Maquillage Fêtes Peggy Sage make-up concours

Depuis que j’ai perdu quelques kilos ( merci la cure So Shape ), je me sens bien mieux dans ma peau et pas seulement dans mes pantalons. Dans ma tête aussi. Le moral va mieux, j’ai envie de remettre mes attributs en valeur. Et par mes attributs, j’entends mon visage et particulièrement mes yeux ( petites polissonnes que vous êtes 😁 ) C’est pourquoi j’ai accepté illico la proposition des CoCréatrices de participer à un défi make-up en utilisant les produits PEGGY SAGE.

Je ne connaissais cette marque que de nom. J’avais donc follement envie de découvrir ce qu’elle me réservait. J’ai été gâtée puisque j’ai pu tester la qualité de dix produits de maquillage différents, allant du teint aux sourcils en passant par les paupières et les lèvres. Afin d’expérimenter les produits les plus adaptés à ma trombine, j’avais au préalable répondu à un petit questionnaire.

Il est désormais grand temps de débriefer sur tous les items reçus ! Comme d’habitude, voici le résultat et mes impressions sur les produits sans langue de bois.

Et je vous réserve une petite surprise en fin d’article 😉 .

Le maquillage Peggy Sage

produits-peggy-sage-16

Avant toute chose, j’avoue avoir été très agréablement surprise par le packaging global des produits. Pour moi, il est à mi-chemin entre la sobriété de Kiko et la classe de MAC. Des emballages cartonnés noirs, un logo blanc et rouge, des teintes de produits parfois visibles. Et surtout le libellé est bien clair sur toutes les faces avant des emballages.

J’ai donc reçu dans une magnifique boîte noire ( vous connaissez ma passion pour les boîtes ) au milieu de sucres d’orges, plumes et paillettes :

  • Un base maquillage illuminatrice.
  • Un fond de teint fluide.
  • Un anticernes Twist.
  • Un fard à joues ( que je préfère appeler blush, ça fait tout de suite + moderne )
  • Une poudre libre.
  • Une palette à sourcils.
  • Un crayon à lèvres jumbo.
  • Une palette d’ombres à paupières.
  • Un eyeliner.
  • Un mascara.

Zoom sur chacun de ces produits, dans l’ordre où je les utilise chaque jour !

6

La base.

J’en ai longtemps utilisé à une époque, avant de m’apercevoir que les silicones bouchaient  les pores et faisaient germer beaucoup de boutons sur mon museau. Arguant que je dispose maintenant d’une routine de soins bien rôdée, avec une bonne crème de jour faisant barrière aux vilains silicones, je n’avais plus aucune raison de craindre les bases de maquillage.

D’ailleurs un rapide tour sur la page produit puis la liste des ingrédients lève le doute d’emblée :

Cette base à la texture siliconée est la première étape indispensable pour un maquillage parfait, uniforme et longue tenue.

OK. Y’a des silicones. Mais je suis une testeuse de l’extrême. Rien ne m’effraie.

Le flacon noir de 30mL possède une tête de pompe pratique et hygiénique. Elle permet de délivrer la juste dose de produit. Une crème légère teintée de blanc et ultra pailletée en émerge.

Oh punaise, DES NACRES.

Cette base promet un teint mat et unifié, mais on me colle un effet boule à facettes pour illuminer. On part mal.

De plus il s’agit de nacre à dominante argentée, et pas dorée, ce qui a tendance à « refroidir », « durcir » un peu le teint.

Côté application, je dose 1 pompe et demie pour obtenir une noisette de produit que je répartis sur ma musette à la manière d’une crème de jour. La base s’étale bien, trop bien, et pénètre vite malgré ma couche de crème de jour déjà présente.

Je ne trouve pas que mon teint soit particulièrement unifié ni mes pores masqués, mais peut-être un poil plus illuminé, en effet. Je suis une illuminée, donc.

La big qualité que j’ai trouvée à cette base, c’est qu’effectivement le maquillage du teint tient toute la journée. J’ai très souvent de mauvais réflexes au boulot : je pose ma tête dans la main. Ou encore je frotte mon menton sur mon écharpe ( pour avoir chaud )( je suis une meuf bizarre ). En fin de journée avec cette base, je vois que mon fond de teint, ma poudre et mon blush n’ont pas bougé. Un miracle.

Par contre et c’est son gros défaut, je réfute totalement l’argument de matité : dès la fin de matinée, je brille comme une boule à facettes et ce de façon bien plus prononcée que si je ne porte aucune base ! Un comble non ?

Pour conclure, cette base illuminatrice est loin d’être indispensable pour moi. Je la trouve très performante en ce qui concerne la tenue prolongée du maquillage. En revanche côté matité, dose de nacres et unification du teint, sa copie est à revoir. Elle n’est tout simplement pas adaptée aux peaux mixtes ou graisseuses.

Satisfaction : 4 / 10

10

J’ai reçu le fond de teint fluide puisque je ne suis pas adepte des FdT poudre ou stick. D’après le questionnaire rempli au préalable, la teinte qui me correspond le mieux est le Beige Naturel. J’avoue avoir eu les jetons quand j’ai vu sa teinte la première fois…

Par contre, je suis tombée amoureuse du flacon dès le premier regard. Sa forme toute en rondeurs telle une petite goutte de pluie m’a charmée immédiatement. Avec ce corps en verre mat dépoli, je trouve vraiment qu’il a de la gueule, ce fond de teint. En plus, il tient bien en main. Il présente une tête de pompe, là aussi bien pratique et hygiénique pour doser.

A contrario, le bouchon en plastique transparent est une chienlit à déclipser. Pourquoi ne pas avoir créé une petite encoche pour l’ôter facilement ?

produits-peggy-sage-8

Là où ça se corse vraiment, c’est au niveau de la texture : dedjiou, c’est liquide liquide liquide. A tel point qu’à chaque utilisation les premiers jours, la moitié du fond de teint me filait entre les doigts. Du coup maintenant, c’est pression dans le creux de la paume direct !

Vous pensez bien qu’en découvrant cette texture très filante, j’ai de suite flippé sur la couvrance. J’ai pour ma part besoin d’un fond de teint plutôt couvrant pour masquer quelques rougeurs que je n’arrive pas à planquer autrement. Alors autant vous prévenir de suite : si vous avez besoin d’un gros degré de couvrance, oubliez ce fond de teint.

Si vous êtes plutôt dans mon cas, alors il y a moyen d’en tirer quelque chose, mais il va falloir un peu de patience pour dompter le biniou.

Sa texture très liquide induit une application un peu laborieuse. J’ai abandonné le pinceau ( la moitié du liquide filerait entre les poils )( tu la sens la requête Google de dingue qui va atterrir ici? )  au profit des doigts ( hahaha). 
Et même ainsi, je galère. Je n’ai pas tenté l’application au Beauty Blender, mais ça viendra.

produits-peggy-sage-3

Après une semaine compliquée pour le dompter, maintenant je gère la fougère. J’utilise deux pressions de produit que je tapote en touches sur le visage, puis je fonds le tout en malaxant doucement. Ca prend du temps, certes. Et je passe quelques minutes à me scruter sous tous les plis angles dans le miroir pour qu’aucune trace ne m’échappe. Avec cette bonne dose, le fond de teint devient couvrant pile comme je le souhaite, sans aucun effet plâtre. Il laisse plutôt un effet peau nue assez sympa car il est vraiment très très léger à porter : on ne le sent pas du tout sur la peau. Point d’étouffement à l’horizon !

Pour conclure, même si j’ai eu du mal à apprivoiser la texture liquide, je suis ravie de ce fond de teint qui unifie en légèreté avec une couvrance plutôt moyenne. Oubliez vos spatules pinceaux : vu la densité du fluide, il faut y aller aux doigts. Ce fond de teint reste une très belle surprise pour ma peau mixte. Et ce flacon mes amies, ce flacon 💝

Satisfaction : 7 / 10

 

3

Aaaah, l’anti-cernes…

L’anti-cernes voyez-vous, c’est un peu ma bête noire.

Je rêverais de pouvoir effacer les stigmates de mes courtes nuits ( rien à voir avec LaLutine, je suis simplement une couche-tard ) à grands renforts d’anti-cernes.Le problème est que je n’ai jamais eu recours à ce genre de produits auparavant 😕 . Par peur de ne pas savoir l’appliquer, que ça se voit, que la couleur ne soit pas la bonne et que ça creuse davantage mes cerne plutôt que les planquer.

Du coup, je ne suis pas une experte dans ce domaine. D’ailleurs j’avoue que j’utilise rarement mon anticernes Twist. Et les rares fois où je lui ai donné sa chance, je n’ai pas été convaincue. Deux raisons majeures à cela : le système de stylo c’est certes pratique pour éviter le gâchis. Le problème c’est qu’en bonne néophyte, je ne sais absolument pas quelle quantité faire couler dans le pinceau applicateur ! Je dois tourner le cul du stylo d’un tour ? De deux ? De dix ?

A chaque application, je crois que j’ai toujours eu trop de matière ou pas assez pour les deux yeux. En tout cas j’ai pris soin de bien tapoter pour faire fondre la matière au fond de teint. Valait mieux, vous me direz sinon je vous dis pas le merdier.

Par conséquent, soit je ne voyais aucune différence entre un oeil nu et un oeil maquillé ( = pas assez d’anti-cernes ). Soit j’avais l’impression que j’étais grillée parce que le dessous de mes yeux était bien clair et que ça ne faisait pas naturel pour un sou. Et le comble, c’est que le produit a toujours fini par s’agglomérer et marquer affreusement des plis et ridules qui, en temps normal, ne sont pas si visibles que ça.( je ne suis pas si vieille, non mais )

Malgré mon manque d’expérience avec les anti-cernes, j’aurais tendance à croire qu’accentuer ainsi les imperfections du dessous de l’oeil n’est pas très-très normal. Malheureusement je ne peux pas l’imputer seulement au produit, mais aussi à mon inexpérience. Dès lors, difficile pour moi de lui attribuer une note de satisfaction ! 

Satisfaction : 😐

 

8

Parce que c’est pas le tout d’avoir un beau teint vierge de toute imperfection visible, il faut aussi lui donner un peu de relief. Sinon on a vite fait de passer pour une figurante au Musée Grévin qui se serait carapatée de sa vitrine. Ou pour une descendante en ligne directe de la botoxée Nicole Kidman au saut du lit.

Je ne fais jamais l’impasse sur le blush lors de mon maquillage quotidien : j’aime avoir le rose aux joues. Je l’applique à l’aide d’une brosse Susenstone. Je tapote ma brosse dessus et zou : sur l’os de la pommette et j’étire légèrement vers l’extérieur pour fondre la couleur de façon naturelle.

Or ce blush, même si sa teinte s’appelle Oranger ( et que ça m’a faite légèrement flipper sur le papier ), se révèle être une pure pépite :

  • Sa teinte rose légèrement corail sied parfaitement à mon teint de bidet.
  • Sa texture est parfaite, autant pour l’application que pour le rendu.
  • Il ne se désagrège pas en milliers de particules poudreuses dans son petit écrin.
  • Plutôt que de coller un miroir inutile dans le couvercle du blush, Peggy Sage a eu la bonne idée d’apposer une fenêtre transparente pour voir en un coup d’oeil quelle teinte on s’apprête à utiliser. Malin quand on a envie de les collectionner comme moi 😁

produits-peggy-sage-20

J’apprécie également que ce blush ne soit pas du tout irisé et parfaitement mat : je trouve que c’est bien plus naturel. Et la matité, les peaux mixtes ne crachent jamais dessus, hein.

Par ailleurs, je l’ai aussi appliqué à l’aide de mes doigts ou d’un pinceau poilu classique, il s’applique tout aussi bien, tout aussi facilement et de façon totalement uniforme.

En somme ce blush est une bombe à mes yeux : petit, malin, super pigmenté, pas poudreux, mat et à petit prix, je veux TOUS SES POTES ! #GottaCatchThemAll

Satisfaction : 10 / 10

7

On en arrive enfin à mes plis palpébraux avec cette palette de 5 fards Harmonie Naturelle. On y trouve uniquement des teintes irisées dans des tons chauds : rose orangé clair, pêche, brun, marron kaki et gris foncé. Je les ai toutes appliquées et mon constat est simple : sur des yeux verts, c’est le top du top !

J’applique toujours ma teinte la plus claire dans le coin interne de l’oeil, sur environ la moitié de la surface de ma paupière. Puis j’utilise un second fard plus foncé pour accentuer le coin externe et creuser la banane à l’aide d’un pinceau. Le dégradé est en général sublime en patouillant seulement 30 secondes sur chaque paupière.

produits-peggy-sage-13

Cependant je trouve des défauts à cette palette : d’une part, je trouve que le pinceau fourni est inutile pour appliquer ces fards secs. Il n’accroche pas la matière. En l’utilisant humide, il y a peut-être des chances de pouvoir l’utiliser pour tracer un trait en utilisant le fard comme liner. Mais je n’ai pas testé, donc je ne peux l’affirmer. En tout cas, je n’utilise pas le pinceau fourni car je le trouve inadapté pour appliquer des fards.

Deuxièmement et c’est leur problème majeur : je trouve que les fards ne sont pas assez pigmentés. Du tout. Je ne compte pas le nombre incalculable de fois où je dois venir piocher de la matière pour obtenir une couleur voyante sur l’oeil. Et pourtant je suis loin d’appuyer les coloris comme le font certaines. Là c’est vraiment vraiment trop léger côté intensité. Finalement le temps qu’on gagne à fondre les couleurs facilement, on le perd en prélevant le fard pour s’en tartiner plusieurs couches…

produits-peggy-sage-11

Là où je suis bluffée, c’est sur leur tenue. Au départ, je pensais que c’était grâce à la base de maquillage. Puis j’ai cessé d’utiliser cette dernière et me suis aperçue que les fards tenaient tout aussi bien sur mes paupières. Ils ne creasent pas et ne forment pas de gros pâtés crades dans les plis palpébraux. Leur intensité au soir est la même que fraîchement appliqués le matin. Franchement, j’applaudis.

Au final, cette palette m’a surtout déçue par la pigmentation des fards bien trop faiblarde à mon goût. Du coup le prélèvement est laborieux. Pour tout le reste, elle est top : couleurs chaudes et naturelles parfaites pour des yeux verts ou bleus, faciles à travailler et à la tenue exemplaire.

Satisfaction : 7 / 10

5

Dans ma trousse de maquillage se trouvait également l’eyeliner pinceau en teinte Pailleté noir.

L’application du liner est certainement le geste que je redoute le plus dans tout maquillage. En une fraction de seconde, tu peux saccager tout un make-up 😆 Simplement à cause d’un doigt qui tremblotte tout à coup. A cause d’une inattention minime. Paf : on efface tout et on recommence. La Loose Totale.

Aussi j’ai mis quelques jours à daigner utiliser ce liner. Et puis franchement cette teinte « Pailleté noir » ne me disait rien qui vaille…J’avais vraiment la trouille d’un truc trop voyant, trop clinquant, trop pupute bling-bling.

Et puis un matin où j’étais en forme, je me suis enhardie : je l’ai essayé.

Et depuis impossible de m’en séparer : je l’a-dore !

Après un bref dévissage du pinceau, j’ai découvert que la matière était d’un noir profond et brillant. Pas de grosses paillettes à l’horizon du pinceau, OUF. Bien ferme sur ma prise, mais leste dans le poignet, j’ai tenté un tracé le plus fin possible en bordure de paupière supérieure, comme j’aime à le faire.

Et là, surprise : un trait magnifique, bien homogène, sans aucune irrégularité de largeur. C’est comme si j’avais appliqué du liner tous les jours pendant 32 ans. Et l’intensité ? Waouuuu. Je vous mets au défi de trouver plus noir que ce noir-là !  Et le mieux dans tout cela, c’est que la couleur ne s’affadit pas au fil des heures.

Que ce soit au niveau de la maniabilité du pinceau ou de l’intensité de la teinte, je suis juste amoureuse de ce liner. Un gros coup de foudre inattendu, comme on en fait ( presque ) plus.

Satisfaction : 10 / 10

4

A la différence du liner, le mascara fait partie de mes indispensables au quotidien. Surtout depuis que j’ai réussi à allonger mes cils de quelques millimètres 👊 Fardée ou non, linée ou non, je prends toujours quelques secondes pour ourler mon regard de noir.

Je ne suis pas très exigeante en ce qui concerne les mascaras : je veux juste qu’on voit nettement que mon regard gagne en profondeur. Que ce soir par le volume, la longueur ou la courbure, qu’importe. Le b.a-ba c’est tout de même qu’on voit quelque chose !

Alors si je vous dis que ce mascara Tempting Ultra Noir est une sacrée réussite, vous serez obligée de me croire. Non seulement je n’en colle pas partout mais en deux trois coups de brosse, je gagne des cils allongés, recourbés et d’un noir absolu. Certes il fait parfois quelques pâtés, mais je pense que je n’essore pas assez bien la brosse. Je trouve les poils plutôt denses ( fiez-vous plutôt à ma photo plutôt que celle du site ) mais avec ça je suis sûre qu’ils chopent bien toute ma frange de cils.

Le bonus ? Il n’est pas waterproof et pourtant, il résiste aux larmes ! ( Ma descente d’hormones est terminée, merci. C’est juste que mes yeux coulent quand le vent est un tantinet glacial.) 

Enfin sa tenue est exemplaire : il ne bouge pas d’un cil du matin au soir.  Finalement le seul défaut qu’on pourrait lui trouver histoire de chipoter, c’est son tube. Il n’a rien de funky. Du classique dans sa plus grande classiquitude.

Vous aurez compris que ce mascara m’a comblée : tant pour son application que son rendu et sa tenue, je suis soufflée qu’un mascara à si petit prix fasse mieux que certains de marques de luxe.

Satisfaction : 10 / 10

9

A la différence du mascara, je suis totalement étrangère à la structure de mes sourcils. Ils sont plutôt fins et bien dessinés naturellement. Certainement grâce ( ou à cause ) des nombreuses épilations à la pince depuis que je suis ado. En effet, j’étais une grande complexée des sourcils, j’avais une trouille bleue d’arborer un monosourcil façon Emmanuel Chain. Je suis même allée jusqu’à raser la zone entre mes sourcils ( grave erreur ) ce qui n’a fait qu’augmenter ma pilosité sourcillère. Depuis cet épisode, je taille et épile depuis ma plus tendre adolescence.

Avec l’âge, je m’aperçois que les sourcils ont plus de mal à repousser. Si par malheur, certains viennent à tomber ( à cause de frottements par exemple ), parfois l’espace ne se recomble pas naturellement. Mes sourcils deviennent donc un peu clairsemés, avec quelques petits trous par-ci par-là.

De plus, lors d’un évènement parisien, j’ai pu me faire redessiner les sourcils par une professionnelle qui m’a demandé si l’angle que forme mes sourcils est naturel. Après sa question, je me suis aperçue qu’effectivement, l’angle formé par mon sourcil est assez « abrupt » et qu’il gagnerait à être « adouci ».

Aussi j’étais ravie de trouver la palette à sourcils dans mon pack de produits Peggy Sage. Pour voir si oui ou non, j’étais capable de dessiner mes sourcils, « en mieux ».

Le gros défaut de cette palette c’est qu’à l’inverse de la palette de fards, aucun pinceau n’est fourni. Si celui des fards était inutile, il aurait vraiment été bienvenu dans cette palette-ci. Il est impossible de structurer une zone aussi fine que les sourcils avec ses doigts !

Dans cette palette, la teinte la plus claire est poudreuse tandis que la plus foncée est crémeuse. Deux textures différentes impliquent un travail de la matière différent. J’ai donc utilisé le pinceau de la palette de fards pour travailler la crème, tandis que j’ai utilisé un pinceau poilu pour travailler la poudre.

Comme pour la palette de fards, je déplore un manque de pigmentation. Peut-être est-ce dû à mes pinceaux inadaptés ? Peut-être. En attendant, j’ai réussi à combler quelques défauts pilaires de mes sourcils de façon naturelle…De toute façon, ça ne pouvait être QUE naturel, vu la faible pigmentation.

Pour conclure, j’en suis contente pour l’utilisation timide que j’en ai. Pour celles qui ont l’habitude de retoucher leurs attributs pileux, je vous déconseille cette palette trop peu pigmentée. Pour ma part, je pense qu’il faut y ajouter un pinceau double-embout ( pour les 2 textures ) de toute urgence. Car la palette n’est pas utilisable vendue telle quelle !

Satisfaction : 3 / 10

1

Après avoir maquillé mon teint et mes yeux, j’aime peaufiner et fixer le résultat en utilisant une poudre libre. La star dans le domaine, c’est une certaine poudre blanche d’une marque connue et reconnue 😁 J’adore utiliser cette dernière. Son problème étant qu’elle matifie quelques heures puis me faire luire du pif de façon temporellement exponentielle. ( =je ressemble à un fond de friteuse vers 13 h ).

Aussi quand j’ai découvert cette poudre libre PEGGY SAGE, j’étais ravie de pouvoir tester autre chose.

produits-peggy-sage-27

Bon soyons  claires : quand j’ai vu la couleur, j’ai plutôt eu la conviction que j’allais me transformer en saumon géant plutôt qu’en bombasse.

La teinte est trèèès orangée. Directement le souvenir douloureux de la crème teintée à l’abricot d’un certain club de beauté ( aujourd’hui fermé ) m’a sauté au visage…. Mais je suis une testeuse de l’extrême. Je n’ai pas eu peur de ruiner mon make-up en l’utilisant dès le premier jour, juste avant d’aller bosser.

Cette poudre se présente dans un pot poudrier en plastique muni de petits trous façon salière. Juste au-dessus se plaque une houppette d’un blanc immaculé, orné d’une petite anse en satin pour y glisser deux doigts oh oui.

Naturellement ne faîtes pas comme moi : ne secouez pas comme une tarée le pot en maugréant que cette satanée poudre ne veut pas sortir. Il y a une opercule plastique à retirer sur les trous 😆

produits-peggy-sage-15

Après avoir retourné le pot, il suffit alors de tapoter la houppette sur les trous pour récupérer la poudre libre et libérée délivrée.

Le dosage est un peu approximatif avec ce système. Mais j’ai appris à dompter la bestiole : quelque soit la quantité de poudre recueillie sur ma houpette, je tapote très légèrement celle-ci en 6 endroits de mon visage : hop sur le pif, hop sur la joue gauche, hop sur la joue droite, hop sur le menton, hop sur le front.

Puis j’étale tout ça, toujours en tapotant légèrement.

La couleur orangée se fond comme par magie à ma carnation, ne laissant aucune trace orange suspecte. Immédiatement mes pores sont floutées et mon teint matifié. Cette poudre réhausse un peu ma carnation naturelle et me donne bonne mine en prime. Malheureusement, l’effet matité ne dure pas 8 heures non plus, et une retouche de poudre s’avère nécessaire en milieu d’après-midi pour ne pas briller dans le noir 😁

Pour conclure, cette poudre libre malgré sa teinte flippante se révèle être une bonne surprise : sa couleur se fond à la carnation, elle floute le teint et corrige les irrégularités et matifie…même si un repoudrage s’avère nécessaire en cours de journée. On peut avoir des difficultés à la doser au début, mais on s’adapte très vite au système de salière. Et puis, il est plutôt sympa ce packaging, non ?

Satisfaction : 7 / 10

2

S’il y a bien une étape qui était rarissime il y a encore quelques années dans ma routine make-up, c’est celle du maquillage des lèvres. Depuis quelques temps, j’adore mettre en avant ma zone labiale. J’y vais mollo en cas de maquillage de pute chargé sur les yeux, ou au contraire je tartine franco en cas de discrétion absolue sur les paupières.

J’ai découvert les crayons jumbo l’année dernière grâce à un trio dont il faudra que je vous cause bientôt. Aussi lorsque j’ai découvert que PEGGY SAGE avait sorti ses propres jumbos, j’ai glapi de joie.

J’ai reçu la teinte Twisted Brown. Et j’étais plutôt contente car le corps du crayon comme sa mine avaient l’air foncé. D’un beau rouge sang tirant vers le brun. Le genre de teinte chaude que j’aime.

La grosse mine du crayon glisse parfaitement bien sur les lèvres. Si comme moi, vous êtes nulle en application de ràl et qu’on a l’impression qu’un gosse de CP vous a dessiné autour de la bouche avec de la gouache, les crayons jumbo sont faits pour vous. Avec eux, impossible de se rater ! Ou alors vous le faîtes vraiment exprès hein.

Grâce à la vis au cul du crayon, on peut sortir le reste de la mine.

Directement avec ma première application, j’ai été surprise…et pas forcément en bien. En effet la teinte est superbe : beaucoup moins foncée que le laissaient présager la mine et le corps du crayon, elle est néanmoins bien visible et beaucoup plus subtile que ce que j’imaginais. Le soucis c’est que j’ai constaté d’emblée que la teinte était très irisée, aussi brillante qu’un gloss. Autant dire que j’ai senti que ça ne ferait pas long feu sur mes lèvres…

Et effectivement, après une clope tasse de café ou un verre d’eau, il n’y a quasiment plus rien. Si je fais un bisou à LaLutine, je lui tatoue mes lèvres sur la joue. Si je veux embrasse Musclor…ben non rien, je l’embrasse pas, il refuse que je l’embrasse quand j’ai quelqu chose sur les lèvres.

Je vous explique pas la gueule du transfert et de la tenue : elle est quasi nulle. C’est donc un crève-coeur pour moi de lui attribuer une note de satisfaction si faible. Parce que j’aime sa teinte, j’aime sa facilité d’application, son confort et j’aime son petit prix. Mais pour une application aussi éphémère, je regrette mais je ne peux pas laisser passer….J’attends impatiemment que la marque sorte des jumbos en teintes mattes : au moins je serais bien plus satisfaite question transfert et tenue !

Satisfaction : 2 / 10

produits-peggy-sage-12

J’espère que mon débrief sur tous ces produits vous a plu ! Si je devais retenir vous conseiller un trio de produits géniaux ce serait sans hésiter le blush, l’eyeliner et le mascara. Le fond de teint fluide et la poudre libre sont également de très bonne facture, au regard de leur prix tout mini ! Les autres produits sont à mon sens perfectibles.

Pour vous montrer le résultat que peuvent donner sur ma musette tous ces produits PEGGY SAGE et seulement eux, je me suis amusée à me maquiller comme au quotidien puis à me prendre en photo sur le bord de la baignoire. J’ai fait nawak avec mes cheveux, et je me trouve jolie. Suite à ce shooting, j’ai même envie de couper ma tignasse, de la teindre en rouge et de la boucler ( la tignasse )…#NanaExtrémisteDeLaChoucroute ( il faudrait que je vous parle de mes nombreux changements capillaires radicaux un de ces quatre ).

11

Alors, que pensez-vous du résultat ? Il est pas mal mon trait de liner pour une nana handicapée du pinceau non ? Et mon teint n’est-il pas sublimé ?

C’est typiquement ce genre de produits et de résultats qui rebooste la confiance en soi, je trouve. En tout cas, voir ma trombine comme je la maquille au quotidien, ça me fait du bien. Je ne me trouve plus si hideuse.

dsc_0089

Vous avez pu voir quelques-unes de ces photos sur Instagram. Et de la même façon que je vais vous gâter dans quelques lignes, vous pouvez vous aussi me faire plaisir en votant pour ma photo ( celle où j’apparais de profil ) directement sur Instagram ! Il vous suffit pour cela de liker ma photo puis de taguer une amie avec qui vous aimez faire la fête .Grâce à vous, j’aurais peut-être la chance de remporter un bon d’achat PEGGY SAGE. Et donc de vous parler de mes nouvelles trouvailles dans un futur billet 😉

 

Peggy Sage maquillage make-up produit Party concours

La photo bêtisier ( où tu vois mes dents de traviole )

 

Pour continuer sur le chapitre des trucs sympas, sachez que PEGGY SAGE m’a communiqué un code spécial pour vous, si jamais vous aviez envie de craquer sur leurs produits…

promo-co-creatrices

Voilà qui est providentiel pour appliquer correctement les fards à sourcils de la palette, non ? 😉 Sans compter qu’ils vous seront très utiles pour travailler votre teint à la perfection, et faire de magnifiques dégradés sur vos paupières en quelques gestes. L’occasion est trop belle pour ne pas céder !

produits-peggy-sage-23

Peggy Sage maquillage make-up Party produits beauté cosmétiques

Des moues bizarres.

J’espère que ce trèèès long billet vous a plu ! J’ai conscience que je vous propose très peu d’articles make-up depuis plusieurs mois mais le plaisir de montrer ma trombine revient petit à petit. J’aime toujours autant partager mes découvertes, et les produits PEGGY SAGE m’ont agréablement surprise. Si vous souhaitez en essayer quelques-uns, rendez-vous sur le site de la marque ou en boutiques physiques ( la liste est ici )

*Prix et liens des produits utilisés :

Palette 5 fards Harmonie Naturelle : 19,90€ – existe en 5 harmonies
Crayon à lèvres Twisted Brown : 9,90€ – existe en 6 teintes
Eye liner pinceau Pailleté Noir : 9,50€ – existe en 9 teintes
Poudre Libre Beige : 18,50€ – existe en 7 teintes
Mascara Tempting Mascara Ultra Noir : 9,90€
Blush Oranger : 9,50€ – existe en 9 teintes
Base de maquillage illuminatrice : 18,90€
Fond de teint fluide Beige Naturel : 21,90€ – existe en 7 teintes
Anti-cernes Twist Chair : 12,90€ – existe en 3 teintes
Palette à sourcils Brun : 12,90€ – existe en 2 harmonies

🎊 Concours 🎊

Comme promis, voici un petit concours pour vous récompenser d’être toujours si fidèles et nombreuses à me lire ❤️ N’hésitez pas à participer, les conditions sont très simples et rapides ! D’ailleurs je n’ai pas imposé de partage d’article, mais si vous souhaitez transmettre le concours à vos amies sur vos réseaux sociaux, sachez que toute initiative personnelle me fera extrêmement plaisir et sera récompensée par de grobizoux virtuels.

Inutile de préciser qu’une seule autorisation par personne ET par IP est autorisée ( je vérifie tout #OrganisatricePsychoRigide )

La France et la Belgique peuvent participer ! Vous avez jusqu’au dimanche 11 décembre à 22h pour tenter votre chance.

Résultats

Finalement, je suis plutôt contente d’avoir été contrainte de tirer au sort la gagnante 4 fois ( faute de manifestation de la part des 3 précédentes…) puisque ça tombe sur un ptit bout de femme que j’aime beaucoup ! Il s’agit de Petite Poulette, la jeune maman qui a pondu son petit H. quelques semaines après LaLutine, et qui a déserté la blogo pendant un an. J’espère que ce genre de bonne nouvelle la motivera à revenir définitivement 💜

Elle dispose maintenant de 5 jours pour m’envoyer tes coordonnées postales par mail à lalutotale@hotmail.fr ou par ma page Contact pour recevoir la palette de fards à paupières ! Pour toutes les autres, merci d’avoir participé  ! Et n’oubliez pas de me suivre sur Twitter, mon petit doigt me dit que des concours express devrait débarquer en cette fin d’année…

 

LalutotaleCôté maquillageà gagner,avis,base,concours,crayon,critique,eyeliner,fêtes,fixante,fond de teint,gamme,gratuit,lèvres,liquide,lot,make-up,maquillage,MASCARA,palette,peau mixte,Peggy Sage,Peggy Sage Party,poudre,review,revue,teint,yeux
Depuis que j'ai perdu quelques kilos ( merci la cure So Shape ), je me sens bien mieux dans ma peau et pas seulement dans mes pantalons. Dans ma tête aussi. Le moral va mieux, j'ai envie de remettre mes attributs en valeur. Et par mes attributs, j'entends mon visage...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone