stfJe vous ai déjà présenté deux ou trois trucs pour avoir de beaux ongles avant d’espérer se faire une belle manucure : la brosse à ongles The Body Shop pour nettoyer, le polissoir à quatre faces Séphora pour limer et aplanir toutes les irrégularités, et aujourd’hui on s’attaque à une étape e-ssen-tielle selon moi : LA BASE.

Avant de vernir les ongles de copine Naurel pendant les vacances, j’ai dégainé mon Start To Finish d’ OPI.
Devant sa stupéfaction, je lui ai expliqué à quoi servait l’application de cette base transparente avant même de poser le vernis de couleur. Et je me suis moi-même étonnée que toutes les gonzesses ne connaissent pas ce geste manucuresque indispensable : non seulement une bonne base protège les ongles d’éclats prématurés sous le vernis, mais surtout elle protège d’un éventuel dégorgement de couleur sur les ongles, particulièrement avec les vernis foncés.

En gros pour éviter de te retrouver avec des griffes et des doigts de Schtroumph une fois ton vernis bleu foncé enlevé, il vaut mieux procéder au préalable à l’application d’une base. Sauf que la première sur laquelle j’ai jeté mon dévolu, la base Séphora , est une bouse. Il faudrait que je vous en parle un de ces jours. J’en voulais donc une autre, je ne pouvais décemment pas rester sur un échec ! Et surtout il me faut le top du top pour mes griffes.

J’ai évidemment jeté mon dévolu sur OPI, vouant une confiance aveugle à cette marque aux pinceaux géniaux. Ma maladresse chronique est presque devenue une légende désormais !
J’étais partie pour acheter une base toute conne pour protéger mes ongles mais quand j’ai vu que la meilleure vente de tous les temps de la marque américaine était le 3 en 1 START TO FINISH, j’ai failli défaillir : non seulement ce produit peut s’utiliser en base , mais aussi comme durcisseur et surtout comme top coat !

Je n’ai pas hésité deux plombes, je l’ai jeté dans mon panier pour 17,80€ chez Séphora.
Ouais c’est cher.
Ouais mais c’est la qualité OPI, et ça n’a pas de prix ! ^-^

Ancien packaging

Ancien packaging

Selon le site d’OPI, ce «Start to Finish» est un produit phare trois-en-un qui fait office de base, de top coat et de durcisseur d’ongles…

Le seul truc que je n’avais point vu au moment de l’achat, c’est que j’ai opté pour la «Regular Formula» ce qui implique logiquement qu’une autre version existe.
Mais je n’aipas tilté sur le coup : c’est en voyant la composition que j’ai compris. La formule que j’ai choisie contient du formaldéhyde, autrement dit du formol, un produit auquel je suis fortement allergique depuis ma plus tendre enfance ( et qui m’a valu 26 ans d’abstinence de vernis ).

La composition je l’ai zieutée APRES avoir appliqué le Start To Finish ( STF pour la suite de l’article ) sur mes griffes et bizarrement, aucune apparition d’eczéma purulent ou de détresse respiratoire à signaler. Peut-être parce que j’ai sagement évité de toucher la peau ou les cuticules avec la matière transparente.
Autrement dit, pas de pépin médical à signaler, mais il faut quand même faire gaffe : le produit contient du formol. Une autre formule existe mais je ne ne l’ai jamais trouvée . Dommage car j’aurais plutôt opté pour elle si j’avais eu le choix .

stf3

La présentation fait vachement sérieuse : vous n’hériterez pas d’un flacon tout con vendu seul, mais d’un gros carton blanc et parme que j’ai pris soin de vous prendre en photo.
On a même une notice à l’intérieur expliquant en 5 langues ( rien que ça ! ) les différentes fonctions du STF :

stf4

La dernière phrase m’a doucement faite marrer : « pour un meilleur résultat, appliquez chaque jour», ou comment te retrouver avec des ongles de deux centimètres d’épaisseur en une semaine. Ils savent te vendre le truc chez OPI ! Selon moi, pas besoin de sortir de Centrale pour utiliser une base et un top-coat. Et j’aime pas qu’on me prenne pour un dindon.

Les instructions se découpent en réalité en 3 parties détaillant les 3 fonctions de ce STF. Quelle que soit sa fonction, le STF s’applique toujours de la même manière , mais pas au même moment . Mais je vous explique tout ça dans quelques lignes ( je suis passée maître dans l’Art du suspense ^^ )
Après avoir viré le carton et le morceau de plastoc maintenant le flacon bien droit, on découvre le sempiternel flacon traditionnel de la marque :

  • un pot transparent de 15 mL de matière , ce qui est colossal dans le cas d’un vernis mais pas si énorme dans le cas du STF puisqu’on s’en sert vachement plus souvent ;
  • un gros bouchon noir dévissable frappé sur son sommet des lettres O.P.I ;
  • au cul la petite étiquette avec la référence du produit.
et merde...

et merde…

Avec mon cul bordé de nouilles légendaire, j’ai dû hériter du seul flacon de STF déficient. Quand je dévisse le bouchon, le pinceau reste dans le flacon puisque sa base est «collée» sur le bocal.

Bordel.

Du coup je suis obligée de décoller précautionneusement l’engin avec mes griffes déjà limées et polies ( quand je ne demande pas à Musclor de le faire , autrement dit pas souvent ) puis je revisse le bouchon et je le re-dévisse et là miracle : tout vient en même temps.
Bon rassurez-vous, je ne pense pas que ce genre de désagrément pourra se produire si vous l’achetez, à moins que le défaut se soit produit en série. Mais j’en doute. J’ai juste pas de bol en fait.
Il est temps de mettre à mal le suspense affreux que je vous ai collé quelques lignes au-dessus et de parler des différentes utilisations de ce Start To Finish, qui ont fait de lui un véritable indispensable dans ma routine griffesque.

stf6

ongles « nus »

L’application pour laquelle j’utilise le plus souvent mon STF, c’est en guise de BASE. Après avoir limé et poli mes griffes, j’aime qu’elles soient bien lisses et exemptes de tout défaut de surface. Et accessoirement, j’aimerais les retrouver après avoir retiré mon vernis aussi propres que quand elles étaient à nu.
J’applique donc une couche de STF.
Les poils du pinceau applicateur sont blancs, ce qui change du noir habituel pour les vernis de la marque, mais la technologie brevetée est toujours la même : invariablement, c’est un jeu d’enfants de se tartiner la griffe de ce liquide transparent. En une seule trempouille et trois mouvements de poils sur l’ongle, tout est nickel et recouvert de STF. D’ailleurs chose importante pour mes naseaux : ce STF ne pue pas l’usine à gaz ( non Musclor je ne te cite pas dans cet article ) et passe donc quasiment inaperçu, même quand vous l’appliquez dans un TGV bondé. Enfin la qualité vraiment qui tient du miracle, c’est la rapidité avec laquelle la couche de base sèche puisque je tartine ma main droite en premier ( je suis gauchère ) et le temps que je tartine la gauche ( plus ou moins adroitement ) la droite est déjà sèche et prête à accueillir sa première couche de vernis !

ongles basés ^^

ongles basés ^^

Les résultats du STF en tant que base de manucure sont absolument extras : non seulement les défauts que je n’arrivais pas à corriger avec mon bloc polissoir disparaissent carrément sous la couche transparente, mais en plus quand je retire mon vernis, aussi foncé soit-il, mes griffes n’ont jamais pris une teinte chelou en-dessous.
Ils sont toujours nickels et les photos en attestent : avant de l’avoir ré-appliqué, je venais tout juste de retirer un gris bleuté très foncé de chez Séphora qui était resté 7 jours entiers sur mes doigts : regardez bien comme mes griffes sont impeccables après l’avoir ôté ! On ne soupçonne même pas que j’ai pu mettre du vernis tant mes ongles sont en pleine santé 🙂

CONCLUSION : le STF en guise de base, c’est carrément le panard puisqu’il me permet de réaliser des manucures absolument lisses et sans accrocs ( c’est important avec les vernis laqués qui nécessitent une lissitude impeccable ) et qu’il protège VRAIMENT mes ongles des dégorgements de couleurs foncées.
Ma base Séphora en est verte de jalousie ( c’est une bouse, on en parlera dans un prochain article )

 

stf

C’est pas le tout de se faire des manucures de déglingo , encore faut-il protéger ça correctement. Je ne passe pas des heures à réfléchir à une manucure et à la mettre en pratique avec toutes les précautions du monde si c’est pour obtenir un rendu terne, ou pire une manucure qui se dézingue en quelques heures.
C’est pourquoi l’étape du TOP-COAT est devenue indispensable pour moi.

J’ai tenté celui de Séphora qui ne m’a absolument pas convaincue, j’ai acheté celui de KleanColor mais il attend toujours que je me décide à l’ouvrir. Et pour cause : le STF me satisfait entièrement et je ne vois pas l’utilité d’en utiliser un autre pour l’instant.
Une fois toutes mes couches de vernis appliquées, nombre qui varie entre 1 et 3 selon la qualité de vernis utilisé, j’attends environ deux minutes ( pas plus ) que la surface de l’ongle soit légèrement collante mais pas totalement sèche pour appliquer une couche de STF. Comme pour l’application en base, l’étalage est très aisé et s’effectue en trois coups de pinceau.

stf-2
Le résultat est quasi immédiat : la brillance du vernis est décuplée !
Si pour certains vernis déjà fortement pailletés ou irisés, la différence n’est pas flagrante, je la vois par contre très trèèèèès bien quand j’utilise un Shatter de chez OPI ( les vernis qui craquèlent ) qui ont tendance a être mats naturellement. Avec le STF, le résultat est VRAIMENT plus brillant, j’adore !
Quant à la protection du vernis appliqué, elle est vraiment effective. Certains vernis appliqués sans top coat ne tiennent qu’un à deux jours sans que les bouts de l’ongle ne se fassent la malle. Avec le STF, on peut pousser la durée de la manucure jusqu’à une semaine ! J’ai même déjà fait plus, dans le cas de certains vernis O.P.I dont la tenue seule était déjà exceptionnelle 🙂
Tout ceci sans que l’ongle ne fasse 2 cm d’épaisseur puisque cette couche de finition est quasiment invisible !
Par contre, il est important de souligner que ce STF n’est PAS un accélérateur de séchage et que si vous n’en possédez pas, il faudra vraiment faire attention à votre manucure pendant quelques heures. Ce qui peut être fortement handicapant. Musclor en sait quelque chose puisqu’il est chargé de faire la bouffe les soirs où je me fais les ongles voire pire, de me retirer mon pantalon quand j’ai envie d’aller aux wawas. En effet, la surface paraît sèche alors qu’en réalité, rien ne tient en-dessous. Le moindre choc ou froissement apparaîtra sur les griffes, grmblblblbllb.
Malheureusement pour moi et heureusement pour Musclor, depuis que j’ai acheté l’accélérateur de séchage Mavala, je n’ai plus aucune excuse pour ne pas prendre part aux tâches ménagères. Flûte.
CONCLUSION : le STF rend brillant le plus terne des vernis et protège durablement contre les éclats. J’ai un boulot très manuel et très dégueu qui m’oblige à me laver les mains une trentaine de fois par jour, et pourtant mes manucures tiennent le coup une semaine très facilement en appliquant le STF comme top-coat !

STF-3

Ce STF aurait également une fonction de DURCISSEUR .

Personnellement j’ai déjà les ongles très durs et bien résistants ( je me suis déjà claqué une porte sur les doigts et les ongles, et il n’y a eu AUCUNE trace sur mes ongles, c’est dire ! ) et j’ai déjà testé un durcisseur d’une marque quelconque qui les avaient rendus tellements durs qu’ils était devenus cassants et friables.
Oui ça peut sembler bizarre mais j’ai l’impression que des ongles trop durs deviennent fragiles.
Donc je n’ai aucune utilité à utiliser ce STF comme durcisseur et je n’ai pas remarqué de réelle différence sur ce point. Mais pour les nénettes aux ongles très mous ( comme MeyeurAmie qui m’a faite halluciner avec ses ongles chewing-gums ), ce STF pourrait avoir une utilité. Mais peut-être. Pas sûr. Veux pas vous induire en erreur.

Toujours est-il que durcisseur ou pas , ce STF ne m’a pas du tout fragilisé les ongles.

 

J’aimerais souligner la remarquable durée de vie de ce Start-To-Finish.

En effet je possède le flacon depuis 3 mois environ et je m’applique deux couches ( une pour la base, un autre pour le top-coat ) pour les 10 griffes une fois par semaine, au rythme de mes manucures donc.
J’ai encore plus de la moitié du flacon de 15mL !
Il est en effet très économique puisqu’ une fine couche de produit suffit sur chaque ongle, et que la matière se répartit toute seule uniformément sans aucune surcharge.
Il n’y a donc aucun gaspi et la durée de vie est carrément rallongée !

Que vous aimiez vernir vos ongles ou simplement les laisser «nude» , que vous les décoriez de teintes claires ou foncées , ce Start To Finish 3en1 est vraiment indispensable pour toute manucure qui se respecte !

Non seulement il s’utilise en base qui permet de protéger vos ongles du vernis utilisé et lisse la surface des griffes , mais il a également une fonction de top-coat qui rend les griffes brillantes et protège vos oeuvres d’art de longs jours durant sans que le vernis ne s’écaille ! Je ne me prononce pas sur sa fonction de durcisseur vu la nature déjà très costaud de mes griffes 🙂
Certes il vous en coûtera environ 18 €uros le flacon, ce qui peut sembler onéreux au premier abord. Mais un signe ne trompe pas : je ne suis pas riche comme Crésus et pourtant je compte bien le racheter vu toutes ses qualités : sa durée de vie est colossale avec ses 15mL de matière , il ne schmoute pas du tout , son pinceau est génial comme tous ceux de la marque et surtout ses fonctions de base et top-coat sont bien efficientes contrairement à d’autres marques . Il est vraiment devenu l’étape obligatoire de TOUTES mes manucures , quelles qu’elles soient.
Et je vous garantis qu’une fois que vous y aurez goûté, vous ne pourrez plus vous en passer 🙂

Satisfaction : 8 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes ongles3 en 1,avis,base,beauté,cosméto,durcisseur,griffes,manucure,O.P.I,ongles,OPI,review,revue,Start to Finish,swatch,swatches,top-coat,transparent,vernis
Je vous ai déjà présenté deux ou trois trucs pour avoir de beaux ongles avant d’espérer se faire une belle manucure : la brosse à ongles The Body Shop pour nettoyer, le polissoir à quatre faces Séphora pour limer et aplanir toutes les irrégularités, et aujourd’hui on s’attaque à...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone