Les Tendances d'Emma kit Emma Qwetch écologique Vous savez que j’ai toujours à coeur de réduire drastiquement ( voire éliminer complètement ) les déchets « hygiéniques » à la maison. Qu’il s’agisse de ma vie de femme avec :

Ou qu’il s’agisse de ma vie de maman en ayant opté pour :

  • des couches lavables pour les 8 premiers mois de Vie de LaLutine, ( il faudrait que je vous en parle un de ces quatre )
  • des gants et carrés lavables de change pour lui nettoyer le popotin,

on peut dire que je fais partie de celles qui font gaffe. Je ne suis pas parfaite, évidemment, mais je fais gaffe. Je suis d’ailleurs follement tentée par les cotons-tige lavables…et je pense sauter le pas tout bientôt. Aussi lorsque LES TENDANCES D’EMMA, un site que j’aime d’amour pour sa philosophie et la qualité de ses produits, m’a envoyé l’année dernière le kit Emma Qwetch, j’ai fait abstraction du nom imprononçable du biniou et me suis empressée de le tester. Après plus d’un an d’utilisation, je pense qu’il est grand temps de débriefer au sujet de ce kit, nan ? #NanaToujoursAlaBourre Les Tendances d'Emma kit Emma Qwetch écologique durable

Niveau déchets ? Je génère Qwetch dalle !

C’est à l’occasion de la Semaine du Développement Durable que ce kit a vu le jour. Sachez néanmoins que je suis une fieffée bougresse puisqu’il s’agit là d’une édition extrêmement limitée. A l’époque de sa sortie, seuls 150 exemplaires du kit étaient disponibles à la vente ! Fort heureusement, devant le succès qu’il rencontra, LES TENDANCES D’EMMA décidèrent de le faire ré-apparaître de temps en temps sur la boutique…Il faut donc surveiller les réassorts, car les quantités sont toujours ultra-limitées! ( la dernière vente datant de Septembre 2017, donc vous voyez : tout arrive ). Et comme je vais vous donner envie de posséder votre propre kit…Forcément là, en conclusion du billet, vous serez un poil frustrée par ma faute #gniarkgniark. Les Tendances d'Emma kit Emma Qwetch écologique durable

Une collaboration ex-qwetch-live !
Je passe rapidement sur la marque car j’ai déjà eu l’occasion d’en parler à maintes reprises sur le blog. En gros, sachez qu’elle est écolo-friendly, qu’elle est mon fournisseur officiel de tous mes machins lavables et qu’elle propose des solutions pratiques et peu onéreuses. Enfin, elle mène une belle politique de réinsertion sociale puisque ce sont des détenus qui fabriquent les objets vendus ! Mais dis LaLu, qu’est-ce qui se cache derrière ce nom à la mord-moi-le-noeud ? En fait, figurez-vous que QWETCH est une marque. Ouaip. Même que c’est une marque super réputée dans le domaine des contenants nomades alimentaires. Elle a fait le buzz il y a quelques années avec sa célèbre théière nomade super jolie et carrément pratique avec ses 2 filtres différents. Du coup, vous avez déjà sûrement pigé où je veux en venir. Non ? Alors sachez que les TENDANCES D’EMMA et QWETCH ont noué un partenariat exclusif pour proposer ce kit. On regarde ce qu’il contient ? C’est partiiii !
Le principe du kit
Le but de se kit est de générer ZéRO DECHET lorsque vous déjeunez/goûter/pique-niquez ( j’aime bien ce mot ) à l’extérieur. Exit les serviettes en papier, adios les bouteilles en plastique ! Ce kit contient donc :

  • Cinq débarbouillettes de couleurs différentes. Déjà réputées chez LES TENDANCES D’EMMA car il n’y a rien de mieux lorsqu’un Être humain de moins d’un mètre habite à la maison, et manie aussi bien sa petite cuillère de purée ou compote qu’un alcoolique à 56 grammes dans chaque paupière dirige le goulot de son litron vers sa bouche ( = il se la colle dans le pif ou sur la joue ).( Ceci était la phrase la + longue de l’Histoire, merci )
  • Un filet de lavage et une pochette de rangement pour les-dites débarbouillettes.
  • Une bouteille isotherme en inox d’un beau coloris rose fushia avec le cul sa face postérieure et son bouchon couleur inox.

Pourquoi je suis amoureuse de ce kit ?
Déjà, j’insiste sur le fait que le kit contient bien 5 débarbouillettes : jaune, orange, rose, verte et bleue. C’est important car sur mes photos vous n’en voyez que trois. En effet, 2 sont portées disparues ( je soupçonne fortement LaLutine de les avoir planquées dans des endroits improbables, genre dans un tiroir à DVD ou au milieu de mes chaussettes ). Si j’insiste sur ces petites choses, c’est parce que je pense que vous n’aurez jamais goûté à pareille douceur. Essayez simplement de la deviner avec ce cliché : Ces petits morceaux de tissu sont fabriqués en bambou, l’un des végétaux les plus absorbants qui soit. Le procédé de fabrication du bambou est, d’ailleurs, réellement écologique comparé à toutes les merdasses pour fabriquer du coton. Bref, je m’égare ( mais je reste malgré tout dans le sujet, vous avez remarqué ? ^-^ ) Je disais donc: les débarbouillettes sont l’incarnation-même de la douceur. Qu’on les utilise sèches ou mouillées, elles sont un petit moment de plaisir pour la musette toute barbouillée. LaLutine en profite encore après chaque repas. Je mouille une débarbouillette et lui nettoie ainsi les mains, les doigts et la musette toute entière ( ne me demandez pas comment elle peut se coller un grain de riz sur une paupière ou de l’abricot dans les oreilles : j’ai retourné la question dans tous les sens mais n’ai pas encore compris ). Lorsque les débarbouillettes sont bien sales : hop ! Je les glisse dans mon filet de lavage. Quand celui-ci est plein, je le jette dans le tambour de la machine à laver, direction un lavage à 40°C bien mérité au milieu de nos fringues. Alors naturellement, il serait hypocrite de vous dire que la douceur du début perdure. Après 16 mois d’utilisation, on voit bien que les fibres font un peu la tronche. Ceci dit, si vous êtes l’heureux possesseur d’un sèche-linge ( je suis JALOUSE ), il y a fort à parier que vos débarbouillettes garderont un bien meilleur aspect avec le temps. En tout cas, elles ne se décolorent pas et restent douces lorsqu’elles sont mouillées. Pour une utilisation « à sec » ( défense de rigoler, merci ), je reste plus circonspecte lorsque les débarbouillettes prennent de l’âge. En tout cas, elles nous suivent partout ! Dès qu’on sort en extérieur, j’ai toujours une débarbouillette dans mon sac. Inutile de préciser que tu peux aussi t’en servir comme mouchoir, pour toi ou tes mômes. C’est un peu dégueu okay, mais quand on a que ça sous la main, on est bien contente de l’avoir emmenée hein. #systèmeD Je les utilise encore davantage à la maison : pas d’utilisation d’essuie-tout pour le repas ni de serviette en tissu. Oui parce que ta serviette en tissu, tu peux la mouiller aussi d’accord. Elle est tout aussi écologique, d’accord. Mais souvent, selon le textile, la purée et les morceau d’abricot glissent sur le tissu et finissent par terre ou sur le pantalon du gnome. Avec ta débarbouillette, tout le merdier reste bien accroché dans les fibres. Hop tu rinces à l’eau pour nettoyer grossièrement et hop, tu la mets à sécher comme un torchon de cuisine. En plus, les différentes couleurs, c’est ludique tu vois. Ma fille a entrepris dès l’âge de 7 mois son auto-nettoyage de mimines et de musette ( et fallait voir le carnage quand elle dévorait 2 kilos d’abricots frais par semaine ). Franchement ces débarbouillettes, c’est la VIE. Et grâce à elles, je ne descends plus au local poubelles une fois par jour. Quand tu te coltines 4 étages sans ascenseur, ce qui semble être un détail prend soudain toute son importance. Comme pour tous les autres kits ( pour enfants ou pour ces dames ), il existe un astucieux système de scratch entre le filet de lavage et la pochette. Sincèrement je n’ai pas beaucoup utilisé le filet dans ce kit Emma Qwetch. Je me suis permise de balancer mes débarbouillettes « à poil » dans le tambour de la machine, et il n’y a jamais eu de soucis. En revanche, la pochette est très pratique pour qui souhaite emmener deux ou trois débarbouillettes en weekend.
Dis, tu serais pas un peu gourde ? – La bouteille QWETCH
Venons-en désormais au deuxième objet de ce kit astucieux : la bouteille en inox. J’avoue que sa forme assez euh….particulière m’a interpellée au début 😜..  Et si on peut lui reprocher sa faible contenance ( 0,5L), on peut en revanche lui accorder que pour le côté nomade, elle se pose là. Cette petite contenance lui permet d’être plutôt légère, même pleine, et donc facile à trimballer. En effet, sachez que l’inox et le verre sont les seuls matériaux fiables existants pour garantir une boisson saine lors d’exposition aux variations de température. Les produits de QWETCH sont fabriqués à partir d’acier inoxydable 304-18/8, PP5 sans bisphenol A, peinture aux normes RoHs. Aucun risque, même si vous laissez votre bouteille en plein soleil ! D’ailleurs, parlons-en du soleil. Figurez-vous que j’étais très sceptique quant à l’argument « boisson restant fraîche 24 heures, ou chaude pendant 12 heures ». Parce que ça, voyez-vous, c’est énorme. Plus besoin d’une boîte à gants réfrigérée dans ta voiture quand tu pars pour 10 heures de route. Plus besoin de chercher un micro-ondes partout pour réchauffer ton café. Avec cette bouteille, tu te balades pépouse avec ton précieux fluide à la température souhaitée et…..cette température ne bouge pas ! J’ai eu l’occasion de tester les deux options, et c’est en mode boisson fraîche que je l’ai le plus expérimentée. Surpriiiiise ! Ca marche VRAIMENT. Mon eau reste aussi fraîche que lorsque je la sors du frigo ( je place ma bouteille isotherme au frais pour être prête à l’emmener à tout moment ). De 7h à 21 h, je me délecte d’eau super fraîche ! J’ai aussi testé avec mon infusion que j’ai emmenée au travail : NI-CKEL. La bouteille a bien gardé ma mixture au chaud ! Je pense que le bouchon méritait un paragraphe à lui tout seul, tant je l’aime d’un amour fou. Ce gros bouchon en inox, rien qu’au poids, tu sais que c’est pas de la crotte. Il se visse et se dévisse très facilement sur la tête de la bouteille. Mais si je l’aime, c’est surtout parce que ma bouteille, en bonne nomade qu’elle est, est trimballée de façon…un peu chaotique dans mes nombreux sacs. Elle fait des triple loops et des quintuples axels sans arrêt, et se retrouve souvent la tête en bas. Et bien figurez-vous qu’elle n’a jamais fui ! Pas une seule goutte ! Cette gourde est super étanche, ou je ne m’y connais pas.

Conclusion : on se pose plus de Qwetchion !

Je suis convaincue que c’est grâce à ce genre de « petites » initiatives que chacun contribuera à réduire drastiquement ses déchets ménagers. La transition se fait sincèrement de façon très fluide, sans aucun effort, avec ce kit. Ca devient rapidement un automatisme de fourrer une ou deux débarbouillettes dans son sac au lieu de lingettes ou de sopalin. C’est carrément jouissif de ne plus trimballer de bouteille en plastique. Bref, pour moi ce kit Emma QWETCH, en plus d’être une belle idée, est une superbe réussite par la qualité des produits et des matériaux utilisés. A la maison, nous avons tous les 3 adopté hyper rapidement les débarbouillettes au quotidien. Et ne parlons pas de la bouteille, qui malgré sa couleur rose fushia, a convaincu aussi Musclor ! Pour conclure, je ne peux que vous conseiller ce kit Emma QWETCH. Bon…naturellement, s’agissant d’une édition uuuultra-limitée, il faudra se ruer dessus pour espérer l’obtenir. Mais je m’engage à vous tenir informées sur ma page Facebook. Croix de bois, croix de fer.

Satisfaction : 10 / 10

Et vous, êtes-vous sensibles à la réduction de vos déchets ? Connaissiez-vous ce kit astucieux ?

  * Kit Emma Qwetch ( 5 débarbouillettes + 1 pochette + 1 filet de lavage + la bouteille Qwetch ) LES TENDANCES D’EMMA– édition limitée à surveiller sur le site – Actuellement la bouteille vendue seule ( limitée à 150 exemplaires ) : 19€.

 

Un petit bon d'achat ?
N’oubliez pas qu’en indiquant mon email de parrain ( lalutotale@hotmail.fr ) lors de votre inscription sur le site des TENDANCES d’EMMA, vous obtenez automatiquement un bon d’achat de 5€ après votre première commande 😉

 

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

LalutotaleMa vie de mamanavis,beauté,bouteille,critique,débarbouillettes,développement durable,durable,écolo,écologie,écologique,Emma Qwetch,gourde,isotherme,kit,lavables,Les Tendances d'Emma,maman,maternité,parentalité,review,revue,sans déchets,serviettes,trousse
Vous savez que j'ai toujours à coeur de réduire drastiquement ( voire éliminer complètement ) les déchets 'hygiéniques' à la maison. Qu'il s'agisse de ma vie de femme avec : l'utilisation de mes carrés démaquillants lavables dans ma salle de bains, l'adoption ( définitive ! ) de ma...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone