrivée en Provence puisque nous étions allés chercher nos amis à la gare de Manosque.

Par contre, je n’ai absolument pas protesté pour y aller ^^

Nos estomacs crient famine mais nous savons que sur le chemin de Manosque, dans la petite commune de Vinon-Sur-Verdon, se cache un restaurant excellent que nous avions déjà testé le premier soir lors de notre arrivée sur place. C’est sans hésiter que nous y retournons pour déguster les fameuses pizzas géantes. Je n’en ai jamais goûté d’aussi bonnes. Et je pense vous en parler plus longuement dans un prochain article !

Juste pour vous donner une idée de la taille des pizzas ^^

Juste pour vous donner une idée de la taille des pizzas ^^

 

Les panses archiblindées, nous prenons tranquillement la route pour visiter enfin le site de l’Occitane !

J6- art16 - 2

Je frétillais déjà du pompom à l’idée de découvrir l’envers du décor 🙂

Nous entrons alors dans la boutique d’usine, où tout est vendu à -10% par rapport aux prix pratiqués en boutique. De plus, un corner présente des produits à -35%, hiiiiiiii ! Mais MAIS ?? C’est bien la gamme au riz rouge disparue que je vois là ? Mais si mais si !

Bon, il n’y a que le fluide hydratant matifiant mais pas la mousse nettoyante. C’est déjà ça vous me direz. Evidemment à 14€ j’étais obligée d’en prendre un flacon.J’ai également jeté dans mon panier un trio de crème pour les mains à -35% aussi, hiiii !

J6- art16 - 3

Tout la gamme à l'immortelle dont les prix m'ont fait tourner de l'oeil

Tout la gamme à l’immortelle dont les prix m’ont fait tourner de l’oeil

Après cette tout petite séance shopping, nous demandons à la vendeuse quand nous pourrons visiter l’usine. Pas de bol, la dernière visite guidée avait lieu à 15 heures et il est 15h30. Déçus, nous décidons malgré tout de visiter le musée de la marque.

J6 - art5

Vous me demanderez quel est l’intérêt de présenter un musée pour une marque aussi jeune que l’Occitane. C’est vrai que quand je visite un tel endroit, je m’attends à pléthore de vieilleries et d’histoires fantastiques… Le musée est donc relativement petit puisque la marque fut créée en 1976 par Olivier Baussan alors âgé de 23 ans.

Vous pourrez lire l’intégralité de l’historique de l’Occitane en cliquant ICI.

Pour l’heure nous continuons à déambuler à travers les quelques pièces du musée. Nous y verrons tout de même des instruments d’époque. Pour moi qui ait voulu dans ma jeunesse travailler dans la cosméto, je suis conquise :

L'art de couper les blocs de savon

L’art de couper les blocs de savon

L'art de confectionner un beau savon de Marseille cubique

L’art de confectionner un beau savon de Marseille cubique

La visite se déroule selon un ordre chronologique. On constate que les gammes se sont développées selon les cultures locales de Provence.

Ce que j’ignorais totalement, c’est que l’Occitane était une marque aussi engagée pour des causes humanitaires et sociales. Il est très intéressant de découvrir pour quelles fondations la marque s’est dévouée :

Exemple d'action engagée par l'Occitane

Exemple d’action engagée par l’Occitane

Je découvre aussi de curieux objets comme :

des galets que l'on parfumait et qu'on plaçait traditionnellement dans les armoires de linge

des galets en bois que l’on parfumait et qu’on plaçait traditionnellement dans les armoires de linge

Un jeu l'Occitane pour entraîner sa connaissance des parfums !

Un jeu l’Occitane pour entraîner sa connaissance des parfums !

Des panneaux explicatifs très accessibles même pour des blondes au QI de moule ponctuent la visite.

J6 - art7

Zoom sur l'immense alambic dans l'entrée

Zoom sur l’immense alambic dans l’entrée

 

 

 

Une vitrine que j'ai a-do-ré !

Une vitrine que j’ai a-do-ré !

 

La découverte se termine dans une petite salle de projection où 4 courts-métrages sont en libre accès. C’est ainsi que nous apprenons comment travaille l’Occitane avec les producteurs locaux concernant la lavande, l’immortelle, la verveine et l’amande. Ces petits films sont très instructifs, j’ai beaucoup aimé que l’on nous explique comment se cultivent les différentes plantes et comment l’Occitane en tire le meilleur parti :

On écoute comme de bons élèves ^^

On écoute comme de bons élèves ^^

 

Même si nous étions déçus de ne pouvoir visiter l’usine, le petit musée fut une très bonne surprise qui compensa un peu notre amertume. Et évidemment, j’étais ravie de mes trouvailles à prix réduits dans la boutique 🙂

 

Cette 6ème journée fut donc plutôt peinard en terme de dépense physique. Mais le lendemain, ma séance de canyoning fut beaucoup plus intense ( et me rappela l’existence de muscles dans mes bras ) ( dans la douleur ).

To be continued…

( N’oubliez pas le petit vote pour mon blog aux Golden Blog Awards en vous rendant juste ICI ! Merci les chouchous ^^ )

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBlablablaTourisme2013,amis,Aups,Bauduen,bungalow,camping,Collégiale Saint-Martin,Esparron,été,Gorges du Verdon,homair,l'Occitane,Lac de Sainte Croix,Lorgues,marché,mobil-home,Moustiers Sainte Marie,musée,PACA,panorama,photographies,récit,région,Régusse,Sainte-Croix-du-Verdon,Sud,usine,vacances,Var,village,visite,voyages
Au 6ème jour de nos vacances provençales, mes amis, Musclor et moi décidâmes de nous rendre dans la commune d' Esparron-sur-Verdon tôt le matin afin de profiter du marché et de ses beaux légumes frais. 45 minutes de bagnole. Et là le choc en arrivant sur place : un producteur...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •