kikoV-4Depuis ma découverte de la marque italienne, j’ai craqué pour quelques vernis et si vous suivez bien, je suis devenue une adepte de leur démaquillant biphasé pour les yeux.

Alors quand, par un beau jour d’été, j’ai remis les pieds dans le centre commercial V2 et que je suis passée devant la boutique, je n’ai pas pu résister à l’appel des cosmétiques et j’ai tout de suite été attirée par cette Eau Micellaire Démaquillante.

J’étais pleine d’espoir, j’étais sûre que cette flotte me convaincrait autant que son collègue pour les yeux. Et qu’elle serait moins daubesque que sa concurrente de Sépho.
Après m’être délestée de 6,90€ pour un grand flacon de 200mL , je n’avais qu’une hâte le soir venu : tester ma nouvelle trouvaille !

D’ailleurs je trouve utile de détailler un peu le flacon ( népapeur, je ne compte pas en faire quarante-deux lignes ) même si vous le voyez parfaitement grâce à mes somptueuses photos.

kikoV-2

Ce que j’aime dans ce flacon, c’est sa forme qui permet une bonne prise en main. J’aime aussi sa grande contenance car je n’aurais pas, si je suis convaincue, à aller me ré-approvisionner tous les mois en boutique. Son pote pour les yeux ne fais que 125mL à titre de comparaison :

A côté de son collègue pour les yeux

A côté de son collègue pour les yeux

J’adore également le fait de voir le niveau de liquide restant à travers le flacon , ce qui est très utile pour gérer l’état du stock.

Par contre, ce que je n’aime pas du tout, c’est ce grmblblblbl de bazar de chiotte de système pour obtenir le liquide . Je sais pas pourquoi, mais Kiko a jugé bon de reprendre le système déjà vanté par Séphora . Si vous regardez bien mes photos, car c’est plutôt coton à expliquer, il faut garder le flacon droit, poser son coton à plat sur la grande surface avec le trou au milieu, puis appuyer. L’eau sort alors par le trou.

GROUUUUUAAAAARRRR !!!

GROUUUUUAAAAARRRR !!!

Je trouve ce système foutrement pas pratique car plusieurs pressions sont nécessaires pour obtenir une dose correcte de produit. Et ensuite je me demande si les enseignes nous prennent de plus en plus pour des feignasses : pourquoi ne pas simplement percer un petit trou et nous faire renverser le flacon à l’envers pour faire couler le liquide? A l’ancienne quoi. Y a-t-il eu trop d’entorses du poignet chez les cosmétos-addicts ?

Bref, je n’aime pas ce système de pompe chelou. Même si il est méga costaud et que le bouchon blanc à clip n’a jamais ruiné mes manucures ni n’a pété malgré quelques galipettes tout droit sur le carrelage.

kikoV-3

Niveau composition, il n’y a pas de parabens à signaler, et l’eau est en tête de composition. De plus, je note avec joie que les deux principaux ingrédients odoriférants de cette eau  sont plutôt situés en tête de liste, avant le parfum.

Je note que Kiko vante les vertus nettoyantes et hydratantes de cette eau micellaire sur la page produit, n’hésitant donc pas à confondre démaquillage et nettoyage, ce qui m’agace au plus haut point. NETTOYER ET DEMAQUILLER SONT DEUX CHOSES DIFFERENTES et je le constate à chaque utilisation d’un démaquillant.
Quand j’étais ado, en revenant de soirée, je ne faisais QUE démaquiller, et je vous garantis que ma peau n’aimait pas du tout que je ne la nettoie pas ces moments-là et me le faisait cruellement payer les jours suivants.
Revenons sur les composés qui influent directement l’odeur de cette eau micellaire. Tout d’abord, sachez que j’adoooooore la senteur de cette eau ! Elle est très particulière et toute douce. Si je devais la définir en quelques mots, je dirais qu’elle est poudrée tout en étant légèrement gourmande ( nan je n’ai jamais essayé de la boire ). Elle me fait vraiment penser à une « odeur de bébé » ( qui n’a pas fait dans sa couche ), un peu comme les parfums Tartine & Chocolat . Ce n’est pas du tout entêtant, c’est vraiment tout doux tout en étant bien perceptible et ça rend le moment du démaquillage vraiment hyper agréable ! Je suis fan 🙂

Malgré mon odorat développé, je n’ai jamais pu définir quel(s) ingrédients se cachaient derrière ces effluves divines. J’ai même supposé que c’était chimique, tant j’avais du mal à trouver une correspondance. Et bien que nenni ! En consultant la fiche produit sur le site Internet, j’ai découvert que 2 ingrédients venaient parfumer agréablement cette eau : Un extrait de GUIMAUVE ( althaea ) et un extrait d’ ABRICOT ! La surprise a été totale, et surtout je ne m’attendais pas du tout à ce que le mélange de ces deux senteurs produisent quelque chose d’aussi poudré et doux.

En bref, ce mélange est très réussi et surtout la composition est vraiment très loin d’être ignoble .

Tronche du soir à démaquiller ( tu sens comme je respire le bonheur sur cette photo ? )

Tronche du soir à démaquiller ( tu sens comme je respire le bonheur sur cette photo ? )

Pour l’UTILISATION , je ne vais pas vous tartiner dix pages . On laisse le flacon debout ou on le saisit dans sa main de pouffe. On déclipse le bouchon ( solide, qui a valdingué plusieurs fois par terre, je le répète ) puis on presse un disque de coton sur le système de pompe à la mord-moi-le-noeud.

Une pression ne suffit pas et d’ailleurs, je remets totalement en cause ce que vante Kiko qui dit que le système est  » conçu pour imbiber parfaitement et sans aucune perte le disque de coton » . Certes il n’y a pas de perte, mais ça n’imbibe pas du tout parfaitement ni de manière uniforme. Si c’était le cas, on devrait voir un cercle de produit se dessiner sur le coton et c’est loin d’être le cas !

Il faut donc plusieurs pressions , rageuses dans mon cas , pour imbiber correctement le coton. Ensuite je le passe consciencieusement sur tout mon visage. Le maquillage que j’ai enlevé était plutôt léger, composé uniquement de mon fond de teint ( le Matchmaster de MAC ) , d’un blush ( Sisley ) , d’un trait de Khôl, de mascara ( Bad Gal de Benefit ) et de deux fards à paupières ( très irisés mais discrets de la palette Naked ).

J’essaye de ne pas frotter comme une tarée, me remémorant sans cesse les conseils de la MUA qui m’avait auscultée : « foutez la paix à votre peau et soyez un peu gentille avec elle ». Du coup je passe le coton en appuyant quand même un peu ( on se refait pas ) :

Premier passage du coton sur le visage

Premier passage du coton sur le visage

Ensuite, mon neurone écolo prend le dessus. Je retourne le même disque de coton ( ce sont des grands, « spécial visage » ), le ré-imbibe un petit peau d’eau micellaire et repasse une seconde fois. Je ramasse autant de make-up que lors du premier passage :

Même coton, 2ème face 2ème passage

Même coton, 2ème face 2ème passage

Ensuite je prends un second disque de coton et m’attaque aux yeux. Je l’ai uniquement fait pour l’article car pour l’avoir testé il y a plusieurs semaines sur mes yeux, je SAIS que cette eau micellaire n’est pas du tout efficace pour le démaquillage des paupières.

2ème coton : cette fois pour les yeux

2ème coton : cette fois pour les yeux

Je suis une warrior, et j’ai voulu vous prouver en images que l’eau Kiko n’est pas du tout adaptée pour les yeux . Pour sûr, elle ne pique pas les yeux et c’est déjà bien. Une fois le coton bien passé, repassé, et re-repassé sur mes globes oculaires, j’ai la sensation visuelle que c’est propre, mais pas la sensation épidermique. Bref, je passe un disque de coton imbibé cette fois-ci de démaquillant biphasé, et là c’est le drame : regardez un peu tout ce qu’il reste !

Passage du biphasé pour évaluer l'efficacité de l'eau Kiko : ben pas terrible du tout !!!

Passage du biphasé pour évaluer l’efficacité de l’eau Kiko : ben pas terrible du tout !!!

Mais revenons à mon visage : la petite sensation de fraîcheur alliée à l’odeur poudrée et subtile de l’eau rend vraiment ce moment « cocooning » très sympa. Il faut néanmoins attendre quelques secondes pour que l’effet un peu « poisseux » ( que je ressens TOUJOURS après passage d’une eau sur ma tronche ) disparaisse. Ma peau est alors toute douce certes, mais je suis gênée. Je ne la sens pas propre. Et surtout, quand Kiko dit que l’eau hydrate, c’est entièrement faux !

Je n’ai pas une peau super soiffarde mais après quelques secondes, ma peau tire vraiment. Du coup cette eau n’est PAS hydratante , c’est un fait.

Ensuite pour revenir sur le côté nettoyant, j’ai décidé de passer sur mon visage un coton imbibé d’eau Bioderma Sebium pour constater si oui ou non, il reste des résidus de maquillage….Le résultat est éloquent et bien visible sur mes photos : OUI , il y a beaucoup de restes de make-up !

Passage de l'eau Bioderma pour les résidus : pas terrible non plus !

Passage de l’eau Bioderma pour les résidus : pas terrible non plus !

Si vous voulez donc vous débarrasser vraiment de TOUT le maquillage, n’oubliez pas qu’il faut vous NETTOYER la peau après car une fois encore, faites bien la différence entre démaquillage et nettoyage !
J’ai bien entendu testé cette eau sur un maquillage beaucoup plus soutenu mais n’ai pas pris le temps d’immortaliser le résultat par des photos. J’ai envoyé paître mon neurone écolo qui m’hurlait dans la tête : « fais gaaaaaaaffe ! Tu vas utiliser 2 kilos de coton ! » et effectivement, j’ai bousillé quelques disques…..Avant d’en avoir marre et de laisser tomber définitivement cette eau micellaire pour ce genre de make-up, au profit de mon huile démaquillante, plus rapide à utiliser et plus efficace.

Pour conclure sur cette EAU MICELLAIRE DEMAQUILLANTE de Kiko , je suis assez mitigée : je suis complètement conquise par son odeur poudrée de bébé qui rend le moment du démaquillage très agréable , et la sensation de fraîcheur tout en laissant la peau douce est carrément sympa .Cependant son efficacité reste limitée , comme à peu près toutes les eaux que j’ai testées auparavant , même sur maquillages légers . De plus , elle est à 90% ( chiffre au hasard ) inefficace sur les yeux . Je n’apprécie pas non plus le système de flacon-pompe conçu pour les feignasses .

Les adjectifs « NETTOYANTE » et « HYDRATANTE » ne qualifient pas du tout correctement cette eauvoire sont même mensongers . Vous serez obligée de vous nettoyer la peau après , comme d’habitude ,et surtout cette eau n’hydrate pas pour un sou . Elle démaquille plutôt moyennement les maquillages légers , voilà tout . Si vous voulez éviter la tête de panda le matin , je vous conseille vraiment autre chose pour les yeux .

Pour 6,90€ le flacon de 200mL , je m’attendais vraiment à mieux . Je ne rachèterais donc pas cette eau micellaire malgré son odeur divine et me dirigerai plutôt vers une huile démaquillante.

Satisfaction : 5 / 10

Et là , je fais la danse de la joie dans mon salon car je vire un flacon de ma salle de bains , youhouuuu !

*Disponible chez Kiko en boutique ou juste ICI pour 6,90€ le flacon de 200mL.

LalutotaleBeautéSur mon visageavis,critique,démaquillage,démaquillant,eau,Kiko,micellaire,micelles,review,revue,soin,visage,yeux
Depuis ma découverte de la marque italienne, j'ai craqué pour quelques vernis et si vous suivez bien, je suis devenue une adepte de leur démaquillant biphasé pour les yeux. Alors quand, par un beau jour d'été, j'ai remis les pieds dans le centre commercial V2 et que je suis passée...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone