eau micellaire visage yeux séphora
J’ai déjà essayé de prendre une photo dans un magasin Séphora et immédiatement une vendeuse, un gros vigile baraqué sur ses talons, m’a sauté sur le poil pour m’interdire d’utiliser mon appareil. J’ai eu peur ( du vigile, pas de la pétasse sur échasses ). J’ai rengainé l’engin.

Aujourd’hui, on va parler de l’eau micellaire démaquillante Séphora.
En rayons, vous verrez qu’elle existe en 3 formats vendus à trois prix différents, dont l’un est évidemment moins cher au litre que l’autre, qui est encore moins cher que le premier, ce qui
pousse forcément la pouffe faible à la consommation de masse.
J’ai été raisonnable, j’ai pris le moyen : 150 mL.

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 1 : le flacon

Voilà donc le flacon raisonnable : corps transparent, écritures vertes, bouchon à clapet noir.
Ce qui m’a fortement incommodée dans ce packaging, ce n’est pas l’idée géniale d’avoir une pompe en soi, mais plutôt le système de pompe en lui-même. J’ai mis 2 jours à piger comment ça marche.
Deux jours pendant lesquels j’ai remonté mon arbre généalogique pour savoir si mes aïeux n’étaient pas blonds. Et au troisième jour, j’ai compris.

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 2 : la pompe, le trou, le clapet.

En fait l’eau micellaire sort par le trou.

Mais moi comme une godiche j’inclinais le flacon pour la faire couler. J’ai compris après maints efforts cérébraux qu’il fallait laisser le flacon à plat, puis qu’il fallait poser son disque de coton sur la tête de la pompe ( après avoir déclipsé le clapet évidemment ) ( j’ai beau être neuneu, y’a des limites ) et simplement appuyer le coton sur cette tête pour que la pompe fasse remonter l’eau par le petit trou.
Dit comme ça, on dirait qu’il faut être sorti de Polytechnique pour biter, mais non : c’est tout bête.

Dans la théorie, c’est donc simple : tu poses ton coton sur la tête, t’appuies et c’est bon. Dans la pratique, je pompe 2 fois pour chaque oeil et 3 voire 4 fois pour le visage entier.

Autant dire que le liquide s’épuise vite ! Merci au flacon transparent d’être….transparent.

Et en fin de flacon, il est toujours possible de dévisser le système pour recueillir les dernières gouttes sans passer par la pompe.

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 3 : Tête mal cadrée à démaquiller.

J’ai pris soin de prendre ma trombine en photo avant la phase de test.
Vous constatez qu’en journée, je me maquille plutôt modérément mais qu’il faisait une chaleur torride ce jour-là au boulot.
Conséquence directe : je pourrais luire dans le noir tellement je brille de la couenne.

Le boulot est plutôt simple. L’eau micellaire devra démaquiller :

eau micellaire visage yeux séphora

PHOTO 4 : comparatif sur YEUX ( à gauche le coton Séphora, à droite le coton Kiko )

Pour le test, j’ai procédé à une comparaison d’efficacité :

  • j’ai démaquillé mon oeil gauche avec cette eau micellaire démaquillante Séphora avec un disque de coton dédié.
  • la même chose avec l’oeil droit, mais avec le démaquillant biphasé de Kiko ( mon chouchou du moment )

J’ai arrêté de frotter quand mes yeux me semblaient parfaitement démaquillés.

La photo 4 représente donc les deux cotons issus du démaquillage des deux yeux.

On voit que l’eau micellaire «répartit» plus le maquillage que le biphasé Kiko. On peut supposer qu’il risque d’y avoir beaucoup plus de résidus sur une peau démaquillée par l’eau micellaire car elle «étale» la matière.

 

eau micellaire visage yeux séphora

PHOTO 5 : Comparatif résidus sur les yeux avec le même carré de coton. A gauche résidus avec séphora. A droite avec Kiko

J’ai ensuite attrapé un carré de coton imbibé d’eau micellaire Bioderma ( ma nouvelle chouchoute ) pour éliminer les éventuels résidus sur chaque oeil.

A gauche, les résidus du démaquillage à l’eau Séphora puis à droite, ceux avec le biphasé Kiko.

Les résultats d’efficacité sont sensiblement identiques . SAUF QUE comme on le voit très bien, l’eau Séphora m’a dégagé 3 cils ! Bordel. A ce rythme là, je vais être chauve des cils hyper prématurément.

Cette lourde perte poilue peut s’expliquer facilement : j’ai eu l’impression de devoir frotter avec plus d’intensité et plus longtemps en utilisant l’eau Séphora pour éliminer mon maquillage, pourtant léger.
Evidemment les cils n’en deviennent que plus fragiles et plus prompts à se faire la malle… D’ailleurs mes paupières ne semblent pas avoir apprécié non plus le traitement proposé par l’eau Séphora comme le montrent les photos suivantes.

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 6 : Oeil démaquillé à l’eau Séphora.

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 7 : oeil démaquillé au biphasé Kiko

 

Ma paupière gauche semble beaucoup plus marquée par le passage de l’eau Séphora que l’oeil droit, chouchouté par le biphasé Kiko.

Petites rougeurs pas trop sympas quoi. Je me suis même demandé si je ne faisais pas une réaction allergique.

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 8 : Démaquillage du visage à l’eau micellaire Séphora

J’ai ensuite entrepris de démaquiller mon visage entier avec un carré de coton imprégné d’eau Séphora . Le résultat est visible sur la photo 8 sachant que j’ai utilisé les deux faces du coton.

Puis comme pour les yeux, j’ai passé un coton d’eau Bioderma pour vérifier l’efficacité de l’eau micellaire Séphora testée :

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 9 : RESIDUS de démaquillage !!!

Le résultat n’est pas aussi probant que pour le maquillage d’yeux, on retrouve beaucoup de résidus de fond de teint, très visibles. Elle était donc moyennement efficace sur ma peau.
Fort heureusement, comme tout le monde ^^ je sais que démaquillage et nettoyage sont deux étapes bien distinctes et que malgré les dires de Séphora, cette eau micellaire démaquille mais ne nettoie pas .

( Et encore un cil perdu , nom de nom )

PHOTO ABSENTE N°1

Et j’ai envie de dire que le nettoyage est limite indispensable après utilisation de cette eau.
Déjà parce qu’on vient de voir qu’elle n’est pas un modèle d’efficacité, mais surtout pour sa composition franchement pas terrible . J’ai vite abandonné l’idée de clicheter cette compo, écrite en caractères verts sur le flacon transparent. Trop la misère.
Mais en gros, on retrouve de l’eau en tête de compo ( normal ) immédiatement suivie de plein de PEG, de phenoxyethanol, de parfum etc etc. Et le phenoxyethanol, c’est particulièrement irritant pour les yeux. Je comprends mieux l’état de mes yeux rougis !

Bref : c’est laid.

eau micellaire visage yeux séphora

Photo 10 : Museau démaquillé

Histoire de finir en beauté ^-^ voici le cliché de ma trombine démaquillée ( mais pas encore lavée ).
Et comme on ne peut pas prendre en photo ses sensations, je suis obligée d’en parler en quelques lignes :

  • l’ odeur : c’est bizarre, j’aimais beaucoup cette odeur de «propre» au début de mon utilisation de l’eau micellaire Séphora. Maintenant je la trouve trop forte ( je soupçonne qu’elle m’insupporte depuis que j’utilise l’eau de Bioderma parfaitement inodore ) et pas forcément agréable pour les naseaux fragiles. Ca sent la chimie et surtout l’alcool, pas le grand kif quoi ( et pourtant je suis portée sur la boisson )
  • le toucher : à l’application, j’apprécie vraiment la sensation de fraîcheur procurée par cette eau sur ma peau . Et à la fin la sensation de peau douce. Entre les deux étapes, par contre j’aime pas. Il faut pas mal frotter, particulièrement les yeux pour que l’eau soit un minimum efficace. Les yeux de lapin à myxomatose, spa mon délire.
  • le goût : j’ai pas fait exprès. Ca m’arrive de me démaquiller les lèvres sans passer par la case nettoyage pour elles. Du coup ça reste sur mes appendices charnus. Et il suffit d’un malencontreux coup de langue pour goûter à l’eau micellaire. Résultat : erk erk erk, cette eau n’est pas potable.
  • l’ ouïe : c’est joli comme prénom pour un mec.

________________________________________________

LA CONCLUSION GROSSO MOD(PHOT)O 

________________________________________________

Cette eau micellaire est un basique indispensable pour les pouffes qui kiffent se démaquiller en ayant une sensation de fraîcheur sur la peau , pour une efficacité assez correcte sur des make-up sobres . Par contre n’espérez pas enlever un maquillage chargé avec moins d’une dizaine de disques de coton !

Nonobstant ( oui ), le problème avec cette eau particulièrement pour les yeux, c’est qu’ il faut exagérer la pression et le nombre de passages sur l’endroit qu’on veut démaquiller pour un résultat optimal . En résultent des irritations locales de l’épiderme et des cils perdus. Quand on voit la composition relativement moche, on n’est guère étonné de cette réaction de la peau. Et ça fait un peu flipper en fait.

Du coup malgré son prix raisonnable et sa disponibilité dans tous les Séphora de France et de Navarre , je considère cette eau micellaire comme un produit de dépannage et me dirigerai très certainement vers un autre type de démaquillage pour ma peau ( car pour les yeux, mon chouchou absolu est incarné par le biphasé Kiko dont il faudrait que je touche quelques mots prochainement ) car l’odeur de cette eau m’a un peu gênée, en plus du reste. 

Satisfaction : 3,5 / 10

*Eau micellaire démaquillante Triple Action SEPHORA7.95€ le flacon de 200mL.

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéCôté maquillageavis,beauté,cosmétique,cosméto,critique,démaquillage,démaquillant,eau,maquillage,micellaire,micelles,nettoyage,nettoyant,review,revue,séphora,triple action,visage,yeux
J’ai déjà essayé de prendre une photo dans un magasin Séphora et immédiatement une vendeuse, un gros vigile baraqué sur ses talons, m’a sauté sur le poil pour m’interdire d’utiliser mon appareil. J’ai eu peur ( du vigile, pas de la pétasse sur échasses ). J’ai rengainé l’engin. Aujourd'hui, on va parler...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone