maquillage sleek palette Candy i-divine
Si j’ai longtemps bavé sur les palettes de la marque SLEEK, je dois avouer ne pas avoir tenu le coup longtemps : après avoir tergiversé avec moi-même sur le nombre de palettes à acquérir ( car après tout , on aurait tort de se priver pour un prix si petit hein ! ), il a fallu choisir lesquelles allaient avoir le privilège de siéger
quelques mois dans ma salle de bains.

Pour l’une d’entre elles, le choix fut évident : il me FALLAIT la palette I-Candy !

Dès que j’ai vu ses couleurs pétaradantes sur le site internet de la marque, je suis tombée amoureuse des 12 fards qui la composent. Rien à péter que certaines couleurs ne s’accordent pas avec mes iris verts, je la VEUX. Na.

Je l’ai commandée chez Sleek itself et une semaine plus tard, juste avant de partir en vacances d’été, je recevais mon sésame. Les frais de port sur le site officiel ayant substantiellement baissé, c’est sans trembler de la CB que je déboursais les 9,99€ nécessaires à son acquisition. Quand je vous dis que le prix est riquiqui, je ne mens pas !

Depuis, elle ne me quitte plus.

Explications.

sleekcandy - 14

Certes, ce n’est pas pour son pinceau à double-embout qu’on craque pour cette palette. Impossible de dégrader quoi que ce soit avec cette horreur. Heureusement côté pinceaux, je suis blindée. Si on craque, c’est pour ces 12 variations chromatiques superbes qui nous font frétiller du pli palpébral :

sleekcandy - 15

La particularité de cette palette, c’est qu’on trouve presque autant de teintes irisées que de mattes. Ayant l’habitude des irisées avec mes palettes Naked I et Books Of Shadows d’ URBAN DECAY, j’avais un peu peur de tenter les fards mats sur mes paupières.

Mais une grande histoire d’amour débuta entre eux et moi. Grâce à cette I-Candy.

sleekcandy - 11b

sleekcandy - 12

sleekcandy - 13

La texture des fards n’est pas trop poudreuse, ce qui était le gros point noir des fards Urban Decay : ( tu te retrouvais avec autant de couleur sur les joues que sur les yeux ).  Ici, ce n’est pas le cas : la texture se travaille facilement et reste bien emprisonnée dans les poils de pinceau, et la matière se dépose bien uniformément sur la paupière, sans devoir appuyer comme une tarée ou effectuer douze passages pour que la couleur pète.

Du coup, les fards se fondent facilement entre eux pour créer des dégradés chromatiques de malade.

Voici quelques exemples de maquillage, réalisés exclusivement avec la palette I-Candy :

 

sleek5 - 12

sleek2 - 10

sleek4 - 11

 

Paupières bleues par Sleek

Tu comprends maintenant pourquoi je suis amoureuse de cette palette ? Les fards ont une pigmentation de malade : pourvu qu’on ait appliqué une bonne base ( comme la Primer Potion d’URBAN DECAY par exemple ), cette intensité tient toute la journée sans migrer dans les plis palpébraux.

Une telle tenue pour des fards à si petit prix, tu pensais que c’était impensable ? Eh bien si, et c’est SLEEK qui l’a fait !

sleekcandy0

Mais revenons un peu sur les couleurs contenues dans la palette en détails, avant de vous montrer mon make-up du jour.

Je les ai swatchées sur le dos de ma main ( qui pour le coup, ressemble à un moignon ). Certaines trouveront ça aussi indispensable que de s’épiler quand on est célibataire, mais c’est pourtant bien pratique pour se rendre compte des multiples variations de teintes et d’effets contenus dans cette i-candy.
sleekcandy - 02

Voyons ce que ces couleurs ont dans le bide :

  • Strawberry Sherbet est certainement la couleur qui me plaît le moins dans cette palette alors que j’aime le rose sur mes iris verts. Il s’agit d’un rose soutenu mat et si je l’aime moyen, c’est que j’ai du mal à l’assembler avec d’autres couleurs.
  • Bon Bon est un rose clair irisé qui pète bien sur les paupières ! Lui, pour le coup, je n’ai aucun mal à l’utiliser et le mélanger à d’autres.
  • Parma Violet est un violet foncé mat que j’utilise souvent pour creuser la banane ( ouais chez moi on creuse des bananes, t’as un problème ? )
  • Apple Sour est MA teinte préférée de la palette ! Même si ce bleu glacial ultra-irisé ne se marie pas bien avec mes iris verts, son intensité et sa pigmentation en font un must-have !
  • Pear Drop est la couleur « ovni » de la palette. J’ai du mal à la porter. Il s’agit d’un vert pomme-anis bizarre, très peu irisé mais qui rend plutôt jaune une fois porté.
  • Flump est un violet plus vif que Parma Violet et moins foncé. Il tire plus sur le rose.  Sa matité et sa forte pigmentation en font un allié parfait des make-up les plus soutenus et les plus colorés !

sleekcandy - 01

La deuxième « ligne » de la palette avec :

  • Liquorice, l’indispensable noir mat qui m’a légèrement déçue. Je préfère la pigmentation du noir de chez Urban Decay. Je trouve cependant très judicieux de l’avoir inclus dans cette palette pour confectionner de jolis smoky-eyes.
  • Blue Fizzle, si j’avais pas les yeux verts mais marrons, je crois que je porterais tous les jours ce bleu-violet foncé légèrement irisé tant je le trouve sublime !
  • Aniseed, mon second coup de coeur de cette palette est un fantastique rose irisé qui se pare  de reflets orangés à la lumière du soleil.
  • Bubble Gum, le turquoise mat absolument incroyable tant sa pigmentation est ouf. Mélangés à d’autres teintes de la palette, comme le Blue Fizzle, il donne de splendides dégradés.
  • Mint Cream, un verre d’eau mat magnifique que j’adore porter malgré mes iris verts.
  • Cream Soda, le blanc irisé, impeccable pour être utilisé en touche lumière.

Il est désormais temps de te montrer mon make-up du jour :

sleekcandy - 08

sleekcandy - 06

Pour cause de gros chtar situé juste en-dessous de la narine droite, vous verrez mon autre profil ^^ ou alors ma tronche en plein soleil :

sleekcandy - 10

sleekcandy - 05

sleekcandy - 11

Vous aurez compris que j’adore cette palette , tant pour la diversité  chromatique qu’elle présente que pour la pigmentation insensée des fards et leur tenue incroyable ( pourvu qu’on ait appliqué une bonne base ). De plus, je suis ravie de trouver un noir ( pour creuser – Liquorice ) et un blanc ( pour enluminer – Cream Soda ). Du coup cette palette se suffit à elle-même : inutile de trimballer quarante-douze palettes quand on part en voyage ! L’ I-Candy dans la poche et tu auras toujours la paupière vibrante de couleurs 🙂

Pour 9,99€, je pouvais difficilement rêver mieux : même si je n’utilise ni le pinceau à double-embout ni le miroir , j’apprécie l’idée de les avoir intégrés à la palette. J’aime également ne pas m’exciter comme une tarée pour le retrait : un simple coton imbibé de mon biphasé chouchou et on n’en parle plus.

Et la petite photo déconne pour terminer :

sleekcandy - 09

Satisfaction : 10 / 10 ( rapport qualité/prix irréprochable ! ) 

*Palette I-Candy de SLEEK12,50€ chez Séphora.

 

LalutotaleBeautéCôté maquillageavis,Candy,cosmétique,cosméto,critique,divine,fards,i-candy,i-divine,iris,irisés,make-up,maquillage,mats,matte,mattes,MU,palette,paupières,produits,review,revue,Sleek,swatch,yeux
Si j'ai longtemps bavé sur les palettes de la marque SLEEK, je dois avouer ne pas avoir tenu le coup longtemps : après avoir tergiversé avec moi-même sur le nombre de palettes à acquérir ( car après tout , on aurait tort de se priver pour un prix si...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone