Bauduen Sainte Croix lac Var

Tu le publies quand ton prochain article dis ?

Par cette question toute simple, Musclor m’a prouvé qu’il portait un réel intérêt à mon blog en général et à nos frasques estivales en particulier.

Grisée par tant d’enthousiasme, j’ai pris la résolution d’écrire un billet quotidien pour chaque journée de vacances passée dans le Var avec nos amis.

Je vais tenter de la suivre, cette résolution pas comme celles du jour de l’An.

Cet article sera extrêmement riche en photos, donc inutile de blablater et rentrons immédiatement dans le vif du sujet .

Alors que le jour précédent, mes amis, Musclor et moi avions concentré nos découvertes provençales à proximité de Régusse, pour cette deuxième journée nous avons décidé de le voir enfin, ce fameux Lac de Sainte-Croix dont on nous avait dit tant de bien ( et qui fut rendu célèbre cette année par un abandon de canoë dont la location coûta la bagatelle de dizaines de milliers d’euros aux contribuables ).

Nous étions également animés par une irrésistible envie de nous faire du bien ( je vois déjà Musclor en train de ricaner ) et de prendre soin de nos corps respectifs. C’est ainsi que nous avons tout naturellement organisé un petit jogging à 4 sur les bords du Lac,  sans toutefois savoir où poser la bagnole. On est donc partis à l’arrache ( technique organisationnelle de prédilection pendant la totalité du séjour ).

En arrivant au niveau du barrage EDF, nous avons pris une immense claque dans la courge. On s’est arrêtés sur le bas-côté pour laisser libre court à notre ébahissement devant le magnifique Lac de Sainte Croix. Nous sommes restés pantois devant de telles couleurs :

Bauduen Sainte Croix lac Var

Bauduen Sainte Croix lac Var

Nous repérons un petit village au loin sur les bords du Lac. De retour dans la Titine, j’ai dû préciser une trentaine de fois à mes potes que j’avais un rythme de course de limace asthmatique. Histoire de les rassurer sur nos performances. Je pense les avoir effectivement rassurés sur les miennes, de performances, mais pas sur celle de Musclor( Bref. Ils ont pu constater par eux-même de toute façon en me distançant de 500 mètres d’emblée ).

Nous parvenons à notre destination : le charmant village que nous apercevions s’appelle Bauduen. C’est beauuuu !!! tous en choeur. Musclor a alors exprimé la réflexion philosophique du jour :  « Quand c’est beau, c’est Bau-duen » qui nous a fait rigoler comme des baleines. Et qui a le mérite de nous avoir gravé le nom du village dans la tête.

Mais trève de blagues pourraves, place à 6km de jogging dans un cadre somptueux :

Bauduen Sainte Croix lac Var

je jure que je suis en train de courir

Après 1 heure de course sous le cagnard, il est temps d’organiser notre petit pique-nique même si nos tee-shirts sentent la sueur à dix kilomètres. Nous squattons un endroit de choix pour déguster nos délicieux sandwichs home-made :

Bauduen Sainte Croix lac Var

En guise de promenade digestive, nous arpentons les rues étroites de Bauduen. La beauté de ce petit village tout en dénivelés ( c’est bon pour les cuissots ) et en panoramas sur le lac est absolument saisissante :

Bauduen Sainte Croix lac Var

Une maison sur laquelle j’ai craqué !

Nous crapahutons jusque sur les hauteurs de Bauduen dans l’optique de visiter le musée du jouet réputé pour son originalité. Pas de bol : il est fermé ce jour-là.

Tant pis, on se vengera en prenant des poses très naturelles devant l’objectif :

Bauduen Sainte Croix lac Var

Bauduen Sainte Croix lac Var

Bauduen Sainte Croix lac Var

Je croise une fleur que j’adore au détour d’une ruelle : la passiflore.

Bauduen Sainte Croix lac Var

Elle est pas fabuleuse cette passiflore ?

Après avoir cherché en vain un distributeur de billets jusqu’à ce que la Poste nous révèle que le premier DAB se trouve à environ 15 km smileys Forum, nous nous résignons à commander plus que des boissons ( quel dur sacrifice ) afin de payer par CB dans le restau-terrasse que nous avons trouvé tout près de cette jolie vue :

Bauduen Sainte Croix lac Var

En plus de nos cafés, nous avons opté pour de délicieuses glaces aux parfums plus originaux les uns que les autres ( mais il n’y avait plus de spéculoos, grrrrr ) :

Bauduen Sainte Croix lac Var

MIAM !

J’ai ensuite saoûlé mes amis et Musclor pour pouvoir piquer une tête dans l’eau transparente que nous avions admirée à midi.

Pendant que je bronzais, collée comme une moule à son rocher, Musclor n’a pas pu résister et a voulu me rejoindre. Environ 30 minutes après, il parvenait à rentrer dans l’eau jusqu’au nombril. Frileux Musclor, vous croyez ?

Bauduen Sainte Croix lac Var

Musclor aimerait bien rejoindre sa sirène

Bauduen Sainte Croix lac Var

Finalement, après un très grâcieux saut dans la flotte, c’est la sirène qui rejoint Musclor :

Bauduen Sainte Croix lac Var

Presque seuls au monde… ( si on exclue la grosse dame nudiste aux nichons difformes )

L’eau était dingue. Tu voyais tes pieds et tout. Et les poissons qui zigzagaient entre les galets. Putain de galets d’ailleurs car malgré avoir cherché partout, nous avons appris qu’il n’existe aucune plage de sable autour du Lac de Sainte Croix.

De loin t’as l’impression que c’est du sable. Et quand tu arrives sur place, tu t’aperçois que ce sont toujours ces foutus galets qui battent le haut du pavé. C’est ainsi que nous sommes arrivés sur une autre plage qui semblait sableuse, mais non :

Bauduen Sainte Croix lac Var

Mimi et moi avons entrepris de traverser le bras de lac à la nage. Musclor méga-inquiet,  a alors utilisé l’appareil photo en guise de jumelles. Au final, quelques minutes et une cinquantaine de clichés plus tard, nous sommes de retour sains et sauf :

Bauduen Sainte Croix lac Var

2 p’tites têtes au loin…

Bauduen Sainte Croix lac Var

La tong volante – Mimi n’a pas coulé suite à cette attaque sournoise

Nous ne sommes pas restés longtemps allongés sur la plage. Les galets et trucs aiguisés nous labourant gaiement le dos, nous replions bagage après que Musclor ait pris quelques photos bucoliques comme :

Bauduen Sainte Croix lac Var

…comme le pêcheur qui remonte son froc

Retour au camping après cette magnifique journée ensoleillée, non sans passer par la ville d’ Aups, où Ô JOIE nous croisons un distributeur automatique yiiipiiiii !

Nous empruntons un jeu de boules à l’accueil du camping histoire de s’adonner au sport estival par excellence : la pétaaanqueuh ( à prononcer avec l’accent ).

Lors de cette première journée, Musclor et Chérichou sont des boules billes. C’est Mimi et moi qui avons les plus grosses tout déchiré, photos à l’appui :

Bauduen Sainte Croix lac Var

LaLu a l’habitude de viser le cochon

Bauduen Sainte Croix lac Var

Mimi possède un jeté de boule admirable

Après une bonne heure et demie de jeu ( et une demie-douzaine de terrains testés ) ( oui parce que le terrain a son importance quand tu perds ) , nous rentrons au mobil-home où je m’attaque déjà à la rédaction des cartes postales pour les proches.

Me connaissant, je serais capable de les poster en rentrant à la maison. Je préfère m’organiser cette année. Montrer que j’ai réellement changé, voilà.

Bauduen Sainte Croix lac Var

Pour que vous admiriez mon nouveau stylo plume ^^

Après cette journée riche de découvertes, le sommeil ne fut pas long à trouver.  J’ai dormi comme un caillou. C’est également le dernier jour où les bons conseils alimentaires de Chérichou officièrent au mobil-home. Le troisième jour sonnait le glas du régime sain : on a tout envoyé péter.

Moralité de ce second volet : c’est dingue comme c’est crevant de lézarder au soleil et de jouer aux boules à la pétanque. Ne rien branler, c’est la clé des nuits réparatrices moijdis.

Bauduen Sainte Croix lac Var

On s’est fait paparazzés.

A demain pour le 3ème volet !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleTourisme2013,amis,Aups,Bauduen,bungalow,camping,été,Gorges du Verdon,homair,Lac de Sainte Croix,mobil-home,PACA,panorama,photographies,récit,région,Régusse,Sud,tourisme,vacances,Var,Verdon,village,voyages
Tu le publies quand ton prochain article dis ? Par cette question toute simple, Musclor m'a prouvé qu'il portait un réel intérêt à mon blog en général et à nos frasques estivales en particulier. Grisée par tant d'enthousiasme, j'ai pris la résolution d'écrire un billet quotidien pour chaque journée de vacances...
Dis, on partage ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •