Mousse nettoyante visage Pulpe de Vie FrimousseSeconde review en deux jours, mais c’est que le blog reprend bel et bien du service on dirait ! Je suis bien contente de vous faire à nouveau partager mes découvertes puisque j’ai beau aimer organiser des concours, mon blog n’est pas initialement voué à proposer un jeu par jour  ( même si vous en avez eu le sentiment ces dernières semaines ) et que j’adooore vous donner mon avis sur tout.

Justement pendant la série de concours qui a animé le blog en mars, j’ai eu l’occasion de vous faire découvrir la marque Pulpe de Vie.

Vous ne la connaissez peut-être pas encore ( même si je vous l’ai présentée l’année dernière en détaillant le formidable masque 2 en 1 « Sucré Frappé » ) et pourtant, cette marque marseillaise a tout pour plaire !

Je ne vais pas refaire mon petit topo sur les qualités intrinsèques des produits et l’éthique de  Pulpe de Vie puisque vous la retrouverez sur mon article ICI mais pour la faire courte, je me contenterais de citer la Ruche elle-même :

En 2009, sous le soleil provençal, Pulpe de Vie voit le jour. Une promesse beauté de qualité, tout en naturalité et spontanéité, aux « VRAIS » MORCEAUX DE VIE Pulpe de Vie propose des soins bio, naturels et made in France, aux fruits frais de nos petits producteursPulpe de Vie est une marque qui n’impose pas son image, ne culpabilise pas, mais apporte sa bonne humeur ! Une marque « anti-grise mine« , qui ne se prend pas au sérieux, qui ne parle pas de cosméto-chirurgie mais juste de choses simples : de l’efficacité, du plaisir, des émotions, des sensations !

Concrètement j’aime l’engagement de la petite équipe à produire des cosmétiques naturels, biologiques, aux packaging ultra funs et colorés, dont le transport affiche une empreinte carbone réduite. En bonus, leurs produits transpirent la bonne humeur, si c’est pas gégé ça !

C’est en début d’année que j’ai eu le plaisir de recevoir de mon partenaire deux produits que j’avais sélectionnés dont leur mousse nettoyante visage baptisée Frimousse. Vous savez que je raffole de cette texture aérienne pour un nettoyage  de mon museau tout en douceur. Autant dire que j’avais hâte de tester celle proposée par Pulpe de Vie surtout après avoir lu la fiche produit !

Frimousse - 01
Frimousse - 08

J’ai eu la bonne surprise de la recevoir ainsi, tel quel, capuchon flottant au vent, sans aucun suremballage d’aucune sorte. Et c’est peut-être un détail pour vous mais pour la Planète ça veut dire beaucoup.

Comme d’habitude chez la marque, on retrouve un packaging fun et coloré pour ce flacon de 125mL  , bien loin des codes graphiques un poil austères de parapharmacie.

Sans surprise, je découvre que sous ce bouchon en plastique transparent se trouve la tête moussante. En vrai j’ignore son nom mais je suis sûre que vous voyez de quoi je veux parler : cet appendice qui rend possible la transformation du liquide contenu dans le flacon en une mousse toute légère à la sortie. Mais siiii vous voyez de quoi je parle. C’est ce machin-là :

Frimousse - 03

Cette tête ne s’est jamais bouchée et m’a toujours fourni la mousse en abondance. Par contre, vaut mieux pas laisser traîner le flacon à portée des mômes car j’ai remarqué que la tête blanche se dévisse trèèès facilement du corps ^^

Avant même de passer le test fatidique de l’odeur ( je rappelle que je l’ai reçue en plein premier trimestre de grossesse pendant lequel j’ai développé une intolérance paroxysmique aux senteurs fortes/alcoolisées/trop fruitées/trop sucrées/trop fleuries….bref niveau olfactif, j’étais casse-bonbons à mort ), j’ai pris le temps d’étudier la texture de la mousse et sa densité. Avec modération quand même hein, je me suis pas pointée avec un densimètre pour comparer avec les autres mousses que j’ai pu tester auparavant ! Mais voilà, étant une fan absolue de cette texture pour me décrasser le minois, j’aime tellement la sensation de toucher velours que j’aime prendre le temps de l’étudier un peu…

Frimousse - 11
Frimousse - 10

Sur les photos ci-dessus, j’ai donc pshitté une fois sur la tête du flacon pour que vous jugiez de la quantité délivrée. Personnellement j’ai choisi par soucis d’économie d’utiliser cette mousse exclusivement avec ma brosse Tosowoong chouchou. Car même si j’adore la sensation de caresser mon visage avec mes doigts grâce à cette mousse, la texture est malheureusement bien trop légère pour « se tenir » sur le museau.

Je m’explique : on l’utilise normalement sur visage humide voire mouillé. Avec ma noisette, si je l’applique à la main je suis sûre de ne plus avoir de mousse en deux secondes chrono tant la mousse est peu dense comparée aux concurrentes. Alors qu’avec ma brosse, la mousse se répartit dans les poils et permet donc de soutirer le maximum des bienfaits nettoyants du produit avec ma seule noisette ! C’est d’ailleurs le seul petit défaut ( je chipote je chipote ) que je lui ai trouvée : elle est TROP peu dense, trop « diluée », je ne sais pas si j’arrive à être claire là ( help ^^ ) car j’adore la sensation de légèreté que procurent toutes les mousses nettoyantes mais là on est encore un cran au-dessus… Prévoyez donc d’en utiliser deux noisettes si vous nettoyez votre visage à la main !

Frimousse - 09

Le côté olfactif de la chose était certainement ce que je redoutais le plus : n’ayant aucun souvenir sensoriel de l’odeur de tomate, j’avais peur de l’inconnu ( potentiellement gerbant ). N’ayant à l’époque pas osé ouvrir mon gel douche au pamplemousse ( depuis devenu un must-have dans ma salle de bains ), j’avais également les jetons de sentir le pamplemousse ( potentiellement gerbant ) juste sous mon nez possédant désormais un flair de berger allemand ( vous croyez que je peux postuler dans une brigade cynophile ? )

(  A ce stade de l’article, vous avez compris que tout était potentiellement gerbant pendant mon premier trimestre, d’où les 3 kg en moins )

( Que les puristes se rassurent : je me suis BIEN rattrapée au second trimestre – et je n’écris pas « bien » en majuscules pour rien )

Je me suis pourtant jetée à l’eau et mandieu que j’ai bien fait : je suis ultrafan de l’odeur ! Très douce avec toutefois le petit piquant qu’on connaît de l’agrume , je crois n’avoir pas eu de si gros coup de coeur pour une odeur pendant ma grossesse ! Je suis ravie de l’avoir très bien supportée mais mieux que ça : ai-mée. Par contre ne cherchez pas l’odeur de la tomate : pour moi ce fruit ne sent strictement rien ( croyez-en mon flair de compète ). L’odeur est légère et revigorante, c’est un vrai délice ! Franchement on en mangerait ( d’ailleurs ceci explique certainement ma lubie du second trimestre de manger 3 pomélos par semaine )

Frimousse - 05

Petit bonus pour les femmes enceintes qui craignent les huiles essentielles ( moi j’en utilise deux gouttes par jour sur mes bubons et je m’en porte très bien )  : cette mousse ne contient ni huiles essentielles – ni alcool d’ailleurs ce qui explique certainement que ma peau archi-relou l’ait parfaitement tolérée et n’ai fait aucune réaction.

Le rinçage est parfait en deux giclées d’eau et j’admire alors un teint tout frais et surtout une peau toute lisse, non agressée. Je sens qu’elle est parfaitement nettoyée et le passage d’un coton imbibé d’eau micellaire m’a toujours confirmé ce résultat impeccable ( j’ai depuis abandonné ce coton-rituel pas écolo qui de toute façon ne servait qu’à constater que ma peau après Frimousse était toujours nickel ).

Petite parenthèse : précisons une fois encore que je distingue bien nettoyage et démaquillage et qu’en aucun cas je ne me suis servie de Frimousse comme démaquillant, mais bien comme nettoyant.

En regardant de près la composition, je ne suis pas étonnée de l’innocuité de cette sympathique mousse :

Frimousse - 07
Frimousse - 06

Là j’en reste sans voix tellement c’est parfait.

Voilà.

C’est rare mais ça arrive.

Rien à dire, je crois qu’on a juste à tirer notre chapeau à la marque, non ?
Frimousse - 02

Tu cherches encore la mousse parfaite ? Il se pourrait bien que je l’ai trouvée !

Avec sa composition irréprochable à base de produits naturels frais et biologiques, avec son packaging coloré et pratique qui distille un peu de bonne humeur même quand on a la tête dans le guidon, avec son odeur subtile de pamplemousse frais radoucie par celle de la tomate, avec son efficacité redoutable pour nettoyer dans la plus pure douceur mon museau casse-bonbons et délicat, j’en oublierais presque son petit défaut de texture beaucoup trop « filante »… Mais comme la marque a baissé son tarif de 3€, ramenant ainsi son prix au même niveau que celui des mousses de parapharmacie à la composition discutable, je ne peux que lui attribuer la note maximale !

Big big coup de coeur ♡ ( qui dure depuis 2 mois ! )

Satisfaction : 10 / 10

 

*Disponible chez Pulpe de Vie juste ICI ( 10,90€ le flacon de 125mL )

** N’oubliez pas que la Ruche propose désormais à ses petites abeilles son système de parrainage ( 3€ de réduction pour le parrain mais aussi 3€ de réduction pour le filleul ) et des points de fidélité convertibles en produits !

LalutotaleBeautéSur mon visageaérienne,agrumes,avis,beauté,bio,biologique,cosmétique,cosméto,critique,douce,Frimousse,fruits,lavante,légère,mousse,naturel,naturelle,nettoyante,pamplemousse,produit,Pulpe de Vie,review,revue,tomate,visage
Seconde review en deux jours, mais c'est que le blog reprend bel et bien du service on dirait ! Je suis bien contente de vous faire à nouveau partager mes découvertes puisque j'ai beau aimer organiser des concours, mon blog n'est pas initialement voué à proposer un jeu par...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone