LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu de gros soucis avec mes mains, surtout en hiver. Atteinte de la maladie de Raynaud ( bien moins grave que le syndrome du même nom ), ma circulation sanguine se trouve encore plus altérée en période de grands froids. Cela se traduit par des mains qui deviennent soit toutes blanches, soit rouge carmin, soit violettes tirant sur le bleu…pendant que les personnes alentour sentent à peine le froid ambiant. On peut donc affirmer que j’ai des mains multicolores.

Naturellement, comme je suis pas la moitié d’une cruche, j’ai vite appris à les protéger notamment en portant des gants. Malheureusement, j’ai beau être intelligente, je suis aussi distraite : je ne compte plus le nombre de paires de gants oubliées çà et là. Les gants devenus célibataires. Ou tout simplement l’oubli pur et simple de mes gants dans ma boîte à gants ( une coïncidence cette appellation? Je ne crois pas ) alors qu’ils seraient bien plus utiles dans mon sac à mains.

En plus de cette mauvaise circulation sanguine, mes mains sont comme les vôtres. S’il fait trop froid, la peau pète. Non seulement ça fait mal, mais en plus ça devient moche comme tout lorsque de charmants petits liserés de sang sillonnent mes paluches congelées surgelées. Mon seul remède ? Je tartine, je tartine à mort.

Je dois avoir une quinzaine de tubes en circulation ( entendez par là : dans mon sac à mains, dans mes poches de manteaux, dans mon tiroir à culottes, dans le casier du boulot, dans la voiture etc etc…) et j’adore varier les plaisirs.

Mais cette année, j’ai fait la rencontre d’un tube, CE tube, et j’en suis tombée raide dingue :

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

Il fallait donc que je vous en cause de toute urgence. Avant que le soleil pointe le bout de ses rayons et les hirondelles le bout de leur bec. Ca pourrait bien vous sauver les paluches, voyez-vous.

Ce tube vert d’apparence tout à fait classique est issu de la Gamme Nature de LCA AROMA.  Cette gamme compte 8 produits dont cette crème main Essentielle, destinés aux amoureux de la nature et du jardin. Elle m’a été gracieusement envoyée par la marque, une marque dont je vous ai déjà parlé  à l’occasion de la découverte du coffret Jolie Peau.

Avant ces envois de produits, j’avoue que je ne la connaissais pas du tout. Même pas de nom #BlogueuseEnCarton. Pour résumer, sachez que LCA est le diminutif de Laboratoire Combe D’ase ( la Combe de l’âne en provençal ) et que cette marque est spécialiste de l’Aromathérapie depuis près de 40 ans. Durant ces longues années, LCA a tissé des liens uniques avec des cueilleurs de plantes sauvages de Provence mais aussi du monde entier ( Népal, Corse, Madagascar etc…). La marque a à coeur de fabriquer et sélectionner les meilleures huiles essentielles dont la provenance est garantie.

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

LCA parle à ma main.

Mais qu’a-t-il de si particulier ce tube de 75mL pour que je lui voue un culte depuis le début de l’hiver ?

Tout d’abord, sachez que j’ai besoin d’une sacrée dose d’hydratation et de nourrissage (?) (nourriture?)( enfin bref :de corps gras ) pour soigner mes paluches abîmées au quotidien. Souvent les petits tubes de gouache L’OCCITANE sont de vrais plaisirs olfactifs, mais ne sont pas assez réparateurs. De plus, je suis toujours en quête de la crème mains qui nourrit mais ne graisse pas.

Parce que si je me tartine avant de me glisser sous la couette, je ne veux pas laisser d’empreintes digitales sur mon bouquin en cours.

Parce que si je me tartine en journée, je ne veux pas enduire mon smartphone d’une pellicule graisseuse.

Parce que si je me tartine et que je veux ensuite attraper LaLutine, je veux pas qu’elle me glisse des mains comme une savonnette dans mon bain.

Mais je suis un peu blasée de la couche dermique, tu vois. Alors je n’en attendais pas tant que ça de cette crème Essentielle…Et pourtant.

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

Pourtant ce tube a su me séduire sur bien des points. Tout d’abord avec son packaging assez classique en soi, mais ce corps vert vif que je n’avais encore jamais vu jusque-là ( sauf pour mes maousse tubes d’argile verte ) m’a conquise. Impossible de se tartiner sa crème pour les pieds sur les paluches ( expérience vécue ) : ce vert, on le repère à des kilomètres.

Sinon, son bouchon à clapet est hyper costaud et le trou est de bonne taille ( oui ) pour délivrer la juste dose de crème.

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

La crème, parlons-en justement : elle est d’un blanc immaculé et assez dense. Tout de suite, j’ai eu l’image mentale de mes patounes toutes grasses.

Sur la photo ci-dessus, j’ai osé vous montrer mes extrémités malmenées : on voit bien les zones sèches qui menacent de péter à tout moment. Et on voit bien que mes doigts ressemblent toujours à des saucisses ( je pense, je dis bien je pense, que je fais encore de la rétention d’eau depuis mon accouchement )

Sur ce même cliché, j’ai mis une grosse dose de crème : c’est en réalité la quantité qu’il me faut pour tartiner  deux mimines.

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

La crème pénètre étonnamment bien malgré sa texture dense ! En quinze secondes de massage à peine, ma peau boit toute le produit. Immédiatement mes patounes sont soulagées et mon épiderme ne menace plus de partir en lambeaux. Mais ça, n’importe quelle crème bas de gamme peut le faire…

Là où la Crème Essentielle est juste TROP bien, c’est que :

  • je peux toucher n’importe quel objet juste après tartinage, même l’écran de ma téloche, je ne laisse aucune empreinte palmaire.
  • L’odeur est à se taper le derche par terre.

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

Son odeur, OH PUNAISE son odeur.

Je n’ai jamais trouvé cette senteur dans n’importe quelle autre produit ! Des effluves boisées mais fraîches, vivifiantes et cocoon à la fois…Le coup de coeur de dingue. Je n’aurais certainement pas pu me la sacquer pendant ma grossesse, mais je m’en fiche. 

J’en suis devenue tellement accro que je m’en tartine tous les soirs dès que j’ai mis la viande dans le torchon la tête sur l’oreiller. Même quand j’ai pas les mains qui pètent ( façon de parler ), même quand ma peau de mains est confortable. Il me faut ma dose, okay ?

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

J’ai compris à la fois le pouvoir nourrissant et l’odeur extatique en zieutant la composition. Composition qui apparaissait sur la boîte, boîte qui a trop souffert du transport pour être montrable. Alors plutôt que de la recopier bêtement, j’aurais préféré vous envoyer ici pour vous montrer de quoi elle a l’air, cette compo. Mais pas de bol, la liste INCI n’est pas visible. Du coup je suis obligée de recopier bêtement.

Eau, beurre de karité, huile de noix de macadamia, Alcool cétéarylique, huile d’amande douce, Stéarate de glycéryle ( un émollient ), alcool, huile de coco fractionnée, parfum, esters d’alcool caprylique et d’huile d’olive hydrogénée, gomme xanthane, cire d’abeille, alcool benzylique, des benzoates et des sulfates et plein de produits naturellement issus de plantes ( citronellol, geraniol etc etc..) 

Pour les néophytes, certains noms vous feront certainement flipper. Mais rassurez-vous : cette composition est globalement très sympa. En effet 97% des ingrédients sont  d’origine naturelleUne appellation qui ne m’inspire jamais confiance, voilà pourquoi j’aime scruter la liste d’ingrédients.

D’autre part, vous comprendrez mieux pourquoi mes mains sont ultra-nourries en voyant les beurres et huiles en tête de gondole.

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

Par contre, je cherchais toujours d’où provenait cette odeur orgasmique… Et quand j’ai lu les inscriptions sur le tube, la lumière fut : le parfum qu’on trouve dans la liste INCI est en réalité celui du bois de citronnier.

Révélation.

Je ne connaissais pas du tout l’odeur du bois de citronnier. Aujourd’hui je la connais et ne la quitterai plus jamais ( un peu comme celle du coquelicot ). Une histoire d’amour commence. C’est beau.

Mais revenons à nos moignons.

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

Cette Crème Essentielle, en plus d’être olfactivement addictive, nourrit mes mains sur le long terme. En effet, depuis que je l’utilise, je constate que j’ai moins besoin d’hydrater en journée. Il suffit que je tartine mes mains de leur petite noisette tous les soirs avant de me coucher, et au réveil je retrouve des mains aussi douces et réparées que la veille. #Alléluïaaaa

A 10,50€, on pourrait trouver son prix élevé. Mais je pense que sa durée de vie est colossale vu le peu de crème nécessaire à chaque tartinage. Et croyez-moi sur parole quand je vous dis qu’une petite noisette répare mégabien et refoule à fond le bois de citronnier #Bonheur.

( en plus, elle est soldée à moins de 8€ en ce moment. L’aubaine. )

LCA Aroma crème essentielle mains réparatrice Provence

La conclusion ? Je m’en lave pas les mains.

Vous aurez compris que le coup de foudre est complet. Ce tube ne payait pourtant pas de mine mais j’ai trouvé là une crème nourrissante capable de réparer durablement mes patounes abîmées. Une crème qui ne laisse pas mes mains luisantes de gras et pénètre rapidement. Une crème dont un petit pois suffit à tartiner mes deux paluches. Une crème qui a une odeur absolument démente dont je ne peux plus me passer ! Bref, une crème Essentielle 😋.

Satisfaction : 10 / 10

Et vous, vous tartinez beaucoup en hiver ? Quelles sont vos crèmes coup de 💜 ?

 

*La crème Essentielle Mains LCA AROMA : 10,50€ le tube de 75mL ( actuellement soldée 7,88€ ) sur le site OU 11,50€ sur Amazon.

LalutotaleBeautéSur mon (divin) corpsAroma,avis,beauté,cosmétique,cosméto,crème,crevasses,critique,essentielle,froid,HE,hiver,huiles,hydratante,LCA,mains,ongles,protection,Provence,réparation,réparatrice,review,revue
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu de gros soucis avec mes mains, surtout en hiver. Atteinte de la maladie de Raynaud ( bien moins grave que le syndrome du même nom ), ma circulation sanguine se trouve encore plus altérée en période de grands froids. Cela...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone